Darkest Hour


 
Ouverture du forum!!! [10-23-2017]
Merci de privilégier les personnages importants de la série ainsi que les postes vacants.
Pensez à voter pour les TOP sites, ça nous aide énormément à faire connaître le forum!
Merci de privilégier les groupes Créatures, Dieux Païens et sorciers
Nous avons ouvert une section rp délires. Ils n'affectent pas vos personnages. C'est ICI

[18+ Hot][FLASHBACK] « Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens »

 :: Around the world :: In the world Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 31 Déc - 1:24
Co-Fondatrice
Séraphin

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 280
Crédit : 462
Emploi/loisirs : Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens
Il y a rien de mal à avoir peur. Tout le monde craint quelque chose
Phaliel & son doudou
Phaliel était assise sur une chaise dans la bibliothèque du bunker, un livre ouvert sur son ventre apparent. La chaise était basse et large, installée près d'une étagère haute et d'une lampe qui illuminait la pièce. Cela faisait trois mois maintenant que Phaliel et Dean avait appris qu'ils allaient avoir un enfant. Pas n'importe quel, un Nephilim. Avec l'aide des pouvoirs du bébé et des siens, ils avaient appris que le petit était une fille. L'ange pouvait la sentir se déplacer à l'intérieur d'elle et lui donner des petits coups avec ses pieds et ses mains.

Depuis quelques semaines, ils traquaient une créature de la mythologie grecque. Elle était puissante et dévastatrice. Elle avait déjà réussi à la blesser. Dean était une véritable boule de nerfs depuis qu'il savait qu'ils allaient avoir un enfant. Encore plus depuis que la créature avait réussi à l'atteindre. Elle s'était retrouvé en terre américaine et terrassaient pleins de gens. Il fallait y mettre un terme. Les armes mortelles n'avaient aucun effet sur elle. Ce n'était pas une apparition démoniaque, car les méthodes pour se débarrasser des démons n'avaient pas fonctionné.

En fouillant un peu dans la bibliothèque du bunker, Phaliel avait déniché plusieurs livres sur la mythologie grecque au sujet des sorts, armes, créatures et dieux. Il y avait plein d'information. Heureusement, elle pu en trouver à propos de la créature qu'elle cherchait. Cette mythologie était l'une des plus connues au monde. Malheureusement, ce qu'ils avaient besoin pour combattre la créature étaient rare à trouver et devait provenir de son pays d'origine : la Grèce. Ce pays était à l'autre bout du monde en Europe et ils étaient aux États-Unis. Il n'y avait pas cinquante-six-mille options. C'était soit l'avion ou la téléportation. Phaliel savait que Dean détestait les deux, mais encore plus la téléportation et elle voulait lui éviter cela.

Elle ferma le dernier livre qu'elle était en train de lire et leva les yeux vers le chasseur dans la pièce.

« On va devoir se rendre en Grèce. Prépare tes sacs, Dean. On prends l'avion. »
© Laueee

____________________________________________




Hold me 'cause I fall apart
Can beauty come out of ashes ?
DC: Phaliel - Elathan - Sierra Kelly - Allan Grayson - Barry Howlett a1bdc2
Revenir en haut Aller en bas
Dim 31 Déc - 2:06
Fondatrice
Chevalier de l'Enfer

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 797
Crédit : 1218
Emploi/loisirs : Butter des gens, repeindre les murs en rouge, l'affaire de famille quoi.
Voir le profil de l'utilisateur http://darkest-hour.forumactif.com

Phaliel & Dean Winchester
[FLASHBACK] « Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens »
Jamais deux sans trois, comme on dit...
Le stresse de savoir qu’il allait être père mettait Dean sur les nerfs et ce, de plusieurs façon. Pas nécessairement dans le sens où il avait envie de crier partout et de tabasser tout le monde – ça il en avait envie constamment, merci la marque – mais plutôt dans le sens où un rien pouvait le rendre nerveux ou lui faire peur. Il surveillait Phaliel comme si elle était son ombre, faisait attention au geste qu’il posait lorsqu’il la câlinait, pétait un câble dès qu’une personne la frôlait, et c’était encore pire lorsqu’elle se faisait blessé par un monstre. Le Winchester avait bien tenté de la dissuader de l’accompagner lorsqu’il chassait, mais s’il y avait bien un ange têtu sur terre, c’était bien elle.

Il n’aurait jamais cru avoir un enfant un jour, qui plus est avec un ange. Il n’avait jamais prit le temps de lire quoi que ce soit concernant les grossesses et ça lui avait fait peur au tout début. Il lui avait même fallut plusieurs jours avant de se rendre compte que tout ça n’était pas un rêve et qu’il allait être papa. Lui, Dean Winchester, le mec qui sautait tout ce qui bouge et qui s’était enfin casé. Il avait toujours adoré les enfants et aimait en prendre soin. Mais… entre prendre soin des enfants des autres et prendre soin du sien… il y avait un monde. Il avait toujours aussi peur de ne pas être à la hauteur ou de faire des conneries (si seulement il savait).

Récemment, ils étaient tombés sur une créature de l’antiquité grecque qui leur avait donné bien des misères. Cette saloperie avait même oser s’en prendre à son ange et il avait cru que la colère allait le consumer à cet instant là. Il s’était alors juré de lui faire la peau et avait commencé à faire des recherches de son côté sans rien trouver de satisfaisant. C’est qu’il y avait un nombre incalculable de connerie dans les livres de la bibliothèque du bunker! Et la plupart des trucs étaient écrit dans des langues qu’il ne connaissait même pas où encore des langues qu’il avait cru morte.

« On va devoir se rendre en Grèce. Prépare tes sacs, Dean. On prends l'avion. »

Le chasseur releva son nez de l’énorme bouquin qu’il lisait et déposa son verre qu’il buvait en même temps et avala de travers au mot ‘avion’.

« Q-q-quoi? L’avion? Mais t’es malade, j’embarque pas dans ce truc! »

Il se rappelait de son premier vol, catastrophique. C’était dans la première année où il chassait avec Sam, leur tout premier cas de possession démoniaque qui avait faillit envoyé l’avion dans le décor s’ils n’avaient pas agit à temps. Juste à s’en rappeler… brrr…. puis son deuxième vol en Europe pour les ossements de Crowley… plus tranquille, mais il avait passé tout le voyage dans des sacs en pensant être malade.

« Pou… pourquoi l’avion? »

Sa voix était étrangement monté dans les aiguës alors qu’il refermait son livre et se cramponnait à sa chaise, la peur au ventre.  
Credit Hesa

____________________________________________




Son of a bitch!

We had a Deal!


Revenir en haut Aller en bas
Dim 31 Déc - 17:38
Co-Fondatrice
Séraphin

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 280
Crédit : 462
Emploi/loisirs : Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens
Il y a rien de mal à avoir peur. Tout le monde craint quelque chose
Phaliel & son doudou
À la mention de l'avion, Dean avait répondu qu'il n'embarquerait pas dans l'engin. Elle soupira, sachant qu'il avait peur d'eux. Il faisait tout pour l'éviter et ça se comprenait. S'il voulait combattre la créature, il fallait prendre l'avion. Aller et retour. Il ne serait pas seul, il serait avec elle tout au long du voyage. C'était un voyage de dernière minute, mais Phaliel espérait qu'il resterait des places pour eux.

De la poussière s'était accumulée sur ses vêtements. Les livres du bunker étaient extrêmement vieux. Certains étaient des exemplaires uniques. Elle se leva, retira la poussière qui s'était accumulée sur son chandail bleu foncé et son pantalon. Elle s'avança et plaça le livre sur la table qui trônait dans le milieu de la pièce et se dirigea vers Dean. L'ange se plaça derrière lui et l'enlaça puis posa son menton sur son épaule.

« Je sais que tu n'aimes pas l'avion. Mais c'est ça ou la téléportation pour se rendre en Grèce et tuer cette chose. » dit-elle doucement, caressant son torse. « Je veux t'éviter la téléportation. Je serai là si tu as peur. » Elle marqua une pause et reprit, se doutant que Dean refuserait qu'elle vienne avec lui. « Je suis peut-être enceinte, mais je suis un ange, ne l'oublie pas. » dit-elle, déposant un baiser sur sa joue.

Phaliel se releva et lui prit la main pour se rendre dans les chambres au deuxième étage. Elle savait que Dean n'était pas complètement rassuré. Si elle pouvait faire disparaître cette peur, elle le ferait volontiers. Les humains avaient tous des peurs et des craintes. Dean ne faisait pas exception à la règle. Cela contrastait avec lui qui d'habitude était confiant. À la mention de ces engins, il devenait une boule de nerfs.

Phaliel lâcha sa main et sortit des sacs de voyages qu'elle commença a remplir. N'ayant pas besoin de prendre de douche, elle prit uniquement les effets de toilette de Dean. Ensuite, elle prit des vêtements de rechange. On ne savait jamais ce qui pouvait se passer. Ensuite, elle prit des armes, faisant bien attention de les manipuler. La sécurité refuserait de laisser passer le sac, du coup elle utilisa un sortilège de confusion qui les ferait passer pour des objets inoffensifs. Elle prit ensuite des livres qu'elle avait déniché dans la bibliothèque et les fourra dans un des sacs. Sachant que Dean voudrait certainement avoir sa musique, elle prit son lecteur et ses cassettes.

« Je vais prendre ça avec nous. Tu vas en avoir besoin. » sourit-elle, levant le lecteur et les cassettes.
© Laueee

____________________________________________




Hold me 'cause I fall apart
Can beauty come out of ashes ?
DC: Phaliel - Elathan - Sierra Kelly - Allan Grayson - Barry Howlett a1bdc2
Revenir en haut Aller en bas
Dim 31 Déc - 21:33
Fondatrice
Chevalier de l'Enfer

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 797
Crédit : 1218
Emploi/loisirs : Butter des gens, repeindre les murs en rouge, l'affaire de famille quoi.
Voir le profil de l'utilisateur http://darkest-hour.forumactif.com

Phaliel & Dean Winchester
[FLASHBACK] « Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens »
Jamais deux sans trois, comme on dit...
Il en fallait beaucoup pour faire peur à Dean Winchester. Il avait combattu les monstres depuis son enfance, avait apprit à dormir avec un flingue posé sous son oreiller et à ne dormir que d’un œil à chaque fois, même quand il se savait pourtant en sécurité. Et pourtant… l’avion lui faisait peur et lui donnait des nausées simplement à y penser. Sa bouche s’était asséchée à la simple mention de l’engin volant et du fait qu’ils allaient devoir le prendre. Son regard suivit l’ange qui reposait son livre et qui venait vers lui, se positionnant derrière lui et il tenta de reprendre une contenance, ce qui n’était pas évident. Bon sang, il n’était même pas dans l’avion et il flippait déjà… ça allait être quoi une fois dedans? Il avait cru ne plus jamais avoir à le reprendre, et là…

« Je sais que tu n'aimes pas l'avion. Mais c'est ça ou la téléportation pour se rendre en Grèce et tuer cette chose. Je veux t'éviter la téléportation. Je serai là si tu as peur. Je suis peut-être enceinte, mais je suis un ange, ne l'oublie pas. »

Juste à repenser à la téléportation il frissonna. Il détestait ça. La dernière fois il était resté constipé pendant trois jours, ce qui n’avait pas été une partie de plaisir. Bonjour le mal de ventre et la frustration quand Sam lui mettait la pression pour qu’il sorte des toilettes. Si lui n’avait pas de problème à se faire démolécularisé – oui il inventait des mots – c’était tant mieux pour lui.

Avant même qu’il ne puisse ouvrir la bouche pour lui dire qu’il préférait qu’elle reste à l’abri, elle lui rappela qu’elle était un ange, et il lâcha un petit soupir contrit. Si jamais cet avion décidait de s’écraser ou qu’il arrivait quoi que ce soit à leur fille, jamais qu’il ne se le pardonnerait. Même si les Nephilims étaient fait fort et que Phaliel elle-même était plus endurante qu’une humaine, ça ne l’empêchait pas d’avoir peur.

Sans rien dire, désespéré de ne pas trouver d’excuse pour ne pas y aller, il la suivit alors qu’elle lui prenait la main et il ne pouvait s’empêcher de se sentir comme un gamin qu’on force à aller à quelque part qu’il n’a pas envie d’aller. Sammy avait peur des clowns, Dean avait peur des avions… chacun sa peur après tout. De savoir qu’il serait accompagné de Phaliel le rassurait toutefois… un peu. Il avait bien trop de connerie en tête pour être entièrement rassuré.

« Je vais prendre ça avec nous. Tu vas en avoir besoin. »

Il tourna la tête vers elle, alors qu’il était resté dans l’encadrement de la porte sans même faire attention à ce qu’elle faisait et fut forcé de se secouer mentalement pour essayer de ne pas retomber dans ses pensées. Il aurait largement préféré continuer de réfléchir à tout et à rien, à la tarte qu’il avait dans le frigo ou encore au super shampooing de son frère qu’il adorait utiliser parce qu’il rendait les cheveux soyeux… ou même encore à ce qu’il pourrait faire pour baby lorsqu’il la bichonnerait… il avait envie d’acheter un nouveau savon pour laver l’impala depuis un moment, mais celui qu’il voulait ne se trouvait nul part sur le marché et… merde.

