Février 2020
Une visite nocturne dans le cimetière rapidement transformée en cauchemar

Supernatural - Darkest Hour

Supernatural - Darkest Hour
 
Ouverture du forum!!! [10-23-2017]
Merci de privilégier les personnages importants de la série ainsi que les postes vacants.
Nous sommes à la recherche de Jody, Bobby et bien d'autres!
Pensez à voter pour les TOP sites, ça nous aide énormément à faire connaître le forum!
Nous avons ouvert une section rp délires. Ils n'affectent pas vos personnages. C'est ICI
Merci de privilégier les groupes Créatures, sorcier, expérimentations, anges disgracié et ange!
-25%
Le deal à ne pas rater :
APPLE Écouteurs sans fil AirPods 2
135 € 179 €
Voir le deal
-34%
Le deal à ne pas rater :
Perforateur burineur SDS+ MAKITA DHR202RM1J avec batterie et coffret ...
295.99 € 449.80 €
Voir le deal

Une visite nocturne dans le cimetière rapidement transformée en cauchemar

 ::  :: Midtown :: Cimetière Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Démon aux yeux noirs

Elathan
Elathan

Pouvoir
Résumé des Pouvoirs:
Messages : 140
Crédit : 5377
Emploi/loisirs : Musicien dans un bar de la ville
MessageSujet: Une visite nocturne dans le cimetière rapidement transformée en cauchemar
Jeu 10 Oct - 22:32
« Une visite nocturne dans le cimetière rapidement transformée en cauchemar »
Je me tenais devant cette tombe dans le cimetière de Kansas City. Normalement, quand on venait dans cet endroit, c'était pour rendre visite à un proche décédé. J'étais allé voir ma propre tombe en fait. Je voulais rendre hommage à la personne que j'étais avant… avant de devenir cet être abject et infâme consumé par les flammes de l'Enfer, le vrai Enfer, celui que les mortels redoutaient à leur mort.

Sur la façade de devant, on pouvait y lire  « Elathan né le 17 novembre 1973 et mort le 17 novembre 1993 », l'année où les chiens de l'Enfer furent venu me chercher. Ils étaient invisibles à l'oeil nu des mortels et nous dévoraient tout cru. Il n'y avait aucune chance d'y échapper. Quand notre heure était venue, les chiens nous poursuivaient et n'attendaient que de pouvoir nous dévorer. C'était la plus pire des expériences que j'aie vécue.

Puis ensuite, plus rien. C'était le trou noir. Je me souvenais juste de m'être retrouvé dans le sous-sol de quelqu'un, attaché à une chaise. Désirant me défaire de mes liens, je tentai un sortilège sauf que shit... c'était des menottes anti-démon. Regardant autour de moi, j'avais remarqué un symbole au plafond et reconnu le pentacle pour y contenir un démon et l'empêcher de s'échapper de la zone définie. Ses pouvoirs fonctionnaient dans la zone, mais pas à l'extérieur.

J'étais coincé au piège dans cette pièce. À l'étage, je pouvais entendre des pas et une conversation étouffée. Avec l'aide de mes sens démoniaques, je pu distinguer un homme ainsi qu'une femme. Ils discutaient ensemble de ce qu'ils allaient faire de moi. Vite ! Il fallait que je trouve un moyen de me sortir de là ! Puis vint une idée ! J'avais encore le numéro d'Hermès. Il m'avait dit que si j'avais besoin de quoi que ce soit de le contacter. Je sorti mon portable et composai son numéro puis lui envoyai un mot codé qu'on s'était trouvé lui et moi pour indiquer à l'autre qu'on était dans la merde. Putain… Espérons qu'il réponde !

Voilà que les deux personnes revenaient !

____________________________________________
J'écris en #d21f1f
DC: Phaliel - Barry Howlett
Revenir en haut Aller en bas

Panthéon Grec

Hermès
Hermès

Pouvoir
Résumé des Pouvoirs:
Messages : 299
Crédit : 4984
MessageSujet: Re: Une visite nocturne dans le cimetière rapidement transformée en cauchemar
Dim 27 Oct - 8:48
La fatigue se relâchait sur mon corps alors que je consultais une dernière fois la liste de messages que je pouvais trouver. On pouvait m’appeler un maudit espion, mais à trop user de mon caducée, je fatiguais. Je restais « vulnérable », je n’étais pas invincible, et au fond, ce bâton utilisait mon énergie pour me permettre d’aller partout. Et plus encore, les informations que je glanais demandaient de la concentration que je commençais à perdre.
Je baillais, alors que les serpents me commentèrent que j’étais un idiot, et que ça n’avait servi à rien.

