Darkest Hour


 
Ouverture du forum!!! [10-23-2017]
Merci de privilégier les personnages importants de la série ainsi que les postes vacants.
Merci de prendre connaissance du système des niveaux de pouvoirs ICI
Pensez à voter pour les TOP sites, ça nous aide énormément à faire connaître le forum!
Pour acheter les différents objets de la série, c'est par là! Cliquez Ici
Merci de privilégier les groupes Créatures, Dieux Païens et sorciers
Un évent de Noël libre à tous a été mis en place. Venez voir les consignes ICI

"Only humans can feel real joy..." FT. Crowley chéri <3

 :: Around the world :: Etats-Unis Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 9 Jan - 16:08
Admin
Chevalier de l'Enfer

Carte d'identité
Alignement: Neutre-Mauvais
Emploi ou loisirs ?: Botter des cuculs
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 480
Crédit : 315
Voir le profil de l'utilisateur http://darkest-hour.forumactif.com

Only humans can feel real joy...
Crowley & Dean Winchester
J'étais mort de très nombreuse fois. Tellement souvent que j'avais arrêté de les compter. À chaque fois que l'un de nous deux clamsaient, entre moi et Sam, on se demandait si cela allait durer ou si on allait à nouveau nous ramener à la vie car la mort ne semblait pas vouloir de nous. Qu'avions nous de si spécial pour qu'on nous ramène sans cesse? Cette question, je me la posais à chaque jour et je ne trouvais jamais la réponse. On foutait le bordel partout où on passait, en tentant de sauver le maximum de gens, et en faisant parfois des choix totalement discutable.

Je n'avais plus conscience de rien... et le plus étrange dans tout ça, c'est que je savais que j'étais mort, que la vie m'avait quitté, mais je ne savais pas où j'étais. Je n'étais n'y en enfer... n'y même au paradis. C'était le noir complet autour de moi... je ne pouvais n'y bouger dans ce nouvel espace, n'y même parlé. Je ne voyais rien... c'était peut-être ça, le néant? Et pourtant... malgré mon état de mort certaine, j'avais l'impression que mon esprit était toujours dans la même dimension, sans être un fantôme pour autant. J'en avais vu des choses bizarre dans ma vie, mais me sentir ainsi, sans savoir ce qui m'arrivait, ça me rendait nerveux.

Au bout de ce qui me paru une éternité, je cru discerné des voix dans ce néant qu'était mon esprit. Elles étaient lointaine et je ne les comprenais pas. Je les reconnaissais toutefois. Celle de mon frère qui semblait inquiète, détruite... celle de Phaliel... celle de Cas... et finalement, encore un peu plus tard, j'entendis une voix qui me sembla plus net que les autres. Celle de Crowley. Ses mots restaient flous, mais je savais qu'il me parlait. Lorsque ses mots s'évaporèrent et qu'il cessa de parler, une drôle de sensation m'envahit. Non pas mon corps, mais bien dans tout mon être, dans mon âme plus précisément. Une impression que j'avais déjà ressenti et ce, à chaque fois que je posais ma main sur la première lame... Cette sensation augmenta au point où mon esprit me ramena à la réalité et où je pu sentir à nouveau mon corps, sans parvenir à bouger encore pour le moment. Je sentais Crowley replié mon bras sur mon torse, la lame dans mes mains, et ce n’est qu’à sa dernière phrase que je pu enfin ouvrir les yeux, ces derniers étant noir. Comme les démons. Évidemment, ça je ne le savais pas vraiment. Pour l’instant, seul mes yeux s’étaient ouvert, le temps que mon corps décide à nouveau de réagir.

Finalement, l’air se mit à emplir à nouveau mes poumons et je me redressai d’un coup dans le lit, étonné et surtout choqué par ce que je ressentais. Mon premier réflexe fut de jeter un coup d’œil à mon cœur, là où Métatron avait planté sa lame angélique et quel ne fut pas ma surprise de voir que la plaie se refermait… beaucoup trop rapidement pour que cela soit naturel. Je relevai la tête vers Crowley, sourcil froncé, incertain de ce qui se passait. Je sentais bien, tout au fond de moi, que quelque chose n’allait pas et que cette saloperie de marque sur mon bras y était pour quelque chose. Et surtout… le plus étrange de tout ça, c’était de sentir mes émotions réagir aussi bizarrement. Comme si mon humanité décidait de disparaître, petit à petit pour ne rien laisser.

« Crowley? Qu’est-ce qui m’arrive…? »

Mon regard alla de la première lame, à la marque, puis à Crowley, et je vis finalement mon reflet dans le miroir de ma chambre, mes yeux toujours aussi noir que la nuit. Je fixai à nouveau le roi de l’enfer, attendant une explication à tout ça. Pour l’heure, j’espérais que c’était une mauvaise blague. Mais plus les minutes avançaient, plus je sentais mes doutes et tout ce qui avait fait de moi un humain doté de sentiment… disparaître petit à petit. Et franchement, ça me faisait flipper.
Credit Hesa

____________________________________________





Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Jan - 11:05
Modérateur
Démon des Croisements

Carte d'identité
Alignement: Neutre-Mauvais
Emploi ou loisirs ?: La torture, d'ailleurs quelqu'un veut jouer ?
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 67
Crédit : 117
Voir le profil de l'utilisateur

Crowley & New Deanmon



S’en était fini. Dean avait fini par mourir et cette fois, aucun d’entre nous n’accepterait de passer un marché pour le voir revenir. Pourquoi ? Tous simplement car je l’avais décidé ainsi en ayant autre chose derrière la tête.

Et j’avais bien fait. Prévisibilité en était, Moose était justement en train de m’invoquer et je décidais de ne pas m’y rendre, déjà car j’en avais le pouvoir mais surtout car j’avais autre chose à faire.