« C’est… c’est une bonne idée. »

À force elle le connaissait bien. C’était bien l’une des seules choses qui pouvaient le calmer lorsqu’il était dans des moments de stresse… et surtout pour l’avion. Avec sa musique il avait au moins une chance sur dix de réussir à se calmer.

« Tu es certaine qu’il n’y a pas d’autre moyen de butter ce monstre? Je veux dire… l’avion c’est peut-être pas bon pour le bébé, même si tu es un ange! Si ça lui faisait faire un stresse pré-natal? Ça existe ça d’ailleurs? Les bébés peuvent ressentir du stresse dans le ventre de leur mère?… »

Les seuls moment où Dean devenait un véritable moulin à parole était dans ces moment-là, où il ne contrôlait plus la situation et où il était tellement nerveux que sa bouche n’avait pas le temps d’analyser  ce que son cerveau lui dictait de dire. Des trucs qui ne faisaient aucun sens, la plupart du temps… Le chasseur déglutit, fixant la jeune femme avec une inquiétude bien visible dans les yeux.
Credit Hesa

____________________________________________




Son of a bitch!

We had a Deal!


Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Jan - 6:29
Co-Fondatrice
Séraphin

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 280
Crédit : 462
Emploi/loisirs : Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens
Il y a rien de mal à avoir peur. Tout le monde craint quelque chose
Phaliel & son doudou
Alors que Phaliel préparait leurs sacs, Dean était resté dans l'embrasure de la porte. Il semblait perdu dans ses pensées. Elle l'avait remarqué à cause de la façon qu'il avait répondu qu'il était d'accord pour emmener sa musique avec eux. L'ange lâcha le sac qu'elle tenait dans ses mains et se dirigea vers lui. Ils n'étaient même pas encore installés dans l'avion. Le chasseur commençait à s'imaginer pleins de scénarios. Elle le connaissait assez bien pour savoir qu'il avait peur que l'engin s'écrase et les tue. Elle s'approcha de lui et l'enlaça dans ses bras.

« Si tu préfères la téléportation... » dit-elle, levant un sourcil, sachant que c'était la dernière chose dont il avait envie. « Ce que nous avons besoin pour la tuer doit provenir de la Grèce. Je peux m'y rendre seule, mais je sais que tu ne veux pas. »

Phaliel déposa ensuite sa tête contre son torse. Avec l'aide de son ouïe sensible, l'ange put entendre les battements du coeur de Dean ainsi que sa respiration. Elle détestait le voir dans cet état. Être là pour lui était la seule chose qu'elle pouvait faire. Ses pouvoirs ne pouvaient pas lui enlever la peur qu'il éprouvait. La musique réussirait sûrement à l'aider. De plus, ils avaient pratiqué ensemble des exercices de respiration pour pouvoir l'aider à se calmer. Ils seraient sans aucun doute utiles.

« Tout se passera bien, Dean. Ne t'inquiète surtout pas. » dit-elle, reculant son visage pour le fixer et lui offrir un doux sourire. « L'avion est sans danger pour le bébé. Je te rappelle qu'Anaphiel n'est pas tout à fait humaine » ajouta-t-elle, prenant sa main pour la déposer sur son ventre qui commençait à devenir plus rebondit et rond. Anaphiel était le nom qu'ils avaient choisi pour leur enfant. Dean avait choisi le nom. Il avait cherché dans des bouquins et sur des sites web des noms angéliques, mais simple et celui-ci faisait parti de la liste. « Elle est bien plus endurante que tu ne le penses. »

Phaliel s'approcha de Dean, encadra son visage de ses mains et captura ses lèvres des siennes. Elle se recula après un moment et lui offrit un sourire puis se pencha pour prendre les sacs. Elle se dirigea ensuite vers l'étage inférieur, espérant qu'il la suive à moins qu'il ne trouve une excuse pour retarder le vol pour ne pas avoir à embarquer dedans. Phaliel avait hâte de prendre l'avion. Étant un ange, elle n'avait jamais éprouvé le besoin d'embarquer dans ces engins, car elle pouvait voler et se déplacer où elle voulait. Aujourd'hui, elle avait la chance de prendre l'avion et de découvrir l'effet que cela faisait.

« Viens, Dean ! On va rater le vol »
© Laueee

____________________________________________




Hold me 'cause I fall apart
Can beauty come out of ashes ?
DC: Phaliel - Elathan - Sierra Kelly - Allan Grayson - Barry Howlett a1bdc2
Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Jan - 23:07
Fondatrice
Chevalier de l'Enfer

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 797
Crédit : 1218
Emploi/loisirs : Butter des gens, repeindre les murs en rouge, l'affaire de famille quoi.
Voir le profil de l'utilisateur http://darkest-hour.forumactif.com

Phaliel & Dean Winchester
[FLASHBACK] « Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens »
Jamais deux sans trois, comme on dit...
La proximité de l’ange le rassura immédiatement lorsqu’elle le rejoint et prit dans ses bras. C’était à croire que sa simple présence servait à le calmer de ses peurs et de ses doutes.

« Si tu préfères la téléportation... Ce que nous avons besoin pour la tuer doit provenir de la Grèce. Je peux m'y rendre seule, mais je sais que tu ne veux pas. »

À cet énoncer, Dean avait secoué la tête, émettant un «Non, non, hmhm, nan» pour signifier qu’il n’en avait pas très envie et qu’il refusait surtout de la laisser partir seule. Hors de question qu’il la lâche une seule seconde des yeux. C’était un pays étranger et il ne savait pas ce qui pourrait s’y trouver. Peut-être que les créatures y étaient encore plus féroce! Et là-bas aussi il devait y avoir des chasseurs, et peut-être qu’ils n’étaient pas tous aussi tolérant envers les anges que les américains… déjà qu’eux même ne l’était pas. Comment leur en vouloir, quand on voyait à quel point ils étaient pour la plupart de véritable trouduc emmerdeur de première. Les seuls qui étaient sorti du lot était Cas et Phaliel… pour le reste… il leur planterait tous une lame angélique dans le cœur et basta.

Les bras du chasseur se serrèrent un peu plus autour d’elle tandis qu’elle posait sa tête contre son torse et il appuya sa tête contre la sienne, réfléchissant à toute vitesse à des moyens de se défiler et de leur faire rater le vol. Sa compagne se recula finalement pour le fixer et il planta son regard inquiet dans le sien alors qu’elle tentait de le rassurer, ou plutôt de le raisonner. Lorsqu’elle se saisit de sa main pour la poser sur son ventre, il se sentit étrangement un peu plus léger en sentant la présence de leur fille. Le simple fait de savoir qu’elle était là le rassurait… aller savoir pourquoi. Il leur avait fallu un moment avant de trouver le nom de la petite. Il avait fouillé tout les sites possibles et impossible avant de trouver celui qui l’avait fait tilter et il ne pouvait s’empêcher de croire qu’elle le porterait à merveille.

« Elle est bien plus endurante que tu ne le penses. »

Ça il le savait bien… mais c’était dans sa nature de s’inquiéter pour un rien. Les anges n’étaient pas des tendres dès qu’il s’agissait des nephilims. Déjà quand on voyait que la mort de l’un deux était nécessaire pour fermer les portes du paradis et faire chuter les anges, on se demandait ce que Dieu avait bu à ce moment-là. Était-il cruel au point de laisser des innocents se faire massacrer pour son ‘grand sacrifice’? La vie d’un humain n’était pas assez suffisante pour fermer les portes de l’enfer, il fallait aussi la vie de ce que les anges appelaient des abominations? Pourquoi était-elle appelé ainsi au fait? Simplement parce qu’un ange décidait de s’unir avec un humain… c’était ridicule et ça le révoltait. Si un pauvre con osait mettre la main sur Ana’ il le ferait payer au centuple.

Un peu perdu dans ses pensées, Dean quitta celle-ci lorsqu’il senti les lèvres de Phaliel contre les siennes et lui rendit avec grand plaisir son échange qui lui permettait pendant une fraction de seconde d’oublier son stresse, jusqu’à ce qu’elle se décide à se reculer et aller prendre les sacs. Il grommela, regardant ses pieds comme un gamin le ferait lorsqu’il ne veut pas faire quelque chose et la regarder s’éloigner, restant dans sa chambre en lâchant un long soupir.

« Viens, Dean ! On va rater le vol »

Se mordant la lèvre inférieur presque jusqu’au sang, il alla la rejoindre en traînant des pieds, sachant très bien qu’il avait laissé ses clés dans sa chambre exactement au même endroit où il les laissait à chaque fois. En arrivant devant la voiture, il ouvrit la porte, se plaça sur le côté conducteur et regarda le volant avec nervosité. Son regard alla ensuite sur Phaliel et il quitta la voiture en grommelant.

« J’ai oublié mes clés, je reviens. »

Il quitta le garage comme s’il avait le feu au cul et retourna à sa chambre, prenant ses clés en faisant cinquante six mille détour inutile pour y aller, tant et si bien qu’il avait sûrement fait le bunker entier. Pour gagner un peu du temps, il se mit à les lancer dans les airs, les rattrapant à chaque fois, mais cela lui fit bien perdre plusieurs minutes avant qu’il n’arrive à nouveau au garage et retourna dans la voiture.

« Je les trouvais plus. »

Évidemment, il mentait. Et il savait qu’elle savait qu’il mentait. Elle n’était pas dupe, et elle était un ange après tout.

« Faudra s’arrêter en route, on a plus de bouteille d’eau. »

Ouais bon d’accord, à force de stresser sa bouche s’asséchait ainsi que sa gorge et ça ne faisait qu’augmenter son inquiétude. Ça allait être la joie, passer plus de quatre heures dans la voiture à flipper alors qu’ils ne savaient même pas s’ils allaient réussir à avoir des billets pour les prochains vols… il en venait à espérer qu’ils auraient à attendre un peu, comme ça il pourrait réussir à se divertir autrement avant de se taper d’autre crise...
Credit Hesa

____________________________________________




Son of a bitch!

We had a Deal!


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Jan - 2:16
Co-Fondatrice
Séraphin

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 280
Crédit : 462
Emploi/loisirs : Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens
Il y a rien de mal à avoir peur. Tout le monde craint quelque chose
Phaliel & son doudou
Arrivée dans le garage, Phaliel ouvrit la portière de derrière pour placer leur sac de voyage sur la banquette. Elle s'installa ensuite sur la banquette avant. Dean vint la rejoindre et lui dit qu'il avait oublié les clés. L'ange se tourna vers lui et plissa les yeux, sachant très bien qu'il ne les avait pas oublié. Elles étaient là où il les mettait toujours. Ou bien, il ne mentait pas et les avait oublié avec son stress.

« Si tu le dis » dit-elle, le regardant disparaître à l'intérieur du bunker pour aller chercher les clés.

Elle savait que Dean n'aimait pas prendre l'avion. L'excuse d'avoir oublié les clés était bien bonne. Elle lui permettrait de gagner du temps et peut-être même leur faire rater le vol. Phaliel ne lui en voulait pas d'avoir peur. Ce n'était pas quelque chose qu'il pouvait contrôler, mais il pouvait au moins faire un effort de ne pas trop leur faire perdre du temps au risque de rater le vol ? Des fois, il y arrivait que le prochain vol n'était que dans quelques heures, voire le lendemain. Plus ils perdaient du temps, plus la créature tuait des innocents !

Elle s'enfonça dans le siège de son côté, plaçant sa tête sur le dossier de la banquette et leva une main pour la déposer sur son ventre. Ana se mit à bouger et Phaliel put sentir ses petits pieds et ses mains pousser les parois de son ventre. Un léger rire s'échappa de ses lèvres et, avec ses doigts, elle poussa les endroits où Ana manifestait sa présence.

« Nous t'aimons, Ana. J'espère que tu le sais. Tu veux bien aider ton papa à se calmer ? Je suis certaine qu'il appréciera beaucoup » dit-elle, caressant doucement son ventre.

Elle entendit la portière du côté conducteur s'ouvrir et leva les yeux pour voir Dean qui revenait avec les clés cette fois-ci. Il s'installa sur le siège et lui dit qu'il ne les trouvait pas. Tout ce temps pour trouver des clés où il savait l'endroit exact où il les avait laissé ? Mouais, elle le croyait tellement. Elle détestait quand il lui mentait en pleine face. C'était chiant. Quelle autre mensonge était-il capable de lui balancer ? Elle plissa les yeux et secoua légèrement la tête.

« Je te crois tellement, Dean. Arrête de dire des conneries »

Elle soupira, s'approcha de lui et déposa un baiser sur sa joue pour tenter de le rassurer un peu, même si elle savait que ce ne serait pas suffisant.

« Tout va bien se passer. Tu n'as pas besoin de mentir. Je peux comprendre que tu aies peur. »

Elle se recula et s'enfonça une fois de plus dans son siège pour permettre à Dean de quitter le bunker. Il lui dit qu'il faudrait arrêter chercher des bouteilles d'eau, mais elle était déjà allée en chercher. Il n'en restait pas beaucoup et savait qu'il en aurait besoin.