Mais la situation n’était pas propice, je n’aimais pas ce qu’il se passait, je sentais bien que le monde s’échappait une fois de plus. Cela n’était pas la première fois. J’imaginais que ça ne serait pas la dernière.
La menace était puissante, Michael n’était pas n’importe qui après tout. Je me demandais ce que Dieu en pensait, de sa progéniture. Dieu, le vrai, hm. Pas moi, moi, j’étais ce que certains pouvaient appeler un « faux dieu ».
Un dieu païen, un dieu qui n’avait pour pouvoir que des choses qu’on pouvait trouver drôle. Lire les messages, léviter et courir vite… Haha.

Alors que j’allais ranger mon caducée, Skiron se mit à crier :

- Message urgent ! Codé ! Vas y consulte le !

Intrigué, désirant faire taire mon serpent, et espérant que le message contenait des informations sur ce que je cherchais, je laissais apparaître celui-ci sur mon téléphone, et fronçait les sourcils. Urgent, ça l’était, ça venait d’Elathan.
Notre relation était toujours présente, mes sentiments aussi, alors autant vous dire que quand je recevais un message de lui, ça me donnait souvent un sourire aux lèvres. Mais pas là, parce qu’au vu de l’apparence du message, je compris qu’il était en danger.

- Skiron, Alcyone, vous allez pouvoir vous reposer.
- Et toi ? Tu tiens à peine debout.
- Je tiens tout à fait debout.


Pour leur prouver, je m’élevais dans les airs, rangeant finalement mon caducée. J’entendis tout de même Alcyone faire une remarque comme quoi ça prouvait rien, et le fit taire. J’écrivis rapidement une réponse, en ignorant s’il l’aurait,  et partit, avec ce que j’avais comme donnée, la source du message m’avait semblé venir d’un endroit vague, alors j’imaginais que de la magie, enfin, quelque chose, bloquait tout ça.
Bien sûr, je ne perdis pas de temps, courant vite, fouillant, comme je pouvais. Je sentais pourtant déjà la fatigue sur mes épaules, mais je crois que l’adrénaline me permettait de l’ignorer. Je m’en fichais d’être exténué, je ne voulais pas perdre Elathan. Pas maintenant, pas comme ça.
Finalement, je trouvais une entrée, de ce qui ressemblait au repaire propice, et en rassemblant mes données, je compris que je ne devais pas me tromper. J’espérais. Je rentrais à pleine vitesse, usant de mon pouvoir une dernière fois, avant de me faire discret, et de trouver Elathan. Je ne pouvais pas le confronter comme ça, alors je poussais les obstacles de gens sur le chemin qui s’apprêtaient à le rejoindre, et j’arrivais finalement devant lui.
Je soufflais. Tenait mon corps. Un poing de côté. Clairement, je ne pourrais pas repartir de sitôt.

- …Hey, chéri, à un autre moment, j’aurais adoré te voir ligoté comme ça… Mais là…

Là c’était plutôt inquiétant. Je savais qu’ils n’allaient pas tarder à revenir, et me cachait comme je pus, là où je pouvais. C’est-à-dire, derrière la porte. Il suffisait qu’un se retourne, et j’étais coincé.

____________________________________________

Hermès (Libeccio)

dieu des voyageurs, des messages, des voleurs, de la chance, de l'argent, de l'éloquence, du commerce, des carrefours, des troupeaux, des écrivains...



Parce que moi madame j'ai un nouveau travail:
 
Revenir en haut Aller en bas

Démon aux yeux noirs

Elathan
Elathan

Pouvoir
Résumé des Pouvoirs:
Messages : 140
Crédit : 5377
Emploi/loisirs : Musicien dans un bar de la ville
MessageSujet: Re: Une visite nocturne dans le cimetière rapidement transformée en cauchemar
Dim 17 Nov - 8:30
« Une visite nocturne dans le cimetière rapidement transformée en cauchemar »
Ligoté à cette chaise et les mains liées, je ne pouvais rien faire pour me sortir de cette situation dans laquelle je m'étais retrouvé. Je n'avais pas accès aux objets à l'extérieur du pentacle, uniquement à l'intérieur et malheureusement, je n'avais rien à portée de main. Fuck... J'étais vraiment dans la merde ! Comment allais-je faire pour me sortir d'ici ? Espérons qu'Hermès me retrouve !

Soudain, j’eus comme une vague de chaleur et compris qu'un être surnaturel était tout près. Je levai les yeux et vis le dieu devant moi. Notre relation avait évolué et mes sentiments également. Je l'aimais. Ça, je l'avais bien compris. Normalement, le voir me mettait un sourire aux lèvres, mais là... Je n'avais pas envie qu'il se fasse prendre au piège lui aussi !