Me levant de mon trône où je méditais, j’annonçais à mes subalternes que je m’absentais et disparaissais d’un claquement de doigt pour apparaître dans l’encadrement de porte de la chambre de Squirrel. J’avais choisi le bon moment puisque tous ceux qui tenaient à lui étaient occupés ailleurs.

Tout en l’observant, je me permis de prendre place sur un fauteuil près de la porte et plaçais ensuite mes bras confortablement sur les accoudoirs. Je ne savais pas s’il m’entendait là où il se trouvait mais je me devais de lui offrir quelques explications

« Ton frère, béni soit son âme, essaie de m’invoquer à l’heure où je te parle, voulant passer un deal, te ramener à la vie. C’est exactement ce que je disais n’est-ce pas ? Tout devient si…attendu. Crois-moi, quand j’ai suggéré que tu prennes la Marque de Caïn, je ne savais pas que cela allait arriver. Pas vraiment. Mais je ne pouvais pas te dire l’entière vérité, enfin je n’ai jamais menti, je ne mens jamais Dean c’est important. C’est fondamental. Mais ! Il y a une histoire à propos de Caïn dont il se pourrait que j’ai…oublié de te parler. »

Je fis une pause et tout en le regardant toujours, continuait

« Apparemment, lui aussi était prêt à accepter la mort plutôt que de devenir le tueur que la Marque voulait qu’il soit, alors il a pris sa propre vie avec la lame. Il est mort. Excepté, comme la rumeur l’a montrée, la Marque ne laisse jamais vraiment partir. »

Je sortis alors la fameuse Première lame de ma poche et l’observais à son tour en la faisant tourner dans mes mains avant de reprendre

« Tu peux comprendre pourquoi je n’ai jamais parlé de ça. Pourquoi y croire sur de simples spéculations ? »

Me levant, je me dirigeais vers le lit du chasseur et le fixais en poursuivant

« Ce n’étais pas avant que tu ne m’invoque, non, pas vraiment avant que tu n’aies abandonné ce cheeseburger non mangé»

Je déposais la lame dans la main droite de Dean avant de rapprocher son bras de lui et de déposer le tout sur son torse. Puis je repris mon monologue avec plus d’ardeur

« Avec ça j’ai commencé à me laisser croire. Peut-être les miracles deviennent réels ? Écoute-moi Dean Winchester ! Ce que tu ressens maintenant ce n’est pas la mort, c’est la vie ! Un nouveau genre de vie. Ouvre les yeux Dean ! VOIS ce que je vois, RESSENT ce que je ressens ! Allons-nous en d’ici ! »

C’est alors qu’il ouvrit enfin les yeux.

Noir

Noir comme un démon !

Un sentiment de victoire s’emparait de moi, j’avais réussi, j’avais converti un des plus grands chasseurs à ma cause.

La première chose qu’il fit fut bien évidemment de vérifier que le trou immense laissé par Métatron n’était plus là avant de relever la tête vers moi, interrogateur.

Et il posa enfin LA question

« Crowley? Qu’est-ce qui m’arrive…? »

Je ne lui répondis pas, il avait commencé à passer son regard un peu partout et d’ici peu il croiserait son propre visage dans un reflet et comprendra de lui-même.

Je patientais alors qu’il finissait par comprendre en se voyant dans le miroir près de son lit et ce n’est qu’alors que je reprenais la parole en souriant

« Bienvenue dans l’autre camp, celui des démons ! Tu peux remercier Caïn pour ça »

Je le laissais digérer la nouvelle quelques minutes avant de me préparer à claquer des doigts pour nous transporter en enfer.

« Allons dans ta nouvelle maison ! »

Laueee ©️️️



HRP : j'ai essayer de reprendre ce qu'il disait dans l'épisode en le traduisant à ma sauce ^^

____________________________________________




Hello, Boys
© Laueee
Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Jan - 22:41
Admin
Chevalier de l'Enfer

Carte d'identité
Alignement: Neutre-Mauvais
Emploi ou loisirs ?: Botter des cuculs
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 480
Crédit : 315
Voir le profil de l'utilisateur http://darkest-hour.forumactif.com

Only humans can feel real joy...
Crowley & Dean Winchester
Moi qui attendais que Crowley me dise que tout ça n’était qu’une farce, je me retrouvais bien déçu et surtout paniqué à la vue de ce qui se profilait devant moi. Ce reflet dans le miroir ne pouvait pas être une erreur lui. Et ces sensations à l’intérieur de mon corps, ces changements que je sentais opérer en moi, ne pouvait pas non plus être le fruit de mon imagination.

« Bienvenue dans l’autre camp, celui des démons ! Tu peux remercier Caïn pour ça »

J’eus un froncement de sourcil assez prononcé en entendant ces paroles. En me remémorant les dernières minutes, les paroles du roi de l’enfer me revinrent en mémoire et je relevai mon avant bras, fixant la marque. Pour la première fois depuis des mois, je sentais son influence s’atténuer. Non pas que les envies que je ressentais avait disparu, mais que c’était plus facile à supporter. Je savais que je ne cracherais plus mes tripes si je ne satisfaisais pas la marque. Cette réalisation me fit relever la tête et je fixai Crowley à nouveau, mes yeux reprenant leur couleur original sans même que je n’ai à faire quoi que ce soit.

J’étais totalement perdu. Devenir ce que j’avais toujours détesté, ce que j’avais passé ma vie à chasser… il y avait de quoi être dingue. J’en venais à me haïr plus que je ne m’étais déjà haïs auparavant et j’en venais à paniquer du mal que je pouvais faire à ceux que j’aimais. Je savais bien qu’il n’arriverait rien de bon avec cette merde de marque. Au moment où Caïn me l’avait donné, j’aurais dû poser des questions, lui dire de se la foutre dans le cul… au lieu de quoi je l’avais accepté et je me trouvais dans de beaux draps maintenant. Il fallait que je sorte d’ici.