« J'y ai déjà pensé. »

Et s'ils mettaient de la musique ? Dean lui avait montré la sienne et elle y avait prit goût. C'était fou à quel point les humains pouvaient être fascinants. Phaliel savait que Dean n'aimait pas quand le passager choisissait la musique, mais si c'était un artiste qu'il appréciait alors elle savait qu'il ne dirait pas non. Par contre, si c'était un artiste qu'il n'aimait pas, elle savait qu'il voudrait changer de station de radio ou de piste de chanson. Elle aimait la musique à Dean, mais elle avait envie d'écouter autre chose. Elle s'avança vers la radio, l'alluma et joua un peu avec les stations de radio et tomba sur une chanson qu'elle aimait bien. Un sourire se dessina sur ses lèvres. Elle senti le regard de Dean sur elle et lui fit savoir qu'elle n'avait pas envie qu'il change de chanson. Lorsque le chanteur se mit à chanter, elle se joignit à lui et se perdit dans la musique tout en bougeant sa tête et ses mains au rythme de la musique.
© Laueee

-->Chanson choisit<--

____________________________________________




Hold me 'cause I fall apart
Can beauty come out of ashes ?
DC: Phaliel - Elathan - Sierra Kelly - Allan Grayson - Barry Howlett a1bdc2
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Jan - 22:46
Fondatrice
Chevalier de l'Enfer

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 797
Crédit : 1218
Emploi/loisirs : Butter des gens, repeindre les murs en rouge, l'affaire de famille quoi.
Voir le profil de l'utilisateur http://darkest-hour.forumactif.com

Phaliel & Dean Winchester
[FLASHBACK] « Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens »
Jamais deux sans trois, comme on dit...
À voir la réaction que Phaliel avait, il devinait assez aisément qu’elle ne le croyait pas. Depuis le temps qu’ils étaient ensemble, elle avait sans doute finit par voir qu’il devait être l’un des plus gros menteur qui pouvait exister en ce bas monde. Bien sûr, il ne mentait que sur les choses qui le devait nécessairement… bon d’accord, il lui arrivait de mentir alors qu’il ne le fallait pas, par exemple, dans les années avant de la rencontrer, lorsqu’il mentait aux filles en leur disant qu’il était le producteur d’une série télévisé recrutant de jeune talent… là ce mensonge n’était pas nécessairement, mais c’était utile pour emballer!

Apparemment il avait vu juste en pensant qu’elle ne le croyait pas puisqu’elle venait de le dire, et qu’elle tentait ensuite de le réconforter en l’embrassant sur la joue. Ça n’aidait qu’un peu, mais c’était déjà ça… il repensa ensuite au moment où il avait ouvert la portière et où il l’avait entendu parler à leur fille et un petit sourire étira ses lèvres, lui faisant oublier pendant un instant sa nervosité, avant que celle-ci ne décide de revenir à vitesse grand V.

« Tout va bien se passer. Tu n'as pas besoin de mentir. Je peux comprendre que tu aies peur. »

Le Winchester la regarda du coin de l’œil et crispa ses mains sur le volant, pour ensuite se décider à mettre le contact et ainsi démarrer la voiture. Les deux portes du bunker s’ouvrirent, lui permettant d’en faire sortir la voiture et ils prirent donc la route, direction l’aéroport. Au moins pendant qu’il conduisait il pourrait penser à la route et non à ce foutu machin volant qui lui faisait tellement peur...N’empêche que Phaliel lui avait bien cassé son truc en lui disant qu’elle avait déjà prit les bouteilles d’eau. Ça lui ferait un arrêt-excuse en moins! À ce rythme là, il allait vraiment finir par le prendre ce putain d’avion… Son ventre se nouait au souvenir qu’il en avait, même si jusqu’à présent ça s’était toujours bien passé. Ce n’est pas parce que tout allait bien que tout allait toujours aller bien!

Dean tourna légèrement la tête, faisant tout de même attention à la route – même si c’était bien connu que Dean Winchester pouvait conduire sans regarder sans avoir d’accident, logique de série – et la regarda jouer avec les postes de radio, légèrement contrarié, même s’il n’en disait pas un mot. Il n’avait pas pour habitude que le passager choisisse la musique, mais bon. Qu’est-ce qu’il ne ferait pas pour son ange! Et puis… elle chantait? Surpris, le chasseur tourna carrément la tête pour la regarder, tant et si bien que lorsqu’il retourna son regard vers la route, il fut obligé de faire une manœuvre de dernière minute pour ne pas faire foncer l’impala dans une autre voiture et il eut droit à un klaxonnement de la part de l’autre conducteur en retour. Il ne s’en offusqua pas, trop étonné par le fait que Phaliel chantait… et bien en plus!

« … tu m’as jamais dis que tu savais chanter! »
Credit Hesa

____________________________________________




Son of a bitch!

We had a Deal!


Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Fév - 23:25
Co-Fondatrice
Séraphin

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 280
Crédit : 462
Emploi/loisirs : Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens
Il y a rien de mal à avoir peur. Tout le monde craint quelque chose
Phaliel & son doudou
Dean avait mit le contact et s'était engagé sur la route, direction l'aéroport. Elle savait bien que Dean était stressé et cela la peinait. De un parce que qui aimait voir son partenaire dans cet état et de deux parce qu'il devenait super irritable et contrôlant. Il l'exaspérait et elle détestait devoir toujours le rassurer, même si Phaliel savait que ce n'était pas de sa faute. Elle ne disait mot et faisait de son mieux pour être présente pour lui. Qu'est-ce qu'elle ne ferait pas pour son humain !

Alors qu'ils roulaient, l'ange avait choisi une station de radio qui lui plaisait et se mit à chanter. Soudain, la voiture eu un mouvement brusque et elle agrippa Dean pour s'assurer qu'il n'était pas blessé. Elle ne risquait rien, grâce à sa nature céleste. C'était lui qui l'inquiétait. Fronçant doucement les sourcils, elle se tourna vers lui et posa une main sur sa joue.

« Tu n'as rien ? »

Après qu'il lui ait répondu, elle s'approcha de lui et lui donna un léger baiser. Elle se recula et leva la tête pour voir qu'il la regardait d'un air surpris. Quoi ? Oh, c'était parce qu'elle chantait ? Un léger sourire se dessina sur ses lèvres et elle secoua la tête.

« Tu ne me l'as jamais demandé » répondit-elle du tac au tac.

Elle éclata de rire et se pencha pour sortir une boîte à chaussure contenant plusieurs cassettes de musique. Des cassettes, sérieux ? Qui avait encore ce type de média ? Dean bien entendu ! Aujourd'hui, la plupart des gens se branchaient sur leur téléphone avec un câble auxiliaire ou bien mettaient des disque digital. Elle leva la tête et souleva un sourcil en voyant la tête de Dean. Quoi ? Pensait-il sérieusement qu'elle allait abîmer sa musique et choisir quelque chose de mauvais ? Elle savait ce qu'il aimait et puis si elle avait des doutes, elle pouvait toujours creuser dans sa tête.

« Fais pas cette tête là ! »

Elle s'empara d'une cassette, la plaça dans l'ouverture du lecteur de la radio et choisi une piste qu'elle avait apprise à aimer. L'ayant écouté plusieurs fois, elle se joignit au chanteur lorsque il se mit à chanter. Connaissant Dean, c'était du rock des bonnes vielles années de la gloire de ce genre de musique. Voilà une chose qui réussirait à le calmer un peu !
© Laueee

Chanson choisit

____________________________________________




Hold me 'cause I fall apart
Can beauty come out of ashes ?
DC: Phaliel - Elathan - Sierra Kelly - Allan Grayson - Barry Howlett a1bdc2
Revenir en haut Aller en bas
Ven 23 Fév - 17:08
Fondatrice
Chevalier de l'Enfer

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 797
Crédit : 1218
Emploi/loisirs : Butter des gens, repeindre les murs en rouge, l'affaire de famille quoi.
Voir le profil de l'utilisateur http://darkest-hour.forumactif.com

Phaliel & Dean Winchester
[FLASHBACK] « Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens »
Jamais deux sans trois, comme on dit...
Depuis leur rencontre, le Winchester en avait apprit des choses sur les anges, déjà qu’il en avait apprit un peu plus grâce à Castiel aussi, mais comme il passait presque tout son temps libre avec elle lorsqu’elle aussi était disponible, il avait finit par croire qu’il connaissait presque tout la concernant, même si c’était impossible. Elle était un être céleste âgé de… de combien d’année? Depuis très longtemps, au final. Il se sentait un peu mal de demander. Questionner une femme sur son âge, ce n’était pas vraiment gentleman. Ceci pour dire qu’il ne se serait jamais douté qu’elle savait chantée et que sa voix allait être aussi belle. Ils se côtoyaient depuis plusieurs années maintenant et il ne l’avait même jamais entendu fredonner.

Il se mit à bafouiller lorsqu’elle lui demanda si tout allait bien, encore sous le choc et reporta son regard sur la route après l’avoir dévisagé un moment, sans trop savoir comment réagir.

« Tu ne me l'as jamais demandé »

Évidemment qu’il ne le lui avait jamais demandé! Dans quelle genre de circonstance il aurait pu interroger sur ça? Bon d’accord, il aurait pu trouver, mais ça ne lui était juste jamais venu à l’esprit. Ce n’était pas le genre de chose qu’il demandait en premier à quelqu’un et surtout pas à une femme. Il pensait à autre chose en premier, si vous voyez ce que je veux dire.

Dean tourna le regard vers la droite en voyant que Phaliel s’étirait vers l’avant pour prendre la boite de cassette et eut un froncement de sourcil sans doute beaucoup trop significatif vu qu’elle lui demanda de ne pas faire cette tête là.

« Hein, quelle tête? »

Il n’aimait pas qu’on touche à sa boite de musique, même Sammy le savait. Même pour choisir la musique dans la voiture il pouvait être assez contrôlant, même si pour le coup il la laissa tout de même faire. Il était tellement stressé qu’il préférait ne pas s’embarquer dans une discussion sur ça, sans quoi il pourrait simplement se mettre lui-même sur les nerfs et se frustrer pour un rien. La patience, le calme et lui ces derniers mois ça faisaient deux. Il aurait pensé pouvoir un peu mieux supporté les effets des la marque grâce à sa famille, à celle qu’il aimait et à leur petite, mais c’était plus dur que d’autres à certain moment. Et ça… c’était une chose dont il préférait ne pas leur parler, de peur de les inquiéter plus que de raison.

Au moment où la musique commença à jouer et que l’ange commença à chanter, il fallut un certain moment au chasseur pour se rendre compte du genre de musique que c’était et il appuya brusquement sur la pédale du frein. Heureusement pour la voiture, ils étaient dans une partie de l’autoroute qui semblait déserte pour l’instant et aucune ne leur rentra dedans. Dean tourna la tête vers elle, son regard disant sûrement tout sur sa surprise de l’entendre chanter ce genre de musique.

« Du rock, sérieux? Y’a un truc que tu sais pas chanter? Je pensais que les anges chantaient des trucs tout beau, tout doux en jouant de la harpe, pas du rock! »

Sa surprise lui avait fait oublié qu’ils étaient arrêté en plein sur l’autoroute, et il ne se rendit même pas compte que d’autre voiture approchait. C’était pourtant le cadet de ses soucis pour l’instant. Il y avait un truc qu’elle ne savait pas faire?
Credit Hesa

____________________________________________




Son of a bitch!

We had a Deal!


Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Avr - 12:38
Co-Fondatrice
Séraphin

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 280
Crédit : 462
Emploi/loisirs : Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens
Il y a rien de mal à avoir peur. Tout le monde craint quelque chose
Phaliel & son doudou
Dean répondit incrédule à sa remarque à propos de lui faisant une tête. Phaliel roula des yeux et lui offrit un sourire mesquin. Elle ne dit mot et se pencha pour prendre la boîte de cassette de musique. Elle le vit avoir un froncement de sourcil et se tourna vers lui une nouvelle fois. L'ange savait à quel point il n'aimait pas quand les gens touchaient à sa musique ou bien à sa voiture. C'était précieux, mais ne l'était-elle pas aussi ?  

« Cette tête-là ! Penses-tu sérieusement que je vais abimer ta musique ou ta voiture ? » Un faible sourire se dessina sur ses lèvres. « Et puis tu m'aimes. Tu vas quand même pas m'empêcher de choisir une musique ? »

L'ange inséra la cassette qu'elle avait choisi avec précaution dans le lecteur et choisi la piste qu'elle avait envie d'écouter. Bien vite, la musique se mit à jouer. Phaliel s'installa confortablement dans le siège et lorsque le chanteur se mit à chanter, elle se joignit à lui. Du bon vieux rock comme Dean l'aimait ! Trop perdue dans la musique pour se rendre compte que son humain avait appuyé sur la pédale de frein, elle se tourna pour le regarder, surprise lorsqu'elle le vit la regardant d'un air tout aussi surpris.

« De la harpe ? Tu pensais sérieusement que nous, les anges, on en jouait ? Nous avons mieux à faire » répondit-elle, rigolant. Elle s'approcha de lui et lui donna un léger bisou sur les lèvres puis se recula. « Nous n'avons rien du stéréotype des anges que vous avez, les humains. »

C'est alors qu'elle entendit une voiture klaxonner. S'ils ne se dégageaient pas de là, ils se feraient écraser par les autres voitures.

« Oui, je sais faire autre chose. Te sauver les fesses, entre autre » dit-elle, prenant le volant et poussant le pied de Dean sur l'accélérateur avec l'aide de la force de son esprit. Une fois hors de danger sur le côté de la route, elle se tourna vers son humain.