« Cache-toi sinon ils vont te voir ! » avais-je répondu, le regard suppliant alors que mes kidnappeurs revenaient.

Il s'était installé à l'endroit le plus rapide, mais aussi le plus facile à trouver... Derrière la porte. Il suffisait que l'un d'eux se retourne et le voit. Je savais qu'Hermès n'hésiterait pas à se mettre en danger pour me venir en aide, mais je n'avais aucune envie que quelque chose lui arrive.

Les pas se firent plus clairs et prononcés, puis soudain ils apparurent devant la porte, se dirigeant vers moi. L'un d'eux avait remarqué qu'elle fut ouverte et regarda autour de lui. Tandis que moi, je priais pour ne pas qu'ils trouvent Hermès. Mon dieu, pas lui, je vous en supplie...

« Qu'allons-nous faire de toi, hein ? Tu fais pitié... Aller voir ta tombe humaine... T'es un démon maintenant. Tu fais partie d'une autre espèce » cracha la femme.

« Allez vous faire foutre ! C'est pas vous qui allez me dicter ce que je suis ! » répondis-je avec hargne, mes yeux changeant de couleur sous l'émotion, ce qui me valu de l'eau bénite au visage.

Ça brûlait ! Nom d'un chien que ça brûlait ! Ma peau me piquait et me faisait affreusement mal. Si mal que j'aurais pu l'arracher de mes mains.

« Toi tu restes tranquille et tu te la fermes ! On t'a pas parlé ! »

Je jetai un oeil par-dessus l'épaule de l'homme qui avait parlé, se tenant un peu à l'écart. Hermès. Faites qu'il trouve une solution pour me sortir de là. Je l'aurais bien fait moi-même, mais là... Je n'avais pas d'idée comment m'y prendre.

« Tu te crois si malin alors que t'es pris au piège ici. Comment t'y prendras-tu pour te sortir de là ? Tu es à nous maintenant. On va t'apprendre ce qu'est être un vrai démon ! » continua l'homme qui se tenait devant moi, un sourire inquiétant sur les lèvres.

« Et si je refuse ? » avais-je répondu, souhaitant connaître ce qui m'attendait si je ne me pliais pas à leur demande.

« Tu vas regretter avoir choisi le type de vie que tu mènes aujourd'hui. Les démons sont pas fait pour se comporter comme des humains ! »

Ils allaient avoir du fil à retorde avec moi parce que je ne me laissais pas faire facilement. J'allais leur en faire baver, baver et rebaver. Jamais les autres me dictaient ce que j'étais. Je vivais ma vie comme moi je le voulais, point barre !

Je n'avais pas accès à mes pouvoirs démoniaques à l'extérieur du pantacle, mais je connaissais quelques sortilèges qui pouvaient être utiles. Je remarquai une étagère de livres de toutes sortes tout près d'eux. Et si je la faisais tomber pour attirer leur attention ailleurs ? Peut-être que ça aiderait Hermès à me sortir d'ici ?

Je fixai l'objet en question, récitant en latin une formule qui ferait en sorte de faire tomber l'objet. Puis je vis l'objet tomber en un bruits sourd, les livres s'éparpillant partout au sol, des tablettes se brisant sous l'impact. Comme prévu, cela attira l'attention du couple. Je ne pouvais pas me libérer de mes menottes anti-démon, mais les cordes autour de mon corps... Aucun problème. Sauf que là n'était peut-être pas le moment pour le faire.

____________________________________________
J'écris en #d21f1f
DC: Phaliel - Barry Howlett
Revenir en haut Aller en bas

Panthéon Grec

Hermès
Hermès

Pouvoir
Résumé des Pouvoirs:
Messages : 299
Crédit : 4984
MessageSujet: Re: Une visite nocturne dans le cimetière rapidement transformée en cauchemar
Ven 22 Nov - 8:05
Je m’étais donc caché même si clairement ma cachette n’était pas la meilleure. Mais n’oublions pas que j’étais doté d’une vitesse qui pouvait en impressionner plus d’un, alors je n’avais pas tellement peur qu’on me retrouve.
De fait, je voyais tout, en plus, de là où j’étais, même si je sentais que tout cela n’allait être guère supportable.
Les gens revinrent, et je les entendis, j’entendis aussi mon petit ami se défendre.
Quand je me rendis compte pour l’eau bénite, je fronçais les sourcils, réfléchissant à comment attaquer. J’avais eut de la chance, lors des évènements de River Market. Mais maintenant ? J’étais peut-être le dieu de la chance, mais celle-ci n’allait pas toujours m’aider.

Mais à y réfléchir, il suffisait que je trouve le moyen de briser ce pentacle pour que l’homme de mes nuits soit délivré non ?
Soudain, alors qu’il se faisait traiter comme n’importe quoi – franchement, comment on pouvait reprocher à un démon de ne pas agir comme un démon ? – je réfléchissais à comment m’arranger, mais je vis surtout des livres tomber.

