Février 2020
Vengeance et trafic d'âme entre deux livres

Supernatural - Darkest Hour

Supernatural - Darkest Hour
 
Ouverture du forum!!! [10-23-2017]
Merci de privilégier les personnages importants de la série ainsi que les postes vacants.
Nous sommes à la recherche de Jody, Bobby et bien d'autres!
Pensez à voter pour les TOP sites, ça nous aide énormément à faire connaître le forum!
Nous avons ouvert une section rp délires. Ils n'affectent pas vos personnages. C'est ICI
Merci de privilégier les groupes Créatures, sorcier, expérimentations, anges disgracié et ange!

Vengeance et trafic d'âme entre deux livres

 ::  :: Downtown Kansas City :: Bibliothèque Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Humain

Rosalinda Steve
Rosalinda Steve
Messages : 124
Crédit : 2960
Emploi/loisirs : Chercheuse (d'emploi, mais ça fait moins rêver)
MessageSujet: Vengeance et trafic d'âme entre deux livres
Mar 26 Nov - 8:02
Vengeance et trafic d'âme entre deux livresft. Leonard

[début juillet 2019 – Kansas City]

Le téléphone bipe. Avec le temps qu’il fait, pas étonnant que Baptiste propose une aprèm’ à la piscine de sa résidence… C’est sûr qu’on y serait mieux qu’à courir dans les rues de Kansas City pour la bibli ; et il faut ajouter que j’ai déjà annulé une grande part de nos sorties – mais je suis incapable de lui parler de ce qu’il s’est passé en juin dernier : comment ?

Bibli encore pour moi XD Je deviens un véritable rat, mais faut bien fuir la chaleur. Tu veux me rejoindre ?

Je suis rentrée en coup de vent dans la bibliothèque tout en appuyant sur « envoyer » et activant au passage le mode « ne pas déranger » ; je m’étais déjà vu renvoyer de la bibliothèque la première fois car mon téléphone sonnait dans tous les sens, pas de besoins particuliers de revivre l’expérience…

Il serait pas mal que je pense à aller chez le coiffeur aussi, changer de teinture et de longueur, même si j’avais toujours aimé être pas discrète, je sentais au regard fixé sur moi que je faisais tâche dans le rayon ésotérisme… D’ailleurs, à force, je le connaissais par cœur ce rayon : y’avait pas ailleurs qui pourrait me guider ? Comment on tue un truc qui te tortionnise dans une cave et dont la seule garantie que tu as est qu’il n’est pas humain ? Parce que ça, j’en étais à peu près sûre… Le reste, la bonne blague !

Les cauchemars revenaient encore tous les soirs – malgré tous les efforts pour oublier au départ, puis la décision que non, on n’oublierait pas. C’était le moment où le désir de vengeance était devenu trop ; le besoin même. Ca ne voulait pas dire que les cauchemars étaient parti, loin de là, ni la terreur, ni les crises mais au moins, j’avais retrouvé un but. Et être dans la bibliothèque calmait, un peu… Pas toujours, mais au moins, ça donnait l’impression de faire quelque chose, d’avancer un peu. Parce que, et c’était une promesse au monde entier, un jour ce monstre trépasserait et si mes mains pouvaient aider, je m’en plaindrais peu.

Le rayon n’avait pas changé, bien sûr. En deux jours, le contraire aurait été surprenant. Par contre, la petite surprise du jour était que ma solitude avait été remplacé par la présence d’une tierce personne. Et il faut croire que le hasard fait parfois bien les choses, car il n’y avait pas de doute à avoir, c’était l’une des personnes kidnappées avec moi. Aucune idée de son nom – c’est franchement pas la priorité comme question quand on est enfermé dans une cave, je crois… - mais peut-être un allié ?

« Est-ce que tu crois qu’on peut arriver à s’en remettre un jour ? »

C’était peut-être un poil direct comme approche… Mais au moins, j’avais chuchoté et même si j’avais rien dit ouvertement, j’avais brisé la glace et j’étais à peu près sûre qu’il saurait de quoi je parle. Maintenant, en faire un allié pour une durée plus longue.

Revenir en haut Aller en bas

Démon des Croisements

Leonard
Leonard

Pouvoir
Résumé des Pouvoirs:
Messages : 199
Crédit : 3802
MessageSujet: Re: Vengeance et trafic d'âme entre deux livres
Lun 16 Déc - 16:23
Se faire enlever par un archange fou qui désirait faire ce qu'il avait envie de nous, et surtout, qui semblait avoir un plan faramineux dans ce but, ça pouvait changer une vie. Mais Leonard, qui comptait sur son âme - et il n'en avait pas, d'âme, enfin, il n'en avait plus -, tant d'évènements divers et variés ne se sentait pas tant touché.
Et puis, à bien y regarder, il aurait été youtuber, que peut-être, que oui, que cet évènement, cet enlèvement, aurait fini dans son top 10 des pires choses qui lui soit arrivé dans sa vie. Mais probablement plus à la dixième ou neuvième place qu'à la première.