« Tu n'as rien ? » demanda-t-elle, inquiète. « Une voiture était sur le point de nous écraser, Dean. »

Une fois remis de leurs esprits, ils purent continuer leur route vers l'aéroport. Lorsqu'elle voyait Dean s'agiter, elle lui prenait la main et faisait de son mieux pour lui envoyer des ondes positives. Bien vite, ils arrivèrent à l'endroit que Dean détestait le plus. Ils se garèrent et sortirent de la voiture, emportant sacs avec eux. Phaliel ignorait comment il fallait procéder à l'aéroport. Tout autour d'elle était étranger. Elle voyait des humains emporter leurs sacs vers des endroits étranges. Même les humains se regroupaient à un endroit où un agent les attendait. Fallait-il aller là-bas ou bien fallait-il aller payer un billet d'avion en premier ?

« Dean, que devons-nous faire en premier ? » demanda-t-elle, perdue.
© Laueee

____________________________________________




Hold me 'cause I fall apart
Can beauty come out of ashes ?
DC: Phaliel - Elathan - Sierra Kelly - Allan Grayson - Barry Howlett a1bdc2
Revenir en haut Aller en bas
Sam 28 Avr - 17:48
Fondatrice
Chevalier de l'Enfer

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 797
Crédit : 1218
Emploi/loisirs : Butter des gens, repeindre les murs en rouge, l'affaire de famille quoi.
Voir le profil de l'utilisateur http://darkest-hour.forumactif.com
Phaliel & Dean Winchester
[FLASHBACK] « Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens »
Jamais deux sans trois, comme on dit...
Cette scène avait quelque chose d’irréel tout de même. Déjà, il apprenait que l’ange qu’il aimait savait chanter. D’accord, ça… ça pouvait se comprendre. Ils étaient des guerriers de dieux et avaient sûrement beaucoup de talent, plus que lui n’en aurait jamais. Mais de là à chanter du rock… du putain de rock! si Dean n’avait pas été assit en ce moment-même, il serait sûrement tombé sur le cul, choqué. Au lieu de quoi, il avait enfoncé la pédale de frein et s’était arrêté en plein sur l’autoroute, ce qui était, mine de rien, assez dangereux. Le conducteur resta surpris, même en entendant la réponse de Phaliel alors que cette dernière lui disait que les anges n’avaient rien de leur stéréotype.

« Ça j’avais cru remarqué. » marmonna-t-il, toujours autant troublé.

Il l’avait vu avec Castiel, le premier ange qu’il avait rencontré. Lorsque Dean lui avait parlé de la façon dont les humains les voyaient, Castiel lui avait dit de lire la bible pour comprendre qui ils étaient réellement. Franchement, à ce moment-là, il avait eu mieux à faire que de lire un livre sacré. Il ne l’avait toujours pas fait d’ailleurs. La seule chose qu’il avait remarqué au fil des ans, en rencontrant d’autres emplumés, c’était que ces derniers étaient de véritable trouduc, pour la plupart, sans cœur. Les rare rencontrés avec lesquels il avait sympathisé se comptait sur les doigts d’une main.

Perdu dans ses pensées, le chasseur sursauta en entendant la voiture de derrière klaxonner et n’eut pas le temps de faire un geste que l’impala avançait sur le côté, l’ange tournant le volant pour les mettre en sécurité et son pied à lui s’enfonçant sur la pédale sans qu’il ne le veuille vraiment. Il eut un petit froncement de sourcil, n’aimant pas vraiment qu’on prenne le contrôle de son pied ainsi, et surtout de son volant. Combien de fois il avait taper sur les doigts de son frère parce que ce dernier voulait le toucher pendant qu’il conduisait, sous prétexte que Dean ne regardait pas la route? beaucoup trop souvent. Il ne répliqua rien, se contentant de reprendre ses esprits. Leçon numéro un: ne plus s’arrêter en plein milieu de l’autoroute. Les mains crispées sur son volant, il hocha doucement la tête à la question de sa compagne et se calma un peu pour éviter de passer une remarque sur le fait qu’elle avait en quelque sorte prit le contrôle de son bébé.

« Ça va. Ça doit être le stresse. »

Autant ne pas le cacher, elle le savait qu’il flippait à l’idée de prendre l’avion. Lâchant un soupir, il reprit finalement la route, le moteur grondant lorsqu’il roulait trop vite, mais c’était bien l’une des choses qu’il adorait sur la voiture. Entendre le bruit du moteur, sentir le cuir du volant sous ses doigts, le vent qui lui fouettait le visage quand il ouvrait les fenêtres, la musique… Oui, Dean aimait sa voiture , ce n’était plus à prouver depuis longtemps. Il aurait d’ailleurs un sérieux dilemme si un jour on lui demandait de choisir entre sa famille et son bébé… merde.

Ils arrivèrent à l’aéroport bien trop vite au goût de Dean, qui gara la voiture, s’assurant de l’état dans laquelle elle était pour pouvoir gueuler en revenant si jamais elle avait la moindre égratignure dessus. Il avait déjà eu du mal à la réparé lorsqu’Abaddon l’avait amoché, il n’avait plus envie de la revoir dans cet état, la pauvre chérie. Enfin bref… il alla prendre certain des sacs, et alla en direction des portes, sentant son estomac se noué à chaque pas qui les rapprochaient de l’immense salle.

« Dean, que devons-nous faire en premier ? »

Le regard vert anxieux du Winchester se tourna vers Phaliel et pinça les lèvres, regardant autour de lui pour trouver où se trouvait la billetterie.

« Il nous faut les billets, viens. »

Dean l’entraîna avec lui et attendit un moment dans la fil. Certain récupérait des billets, d’autre en demandait en espérant qu’il restait de la place pour le vol. Nerveux, le châtain regarda l’heure, en venant à espérer que les tickets pour la Grèce ne serait plus disponible. Ses mains devenaient moites, tant et si bien que lorsque ce fut leur tour, il dû se reprendre une contenance, s’avança après avoir jeté un petit coup d’œil à l’ange et demanda pour les billets. La femme, une cinquantaine d’année environ, sembla réticente au début et Dean lâcha un petit soupir, se rapprochant légèrement de la vitrine le séparant de la femme, s’assurant de faire son air le plus confiant et le plus charmeur, chose qu’il réussit à faire assez facilement.

« S’il vous plait… ça serait vraiment gentil. Ma sœur et moi » il fit exprès de ne pas dire copine, pour laisser croire à la femme qu’il était célibataire et fier de l’être « on a complètement oublié qu’on avait une réunion de famille, et si on y va pas… ça rendrait des gens vraiment malheureux. »

Il avait l’habitude de mentir, mais là, pendant un instant, il cru que la femme allait en faire tout un fromage. Heureusement, elle sembla cédé et elle eut même un petit gloussement qui rendit Dean mal à l’aise. Draguer quand Phaliel n’était pas là c’était une chose. Être obligé de le faire devant elle parce qu’on lui refusait le billet en était une autre, mais en plus, il fallait que ça soit une dame plus âgé que lui… bordel. Cette dernière lui avait même refilé son numéro… et merde.

Une fois le billet en main, Dean se retourna, exaspéré et quitta la fil et attendit d’être assez loin pour se retourner vers la brune, un petit frisson le parcourant, tout en lui tendant son billet.

« Je suis désolé. »

Elle connaissait son passé, elle savait aussi qu’il avait déjà craqué et l’avait déjà trompé, même s’il faisait extrêmement attention maintenant, surtout en sachant qu’Ana’ allait arrivé dans quelques mois… et il avait toujours peur maintenant de ne pas pouvoir se contenir. C’était… affreusement chiant.
Credit Hesa

____________________________________________




Son of a bitch!

We had a Deal!


Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Avr - 17:50
Co-Fondatrice
Séraphin

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 280
Crédit : 462
Emploi/loisirs : Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens
Il y a rien de mal à avoir peur. Tout le monde craint quelque chose
Phaliel & son doudou
Dean répondit à sa question qu'il fallait aller chercher les billets. Ils se dirigèrent donc vers ce qui semblait être la billetterie. Il y avait une file et elle avançait lentement. Elle se doutait qu'il espérait que le vol parte, mais si ça arrivait, ils ne réussiraient pas à arrêter la créature grecque. Son homme était hyper stressé et elle s'efforçait de l'aider du mieux qu'elle pouvait. Elle posa sa tête sur son épaule et lui caressa doucement le dos pour le calmer.

« Tout ira bien, Dean »

Une fois arrivés devant la caissière, Phaliel vit qu'elle semblait hésitante à leur donner des billets de dernière minute. La plupart du temps, les gens achetaient leurs billets à l'avance, mais les deux n'avaient pas eu le temps de le faire. Qui prenait le temps de regarder une ligne de vol pour se rendre en urgence en pays étranger. Phaliel allait s'avancer et user de son don de l'hypnose pour forcer la femme à leur donner les places, mais Dean décida de faire autrement.

Il prit son air confiant et charmeur. Phaliel n'aimait pas quand il draguait d'autres femmes. Leurs véhiculess étaient magnifique à regarder. Beaucoup d'hommes regardaient celui que l'ange avait choisi, mais si elle regardait les femmes que Dean draguait, elle avait l'impression de n'être rien comparée à elles. La plupart du temps, elles étaient blondes ou brunes, grandes, les courbes bien placées, des poitrines opulentes et des fesses bien définies. Ces femmes ne l'aidaient pas à lui faire confiance pleinement. Elle craignait tout le temps qu'il la laisse pour s'amuser avec elles. Après tout, il l'avait déjà fait.

Aujourd'hui, la femme était beaucoup plus âgée, mais fallait croire que le charme de Dean ne la rendait pas indifférente. Il affichait ce sourire aguicheur dont elle était tombée amoureuse dès le moment où il l'avait abordé dans ce bar. Une lueur plus ou moins joueuse illuminait ses yeux et le rendait encore plus magnifique qu'il ne l'était déjà. Bon, il se forçait à se montrer charmeur, mais elle-même se sentait un peu mal à l'aise.

Elle plissa les yeux et voulu la cramer à l'instant même où elle lui fila son numéro. En plus, il le prit et le fourra dans son manteau. Oh, l'enfoiré ! Il l'avait appelé sa soeur. Avait-il honte d'admettre qu'il n'était plus sur le marché ? Que les autres femmes ne pouvaient plus l'avoir ? L'aimait-il vraiment ? Elle devait se ressaisir. Dean l'aimait. Il l'adorait même. Si quoi que ce soit lui arrivait, il pétait un câble et voulait assassiner le premier qu'il croisait. Mais elle l'avait vu dans ses yeux. C'était presque crédible. Non, elle se faisait des idées.

Au moment de partir de la billetterie, Phaliel le prit par le collet de son manteau et l'attira contre elle brusquement, écrasant ses lèvres sur les siennes. Dans les films qu'elle avait regardé, les filles qui voulaient rendre jalouse quelqu'un d'autre embrassait la personne et se montrait plus obscène. Elle décida donc de faire la même chose. Elle approfondit le baiser, bougeant sa tête de chaque côté, s'assurant même d'émettre des petits gémissements quand elle le faisait. L'ange y ajouta un peu de langue pour que la caissière sache que cet homme magnifique était avec elle. Après un moment à l'embrasser, elle sentit que Dean avait besoin de respirer et se recula puis se remit en marche et pris le billet qu'il lui tendait.
© Laueee

____________________________________________




Hold me 'cause I fall apart
Can beauty come out of ashes ?
DC: Phaliel - Elathan - Sierra Kelly - Allan Grayson - Barry Howlett a1bdc2
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Avr - 17:00
Fondatrice
Chevalier de l'Enfer

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 797
Crédit : 1218
Emploi/loisirs : Butter des gens, repeindre les murs en rouge, l'affaire de famille quoi.
Voir le profil de l'utilisateur http://darkest-hour.forumactif.com
Phaliel & Dean Winchester
[FLASHBACK] « Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens »
Jamais deux sans trois, comme on dit...
Dean se doutait que la situation n’allait pas plaire à l’ange. Il était au courant qu’elle aussi pouvait se montrer possessive et jalouse à son égard, mais il ne s’était pas attendu… à ce qui avait suivit. Les yeux  grand ouvert, choqué par la réaction de la brune, il reprit une certaine contenance, tentant de suivre le rythme de l’échange, tant et si bien qu’il commença à virer au violet à un certain moment tant elle y mettait du sien. Quand elle se recula enfin, il fronça les sourcils, la regardant s’éloigner avec le billet, comme si de rien était et il resta planté là comme un con pendant quelques secondes. Il la rejoignit finalement, toujours un peu sonné par ce qu’elle venait de faire.

« Tu es sûre que ça va? » Il la força à s’arrêter et posa une main sur son front, comme si les anges pouvaient avoir de la fièvre. « Tu n’es pas fiévreuse? Pas malade non plus? Tu veux un sac peut-être? Ana va bien? »

En un sens, il savait très bien qu’elle avait réagit ainsi parce qu’il avait dragué la femme de la billetterie, mais… elle savait qu’il ne l’avait pas fait… ‘pour de vrai’, non?

« Tu sais bien que c’était du cinéma tout à l’heure… et puis, c’était quoi ça? »

Le ‘ça’ faisant évidemment référence à la façon dont elle l’avait embrassé. Elle faisait mieux que ça d’habitude! Il avait même prit la peine de lui montrer quelques techniques, mais là, il avait limite l’impression d’avoir été embrassé par un chien, tellement ça avait été violent et peu… convenable. Comme si elle s’était dépêchée pour prouver aux autres qu’il lui appartenait. Il lâcha un petit soupir et retira le numéro qu’il avait glissé dans sa poche, le déchirant en une dizaine de petits morceaux qu’il laissa ensuite retomber au sol.