« Allons dans ta nouvelle maison !

Il était clair net et précis que je ne pouvais pas rester là. Si mon frère savait ce qui arrivait, il ferait tout pour me faire redevenir comme avant, ou encore je causerais plus de dégâts qu’autre chose. Et la vérité… c’était que je me sentais enfin ‘libre’ pour la première fois de ma vie. Ce sentiment de ne plus avoir le monde qui pesait sur mes épaules et de me dire, pour une fois, que je pouvais faire autre chose que de me renfermer sur moi-même.

« Juste une petite minute. »

Je me fouettai mentalement et contournai mon lit, me dirigeant vers le bloc note posé sur la table basse et griffonnai sur la première page : ‘Sammy, laisse moi partir’, puis un peu plus bas, j’écrivis ‘prend soin d’elles’, en parlant de Phaliel et d’Ana. Je la déposai ensuite sur le lit et hésitai un instant, regardant ma chambre avec un certain pincement au cœur. Je me sentais complètement déchiré entre deux façons de pensées. Une part de moi souhaitait rester ici, tenter de m’accommoder à cette vie ou encore demander à mon frère de me soigner comme on avait tenté avec Crowley, mais une autre voulait foutre le camp… et pour l’heure, c’était cette pensée là qui gagnait.

Toutefois, j’avais encore assez d’humanité en moi pour ne pas avoir envie de laisser ma voiture aux mains de mon frère. Je ne savais pas trop où il avait pu la mettre, si elle était au garage ou encore dehors.

« Faut sortir ma voiture de là, mais faut éviter mon frère et Phaliel. Après… je te suivrai. »

Ça serait sûrement la dernière chose qui me rattacherait à mon ancienne vie, mais j’y tenais. Pour l’instant… j’étais loin de me douter que d’ici quelques mois cette voiture ne serait qu’un accessoire dans lequel je me laisserais traîner. Après avoir dit ma dernière phrase à Crowley – c’était étrange comment le simple fait d’être devenu la même chose que lui ne me donnait plus autant envie de le butter – je ramassai quelques morceaux de vêtements que je mis dans un sac ainsi que la première lame. C’est pas que, mais se balader avec une chemise et un t-shirt taché de sang ce n’était pas très glamour. Surtout si les dit vêtements avaient un trou au niveau du torse… ‘bonjour je me suis fais poignarder en plein cœur mais j’ai survécu, vous me servez une bière?’
Credit Hesa


HRP: C'est parfait comme ça :DD Tu as plutôt bien retraduit en plus, c'est assez semblable à la façon dont ils ont fait la VF XD

____________________________________________





Revenir en haut Aller en bas
Ven 19 Jan - 10:21
Modérateur
Démon des Croisements

Carte d'identité
Alignement: Neutre-Mauvais
Emploi ou loisirs ?: La torture, d'ailleurs quelqu'un veut jouer ?
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 67
Crédit : 117
Voir le profil de l'utilisateur

Crowley & New Deanmon


Malgré ma joie prononcée et mon magnifique discours à son égard, il ne put s’empêcher de froncer les sourcils. Mais je laissais passer, il devait être en train de s’adapter à sa nouvelle vie. Sa part à présent démoniaque devait prendre le dessus sur sa part humaine et c’était pour la bonne cause.

Je repensais alors à la chance que j’avais eue en voyant que la Lame faisait ce que je pensais n’être qu’une légende. Au moins ce système de conversion humain-démon avait l’avantage non négligeable qu’il ne fallait pas attendre trois siècles pour obtenir de nouveaux sujets. Enfin c’était aussi à double tranchant pour moi puisque la Première Lame créait des Chevaliers de l’Enfer, un peu trop puissant à maîtriser, surtout si je refaisais l’expérience avec des personnes au caractère du Winchester.

En tout cas je n’y étais pas encore, il fallait que je m’occupe de Dean et j’aviserais en suivant. Surtout que si je voulais que cela fonctionne il faudrait transmettre la Marque et ainsi de suite. Ça serait fastidieux et long, même pour un démon âgé comme moi.

Je me rendis alors compte que le regard de Squirrel avait repris son apparence normale et je ne savais pas si la teinte verte était revenue par choix ou si c’était inconsciemment qu’il avait fait disparaître ses yeux de démons.

Il faudrait que je lui pose la question mais pas maintenant, on n’avait pas le temps de prendre le thé et se raconter nos vies. A tout moment, un des proches de Squirrel pouvait décider de venir voir s’il était toujours mort et lui parler en pensant qu’il entendrait quoi que ce soit.

Quoi qu’il en soit, je pouvais voir dans son regard qu’il avait changé d’opinion sur moi. Il ne semblait plus me détester à vue et semblait attendre des conseils de ma part. Ce que je me ferais un plaisir de lui offrir une fois parti d’ici.

Je relevais donc la main et fus interrompu par le jeune démon

« Juste une petite minute. »

Levant un sourcil en me demandant ce qu’il voulait, je patientais tout de même, je lui devais bien quelques minutes et puis il fallait qu’il se change car même si ça ne gênerait pas en Enfer, si on devait se rendre à un endroit avec des humains pour lui montrer ses pouvoirs, ça serait moins drôle s’ils décidaient de fuir en le voyant.

En attendant, je m’approchais de la porte pour vérifier que personne ne venait tout en observant Dean du coin de l’œil alors qu’il faisait le tour de sa chambre pour écrire une note sur une feuille avant de la poser sur son lit. Il fit ensuite le tour de la pièce du regard avec nostalgie.

Je levais les yeux au ciel, ça lui passerait vite. Quand le démon serrait bien ancré dans son âme il ne verrait tout cela que comme des amas d’objets inutiles et puis ces sentiments d’humains allaient enfin disparaître pour laisser émerger le véritable Dean.