C'était là la différence entre un humain et un démon. La longévité, et la sensibilité. Leonard était en prime un démon relativement calme, qui se mettait quand même dans des ennuis en voulant faire plaisir à des sorciers qui pouvaient se retourner contre lui.

Au delà de ça, Leonard n'avait quand même pas apprécié ce qui lui arrivait, et avait bien senti un changement. Et c'était pour ça que ces derniers temps, il était encore plus dans la bibliothèque qu'à son accoutumée. Il fouillait. Tous les rayons possibles. Au delà même de celui d'ésotérisme ou de religion. Il questionnait le rayon sciences, technologies, et même parfois psychologie ou encore les romans.
Il allait jusqu'à fouiller les romans pour tâcher de comprendre, et trouver quoi faire.

Concentré, les sourcils froncés, il semblait évident, qu'au delà de son apparence que quelques uns trouvait jolie, il semblait surtout imperturbable et improchable.
Il y a avait chez lui, cette prestance naturelle, qui faisait qu'on n'essayait pas de venir l'enquiquiner pour un détail. Et ce à son plus grand plaisir.
Enfin, qui pouvait venir l'embêter dans une bibliothèque ? C'était incensé.

Jusqu'à ce qu'une voix l'interpelle.
N'aurait-il pas reconnu la voix qu'il l'aurait ignoré. Mais le démon avait une bonne mémoire, et son regard bleuté se leva vers la silhouette d'une rouquine qu'il avait vu ailleurs, dans une autre situation.
L'humaine.
Si elle était encore humaine.

Il avait repensé à elle, comme il avait repensé aux deux autres. Que ça soit l'ange ou l'autre humaine, la blonde. Ils avaient repensé à elles, et s'était d'ailleurs posé des questions sur elles, et pourquoi l'archange les avaient choisi tous, et pas quelqu'un d'autre.
La rouquine l'interrogeait, et il répondit simplement, se doutant de quoi elle parlait :

- Tu n'arrives pas à te remettre de ce qu'il s'est passé ? chuchota-t-il à son tour.

Etrangement, Leonard sentait qu'il ne devait pas laisser partir cette fille. Il y avait quelque chose en elle, qui l'attirait à lui donner envie de la laisser venir à lui.
Il poussa une chaise à côté de lui, d'un air de dire "tu peux venir t'asseoir, nous pouvons parler"

De toute façon, sa lecture ne lui apportait rien, et la présence de cette fille était peut-être un signe qu'il allait enfin pouvoir avancer.

- On peux en parler, si tu le désires. Même si nous sommes dans une bibliothèque...

Cette deuxième phrase était digne du démon mordu de livres. L'idée de déranger des lectures, n'était guère plaisant, mais il ne paru pas rejeter l'idée de la voir s'assoir à côté de lui pour autant. Après tout, si elle continuait de chuchoter, et lui aussi, tout irait bien.

____________________________________________

Leonard

Vous savez le problème de ce monde ? Vous voulez tous une solution magique à vos problèmes, mais refusez de croire à la magie.

Revenir en haut Aller en bas

Humain

Rosalinda Steve
Rosalinda Steve
Messages : 124
Crédit : 2960
Emploi/loisirs : Chercheuse (d'emploi, mais ça fait moins rêver)
MessageSujet: Re: Vengeance et trafic d'âme entre deux livres
Jeu 6 Fév - 5:20
Vengeance et trafic d'âme entre deux livresft. Leonard

J'ai accepté la chaise qu'il a tirée - elle semblait être tirée pour moi, en invitation à parler peut-être ? De toute façon, il était trop tard pour faire demi-tour et l'ignorer maintenant... Je pouvais toujours faire semblant de recevoir un appel, non? Hum... l'excuse se crame en deux secondes...

J'ai posé les livres qui encombraient mes bras sur la table en même temps que mon cul sur la chaise, et j'ai commencé à le fixer en hésitant un peu : qu'est ce qu'il fallait dire ou ne pas dire ? Bien sûr, il savait, enfin, il avait vécu le truc aussi, mais... Par où on commence ? C'est pas comme un débrief' de l'organisation de la dernière soirée ciné-débat, où on a raté la gestion du nombre de sandwichs humus-concombre... Même si, finalement, ça me manque. Pas tant de rater la gestion du nombre de sandwichs humus-concombre, mais le reste : même s’il y avait des merdes à chaque coin de rue avec l'associatif, au moins, je manquais pas d'y laisser ma vie... Et puis, l'idée de ces bestioles était toujours aussi terrifiante; s’il n'y avait pas Baptiste, je serais restée en Pologne, j'aurais bien fini par trouver un endroit où faire des sandwichs humus-concombre pour une cause ou une autre ?