« J’ai pas l’intention de la rappeler. Je suis casé, tu te rappels? Avec un ange magnifique, qui plus est. »

Le Winchester lui lança un petit clin d’œil, se pencha un peu et déposa un doux baiser sur ses lèvres, puis se dirigea vers les endroits où ils devaient déposer les bagages. Il avait vu Phaliel ‘dissimulé’ les objets avec sa magie, mais il ne pouvait s’empêcher de craindre que les détecteurs ne détecte les armes et tout le reste qu’ils traînaient avec eux. Pourtant, tout se passa tranquillement et il se détendit. Même le passage avec l’agent et les passeports se passa tranquillement, lui qui avait toujours peur qu’on remarque que ses papiers étaient des faux. Comme s’il allait affiché un ‘Dean Winchester’ sur ses papiers, alors qu’il avait autrefois été recherché. Depuis l’époque des Leviathans, le FBI ne les avaient plus emmerdé, mais on ne savait jamais.

Arriva… enfin le moment de monter dans ce putain d’avion de merde. Dean s’arrêta net devant les escaliers, regardant autour de lui s’il n’y avait pas d’échappatoire possible. Il fut forcé de monter, les autres passager s’accumulant derrière eux et commençant à insulter les personnes devant parce que ça n’avançait pas. Nerveux, il les entraîna donc à leur siège, qui était, oh miracle! près de la toilette. L’avion n’avait même pas encore démarré que Dean commençait à stressé et à trembler. Par réflexe, il chercha le sac qui lui permettrait de ne pas dégobiller partout si jamais ça devait arriver et le garda donc à porté de main pour quand l’appareil prendrait son envol.
Credit Hesa

____________________________________________




Son of a bitch!

We had a Deal!


Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Mai - 12:17
Co-Fondatrice
Séraphin

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 280
Crédit : 462
Emploi/loisirs : Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens
Il y a rien de mal à avoir peur. Tout le monde craint quelque chose
Phaliel & son doudou
Phaliel adorait Dean. Elle l'aimait plus que tout sur cette planète. C'était troublant le regarder draguer d'autres femmes. Elle était un ange, elle ne devait pas être insécure de cette façon, mais elle ne pouvait pas s'en empêcher. Surtout pas après les fois où il avait été voir ailleurs durant quelques chasses. Il pouvait lui demander d'aller le rejoindre. Elle viendrait si elle était disponible. Il le savait, non ? Bien sûr que si. Durant les premiers temps, il ne faisait que ça la contacter. À chaque fois, c'était parce qu'il avait besoin d'évacuer un désir et parce que... et bien... parce que les deux ne pouvaient pas se passer l'un de l'autre.

Il vint la rejoindre et posa une main sur son front, comme si elle faisait de la fièvre. L'ange n'était pas du tout malade. Elle ne pouvait pas l'être. Il savait pourquoi elle avait agit de cette façon. L'ange releva la tête et le fixa droit dans les yeux. Ana allait bien. Elle ne mourrait pas parce que sa mère avait éprouvé de la jalousie envers une autre femme.

« Je t'assure qu'elle va bien. Ne t'inquiète pas pour elle. » dit-elle, secouant la tête.

L'ange se remit en marche pour ne pas être en retard, mais l'homme la força à s'arrêter et elle se tourna vers lui pour l'écouter. Il dit qu'elle savait bien que c'était du cinéma avec la caissière. Phaliel savait que Dean l'aimait, mais elle éprouvait énormément de doute, car il ne se gênait pas pour draguer d'autres femmes. Elle ne l'empêchait pas de les regarder. On ne pouvait pas freiner une réaction tout à fait normal de la part d'un humain. Lorsqu'il voyait quelque chose qui lui plaisait, il n'hésitait pas à regarder. Même l'ange avait cette réaction avec Dean. Lorsqu'il faisait ou portait quelque chose qui lui plaisait, elle ne pouvait pas s'empêcher de l'observer.

Dean sortit le papier de sa poche et le déchira en petit morceaux. Il lui fit savoir qu'il n'avait aucune intention de la rappeler et qu'il était casé avec un ange magnifique. Elle fronça doucement les sourcils, ne comprenant pas trop l'expression qu'il avait utilisé. Avec un ange magnifique ? Cela voulait certainement dire qu'il était avec elle et il n'avait pas l'intention d'être avec quelqu'un d'autre. Ses lèvres s'étirèrent en un sourire et elle lui rendit son baiser.

Elle suivit Dean et alla porter les bagages là où il semblait effectuer une vérification. Tout se passa bien. Il n'y eu aucun soucis avec les passeports. Dean lui avait créé un faux étant donné que son nom n'était aucunement enregistré au gouvernement. Puis, vint le moment de monter dans l'avion. Dean bloqua et l'ange dû le calmer et le rassurer un peu pour qu'il monte dans l'engin. Cela prit énormément de temps. Une file se formait dans leurs dos. Les gens se mirent à chialer parce Dean ne voulait pas avancer. Avec un peu d'encouragement, de mots rassurants et de légers bisous pour lui faire comprendre qu'il n'était pas seul, il se décida enfin à monter dans l'engin et prendre place sur leurs sièges. L'ange le laissa choisir celui qu'il préférait et s'installa à ses côtés.

C'est alors qu'on annonça que l'avion allait décoller et il fallait mettre sa ceinture. L'ange jeta un rapide coup d'oeil autour d'elle pour savoir comment faire. Elle regarda vers le bas et trouva deux bandes de tissus avec une boucle. L'ange tenta de faire la même chose que les autres passagers et fini par réussir à boucler la ceinture.

L'avion décolla et l'ange se tourna vers Dean pour voir comment il allait. Sachant que la présence d'Ana l'aidait beaucoup, elle prit sa main et la déposa sur son ventre, enlaçant ses doigts avec les siens. Elle lui offrit un sourire, approcha son visage du sien et déposa ses lèvres sur les siennes. Avec un peu de chance, ce petit geste lui permettrait de se calmer un peu.
© Laueee

____________________________________________




Hold me 'cause I fall apart
Can beauty come out of ashes ?
DC: Phaliel - Elathan - Sierra Kelly - Allan Grayson - Barry Howlett a1bdc2
Revenir en haut Aller en bas
Ven 18 Mai - 17:31
Fondatrice
Chevalier de l'Enfer

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 797
Crédit : 1218
Emploi/loisirs : Butter des gens, repeindre les murs en rouge, l'affaire de famille quoi.
Voir le profil de l'utilisateur http://darkest-hour.forumactif.com
Phaliel & Dean Winchester
[FLASHBACK] « Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens »
Jamais deux sans trois, comme on dit...
Malgré le fait qu’il savait qu’il était avec un ange, Dean ne pouvait s’empêcher, à chaque fois qu’il arrivait quelque chose qu’il ne comprenait pas ou qu’il voyait quelque chose d’étrange dans son comportement, de penser que quelque chose était arrivé au bébé. Phaliel était plus forte qu’une humaine, elle ne pouvait pas tomber malade physiquement n’y même vieillir, mais c’était dans la nature du chasseur de s’inquiéter de tout et de rien. Surtout de la femme qu’il aimait et de sa petite fille qui allait voir le jour dans quelques mois. Il était ainsi. Il l’avait toujours été, la preuve étant Sammy qu’il avait protégé toute sa vie sans jamais se soucier de lui-même et de ses propre rêves.

Lorsqu’il avait bloqué l’escalier menant à l’avion, c’était sans doute grâce à elle qu’il avait décidé de monter, après être resté figé de longue minutes. Il ne se sentait toujours pas en sécurité dans ces engins qui pouvaient s’écraser d’un moment à l’autre. Quand il conduisait, il avait le contrôle. Il savait ce qu’il faisait, il savait manœuvré et que faire en cas de défaillance matériel. Tandis que là… il était au bon soin d’un pilote qui pouvait décider à tout moment de les envoyer au fin fond de l’océan! ‘Oh, c’est une belle journée pour mourir. Et si je faisais un petit plongeon pour voir combien de me donne les juges?’

Désormais assit sur son banc, le Winchester attacha maladroitement sa ceinture et ferma les yeux pour tenter de se calmer. L’avion commençait à vrombir et décolla du sol, laissant Dean en proie à une panique qu’il ressentait toujours à ce moment-là. Ses yeux s’ouvrirent d’un coup et il avala difficilement sa salive tandis que Phaliel prenait sa main pour la déposer sur son ventre, ses doigts se mêlant au sien. Un sourire crispé et peu confiant étira les lèvres de l’homme, qui lui retourna son baiser en déposant sa main libre sur la joue de sa compagne. Il était peut-être dans un avion, mais cela ne l’empêchait pas de démontrer l’amour qu’il avait pour elle, même si ça pouvait déranger les passager dans l’allée d’à côté. Heureusement, les sièges à côté d’eux étaient vide, mais ça ne l’aurait pas non plus dérangé. Il se recula pour reprendre son souffle, au même moment où il sentait le petit pied d’Ana bouger et heurté le ventre de sa mère. Un sourire attendrit apparut sur les lèvres de Dean, qui ne l’avait que très peu senti faire ça. Étant presque toujours à la chasse, il ne pouvait pas toujours revenir au bunker et il ne pouvait pas non plus toujours dérangé l’ange lorsqu’elle travaillait. Qui aurait pu penser que l’un des chasseurs les plus impitoyables qui soit pouvaient s’attendrir de la sorte seulement en sentant sa fille donner des coups de pieds?

Le chasseur releva la tête, plongeant son regard dans celui de la jeune femme – du moins le véhicule de l’ange était une jeune femme, elle n’était pas vieille à sa connaissance – et déposa un léger baiser sur ses lèvres, puis se recula à nouveau, son pouce effleurant sa joue.

« Merci. » Il eut un petit air amusé pendant une fraction de seconde alors qu’il entendait toussoté dans l’allée d’à côté et qu’il entendait une voix de femme, mal à l’aise, s’il était permit de s’embrasser dans un avion. Pourquoi ça ne le serait pas? Dean se retourna vers le couple qui les observaient, oubliant presque qu’il était dans un appareil volant. « C’est la meilleur des thérapies qui soient contre le stresse. Je vous ju… »

Il fut coupé en plein dans sa phrase par l’avion qui survolait une zone de turbulence et le visage de Dean devint livide en un claquement de doigt à peine. L’estomac à l’envers, il se cala à nouveau dans son siège et se mordit la lèvre.

Il détestait  définitivement prendre l’avion.
Credit Hesa

____________________________________________




Son of a bitch!

We had a Deal!


Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Mai - 19:11
Co-Fondatrice
Séraphin

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 280
Crédit : 462
Emploi/loisirs : Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens
Il y a rien de mal à avoir peur. Tout le monde craint quelque chose
Phaliel & son doudou
Phaliel savait que Dean ne se sentait pas à l'aise dans l'avion. Elle comptait faire de son mieux pour rendre le voyage un peu moins stressant pour lui. Dean avait déposé une main sur sa joue et l'ange avait rapproché son visage pour sentir un peu plus le contact de Dean. C'était si agréable. Une main s'était posée sur celle de l'humain sur son ventre, enlaçant leurs doigts ensemble. L'autre bras s'était enroulé autour de son cou, passant doucement, tendrement ses doigts dans ses cheveux avec pour intention de le détendre.

Dean se recula pour reprendre son souffle au moment où Ana décida de se déplacer dans le ventre de sa mère et de pousser les parois de son ventre. Un léger rire s'échappa de Phaliel et elle retourna le sourire de Dean. Elle ne pouvait toujours pas croire qu'ils auraient un enfant ensemble, un Nephilim qui plus est, mais un enfant tout de même. Cela l'effrayait toujours autant, mais elle était prête à l’accueillir et à l'aimer. Elle espérait que Dean ressente la même chose qu'elle. Elle adorait le voir s'attendrir quand il avait la chance de sentir le bébé bouger. Quelques fois, il lui arrivait de lui parler. Même si elle savait qu'il éprouvait encore des craintes, elle était certaine qu'il aimait déjà leur fille. Il ne leur restait plus que quelques mois avant de la rencontrer.

Dean la remercia et posa une dernière fois ses lèvres sur les siennes. Elle lui rendit son baiser et posa sa tête sur son épaule, le sourire sur les lèvres. L'homme se tourna vers un coupe qui les regardait et leur dit que c'était le meilleur remède contre le stresse. Son sourire s'élargit en sachant que Dean s'était calmé un peu. Cependant, il n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'il s'écrasa dans son siège. D'après sa réaction, il n'aimait pas ces moments-ci. L'avion semblait avoir secouée un peu, mais si Phaliel regardait autour d'elle, elle pouvait voir que les passagers ne s'en préoccupaient pas trop.

Ne voulant pas que Dean soit stressé, elle agrippa son chandail et l'attira contre elle pour un autre baiser. Contrairement à celui dans l'aéroport, celui-ci était plus doux, plus lent, plus passionné. Elle prenait son temps pour le calmer et essayer de lui faire oublier qu'il était dans l'avion, entremêlant leurs langues. Elle étouffa un faible gémissement, de peur que les autres passagers l'entendent. Elle adorait sentir ses lèvres tièdes, douces et humides contre les siennes. Ses mains se posèrent sur son torse, tirant un peu sur ses vêtements. Elle voulait... elle voulait les lui retirer.