Une fois qu’il sembla prêt à partir, je le questionnais des yeux pour  être sûr et suspendis à nouveau mon geste en le voyant reprendre

« Faut sortir ma voiture de là, mais faut éviter mon frère et Phaliel. Après… je te suivrai. »

J’aurais dû m’en douter, le chasseur tenait plus à sa voiture qu’à tout autre chose. En constatant qu’il faisait son sac, je me dis que céder à son caprice serait un bon moyen de gagne des points et le garder de mon côté. Après tout quand il verrait qu’il allait devenir plus puissant que moi, il cherchait par tous les moyens une excuse pour partir dans son coin. Et je ne pouvais pas me le permettre alors je commençais à récupérer des arguments pour le conserver auprès de moi. Je décidais donc de lui offrir ce qu’il voulait

« Très bien Squirrel, allons récupérer ta boîte sur roue et on y va, on a du travail pour te faire devenir un parfait petit démon. »

Je lui fis signe en exagérant un peu pour qu’il passe devant et m’apprêtait à le suivre en continuant

« Pour le moment il n’y a personne alors presses-toi avant que ça ne change »

J’avais d’autres démons à fouetter moi !

Laueee ©️️️



HRP : super merci ! Bon ben tant mieux si je suis pas loin de la traduction VF ^^

____________________________________________




Hello, Boys
© Laueee
Revenir en haut Aller en bas
Sam 20 Jan - 1:34
Admin
Chevalier de l'Enfer

Carte d'identité
Alignement: Neutre-Mauvais
Emploi ou loisirs ?: Botter des cuculs
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 480
Crédit : 315
Voir le profil de l'utilisateur http://darkest-hour.forumactif.com

Only humans can feel real joy...
Crowley & Dean Winchester
« Très bien Squirrel, allons récupérer ta boîte sur roue et on y va, on a du travail pour te faire devenir un parfait petit démon. Pour le moment il n’y a personne alors presses-toi avant que ça ne change »

Mon sac sous l’épaule, je m’approchai de la porte, regardant dans le couloir et prêtant l’oreille à tout bruit que j’aurais pu déceler. Je parvenais à me rappeler certain des mots que Crowley avait prononcé avant mon ‘réveil’ et si je suivais ce qu’il avait dit, Sammy était ailleurs pour l’invoquer, ce qui nous laissait le champ libre de ce côté là. Restait plus que les anges à éviter maintenant… Si nous prenions certains couloirs, on pouvait éviter la zone commune où traînait en général Castiel et Phaliel. Normalement ça serait assez facile… en théorie. Dans la pratique c’était toujours un peu plus compliqué.

Je m’efforçai de parcourir les couloirs sans trop essayer de penser. Pour être honnête, je n’arrivais pas à me concentrer. C’était comme… comme si la part d’humanité que j’avais toujours et qui avait toujours détester les démons, tentait de repousser cette part de noirceur qui m’envahissait de plus en plus. J’avais beau lutter pour tenter de la réfréner, elle prenait de l’ampleur au fur et à mesure que le temps avançait. Je ne sais pas trop si j’avais espérer pouvoir la contrôler, mais une chose était sûre… cette fois-ci, ça ne dépendait pas de ma simple volonté. Il s’agissait plutôt de ce en quoi la marque et ma mort m’avait transformé. J’avais vu de quoi était capable les chevaliers de l’enfer. J’en avais tué deux après tout, mais j’avais toujours été loin de me douter que je finirais par en devenir un! C’était… un peu trop gros, comme révélation. Ça m’en donnait presque le tournis. Pendant combien de temps j’allais encore me sentir ainsi? Totalement vaseux et incapable de savoir ce que j’étais vraiment?

Nous parcourions les couloirs tout en faisant attention à ne croiser personne. Pour l’instant, le bunker semblait désert. Je nous conduisis jusqu’au garage où se trouvait l’impala et allai ouvrir les portes, qui n’avais pas été verrouillé. Et, chose pratique, les clés étaient toujours sur le contact. Je pouvais d’ailleurs voir la trace de sang sur la banquette, côté passager, là où Sam avait dû me placer pour le retour.

« C’est bon, on peut y aller. Tu peux téléporter des objets aussi gros qu’une voiture où il faut la sortir de là normalement? »

Pourquoi s’emmerder si on pouvait disparaître de là et réapparaître plusieurs millier de kilomètres plus loin après tout! Une chose était sûre, j’avais hâte de quitter cet endroit. Ça ne faisait que me rappeler des souvenirs et j’avais l’impression que ma tête allait finir par exploser à force d’essayer de me contenir. J’avais juste… envie d’embrasser cette noirceur et de tout laisser le reste derrière moi. C’était difficile à admettre pour une personne comme moi qui avait toujours eu les démons en horreur et qui avait passé sa vie à les affronter.  
Credit Hesa


HRP: C'est un peu plus court mais je voulais pouvoir te laisser le choix de la réponse à la fin xDDD J'espère que ça ira tout de même :DD

____________________________________________





Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Jan - 15:48
Modérateur
Démon des Croisements

Carte d'identité
Alignement: Neutre-Mauvais
Emploi ou loisirs ?: La torture, d'ailleurs quelqu'un veut jouer ?
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 67
Crédit : 117
Voir le profil de l'utilisateur

Crowley & New Deanmon


Sans protester, l’ex-chasseur prit les devants de la marche, son sac sous le bras. Cela changeait de ses habitudes à se rebeller, j’espérais seulement que cette manie ne le suivrait pas dans sa nouvelle vie.