- Parfois je me dis que j'aurais dû rester en Pologne, au moins, j'aurais pas été là... J'ai essayé d'échafauder mille théories sur pourquoi moi, pourquoi nous, mais... J'ai pas d'hypothèses probantes ?

J'avais donc commencé à en parler... Bon premier pas, et ça permettait d'arrêter de le fixer comme si c'était à lui de tenir une conversation alors que c'est moi le moulin à parole et que c'est moi le dérangement - parce que j'avais conscience, quand même, qu'on arrête pas des gens au random juste comme ça, parce qu'on s'est fait... encavés ? ensemble.

- Mais je dérange peut-être, vous faisiez quoi là ? J'ai tendance à un peu trop estimer que tout moment est bon pour parler, je suis pas sûre de l'avoir prouvé avant, mais... Faut me dire de me taire si je commence à débiter des conneries. Surtout que j'ai pas mal tendance à le faire en ce moment... Peut-être que je devrais trouver un professionnel pour en parler, enfin pas du fait que je suis une pipelette, mais du reste, enfin, vous savez...

Je m'enfonce. Retour aux mauvaises habitudes... Je pars dans des digressions pour cacher le vrai, alors que c'est lui qui a proposé, lui qui a tiré la chaise, lui qui a accepté... Et que, au moins, il sait, et ça reste un inconnu, donc un pas trop mauvais combo pour parler, non ? Parce qu’il n’y a personne d'autre, comme veux-tu dire à quelqu'un "hey ! au fait, je me suis faite kidnappé par un taré chelou qui m'a foutu du sang dans les veines - d'ailleurs, faut absolument que j'aille faire un test sanguin pour tout ce qui peut exister au monde, faut que j'arrête de reporter ça aussi... - et j'ai réussi à m'échapper grâce à des inconnus, j'te l'ai pas dit sur le moment parce que... j'espérais encore que c'était un cauchemar ? mais j'en fais des cauchemars maintenant, donc bon..."

- Je ne sais pas qu'est ce qu'on fait ?

Revenir en haut Aller en bas

Démon des Croisements

Leonard
Leonard

Pouvoir
Résumé des Pouvoirs:
Messages : 199
Crédit : 3802
MessageSujet: Re: Vengeance et trafic d'âme entre deux livres
Jeu 20 Fév - 14:03
Leonard n'était certainement pas le genre de démon attentif qui écoutait calmement toutes les âmes perdues. Il était un démon calme, certes. Attentif également. Mais bienveillant....Pas le moins du monde.
Mais cette fille avait besoin de causer, et lui aussi un peu. Même s'il se disait que quelque part, cet incident lui avait offert de se rapprocher d'un certain ange.

Il l'écouta parler de la Pologne, et avoir une réaction plus ou moins humaine, de cette incompréhension qui les torturait, quand ils comprenaient que ce monde était plus vaste et dangereux qu'ils ne le pensaient.

- Les hypothèses risquent de ne pas tenir de ta réalité.

Parce que cette réalité se voyait entravé par des informations si étrange.
Elle sembla vouloir passer à autre chose, causant ensuite de lui. Leonard l'écouta bavasser, s'emmêler dans ces paroles, et il la fixa plus ou moins.
Il l'entendit poser une question et l'observa. Reprenant ses murmures, il lâcha :

- Tu es confuse. Ce que tu viens de vivre, a dû être traumatisant. L'est, en fait. Traumatisant.

Il réfléchit.
Leonard avait vu que cette humaine qui n'avait rien à faire ici, même en ayant peur, ne s'était pas mis dans un coin à pleurer, alors que tous essayaient de s'en sortir.
Elle était probablement plus forte qu'elle ne le pensait.

- Dans ces cas là, il faut se battre.

Il avait une idée. Une idée démoniaque, mais au vu de sa nature....

- Et utiliser les mêmes moyens que son adversaire. En ce cas, la sorcellerie.

Ce n'était pas tout à fait exact, mais tout de même. La sorcellerie serait d'une certaine utilité. Il était curieux de voir comment elle allait réagir juste par ces propos...

____________________________________________

Leonard

Vous savez le problème de ce monde ? Vous voulez tous une solution magique à vos problèmes, mais refusez de croire à la magie.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Vengeance et trafic d'âme entre deux livres
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernatural - Darkest Hour ::  :: Downtown Kansas City :: Bibliothèque -