Une chaleur intense et dérangeante l'envahi. Elle voulait plus et elle ne pouvait pas attendre qu'ils atterrissent en Grèce. Elle voulait Dean et elle le voulait maintenant. Sachant que ce n'était pas quelque chose à faire en publique et pas du tout sur les sièges d'un avion, elle décida de les téléporter dans un endroit un peu plus reculé et fermé. Le premier qui lui vint en tête fut les toilettes. En un battement d'aile, l'ange les téléporta dans la salle de bains qui n'avait qu'une toilette et un comptoir avec le lavabo. Elle se recula dessus, attirant Dean contre elle tout en l'embrassant.
© Laueee

____________________________________________




Hold me 'cause I fall apart
Can beauty come out of ashes ?
DC: Phaliel - Elathan - Sierra Kelly - Allan Grayson - Barry Howlett a1bdc2
Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Mai - 21:46
Fondatrice
Chevalier de l'Enfer

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 797
Crédit : 1218
Emploi/loisirs : Butter des gens, repeindre les murs en rouge, l'affaire de famille quoi.
Voir le profil de l'utilisateur http://darkest-hour.forumactif.com
Phaliel & Dean Winchester
[FLASHBACK] « Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens »
Jamais deux sans trois, comme on dit...
À parler trop vite parfois on se prenait un retour de karma dans la gueule et ce, d’une façon totalement désagréable. Les turbulences lui avaient rappelé la première fois qu’il avait prit l’avion. La toute première fois en compagnie de Sam, où ils avaient chasser leur premier démon qui s’amusait à prendre le contrôle des pilotes ou des passagers pour que l’avion s’écrase. Depuis, à chaque fois que Dean sentait les avions survolé ce genre de zone, il sentait la panique l’envahir, déjà qu’il paniquait à rien dans ce genre d’appareil. Il croyait s’être calmé grâce à l’ange, mais finalement son angoisse était revenu au galop en lui kickant l’estomac au passage pour bien lui signifier qu’elle était là et ne le laisserait pas tranquille tant qu’ils ne seraient pas sur la terre ferme.

Traumatisé par le fait que l’avion avait légèrement tangué – ce que les autres passagers ne semblaient pas avoir remarquer, ou alors ils étaient bien trop idiot pour faire attention au danger qui les guêtaient! -  le Winchester tentait tant bien que mal de se changer les idées en comptant dans sa tête ou en se chantant des chansons ridicules. Phaliel le sortit de ses pensées anxieuses en posant à nouveau ses lèvres sur les siennes et il ferma les yeux pour savourer le baiser, oubliant petit à petit le stresse qui le prenait au tripe dès qu’il repensait à l’avion et à ses bruits inquiétant. Il se laissa guider par elle, glissant sa langue contre la sienne et prenant petit à petit un peu le contrôle du baiser, en oubliant presque qu’il était sur un siège dans une boite de conserve volante et que ce n’était pas la place pour ça.   Fuck this shit. Si ça n’en avait tenu qu’à lui, il lui aurait sauté dessus directement et sans faire attention aux autres. Mais la dernière chose qu’il voulait, s’était de se faire jeté au dehors d’un avion en plein vol. Est-ce qu’ils pouvaient faire ça d’ailleurs, si un passager était trop chiant? Qu’arrivait-il dans ces cas-là…?

Il fallut un petit moment à Dean pour comprendre qu’ils n’étaient plus assit sur leur siège et qu’ils étaient dans un endroit un peu plus confiné et lumineux. Il cligna plusieurs fois des paupières avant de réaliser qu’elle les avait téléporté et il étira un petit sourire, sans rien dire pour l’instant alors qu’elle se reculait vers le lavabo et l’attirait à nouveau à elle pour continuer leur baiser enflammé. Le chasseur posa ses mains sur les hanches de l’ange, collant un peu plus son bassin contre le sien, même si au final ce n’était pas la même chose que d’habitude puisque le ventre de Phaliel était assez bien rebondit maintenant. Dean s’était d’ailleurs renseigné pour voir si le fait qu’ils aient des relations pouvaient nuire au bébé, mais il s’était inquiété pour rien. La seule chose qui changeait maintenant, c’était les positions.

Après un petit moment, ayant besoin de reprendre son souffle parce qu’il allait finir bleu s’il continuait ainsi, il se recula et lui jeta un petit regard surpris mais surtout joueur.

« Quelqu’un était pressé on dirait… »

Dean étira un petit sourire et se pencha à nouveau pour s’emparer de ses lèvres, remontant une main le long de sa hanche et allant se poser sur le ventre où il sentait Ana bouger un peu, comme si le bébé savait ce qui allait se passé – ce qui était totalement ridicule mais ça en donnait l’impression. Le corps du Winchester réagissait un peu violemment à cette monté de désir, ses envies ayant été réfréné bien trop longtemps à son goût. Dans les premières semaines tout avaient été normal… jusqu’au moment où il avait dû s’abstenir parce que l’ange n’en avait plus envie. Lui qui avait l’habitude de pouvoir se satisfaire à peu près quand il le souhaitait parce que ça leur tentait à tout les deux, il s’était retrouvé à aller à la salle de bain seul plusieurs fois pour évacuer, ne pouvant pas le faire avec personne d’autre. La joie d’être fidèle en somme.

L’homme se recula à  nouveau, jaugeant l’espace dans lequel ils étaient pour avoir une meilleur idée de la façon dont il pourrait se placer. La prendre contre le lavabo risquait d’être potentiellement dangereux et surtout précaire, puisque l’avion – brr il l’avait presque oublié celui-là – pouvait tanguer à tout moment au risque de le faire lui-même vacillé dans un… mauvais moment. Et ça serait assez honteux au final si ça devait arriver. Faire ça de cette façon dans une salle de bain normale pourquoi pas, mais là… mouais, il ne voyait qu’une seule solution à son problème.

Chaque chose en son temps. Il continua de parcourir ses mains sur son corps et releva un peu le tissu masquant sa peau, pour finalement retirer entièrement le t-shirt et le laisser tomber à côté, penchant la tête pour poser ses lèvres sur sa nuque et la parsemer de petit baisé. Il ne s’arrêta pas là, continuant ses caresses de ses mains baladeuses et mena l’une d’elle jusqu’au pantalon de l’ange, laissant ses doigts se glisser sous celui-ci, mais il s’arrêta à mit chemin, relevant la tête pour placer ses lèvres à côtés de l’oreille de l’ange, l’effleurant avec douceur.

« Dis-moi ce que tu veux...» susurra-t-il.

Il aurait pu vouloir faire ça rapidement pour se soulager vite fait bien fait, mais il avait tellement attendu ce moment depuis ces derniers jours… semaines, qu’il voulait en profiter un maximum et lui procurer autant de plaisir à elle qu’à lui. Il était certes impatient, mais il ne voulait pas faire foirer le moment. Ça lui permettait aussi d’oublier qu’il était dans un putain d’avion de merde, alors autant en profiter.
Credit Hesa

____________________________________________




Son of a bitch!

We had a Deal!


Revenir en haut Aller en bas
Dim 20 Mai - 23:30
Co-Fondatrice
Séraphin

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 280
Crédit : 462
Emploi/loisirs : Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens
Il y a rien de mal à avoir peur. Tout le monde craint quelque chose
Phaliel & son doudou
Les autres passagers ne se doutaient pas qu'il y avait deux personnes dans une petite salle de bain à l'arrière. L'ange avait pu décider d'attendre d'être dans l'intimité d'une chambre de motel en Grèce sur un lit confortable, mais elle avait tellement envie de sentir la peau de Dean contre la sienne. Leur baiser l'avait enflammé et elle avait voulu continuer. Lorsque la zone de turbulence avait stressé Dean, Phaliel en avait profité pour poursuivre leur échange, voyant que cela l'avait calmé.

Cela faisait des semaines qu'ils n'avaient rien fait. Sa soif de sexe n'était plus la même qu'avant. Ils pouvaient le faire une journée et ne rien faire par la suite pendant une semaine complète. Elle savait que cela frustrait Dean, mais l'envie lui manquait. L'ange avait toujours aimé le sexe et ne se lassait jamais de faire l'amour avec son humain. Ce n'était pas parce qu'il n'était pas désirable, bien au contraire. Saleté d'hormones.

Phaliel espérait juste que l'homme qu'elle aimait ne se lasse pas et décide de retourner à ses vieilles habitudes. Elle voulait qu'il comprenne que c'était uniquement parce qu'elle était enceinte. Leur vie sexuelle ne serait pas toujours de cette façon. Après avoir donné naissance, l'ange retrouverait sa libido normale et il pourrait recommencer à l'emmerder parce qu'il en avait envie.

Elle avait remarqué qu'elle éprouvait ce changement depuis qu'ils avaient découvert pour Ana. Phaliel avait lu que les femmes (humaines) vivaient tous pleins de choses, car leurs corps se préparaient à donner naissance. Cela était dû à des changements psychologiques, physiques et hormonaux.

L'ange enroula ses bras autour de Dean et attaqua ses lèvres des siennes. Elle enfonça ses ongles dans sa peau et le pressa contre son corps. Phaliel avait toujours adoré la façon dont leurs corps s'imbriquaient parfaitement l'un dans l'autre, comme s'ils étaient faits pour être ensemble.

« Tu aurais fait la même chose » rigola-t-elle contre ses lèvres « Je suis certaine que tu n'aurais pas hésité à me prendre sur les sièges » ajouta-t-elle, faisant courir ses lèvres sur son cou.

Dean retira son t-shirt et elle s'occupa ensuite de son soutif. L'ange ferma les yeux au contact de ses lèvres sur sa peau, poussant un gémissement. Phaliel s'empressa de retirer les hauts du chasseur pour les laisser tomber au sol avec ses vêtements. Sans perdre une seconde, ses lèvres parsemèrent de baiser sa peau et ses mains le caressèrent partout où elle pouvait l'atteindre.

Un frisson lui parcourut le corps lorsqu'elle entendit les paroles de Dean. Un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'elle caressait tendrement son torse. L'ange approcha son visage du sien et lui murmura sa réponse à l'oreille.

« Toi »

Ses mains descendirent vers son pantalon à lui, remarquant parfaitement son excitation. Elle détacha ceinture suivit de la braquette, mais ne fit rien d'autre. Son sourire se fit plus moqueur et elle leva les yeux vers lui.

« On est impatient, à ce que je vois »
© Laueee

____________________________________________




Hold me 'cause I fall apart
Can beauty come out of ashes ?
DC: Phaliel - Elathan - Sierra Kelly - Allan Grayson - Barry Howlett a1bdc2
Revenir en haut Aller en bas
Lun 21 Mai - 23:49
Fondatrice
Chevalier de l'Enfer

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 797
Crédit : 1218
Emploi/loisirs : Butter des gens, repeindre les murs en rouge, l'affaire de famille quoi.
Voir le profil de l'utilisateur http://darkest-hour.forumactif.com
Phaliel & Dean Winchester
[FLASHBACK] « Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens »
Jamais deux sans trois, comme on dit...
Le chasseur avait toujours été surpris de cette façon dont leur corps semblait fait l’un peu l’autre, et ce, depuis leur première rencontre. Il était, à ce moment-là, loin de se douter qu’un coup d’un soir se transformerait en cet amour qu’il ressentait pour elle. Lui qui n’avait jamais vraiment été attaché à d’autres femmes et dont les relations n’avaient pas duré plus d’une semaine en moyenne. Que cela soit Cassie, à qui il avait fait la promesse de revenir un jour. Les choses étant plus difficile qu’on ne peut le penser, il n’avait jamais eu l’occasion d’y retourner. Il y avait ensuite eu… Anna, pour qui il avait éprouvé des sentiments, mais il s’était avéré qu’elle était une véritable psychopathe voulant empêcher Sam de naître et donc de tuer ses parents… Puis Lisa. Ses sentiments pour elle avait toujours été un peu confus, sachant qu’il connaissait déjà Phaliel à ce moment-là et qu’il avait en quelque sorte essayé de se forcer à éprouver pour elle le même amour qu’il avait pour l’ange. Même si à ce moment-là leur relation n’était pas aussi avancé que maintenant, la séparation lui avait fait du mal.

Sa main posé entre le pantalon et la peau de la jeune femme attendait la réponse de celle-ci, tandis que Dean observait le sourire de cette dernière, alors qu’elle lui murmurait la réponse. Des frissons le parcouraient quand elle caressait sa peau, diffusant une chaleur qui montait en lui de plus en plus. Son mini lui qui se cachait sous le pantalon le trahissait d’ailleurs et elle semblait l’avoir remarqué vu sa remarque. Il marmonna un « Je vois pas de quoi tu parles. » et planta son regard dans le sien, se mordant la lèvre inférieur tout en décidant de descendre le pantalon et le sous-vêtement de Phaliel en prenant son temps, effleurant sa peau de ses doigts par le fait même. Une fois le bout de vêtement retiré, il remonta le long de sa jambe en effleurant celle-ci de ses lèvres et se redressa complètement une fois arrivé au hanche. Le Winchester retourna s’emparer des lèvres de la Séraphin, se frayant un chemin avec sa langue pour aller caresser la sienne et ne s’arrêta à nouveau que lorsqu’il eut besoin de respirer. Pendant l’échange, il avait gardé les mains sur ses hanches, de sorte à garder un certain équilibre – n’oublions pas qu’ils étaient dans un avion… enfin Dean ne l’oublie pas et a toujours peur de se glander tête première – et garder un peu le contrôle du baiser, avant d’y mettre un terme.