J’acquiesçais pour moi-même, si tout se passait comme prévu, je venais de gagner un allié qui en dissuaderait plus d’un à venir réclamer à tort mon trône et en plus cela avait permis de ramener Squirrel ce qui n’était pas négligeable. Car bien que je ne l’aimais pas, loin de là, sans lui ça n’aurait pas été pareil, le monde aurait été triste et son frère se serait vengé sur n’importe qui en arborant un masque de froideur qui ne m’aurait pas autant diverti que cette alternative. Surtout qu’ainsi, sa famille agrandit me laisserait en paix pour me remercier de lui avoir rendu la vie permettant ainsi que je vaque à mes occupations de Roi et de démon.

Remettant les mains dans les poches, vieille habitude que j’avais conservée de ma vie humaine, ce qui était d’ailleurs une des seules choses que j’avais conservées, je suivais le guide sans trop me presser.

C’était la première fois que je constatais que l’ainé des Winchester ne parlait pas. Lui qui d’ordinaire parlait constamment, ne disait à présent plus rien. Comme si quelqu’un avait enclenché un interrupteur muet sur sa petite tête de chasseur. A mon avis, il devait ruminer les événements récents dans sa caboche tout en voulant passer inaperçu. La discrétion devait par ailleurs être aussi une des raisons de son mutisme allongé.

Enfin tant que sa mise à jour intérieur ne serait pas terminée, cela ne servirait à rien que je le dérange.
Enfin alors que nous parcourions couloirs sur couloirs, on termina par déboucher sur un immense garage empli d’anciens véhicules provenant de toutes époques confondues.

La caisse des chasseurs se trouvait en plein milieu de ce spectacle digne d’un musée automobile. Elle était prête à partir à n’importe quel moment, sitôt qu’une chasse ferait son apparition probablement.

Je m’en approchais impatient de partir et sans prendre la peine d’ouvrir la voiture tel qu’un humain l’aurais fait, je me téléportais sur le siège passager avant de remarquer, trop tard, qu’il était couvert de sang. Heureusement pour moi, je portais des vêtements sombres ça passerait inaperçu contrairement à lui.

Squirrel était déjà installé et il me héla en me constatant près de lui

« C’est bon, on peut y aller. Tu peux téléporter des objets aussi gros qu’une voiture où il faut la sortir de là normalement? »

Je soupirais ironiquement, bien sûr que je pouvais ! Mais cela n’aiderait pas à l’aboutissement de mes plans pour qu’il coupe les ponts aussi je me contentais d’un

« Il vaudrait mieux sortir du bunker d’abord, les sigils me dérangent »

Et d’un geste de la main, ouvrit les portes du garage.

Si tout se passait comme prévu, de un, ses proches entendraient le moteur rugir et comprendraient ce qui arrive et ce qu’il c’était passé, et de deux, je le laisserais s’éloigner de son ancien refuge pour qu’il fasse une croix dessus puis lorsqu’on serait assez loin, je nous téléporterais là où tout commencerait.

Dans un bar du doux nom de « Red House ».

Laueee ©️️️





HRP : super merci ^^ j'espère que mon alternative te plaît du coup xD

____________________________________________




Hello, Boys
© Laueee
Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Jan - 15:52
Admin
Chevalier de l'Enfer

Carte d'identité
Alignement: Neutre-Mauvais
Emploi ou loisirs ?: Botter des cuculs
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 480
Crédit : 315
Voir le profil de l'utilisateur http://darkest-hour.forumactif.com

Only humans can feel real joy...
Crowley & Dean Winchester
Une fois que j’eus déposé mon sac d’affaire à l’arrière, je m’étais retourné pour demander à Crowley s’il pouvait nous sortir de là avec la téléportation, et quel n’avait pas été ma surprise de le voir déjà installé sur la banquette, sans même avoir ouvert la porte. Ma réaction se contenta d’être un simple haussement de sourcil alors que je m’installais à mon tour.

« Il vaudrait mieux sortir du bunker d’abord, les sigils me dérangent »

Il était vrai que maintenant qu’il le disait, je me sentais légèrement oppressé sans vraiment savoir par quoi. C’était une sensation que je n’avais jamais ressenti avant, sans doute parce que les symboles n’avaient aucun effet sur les humains. Maintenant, en tant que démon, j’avais l’impression qu’une force invisible m’appuyait sur les épaules en permanence. J’avais d’abord cru que c’était les effets de la transformation, mais de savoir qu’il s’agissait en fait des sigils me rassuraient un peu. C’était aussi agréable qu’un coup de pied dans les joyeuses et j’avais hâte de foutre le camp de là.

Je mis la voiture en marche au moment où Crowley ouvrait les portes du bunker et j’enfonçai l’accélérateur, prenant le passage pour sortir et remonter à la surface. Un soupir de soulagement m’échappa alors que je voyais le bunker s’éloigner de plus en plus dans mon rétroviseur. La barrière invisible que j’avais érigé pour me protéger, depuis des années et qui m’empêchaient de sombrer s’abaissa définitivement lorsqu’on fut assez loin et que je ne faisais plus rien pour combattre ce que j’étais devenu. Dean Winchester le chasseur, le pauvre humain perdu qui n’avait absolument aucune estime pour lui-même, était mort et il ne reviendrait pas. Ne restait plus que le tout nouveau Dean, chevalier de l’enfer. Je n’avais aucune idée de ce que je pouvais faire de ma nouvelle vie. Des capacités que je pouvais possédé. J’avais bien évidemment vu de quoi était capable cette pouffiasse d’Abaddon et ensuite Caïn. Je me doutais que je me rapprocherais beaucoup plus de lui, en raison de la marque sur mon bras, mais de là à savoir exactement quoi, j’allais devoir le découvrir.

Nous roulâmes donc un petit moment comme ça pendant lequel je n’avais pas dis un mot, ce qui devait sans doute être bizarre pour Crowley qui avait l’habitude de m’entendre dire je ne sais combien de connerie à la minute, mais j’avais besoin de temps pour me comprendre et suivre le cheminement de mes pensées qui étaient devenu un gros fouillis incompréhensible.