Je me doutais qu’ils n’étaient pas tombé tout seul.
Je laissais mon caducée se dévoiler bien dans mes mains, et pris le risque d’avancer. Ha, Elathan, fallait-il que je t’aime réellement pour oublier que j’étais lâche.
Je me précipitais vers son pentacle, et essaya de le gratter le plus vite possible.

Peu importe si j’attirais leur attention et que ça ne marchait pas. Ils avaient de quoi piéger un démon, mais certainement pas un dieu.
Même si j’avais un brin révélé mon identité en sortant mon caducée, mais ça… Encore…Je pourrais mentir. Bluffer.

- Vous êtes des vrais idiots, franchement. Vous êtes racistes des démons un peu humain ou quoi ? Ralalala…

Et je disais ça avec un air confiant.
Première technique pour s’en sortir toujours : avoir l’air confiant. Cela énervait les gens et leur faisait perdre leurs moyens

[C’est court comparé à toi, mais si tu vuex on peux voir ce que font les PNJs et tout ]

____________________________________________

Hermès (Libeccio)

dieu des voyageurs, des messages, des voleurs, de la chance, de l'argent, de l'éloquence, du commerce, des carrefours, des troupeaux, des écrivains...



Parce que moi madame j'ai un nouveau travail:
 
Revenir en haut Aller en bas

Démon aux yeux noirs

Elathan
Elathan

Pouvoir
Résumé des Pouvoirs:
Messages : 140
Crédit : 5377
Emploi/loisirs : Musicien dans un bar de la ville
MessageSujet: Re: Une visite nocturne dans le cimetière rapidement transformée en cauchemar
Dim 5 Jan - 20:28
« Une visite nocturne dans le cimetière rapidement transformée en cauchemar »
Les chasseurs revinrent et m'attaquèrent. Je me suis défendu. Je ne pouvais pas rester là et prendre leurs attaques comme un gentil toutou. L'un d'eux m'avait jeté de l'eau bénite dessus. Nom d'un chien que ça brûlait ! J'avais l'impression que mon visage fondait et que mon âme corrompue elle-même brûlait d'un feu divin atroce. Les flammes de l'enfer ne me brûlaient plus, j'étais bien trop habitué à leur chaleur.

Assis là où j'étais, je pouvais très bien apercevoir Hermès caché derrière la porte. Il devait sans doute avoir une idée derrière la tête, car il était sorti le plus silencieusement possible de sa cachette et s'était approché de moi. Il usa de son pouvoir pour ouvrir le pentacle et me permettre de me déplacer. Entre temps, j'avais usé de ma magie pour faire tomber une bibliothèque derrières mes agresseurs. Les livres étaient tombés au sol et avaient attirés l'attention des deux personnes.

Je m'étais tourné vers Hermès pour qu'il m'aide à me défaire des menottes anti-démon, le temps que les ravisseurs aient le dos tourné. Hermès avait lancé une remarque à l'encontre des deux personnes et je ne pu m'empêcher d'éclater de rire. C'était tellement marrant ! Racistes des démons. Non, mais... Putain, je ne pouvais m'empêcher de rire. Il n'y avait qu'Hermès pour dire ce genre de chose.

« Tu te penses drôle. Tu fais le mâlin, mais très vite, vous allez regretter être venus ici » dit la femme, se tournant vers nous au son de la voix du dieu. Son regard s'était posé sur ce dernier.

L'homme s'était tourné également et avait levé son arme.

« Vite ! » dis-je, invitant Hermès à me suivre, prenant sans perdre une seconde mes jambes à mon cou.

Ne souhaitant pas voir leur otage s'échapper, les deux chasseurs avaient levé leurs armes et avait tiré sur nous. Je reçu une balle en plein dans l'épaule et me figeai sur place. Quoi ? Je tentai de mettre un pied en avant de l'autre, mais mes jambes étaient devenues raides, comme si elles étaient paralysées. Putain ! Une balle avec un pentacle !

« C'est pas vrai ! Vous voulez pas nous foutre la paix une bonne fois pour toute ! »

Une balle avait sifflé à côté de moi. Mon coeur accéléra le rythme à l'idée qu'Hermès soit touché. La bouche sèche, je détournai le regard vers le dieu et remarquai avec horreur ce que je redoutais. Il avait été touché. Je voulais l'aider, le sortir d'ici, faire quelque chose, n'importe quoi, mais je ne pouvais pas. De la fumée serait sorti de tous mes orifices. J'avais envie de hurler et de buter tout ce qui se trouvait sur mon chemin.