Le chasseur se recula finalement, descendant le reste de ses propres vêtements sans forcément les retirer de ses pieds puisqu’il aurait dû se défaire de ses grosses bottes et se retourna vers le siège de toilette, qu’il rabattit, se pinça les lèvres et s’assit dessus, attirant l’ange à lui en posant son visage sur son ventre, parsemant ce dernier de bisous. Il la plaça ensuite sur ses cuisses, un bras posé derrière son dos pour la maintenir assez près de lui. Ça n’allait pas vraiment être la façon la plus confortable, mais ça restait la plus sécuritaire vu le peu d’espace et l’avion qui pouvait à tout moment retraverser des zones de turbulence. La dernière chose dont il avait envie, s’était de perdre l’équilibre contre la porte qui s’ouvrirait alors qu’il aurait le cul à l’air.

Dean releva la tête pour la fixer et alla chercher un autre baiser sur ses lèvres, et recula sa tête encore une fois, lui faisant comprendre qu’il la laissait agir. Il était peut-être fort, mais il se voyait mal l’obliger à se placer, à moins qu’elle se relève un peu… enfin bref. Avec tout ça, son stresse d’être dans l’avion s’était envolé – sans mauvaise jeu de mot – pour l’instant et il profitait de ce moment qui avait été bien trop rare ces dernières semaines.
Credit Hesa

____________________________________________




Son of a bitch!

We had a Deal!


Revenir en haut Aller en bas
Mar 22 Mai - 23:51
Co-Fondatrice
Séraphin

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 280
Crédit : 462
Emploi/loisirs : Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens
Il y a rien de mal à avoir peur. Tout le monde craint quelque chose
Phaliel & son doudou
Les anges étaient des êtres qui avaient énormément de difficulté à comprendre les émotions et sentiments humains. Ils étaient distants et froids, détachés des humains. Ils possédaient leurs corps, mais ils n’étaient pas humains et ne comprenaient pas ce qu’ils pouvaient ressentir, leurs habitudes, leurs expressions, leurs cultures. C’était étranger pour eux.

Un soir, Phaliel avait décidé d’aller dans un bar pour réconforter une humaine qui vivait un moment difficile. Sa sœur était possédée par un démon et l’être démoniaque était bien trop confortable dans le corps de l’humaine. L’ange avait rencontré Dean Winchester. Il l’avait séduite. Un baiser, puis un autre et un autre… Ils s’étaient retrouvés sur la banquette de l’Impala. Leurs vêtements étaient tombés et… vous devinez la suite. Depuis, l’ange et le chasseur ne pouvaient plus se quitter. Ils avaient essayé, mais ils s’étaient faits bien trop de mal. Avec le temps, les deux jeunes gens avaient appris à s’aimer.

Dean lui avait montré ce qu’était l’amour. Il le lui montrait dans chaque baiser, chaque câlin, chaque mot, chaque preuve d’affection. Il n’était peut-être pas le plus doué pour s’exprimer, mais elle savait qu’il l’aimait plus que tout sur cette planète. Elle faisait de son mieux pour lui retourner son affection. Phaliel savait que le chasseur l’aimait, même si elle avait toujours peur dans un petit coin reculé de sa tête qu’il aille voir ailleurs. C’était l’ange qui aimait Dean, pas l’humaine qu’elle possédait. Cette dernière était mariée et adorait son mari. Avec lui, elle avait deux beaux enfants. Dans un sens, l’ange se sentait mal de lui enlever cette vie pour accomplir son devoir céleste, mais d’une autre côté elle était tellement heureuse, car elle vivait la plus belle expérience de son existence.

Ensemble, Dean et Phaliel avait conçu un enfant et dans quelques mois à peine, ils pourraient enfin voir ce bébé tant attendu. Elle la sentait bouger dans son ventre alors qu’elle caressait le corps de Dean et l’embrassait tendrement. Elle avait l’impression que la petite savait que son papa était tout près. À mesure que la grossesse progressait, l’ange avait vu son ventre grossir de plus en plus.

Phaliel étouffa un rire en l'entendant marmonner un « Je vois pas de quoi tu parles » Mouais, il le savait très bien. Son sourire s'élargit. Elle pencha un peu la tête et déposa ses lèvres sur sa large épaule. Une de ses mains trouva l'excitation de Dean et la caressa doucement à travers le bout de tissu qui les séparait, sachant très bien ce qu'il avait envie, car elle éprouvait exactement la même chose.

« Tu vas obtenir ce que tu souhaites, Dean » dit-elle, levant la tête pour lui chuchoter ses mots à l'oreille.

Son humain lui retira le reste de ses vêtements et elle le laissa faire. Des frissons parcouraient sa peau et une chaleur l'envahissait lorsque ses doigts l'effleuraient et en retour elle faisait courir ses mains sur son corps. Elle pouvait les retirer en un claquement de doigts tellement elle était impatiente également, mais au fil des années passées avec Dean, elle avait apprit qu'enlever les vêtements faisait partie du plaisir qu'ils ressentirait plus tard. La tension montait et brûlait, lui donnant le tournis.

Les yeux de Phaliel se fermèrent tous seuls lorsqu'elle senti les lèvres de Dean sur sa peau alors qu'il remontait pour la rejoindre. Un sourire se dessina sur ses lèvres et elle fit courir une main dans ses cheveux. Il la rejoignit et captura ses lèvres des siennes. L'ange enroula ses bras autour de son torse et l'attira contre elle, approfondissant le baiser. Ses mains continuaient de le caresser alors qu'ils profitaient du moment tout en échangeant un baiser enflammé, le brisant seulement lorsqu'il eut besoin de reprendre son souffle.

Dean se recula finalement et fit descendre le reste de ses vêtements. L'ange s'approcha de lui pour l'aider et le vit se tourner vers le siège de toilette. Il le rabattit et s'assit dessus puis l'attira à lui. Phaliel ne put s'empêcher de rire doucement. Les lèvres de son humain trouvèrent son ventre et il le parsema de baiser. L'ange lui sourit doucement et se pencha ensuite pour déposer un baiser sur sa tête.

Dean la plaça sur ses cuisses et l'ange se positionna de sorte à être confortable. Ensuite, elle l'inséra finalement en elle. Ses mains trouvèrent ses épaules. Elle soupira doucement, ferma les yeux une seconde pour savourer le moment, la douce sensation d'être entière puis les rouvrit ensuite. Ses yeux rencontrèrent ceux de Dean. Elle approcha son visage du sien et déposa doucement, tendrement ses lèvres sur les siennes. Après avoir attendu un peu, elle se décida enfin à bouger.

Le nom de Dean était sur le bout de ses lèvres, comme une prière. Dans ces moments-ci, l'ange avait tendance à prononcer le nom de son humain. Des soupirs, des gémissements et des cris menaçaient de s'échapper de sa bouche, mais l'ange devait faire de son mieux pour ne pas que les autres passagers les entendent. Apparemment, les deux pouvaient être bruyants quand ils s'y mettaient. Des fois, elle capturait les lèvres de Dean pour étouffer les bruits qu'elle produisait ou encore elle se mordait les lèvres pour se retenir.
© Laueee

____________________________________________




Hold me 'cause I fall apart
Can beauty come out of ashes ?
DC: Phaliel - Elathan - Sierra Kelly - Allan Grayson - Barry Howlett a1bdc2
Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Mai - 12:27
Fondatrice
Chevalier de l'Enfer

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 797
Crédit : 1218
Emploi/loisirs : Butter des gens, repeindre les murs en rouge, l'affaire de famille quoi.
Voir le profil de l'utilisateur http://darkest-hour.forumactif.com
Phaliel & Dean Winchester
[FLASHBACK] « Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens »
Jamais deux sans trois, comme on dit...
La première impression de Dean au sujet des anges n’avaient pas été très bonne. Elle avait même été plus que mauvaise. Que cela soit Castiel qui avait fait griller les yeux de Pamela et qui n’avait même pas daigner la soigner, ou encore ce salop de Zacharie qui s’était arrangé pour que Bobby ne puisse récupérer ses jambes ou encore ce même connard qui ne cessait de les menacer, lui et son frère pour qu’ils disent oui à Michael et Lucifer… Il aurait donc eut toutes les raisons du monde de ne pas faire confiance à cet ange qui partageait désormais sa vie. Il avait douté, quelques années plus tôt, mais en aucun cas il ne regrettait de l’avoir laisser entrer dans sa vie. À un moment il avait certes hésité, en raison de Jo pour qui il avait longtemps éprouvé des sentiments, mais lorsque cette dernière était morte, il avait bien cru ne jamais ressentir cette attirance qu’il éprouvait pour une femme, et ce, aussi fortement. Mais ce qu’il ressentait là, c’était quelque chose de différent qu’une simple attirance. S’en était presque carrément une dépendance.

Le corps brûlant du Winchester commençait à être à bout de patience. Il savait, depuis le temps, que Phaliel s’amusait à le faire attendre, un peu comme il le lui avait apprit. Il faisait pareil de temps à autre, quand il en avait envie et pour la faire tergiverser. Sauf que là, pour le moment, il ne voulait qu’une chose. À tout prix. Être en elle. L’abstinence n’était pas vraiment fait pour lui et le faire de ne plus pouvoir faire l’amour à son ange lui avait affreusement pesé. Il savait que les hormones pouvaient avoir cet effet sur les femmes… humaines. Il était clairement loin de se douter que c’était le cas pour les célestes aussi! Heureusement que ça ne durait que cinq pauvres mois pour elle, il n’avait aucune idée de comment il aurait pu le supporter si ça avait été neuf mois!

Enfin, maintenant il pouvait en profiter un peu. Il attendit donc qu’elle se place et lui permettre de la pénétrer et lâcha un soupir lorsqu’il fut entièrement en elle. C’était si bon de se sentir enfin… entier. Il releva un peu la tête, son regard fiévreux rencontrant celui de l’ange et étira un petit sourire, approchant la tête pour aller à sa rencontre et échanger un baiser beaucoup plus doux sur ses lèvres, si on comparait avec leur échange torride d’il y a quelques minutes.

En attendant qu’elle se décide à bouger, il déplaça une de ses mains sur son ventre, caressant celui-ci tendrement pour ensuite redéplacer sa main sur sa hanche, lâchant un gémissement quand elle commença enfin à bouger. Ne pouvant rien faire de plus dans la position dans laquelle il était, il se contentait de passer ses mains aux endroits qu’il savait sensible et de l’embrasser lorsqu’elle venait à sa rencontre, étouffant à tous deux leur gémissement. Il ne comptait plus le nombre de fois où Sam avait dû leur dire de faire moins de bruit parce que monsieur voulait dormir – ce qui était normal au final – et parce que le bunker était beaucoup trop écho. Ce n’était pas de leur faute s’ils avaient trop de plaisir ensemble! Valait mieux ça qu’une baise trop rapide qui ne serait pas satisfaisante. Avec Phaliel, Dean s’était juré de ne jamais cacher ce qu’il pouvait ressentir quand ils étaient au lit et de lui faire savoir quand il se sentait bien. Même là il aurait bien aimé être un peu plus expressif, mais vu l’épaisseur des murs de la salle de bain, il préférait faire attention. D’un coup qu’on les oblige à descendre et à sauter en parachute… brrr.

Au bout d’un moment, Dean ne parvint plus à se retenir et un gémissement beaucoup plus long que les autres s’échappa de ses lèvres, qu’il ne parvint pas à étouffer comme il l’aurait souhaité alors que ses muscles se contractaient au moment même où il atteignait l’orgasme. À bout de souffle, il avait inconsciemment appuyé sa tête sur l’épaule de la jeune femme et il la releva après un petit moment, le visage rougit et un sourire satisfait aux lèvres. Ça lui retirait d’un coup une énorme pression qu’il avait sur les épaules depuis des jours maintenant. Disons que se servir de sa main n’avait pas vraiment la même… sensation que d’avoir un rapport sexuel complet avec la personne qu’on aimait.

Il resta un moment comme ça, à reprendre une certaine contenance et lui laisser le temps à elle aussi de reprendre ses esprits et attendit qu’elle se relève pour remonter ses vêtements et remettre son t-shirt ainsi que sa chemise. Une fois qu’elle fut à nouveau habiller, il l’attira à lui pour lui arracher un nouveau baiser, jeta un coup d’œil dans la salle de bain, releva le siège de toilette et ouvrit la porte pour sortir et retourner s’asseoir sur son siège. Son regard croisa celui de la femme qui lui avait parlé toute à l’heure et nota son air gêné. Étrangement, ça rappelait à Dean cette fois-là, dans la réunion d’église avec les vierges où il avait dû appuyé sur le bouton de pucelage pour pouvoir enquêter avec Sam. Il s’était ‘purifié’ en décrivant les sensations ressentit lorsqu’il couchait avec une femme et la plupart de ces dernières présentes dans le lieu avait eu des réactions… plutôt amusante. Oh évidemment… ça c’était un épisode de sa vie qu’il n’avait pas raconté à son ange, puisqu’il l’avait… légèrement… très légèrement hein… trompé avec Carmelita. Il n’en était pas fier, loin de là, mais il n’avait pas les idées clairs à ce moment-là… enfin bref.