Je finis par faire ralentir la voiture pour l’arrêter totalement dans une petite halte routière et me retournai vers le roi de l’enfer.

« À toi de jouer Merlin. »

Ça serait mentir de dire que je n’étais pas curieux de voir ce qu’il souhaitait faire. Venant de Crowley je pouvais m’attendre à tout et ça m’intriguait. Ça n’avait jamais été l’amour fou entre lui et moi ou même avec Sam, mais je crois bien que s’il venait un jour à disparaître, il manquerait clairement quelque chose.  
Credit Hesa

____________________________________________





Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Fév - 12:01
Modérateur
Démon des Croisements

Carte d'identité
Alignement: Neutre-Mauvais
Emploi ou loisirs ?: La torture, d'ailleurs quelqu'un veut jouer ?
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 67
Crédit : 117
Voir le profil de l'utilisateur

Crowley & New Deanmon


En élaborant ma stratégie, je n’avais pas pris en compte que là encore il m’aurait cru sur parole avant de démarrer son véhicule et de partir en trombe, visiblement aussi pressé que moi de quitter les lieux.

Pendant le trajet, je me taisais également et l’observais discrètement du coin de l’œil pour jauger sa réaction. Je fus étonné qu’il soupire d’apaisement et non de tristesse… Etait-ce parce qu’on s’éloignait des nombreux symboles tapissant les murs de la caverne ? Ou mon plan pour qu’il fasse une croix sur sa demeure venait de tomber à l’eau car il s’en fichait royalement au fond ?

En tout cas je notais que quoi qu’il se passe dans son cerveau, la transformation avait l’air d’aller vite et tant mieux, il ne passerait pas son temps à hésiter sur ce que je lui demanderais de faire. Peut-être que je m’étais mis le doigt dans l’œil en pensant que ça le dérangerait de quitter sa « famille » en fait. En y réfléchissant, c’était logique, il était à présent un démon et les autres des chasseurs. Le calcul était enfantin.

Peu à peu, le silence prit place dans l’habitacle uniquement troublé par le ronflement bruyant du moteur ancien. Je me décidais donc à sortir mon téléphone de ma poche pour envoyer mes instructions pour la suite aux démons affectés à cette tâche.

Je tapais rapidement tout un gardant Squirrel dans mon rétroviseur puis fini par le ranger quand j’eus terminé, ayant hâte de voir la suite. Un sourire c’était d’ailleurs lentement gravé sur mon visage mais malgré mon envie d’accélérer les choses, je me décidais à patienter, attendant que le démon fasse le premier pas lorsqu’il serait prêt.

Chose qui ne tarda pas puisqu’il stoppa la voiture et me lança à la figure un

« À toi de jouer Merlin. » visiblement aussi impatient que moi

De bonne humeur, je jouais le jeu et lui répondis sur un ton enjoué

« Abracadabra ! »

Et je claquais des doigts nous téléportant ainsi que la boîte sur un parking en terre au milieu de nulle part. Seule une route en béton un peu plus loin montrait qu’on n’était pas totalement perdu.

Je descendis de la même façon que j’étais monté et souriais en rangeant à nouveau mes mains dans mes poches face à l’immense bâtiment devant nous. Comportant un étage et une façade abîmée par le temps, on apercevait toujours une enseigne au néon montrant une cowlgirl en train de boire dans une chope de bière qui clignotait faisant bouger le bras de celle-ci. Red House était inscrit grossièrement en lettres rouges au-dessus de la double porte en bois et le reste était très précaire.

J’invitais Squirrel à passer devant d’un signe de tête encourageant, il ne devait pas être trop dépaysé dans ce genre d’endroit et c’était le but de la manœuvre.

Une fois qu’il se serait décidé, il pourrait constater que le lieu comprenait tout ce qu’il aimait, des filles en petites tenues, de l’alcool à profusion et des jeux « d’humains » qu’il affectionnait, à savoir des fléchettes et même un billard dans le fond. Mais le plus important c’est qu’une fois qu’il entra, les gens présents l’acclamèrent avec beaucoup de bruit et levèrent leurs boissons à sa santé, certains ayant les yeux noirs caractéristique des démons et d’autres semblaient totalement humains.

J’attendis qu’il se retourne vers moi et lançais fièrement

« Bienvenu à ton enterrement de vie de chasseur ! »

Nous voilà fin prêt pour la première étape. Une fois celle-ci terminé, il  serait prêt à tester ses pouvoirs, une façon de s’amuser que j’appréciais encore plus que tout ce foutoir.

Laueee ©️️️



HRP : Et voilà c'est cadeau x)

____________________________________________




Hello, Boys
© Laueee
Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Fév - 23:10
Admin
Chevalier de l'Enfer

Carte d'identité
Alignement: Neutre-Mauvais
Emploi ou loisirs ?: Botter des cuculs
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 480
Crédit : 315
Voir le profil de l'utilisateur http://darkest-hour.forumactif.com

Only humans can feel real joy...
Crowley & Dean Winchester
« Abracadabra ! » 

Le bon côté d’être désormais un démon, c’était que la téléportation n’avait plus cet effet désagréable sur mon estomac. Estomac qui d’ailleurs, ne réclamait pas de nourriture, alors que ça devait faire des heures que je n’en avais pas avalé vu que j’étais comme…‘mort’, en quelque sorte. Je ne ressentais plus la soif, n’y rien d’autre au final. Ça c’était… vraiment pas mal, au final. Sortant de mes pensées concernant ce que je ne ressentais plus, je remarquai que Crowley nous avait téléporté… quasi au milieu de nul part. Il n’y avait qu’un petit bâtiment devant nous et tout autour il n’y avait presque rien, si ce n’était la route menant à l’endroit. Je quittai la voiture, regardant le Roi de l’enfer qui ne s’emmerdait pas à ouvrir une porte et me mit à détailler un peu plus l’établissement. Ça ne changeait pas vraiment des endroits dans lesquels j’avais l’habitude d’aller, même si je préférais me rendre dans des endroits moins perdu, en général. Même si pour le moment je n’avais pas vraiment envie d’être trop entouré, vu que j’étais quand même assez perdu dans ma tête.  