« Ça va ? T'en fais pas, on va trouver un moyen de se sortir d'ici ! »

Je senti deux bras s'enrouler autour de moi et m'éloigner d'Hermès. J'étais revenu là où je m'étais retrouvé quelques instants auparavant. Bordel de merde ! Pourquoi est-ce que tout se passait de travers ? Les deux chasseurs s'étaient emparé du dieu et je ne le trouvais nul part. Fuck... Il était où ? Qu'allaient-ils faire de lui ?

« Hermès ? » dis-je, inquiet à l'idée qu'ils lui fassent quelque chose.

____________________________________________
J'écris en #d21f1f
DC: Phaliel - Barry Howlett
Revenir en haut Aller en bas

Panthéon Grec

Hermès
Hermès

Pouvoir
Résumé des Pouvoirs:
Messages : 299
Crédit : 4984
MessageSujet: Re: Une visite nocturne dans le cimetière rapidement transformée en cauchemar
Dim 12 Jan - 5:30
Bien sur, les méchants aimaient à répondre à mes blagues vaseuses. L'inverse m'aurait surpris. J'en entendais un, ou plutôt une, qui n'avait aucun humour, et qui de toute évidence, se prenait pour un méchant classique, puisqu'elle me lâcha un simple "vous allez regretter d'être là".
Mais hey, moi j'étais venu pour sauver celui que j'aimais.

C'était eux qui avaient enlevé Elathan, donc c'étaient eux qui l'avaient fait venir ici. Et je comptais bien le délivrer. Même avec mon poing de côté et mon petit caducée, oui mesdames et messieurs. Hermès devient le chevalier servant de ses.... Hommes ? Du coup ? Démon ? Hm. Balthazar aurait su.
Mais Balthazar était un peu dépressif ces derniers temps.

Mais bon, mon démon se mit à courir, et je le suivis sans aucun remord. Du moins si, un : je ne pouvais pas l'attraper pour me mettre à courir le plus vite possible.
C'était bien dommage tiens.
Je courais donc aussi rapidement que je pouvais sans pouvoir, et avec ce maudit poing de côté qui me dévorait les côtes.

Sauf qu'une autre chose me dévora les côtes. Ou plutôt, le bras - excusez mon erreur d'anatomie, mais la douleur fut si grande que j'ai du calculer d'où ça venait ensuite.
Je grimaçais. Oh, ce n'était pas ça qui allait me tuer, et je doutais qu'ils avaient sur eux un pieu en orme coincé dans de la mélasse a enfoncer dans mes deux jambes puis mon coeur. (Je suis sérieux, je sais pertinemment que c'est ça mon point faible).
Mais la douleur qui me traversa restait bien réelle, et je lâchais un juron, en voyant surtout Elathan ne plus bouger. Je supposais qu'ils avaient mis quelque chose dans la balle.
Les enflures.

Lui même sembla se plaindre, tandis que je tenais mon bras en sang, et qu'il me demandait ensuite si ça allait. Je lui tendis ma main pas blessé avec un pouce en l'air :

- Ne t'inquiète pas, c'est juste mon bras !

Même si en vérité, la douleur me faisait grincer des dents quand même.
Il fallait que j'enlève la balle et vite. Mais je les vis emmener Elathan, et je me mis à courir vers lui, oubliant mon poing de côté, ma balle, tout.
Tellement tout, que je ne vis pas le coup de poing venir, et que mon ventre paru vouloir vomir le superbe petit déjeuner de ce matin, avant que je m'affale au sol dans une nouvelle douleur.
Ha. Voilà ce qui arrivait quand le dieu des lâches essayait de se battre.

Je souffrais et réfléchissais à une solution, alors que mes cheveux étaient tirés et que j'entendis quelque chose du genre "Pense pas pouvoir faire ce que tu veux". En vrai j'écoutais pas. J'essayais de me concentrer sur faire la liste de tout ce que j'avais sur moi, pour trouver la solution pour nous délivrer.
Mais ils me tirèrent à mon tour et me jetèrent vers celui auquel je tenais. Donc ce n'était pas si mal. Au moins j'étais avec lui.
Je m'approchais de lui comme je pus :

- T'inquiètes, je vais trouver une solution. Je crois. Au pire, je te protégerais avec mon corps.

Preuve en est que quand je vis que l'un, probablement par colère qu'Elathan ait pu s'enfuir, voulu envoyer de l'eau bénite. Je me mis devant lui, et cela n'eut, bien sûr, aucun effet. Probablement maintenant que les idiots allaient réfléchir à ce que j'étais.
Mais ça n'empêchait pas qu'ils ne pourraient pas me tuer. J'étais une chasse à part entière. Et en prime, je pouvais dire que je m'appelais Thot. Donc...