« C’est thérapeutique de faire ça dans les toilettes d’un avion. Je vous le conseil! »

Il lui lança un petit clin d’œil et reporta son attention sur Phaliel, amusé et jeta un coup d’œil à sa montre. Bordel que le temps pouvait passer lentement quand on était enfermé dans une cocotte volante en métal… Le bon côté à voir fait ça dans les toilettes, c’était que maintenant il se sentait un peu fatigué et moins nerveux. Bon, ça ne voulait pas dire que s’ils tombaient à nouveau dans une zone de turbulence il ne se remettrait pas à paniquer hein… mais pour l’instant tout était calme.

Les minutes et les heures passèrent et Dean arriva même en s’endormir, chose qu’il aurait cru impossible vu son angoisse en avion.
Credit Hesa

____________________________________________




Son of a bitch!

We had a Deal!


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Mai - 14:26
Co-Fondatrice
Séraphin

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 280
Crédit : 462
Emploi/loisirs : Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens
Il y a rien de mal à avoir peur. Tout le monde craint quelque chose
Phaliel & son doudou
C'était tellement agréable d'avoir un moment intime seuls, loin des regards des autres. L'ange avait éprouvé ce désir dans un endroit peu propice pour ce genre de pratique, mais il la consumait de l'intérieur si elle ne le satisfaisait pas. Dean la rendait toujours aussi folle. Depuis qu'elle était enceinte, les moments où elle en avait envie se faisaient rares. Cela ne frustrait pas uniquement Dean.

L'avion changeait un peu d'une chambre. Le connaissant et sachant qu'il en avait autant envie qu'elle, Phaliel savait qu'il n'aurait pas dit non, lui qui avait fait ce genre de chose dans les endroits les plus bizarres. Peut-être que l'avion était une première pour lui ?

L'ange ferma les yeux et soupira doucement lorsque Dean passa ses mains sur son corps nu, s'assurant de toucher les endroits où son véhicule était le plus sensible. Il connaissait la pression et la douceur exacte à appliquer pour la rendre folle. Au fil du temps passé ensemble, il avait appris à reconnaître les petites choses qui lui plaisaient. Alors qu'elle bougeait, l'ange retourna les caresses de son humain tout en l'embrassant.

Cela était bien difficile de se satisfaire et de contrôler les bruits qu'ils produisaient. Elle était certaine que les passagers proches des toilettes à l'arrière les avaient entendus. Sam et mêmes quelques étrangers dans les motels les regardaient bizarrement, car ils faisaient beaucoup de bruit. Ce n'était pas de sa faute si Dean savait comment bien satisfaire une femme !

Elle enroula ses bras autour du cou de Dean, tentant d'étouffer un gémissement qui menaçait de s'échapper de sa bouche. L'ange ferma les yeux et approfondit leur baiser. Elle se sentait si bien en ce moment dans les bras de Dean à lui faire l'amour. Pendant un petit moment, elle avait oublié qu'ils se rendaient en Grèce pour tuer une créature de la mythologie grecque. Cette petite virée dans les toilettes la détendait énormément.

Les minutes s'écoulèrent et l'ange senti une vague de chaleur intense monter en elle. Elle continua de se mouvoir un peu et s'arrêta finalement lorsqu'elle senti cette vague intense libératrice et dévastatrice de plaisir se déferler à travers tout son corps. Phaliel enfouit sa tête dans le creux du cou de son humain pour se retenir de ne pas crier trop fort, sauf que malheureusement, ou heureusement pour Dean, le plaisir qu'elle ressentait était si grand.

Ils restèrent assis là à reprendre leurs esprits. Le corps de l'ange avait déjà récupéré alors que Dean était encore un peu essoufflé. Elle leva une main et la fit courir dans ses cheveux. Lorsqu'il releva la tête, elle lui offrit un sourire et déposa un baiser sur son front. Fin prête à sortir de la salle de bain, elle se retira et enfila ses vêtements. Dean l'attira à lui et l'embrassa une fois de plus. L'ange leva les mains et encadra son visage. Ils se reculèrent et sortirent des toilettes.

La femme qui leur avait parlé un peu plus tôt les regardait d'un air gêné et elle lui offrit un sourire amusé. L'ange se tourna et vit une autre fille qui les regardait d'un air amusé.

« Ça enlève le stress faire ça dans les toilettes ? »

L'ange se lova contre Dean, sa tête sur son épaule et une main sur son torse.

« Je vous le conseille. Ça fait passer le temps aussi »

La fille prit la main d'un homme à ses côtés et se dirigea vers les toilettes pour ensuite s'enfermer dedans comme Dean et elle l'avaient fait. L'ange pouffa de rire et entraîna son humain vers leurs sièges. Ils prirent place et Phaliel se lova contre lui. Lorsqu'ils passèrent des zones de turbulences, l'ange essaya d'implanter dans sa tête un beau rêve agréable qui l'impliquait. N'ayant pas besoin de dormir, elle resta à ses côtés et le laissa se reposer un peu.

Après plusieurs heures, l'avion atterrit enfin. L'ange regarda à ses côtés pour voir si Dean dormait encore. Il ne s'était même pas réveillé ! Un sourire se dessina sur ses lèvres. Elle s'approcha de lui et caressa sa joue avec le dos de sa main.

« Dean. Réveille-toi. On est arrivé »

Elle remplaça sa main par ses lèvres et parsema son visage de baiser. Lorsqu’il se réveilla enfin, ils descendirent de l’avion et allèrent récupérer leurs bagages, passant à nouveau le contrôle de l’aéroport comme ils l’avaient fait pour embarquer dans l’avion.
© Laueee

____________________________________________




Hold me 'cause I fall apart
Can beauty come out of ashes ?
DC: Phaliel - Elathan - Sierra Kelly - Allan Grayson - Barry Howlett a1bdc2
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Mai - 16:22
Fondatrice
Chevalier de l'Enfer

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 797
Crédit : 1218
Emploi/loisirs : Butter des gens, repeindre les murs en rouge, l'affaire de famille quoi.
Voir le profil de l'utilisateur http://darkest-hour.forumactif.com
Phaliel & Dean Winchester
[FLASHBACK] « Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens »
Jamais deux sans trois, comme on dit...
Heureusement, pendant le reste du trajet, Dean parvint à dormir. Le fait de sentir l’ange à ses côtés avait quelque chose de réconfortant, comme à chaque fois qu’il dormait dans le bunker et où elle restait près de lui, calmant ses craintes et apaisant ses cauchemars. Cauchemars qui empiraient ces derniers temps, dû à ses peurs et son stresse de devenir papa et aussi ses angoisses concernant la marque, la première lame, Abaddon et tout le reste. Sans elle, sans doute qu’il aurait déjà pété un plomb depuis… bien longtemps. Son sommeil ne fut même pas perturbé par les turbulences qui pouvaient parfois secoué l’appareil et il eut même de merveilleux rêves concernant Phaliel. Il parvint si bien à dormir que le chasseur ne se rendit même pas compte qu’ils avaient enfin atterrit. Ce fut le baiser de sa partenaire qui le réveilla à moitié en sursaut et il fronça les sourcils, à moitié perdu. Qu’est-ce que… Arrivé… ils étaient arrivé où? Ah… oui. L’avion. Brr…

« Hmm.. »

Dean se redressa, encore un peu paumé et releva la main pour la passer sur ses yeux pour en chasser la fatigue. Il était courbaturé de partout et encore un peu fatigué, mais il se leva et se dirigea vers la sortie de l’appareil après avoir ramasser ses affaires. Une fois à ‘extérieur, il constata que la nuit était déjà tombé sur ce bout du monde et lâcha un petit soupir. Saleté de décalage horaire… Il les dirigea vers les dépôts de bagage, attendant que ces derniers leur revienne et ramassa leur sac. Le Winchester vérifia subtilement que tout leurs effets se trouvaient bien dans les sacs et une fois sûr, il se dirigea vers l’un des comptoirs pour le prêt de véhicule et attendit que cela soit leur tour, empruntant une petite bagnole qui leur permettrait de se déplacer dans le pays sans trop de soucis.

Il entraîna ensuite Phaliel avec lui, cherchant le dit véhicule loué et embarqua leurs affaires sur le siège arrière, allant prendre place sur le siège conducteur. Avant de démarrer, Dean jeta un petit coup d’œil à son téléphone pour essayer de se repérer et voir où il pourrait trouver un motel pas trop cher en attendant. Il avait certes dormit dans l’avion, mais il avait encore sommeil et une nuit de repos ne lui ferait pas trop de mal. Il se frotta à nouveau les yeux, bailla, puis tendis le téléphone à l’ange.

« Tu pourras me dire les directions? J’y comprend rien au grecque en plus. J’ai l’impression de lire: kejwroiwjer à chaque fois. »

Le chasseur se sentait un peu d’humeur grognon, mais il n’y pouvait pas grand-chose. En général en se réveillant il était souvent comme ça, surtout s’il n’avait pas son café. Même si techniquement il n’avait pas dormit comme on dort la nuit, l’effet était le même. Il avait une seule envie et s’était de s’écraser dans un lit. Et d’essayer d’aller au toilette, parce qu’il avait une putain d’envie au final…
Credit Hesa

____________________________________________




Son of a bitch!

We had a Deal!


Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Juin - 4:50
Co-Fondatrice
Séraphin

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 280
Crédit : 462
Emploi/loisirs : Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Peur de prendre l'avion quand tu nous tiens
Il y a rien de mal à avoir peur. Tout le monde craint quelque chose
Phaliel & son doudou
L'ange suivit Dean et ramassa les sacs qu'il ne put prendre. La nuit était déjà tombée sur la Grèce. Son humain devait sans aucun doute ressentir les effets des heures différentes, contrairement à Phaliel qui ne ressentait aucune différence. Le sommeil lui était étranger. Alors qu'elle était réveillée, Dean s'endormait. Cela l'avait toujours troublé, mais avec le temps elle avait appris à s'habituer.

Ils se dirigèrent vers le comptoir pour prêt de véhicule et reçurent les clés ainsi que le type de véhicule qui leur était prêté puis allèrent le trouver. Phaliel plaça les sacs sur la banquette arrière et s'installa sur le siège passager à l'avant. La voiture était différente de l'impala. Tout la déstabilisait comme par exemple la hauteur du véhicule, l'odeur, la texture des sièges, les couleurs ainsi que les emplacements des compartiments... Ce n'était pas la même marque et le même modèle. Bien entendu que la voiture était différente. Phaliel aurait aimé retrouver Bébé, mais ils ne pouvaient pas la faire venir en Grèce et puis elle se doutait que Dean veuille la faire venir avec eux. Elle était bien là à l'aéroport aux Etats-Unis.

Son humain sortit son cellulaire et le lui tendit, lui disant que le grec était incompréhensible pour lui. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Elle s'approcha de Dean, déposa un baiser sur sa joue et lui prit l'appareil des mains pour pouvoir lui dire les directions. Étant un ange, elle connaissait toutes les langues des peuples de la Terre. C'était pratique pour répondre à des prières venant de gens qui ne parlaient pas anglais.

Ils se promenèrent donc dans une petite ville de la Grèce. L'ange lui donnait les directions pour se rendre à un motel pas trop cher qu'ils avaient trouvé en ligne sur le téléphone de Dean. Ils tournèrent à gauche, à droite, continuèrent tout droit, encore des tournants puis arrivèrent devant un petit motel. Ils se garèrent devant et emportèrent leurs sacs avec eux. Ils se dirigèrent vers la réception pour louer une chambre avec un seul lit. Ils n'allaient quand même pas prendre deux lits alors que l'ange ne dormait pas ! Quoi que c'était utile si Dean se décidait de lui sauter dessus. Elle serait loin de lui si elle n'en avait pas envie.

Ils reçurent la clé de leur chambre et se rendirent à la porte. Ils entrèrent à l'intérieur et allumèrent les lumières. Étrangement, elle n'était pas si miteuse que les autres chambres de motel que les deux jeunes gens avaient l'habitude de fréquenter. Les murs ne semblaient pas avoir de moisissure, les draps étaient propres, le plancher aussi... L'ange alla jeter un coup d'œil dans la salle de bain et vit qu'elle aussi était propre.

L'ange laissa Dean se préparer pour aller dormir et pendant ce temps, elle s'occupa de défaire leurs bagages étant donné qu'ils risqueraient de passer des jours dans le motel. Lorsque Dean revint et s'installa dans le lit, l'ange prit place à ses côtés et se lova contre lui. Sa respiration régulière la détendait et l'apaisait. Elle se sentait si bien dans ses bras. Ces derniers temps, Dean avait énormément de difficulté à dormir. Elle faisait de son mieux pour l'apaiser et lui permettre de bien se reposer.

L'ange se redressa et s'appuya contre son coude pour le regarder dormir. Avec son aide, il semblait si paisible. Un sourire se dessina sur ses lèvres. L'ange leva une main et lui caressa doucement le visage pour ensuite déposer un doux baiser sur ses lèvres. Elle replaça ensuite sa tête sur son épaule et écouta sa respiration ainsi que les battements de son cœur.
© Laueee

[HRP: Le pavé omg x) J'espère que la réponse te convient. Je voulais pas trop contrôler, mais j'ai pensé que c'était mieux s'ils se rendaient tout de suite au motel pour faire avancer les choses.]

____________________________________________




Hold me 'cause I fall apart
Can beauty come out of ashes ?
DC: Phaliel - Elathan - Sierra Kelly - Allan Grayson - Barry Howlett a1bdc2
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkest Hour :: Around the world :: In the world -