Je suivis les indications de Crowley, m’avançant vers le bar du nom de Red House, apparemment, et entrai dans celui-ci, étonné. Je relevai un sourcil face aux acclamations soudaine et me retournai vers l’autre démon qui m’accompagnait, surpris.

« Bienvenu à ton enterrement de vie de chasseur ! »

Un sourire étira doucement mes lèvres et je jetai un nouveau petit coup d’œil aux alentours. Mon regard se posa sur l’une des serveuses qui se promenaient avec son plateau et ses boissons et mon attention dévia sur son postérieur qui se dandinait d’une façon bien trop aguicheuse à mon goût. Ces derniers mois, j’avais fais un énorme travail sur moi-même pour éviter toute tentation. J’étais casé et j’aimais celle avec qui j’étais. Sauf que… toute bonne chose avait une fin, et ce qui se passait en moi en cet instant était comme un gros bol de je m’en foutisme qui se remplissait petit à petit. Je détournai finalement les yeux, prit d’un certain remord alors que je décidais finalement de m’avancer jusqu’au comptoir. J’avais toujours mes vieux réflexes de chasseur à vouloir planter les autres démons que je croisais. Avant de sortir de la voiture, je m’étais assuré de bien plaçait la première lame derrière mon dos. Si on me cherchait des emmerde je pourrais toujours leur botter le cul. Au moins, ce que Crowley avait dit était vrai… ça serait vraiment un enterrement de vie de chasseur. Parlant de Crowley, je me retournai vers lui, m’assurant qu’il était toujours dans le coin. Ça n’avait jamais été le grand amour entre lui et moi, mais là, pour l’instant, il était la seule personne sur qui je pouvais compter. Je me sentais toujours aussi vaseux, nerveux et incertain, et je savais qu’il était à son avantage de ne pas me mettre de côté. Après tout, si je suivais la logique de toute cette histoire… s’il voulait se débarrasser de moi, il n’aurait que quelques options s’offrant à lui, et ça, c’était dans l’optique ou il réussissait à m’approcher. Pour l’heure, je n’avais rien contre lui, alors je pouvais mettre tout ça de côté.

« D’après toi, ça va prendre combien de temps avant que j’arrête de me sentir comme si j’étais un funambule sur un fil? Pour l'instant je me sens... comme... bleeh »

Pas que ça me dérangeait mais… oui, en fait, ça me dérangeait un peu. Beaucoup trop même. Se sentir à moitié humain, mais sentir surtout le démon prendre de l’ampleur, c’était effrayant et j’en avais presque la nausée. J’avais tout simplement hâte d’arrêter de me poser des questions et d’avoir des cas de conscience.

L’une des serveuses vêtues de sa petite tenue vint vers moi, se collant un peu trop à mon goût, me faisant clairement comprendre son idée derrière la tête, mais je la repoussai, sans pour autant être trop brusque, lui disant que j’irais la voir plus tard, moyen assez subtile pour me débarrasser d’elle. J’avais l’impression de trahir Phaliel seulement à poser les yeux sur le postérieur de cette jeune femme alors qu’une part de moi voulait clairement en profiter.

J’en avais marre. Je ne comprenais plus rien. Je ne me comprenais plus, surtout.   
Credit Hesa

____________________________________________





Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Fév - 9:50
Modérateur
Démon des Croisements

Carte d'identité
Alignement: Neutre-Mauvais
Emploi ou loisirs ?: La torture, d'ailleurs quelqu'un veut jouer ?
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 67
Crédit : 117
Voir le profil de l'utilisateur

Crowley & New Deanmon


Ma petite surprise fit son effet puisque l’étonnement passé, il me lança un sourire, d’abord timide puis finalement sincère, avant de chercher des yeux ce que le lieu et les convives lui réservaient.

Comme prévu il s’attarda sur les délicieuses serveuses qui lui faisaient les yeux doux et surtout sur leurs arrières trains. Fallait dire aussi qu’elles avaient été choisis pour leur corps et je laissais mon regard suivre le même chemin en souriant.

Après quelques instants et un clin d’œil à l’intéressé, je me rendis compte que mon apprenti s’était installé au bar et me fixait du regard. Aussi de ma démarche nonchalante, je le rejoignis et m’affalais sur le tabouret à sa gauche, levant la main pour que la barmaid rousse vienne prendre nos commandes.

N’attendant que ça et me faisant apparemment confiance pour l’écouter, Squirrel me fit part de ses pensées

« D’après toi, ça va prendre combien de temps avant que j’arrête de me sentir comme si j’étais un funambule sur un fil? Pour l'instant je me sens... comme... bleeh »

J’avais visiblement eu un faux espoir quelques minutes plus tôt. Pensant que tout cela était derrière lui en le voyant reluquer l’arrière-train de blondie et surtout que sa compagne ange lui soit maintenant inutile.

La barmaid arriva à ce moment-là et nous demanda alors ce que nous souhaitions boire pour commencer et je commandais une bière pour Dean et un cocktail exotique pour moi. Puis me reportais sur mon camarade alors qu’il repoussait la serveuse de tout à l’heure.

Qu’elle ne s’en fasse pas, il changerait vite d’avis où je m’occuperais de ses besoins moi-même.

Pour revenir à nos moutons ou plutôt à mon loup, je lui répondis en appuyant mes bras sur le comptoir.