____________________________________________

Hermès (Libeccio)

dieu des voyageurs, des messages, des voleurs, de la chance, de l'argent, de l'éloquence, du commerce, des carrefours, des troupeaux, des écrivains...



Parce que moi madame j'ai un nouveau travail:
 
Revenir en haut Aller en bas

Démon aux yeux noirs

Elathan
Elathan

Pouvoir
Résumé des Pouvoirs:
Messages : 140
Crédit : 5377
Emploi/loisirs : Musicien dans un bar de la ville
MessageSujet: Re: Une visite nocturne dans le cimetière rapidement transformée en cauchemar
Dim 23 Fév - 8:44
« Une visite nocturne dans le cimetière rapidement transformée en cauchemar »
J'avais peur, je l'admets. Les démons étaient puissants. Ils se foutaient des autres et faisaient ce qu'ils voulaient. J'étais effectivement tout ça, mais une chose était sûre : Hermès était une de mes faiblesses. Était-il mort ? Était-il blessé gravement ? L'avait-on enlevé pour ensuite lui faire du mal ? Ma respiration s'accéléra à ces pensées et j'entendis mon coeur battre dans mes oreilles. Je n'arrivais pas à le voir et ça me stressait comme pas possible. Si ces enflures lui avaient fait du mal... Je ne me le pardonnerais jamais. C'est alors que mes oreilles perçurent le son de sa voix. Il m'indiqua que son bras avait été touché. J'eus un soupir de soulagement en l'entendant. Il était là, tout près.

« Tu n'as rien de grave ? » demandai-je, inquiet.

Il était à portée de mes mains, mais avec cette noirceur j'ignorais où exactement dans la pièce. J'essayai de me défaire de mes liens, mais rien à faire. On m'avait attaché à nouveau à cette chaise. En me concentrant sur Hermès, je pus le détecter à mes côtés. Son aura me permettait de savoir où il était.

Je levai les yeux vers le plafond et remarquai qu'il y avait une fois de plus un pentacle peint avec de la peinture rouge. Ils devaient l'avoir refermé pour m'y remettre dedans. Je reconnu immédiatement le cercle avec les cinq points d'une étoile au centre. Merde ! Je pouvais pas utiliser mes pouvoirs à l'extérieur de la zone. Ma magie était tout ce qui me restait. Il devait y avoir quelque chose pour nous permettre de sortir d'ici. Putain ! Il y avait pas cinquante-six-miles options ! Je pouvais utiliser ma magie, mais sur quoi au juste ?

« Il y a un pentacle au-dessus de moi. Je peux pas sortir de la zone »

Les enflures revinrent vers nous et, alors que j'essayais de me défaire de mes liens, ils me jetèrent de l'eau bénite dessus. Hermès, qui était tout près, se jeta devant et reçu l'eau. Il n'eut aucune réaction face à elle. Normal, il n'était pas corrompu par l'enfer, comme moi. Il était quelque chose de complètement différent. Au moins, il m'avait épargné de violentes brûlures au visage.

« Si t'es pas un démon, t'es quoi au juste ? »

Les chasseurs devaient pas être bien futés ou ils n'avaient pas eu le temps de s'informer au sujet d'Hermès. J'espérais que ça soit la deuxième hypothèse, parce que sinon ils étaient bien stupides.

« Vous vous foutez de notre gueule ou quoi ? » m'exclamai-je. « Il a rien à faire là-dedans »

« Il est venu pour toi » rétorqua la femme.

« Non, toi, ferme-la ! Foutez-moi la paix, bordel de merde ! Je peux pas vivre ma vie tranquille ?! »

Cette dernière phrase me valu de l'eau bénite au visage. Je ne pu m'empêcher de crier de douleur. Ça brûlait comme si la peau avait reçu de l'acide. Je voulais me l'arracher pour que ça cesse.

Mais qui étaient ces enflures ? Merde... Des envoyés pour me régler mon compte assurément. Il fallait qu'on se débarrasse d'eux au plus vite.

Et si on essayait de les envoyer dans les vapes ? Si seulement je pouvais envoyer un message à Hermès... Je me tournai vers lui, indiquai d'un hochement de tête le sol à mes pieds, lui montrant que j'avais peut-être une idée. J'osais espérer qu'il avait compris ce que je souhaitais. Je n'avais aucune envie que les deux cons nous entendent.

Une fois près de moi, je me penchai vers lui pour lui expliquer à l'oreille l'idée.

« Ils sont que de simples humains. Si on réussi à les envoyer dans les vapes, on pourrait ainsi sortir de cet endroit de merde. Tu peux essayer de trouver un moyen pour t'occuper d'eux ? »

____________________________________________
J'écris en #d21f1f
DC: Phaliel - Barry Howlett
Revenir en haut Aller en bas

Panthéon Grec

Hermès
Hermès

Pouvoir
Résumé des Pouvoirs:
Messages : 299
Crédit : 4984
MessageSujet: Re: Une visite nocturne dans le cimetière rapidement transformée en cauchemar
Dim 1 Mar - 8:41
Rien de grave, tout était relatif. J'allais douiller du bras un bon moment avant de pouvoir l'utiliser à nouveau. Enfin, je savais très bien qu'avant ça je trouverais une autre solution. J'avais mes ressources et je détestais être blessé longtemps.

- Ca passe.

Voilà ce que je répondis à Elathan. C'était pas ce qu'il y avait de plus rassurant, mais bon, vu ce que je me pris ensuite, c'était réel.
Je grimaçais et ne pensais qu'à Elathan. Faut dire que les autres m'intéressaient guère, sinon pour leur refaire le visage.
Je protégeais au moins celui d'Elathan, et entendit la question des abrutis. Haha.

- Comme si j'allais vous le dire, tiens.

Ca serait la meilleure. D'habitude je lâchais un bon gros mensonge bien rigolo, mais là je n'avais plus envie de rigoler. D'abord la douleur dans mon bras me donnait plus envie de jurer, et ensuite, Elathan.
Surtout Elathan.
Elathan, mon très cher amant qui se mit à insulter ces saligauds, en pêtant un câble. Bien joué, chéri, tu sais très bien te défendre.
Je n'en avais jamais douté.
Mais manque de bol, les démons avaient leur faiblesses, et ces abrutis les connaissaient.

Preuve en est que quand ils lui jetèrent de l'eau bénite, je ne pu rien faire, et je grimaçais. Je voulus me jeter sur eux, parce que perdu pour perdu, hein, autant y aller à fond. Mais Elathan me fit un signe et je m'approchais.
J'avais envie de l'embrasser. Même dans un moment pareil. Mais regardez moi ce visage ! Et cette bouille, et.... Et je me concentrais sur son idée.

- Les assommer, tu as dit ?

J'avais une idée. Bien sûr que j'avais une idée. Dieu des lâches, mais pas des imbéciles. Je sortis mon caducée. Oh bon sang que j'étais en train de me trahir, mais l'amour que j'avais pour Elathan me faisait faire n'importe quoi.
Je profitais de l'esprit de surprise, pour frapper de toutes mes forces un de ces idiots avec le bout de mon baton. J'entendis Alcyone et Skiron m'insulter, mais les ignorait. Je m'excuserais à mes serpents plus tard.

Un des types tomba au sol. J'eus un large sourire. Parfait.

- Okay. Moins un. A qui le tour ?!

Mon bras valide qui tenait mon caducée tremblait. Je le sentais bien. Je savais bien pourquoi. J'avais toujours un peu peur, quand je ne pouvais pas fuir. Mais jamais au grand jamais je pouvais l'admettre.

Je fonçais sur celui qui m'avait frappé, mais l'effet de surprise était passé, et il me bloqua. Bien sûr, j'étais loin d'être un génie en combat. Je fis vibrer mon corps. Je pouvais faire ça avec mon hypervitesse. Et même si je fatiguais, même si mon poing de côté était toujours là, je luttais quand même.

Je parvins à le jeter dans le pentacle. Lui ça ne le bloquerait pas, mais au moins, Elathan pourrait lui donner un coup de pied. Je crois. J'espérais. Je n'étais pas sûr en fait.
Quand soudain je sentis la crosse d'un pistolet contre mon dos. Eeeet. Merde.

- El' ? Je crois que je vais pas réussir à tous les assommer....

Zut, zut, zut, zut. J'entendis la voix de la personne m'insulter probablement pour me demander encore ce que j'étais, et énoncer le fait qu'elle allait tirer.
Bon. Ca ne me tuerait pas. Mais. Il fallait pas pousser mémé dans les orties non plus.
Pousser mémé dans les orties.
Mais oui.

Je pris sur ma fatigue pour accélérer. Je me retournais vers elle. Je n'aurais pas beaucoup de temps. Je la jetais contre un des meubles au loin. Avant de tomber sur les fesses, en reprenant une vitesse normale dans un grand gémissement de douleur. Ce n'était pas le moment de gémir, Hermès. Vraiment pas le moment.

____________________________________________

Hermès (Libeccio)

dieu des voyageurs, des messages, des voleurs, de la chance, de l'argent, de l'éloquence, du commerce, des carrefours, des troupeaux, des écrivains...



Parce que moi madame j'ai un nouveau travail:
 
Revenir en haut Aller en bas

Démon aux yeux noirs

Elathan
Elathan

Pouvoir
Résumé des Pouvoirs:
Messages : 140
Crédit : 5377
Emploi/loisirs : Musicien dans un bar de la ville
MessageSujet: Re: Une visite nocturne dans le cimetière rapidement transformée en cauchemar
Mar 24 Mar - 0:01
« Une visite nocturne dans le cimetière rapidement transformée en cauchemar »
Je me sentais tellement impuissant face à nos agresseurs. Coincé dans ce pentacle, je ne pouvais rien faire à l'extérieur de la zone. Si je regardais autour de moi, il n'y avait rien à ma portée à l'intérieur, bien évidement. Ils seraient bien stupides de laisser quelque chose à la portée d'un démon au risque qu'il l'utilise contre eux. Je me faisais énormément de soucis pour Hermès, mais j'osais espérer qu'il s'en sortirait bien.

Si de la fumée pouvait sortir de tous mes orifices... J'étais tellement en colère contre ces deux abrutis. On pouvait pas nous laisser tranquille dans ce monde ? Fallait croire que non. Ils me disaient quelque chose. Ils devaient être des gens envoyés pour me régler mon compte. Je me souviens les avoir vu dans la ville à quelques reprises. Ils faisaient affaire avec d'autres démons pour me régler mon compte ? Sans doute, oui.

Hermès avait compris mon intention et avait sorti son caducée pour leur régler leur compte à eux. Il en avait mis un à terre et avait poussé un autre dans le pentacle. Bien joué, mon amour. Je pouvais au moins m'occuper de lui.

Attaché à cette chaise, je pouvais pas faire grand chose, mais donner un coup de pied, ça je pouvais le faire. Alors que la personne essayait de se relever, je tendis mon pied pour essayer de lui faire un croche-pied. L'homme tomba au sol à plein nez. Zut, il était pas assez proche pour que je lui brise quelque chose.

Regardant autour de moi, je remarquai que son arme était non loin de lui. Attendez une minute ! À l'intérieur de la zone, mes capacités démoniaques fonctionnaient, non ? Je focalisai donc mon attention sur son arme et n'eut qu'une seule pensée : La lever et la retourner contre lui. Sans que personne ne la prenne, elle se souleva et avec uniquement la force de mon esprit, je pressai la gâchette et... bam ! Du sang partout. Berk.

« Voilà ce qui arrive lorsqu'on essaie de s'en prendre à un démon, sale fils de pute ! »

Là au moins la personne ne pourrait plus se relever. Bon, ok, normalement je n'aimais pas vraiment tuer quelqu'un, sauf si c'étaient des personnes où êtres qui causaient du tort. Là je n'hésitais pas. Je pouvais pas les laisser faire et la seule chose que je voulais était qu'on me foute la paix.

Hermès se fatiguait, je pouvais le voir. Je m'en voulais tellement d'être si impuissant et ne pas pouvoir vraiment l'aider. C'est alors qu'il envoya valser contre un meuble tout près une autre personne. Pendant quelques secondes, elle eut de la misère à se relever. J'eu une idée. Je pouvais quand même utiliser l'arme à mes pieds. Le pentacle servait à contenir un démon à l'intérieur. La balle qui sortirait du cannon ne serait pas arrêtée par lui, ce n'était pas un bouclier. Je fis la même chose que j'avais fait avec l'autre mec au sol et utilisai la force de mon esprit pour pointer l'arme sur la personne.

1... 2... 3... bam !

Du sang partout une fois de plus.

C'est alors que j'entendis la voix d'Hermès me dire qu'il ne pourrait pas tous les retenir. Au même moment où je posai les yeux sur le dieu, je vis une personne derrière lui, pointant une arme dans son dos, prête à tirer à tout moment. Avant que je ne pus faire quoi que ce soit, j'entendis la voix de la personne s'élever et se mettre à prononcer des mots en latin.

MERDE ! L’EXORCISME ! C'était le putain d'exorcisme pour me foutre en Enfer !

Je hurlais et hurlais de douleur ! Des mots qui faisaient littéralement saigner mes oreilles. Entendre que le Christ était là pour protéger les gens et qu'il me retournait là d'où j'étais venu... Putain, que ça faisait mal ! Qu'on me tire une balle dans le coeur et qu'on m’achève ! En plus, j'étais bien dans ce corps chaud et douillet. Bon ok, l'humain à l'intérieur avait envie de retrouver sa famille, mais moi je m'amusais avec ce corps.

____________________________________________
J'écris en #d21f1f
DC: Phaliel - Barry Howlett
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une visite nocturne dans le cimetière rapidement transformée en cauchemar
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernatural - Darkest Hour ::  :: Midtown :: Cimetière -