« Pour être honnête, je ne sais pas. Quelques minutes ? Quelques heures ? Une chose est sûre, tu te sentiras revivre après ! »

N’ayant que la transformation « normale » d’un démon comme référence, je ne pouvais rien lui promettre car en général ça prenait des siècles pour se produire. Et surtout c’était très douloureux et les siècles paraissaient encore plus long que ce qu’ils étaient vraiment alors il avait de la chance de déjà sentir un peu de changement.

J’attendis nos boissons avant de reprendre

« En tout cas, moins tu y penseras et plus ça ira vite alors profite de ta soirée. »

Je lui tendis mon verre pour qu’il trinque et lui portait un toast

« Au nouveau toi ! »

Avalant une gorgée de mon délice fruité, je fis discrètement signe à la serveuse rabrouée de venir se coller entre nous et elle ne se pria pas pour obtempérer. Se frottant contre nous deux en mettant son décolleté sous les yeux du jeune démon.

Moi à sa place je foncerais.

Le bar:
 

Laueee ©️️️




HRP : faut pas la laisser toute seule la pauvre serveuse xD Sinon ma réponse est plus courte désolé ^^' et j'avais oublié de te mettre l'image dans le post d'avant, du coup je te l'ais mise et je t'offre même un Bob pour me faire pardonner

____________________________________________




Hello, Boys
© Laueee
Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Fév - 23:08
Admin
Chevalier de l'Enfer

Carte d'identité
Alignement: Neutre-Mauvais
Emploi ou loisirs ?: Botter des cuculs
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 480
Crédit : 315
Voir le profil de l'utilisateur http://darkest-hour.forumactif.com

Only humans can feel real joy...
Crowley & Dean Winchester
Avant que Crowley ait le temps de me répondre, la barmaid arriva pour prendre nos commandes et je n’eus pas le besoin de dire quoi que ce soit que le Roi de l’enfer prenait les devant. C’était étrange de se dire que peut de temps avant on était ‘ennemi’ et qu’il connaisse aussi bien mes goûts. Après, il m’avait assez souvent surpris dans ce genre d’endroit pour savoir mes habitudes et aussi, si mes souvenirs étaient exact, qu’il avait lu certain des livres de cette foutue série que Chuck avait écrit sur moi et mon frère. Donc forcément, il devait en connaître un rayon sur notre vie, plus que nous même on pouvait en savoir sur la sienne.

« Pour être honnête, je ne sais pas. Quelques minutes ? Quelques heures ? Une chose est sûre, tu te sentiras revivre après ! »

Je ne m’étais pas attendu à ce que ce soit immédiat, mais pas que ça prenne des heures non plus. Après avoir passé quarante ans en enfer sans devenir un démon, je me doutais que ça ne serais pas évident d’en devenir un sans avoir eu à subir tout le… traitement normal. La marque était une malédiction à part qui agissait comme bon lui semblait. Mon regard se posa presque machinalement sur mon avant bras droit et je relevai finalement la tête lorsque la barmaid arriva avec nos commandes.

« En tout cas, moins tu y penseras et plus ça ira vite alors profite de ta soirée. »

C’était facile à dire ça. Mais moins facile à faire. Je me saisis de ma bière, la relevant pour trinquer avec lui et commençai ensuite à la vider, la calant sans doute beaucoup plus rapidement que je ne le voulais aux premiers abords. J’avais l’habitude de ressentir les premiers effets de l’alcool dès le moment où je commençais à boire, comme tout humain normal qui ingurgite quelque chose, mais là, je ne ressentais aucune des sensations que l’alcool procurait. Je redéposai la bouteille sur le comptoir alors que Crowley rappelait la fille que j’avais renvoyé quelques minutes plus tôt et pinçai les lèvres en tentant d’éviter la tentation de la reluquer. Tentation qui m’abandonna bien vite quand elle me planta son décolleté juste sous les yeux et qu’une lueur de luxure passa dans ces derniers.

Et puis merde.

« Je reviens. » Lançai-je en tournant la tête vers l’autre démon.

Il avait voulu que je me laisse tenté? Au diable tout le reste. Je fis reculé la serveuse un peu, histoire de pouvoir me lever et l’entraînai avec moi plus loin dans le bar, dans ce qui devait être un débarras avec un ‘Employé seulement’ écrit sur la porte. Je fis ce que j’avais à faire, prenant mon temps et dégustant. Je ne sais pas trop si c’était ce qu’il manquait à la transition, mais plus les minutes avançaient et plus je me laissais aller sans remord. J’avais été hésitant au début, mais j’avais repris les choses en main. Pendant des mois j’avais été sage, m’empêchant même de regarder les magazines que j’avais soigneusement rangé dans ma chambre pour éviter tout ennuie. J’en avais oublié à quel point il était bon d’être libre, sans attache et de pouvoir faire ce dont j’avais envie, avec qui j’avais envie. Être casé m’avait apporté du bonheur. Je n’avais jamais connu ça avec aucune fille, mais après près de quoi… quatre, cinq ans…? il fallait croire que c’était ça qu’il me fallait pour laisser le démon prendre le pas sur mon côté humain.

Ce n’est que lorsque j’eus terminé que je retournai auprès de Crowley, à moitié ébouriffé par ma partie de jambe en l’air légèrement… athlétique vu le peu de place qu’on avait, et je relevai un sourcil en constatant qu’un pauvre crétin humain avait prit ma place. Certes, la place de l’autre côté était libre, mais ce n’était pas elle que je voulais.

« Je vais le demander poliment même si j'ai envie de t'en coller une. Dégage de mon tabouret. »

Le profiteur piqueur de place se retourna pour me regarder sans pour autant bouger et un léger rictus d’impatience étira mes lèvres, avant que je ne le prenne par le col et ne le projette plus loin sur le sol, pour ensuite reprendre ma place et commandé une autre bière comme si de rien était. Je finis par me retourner vers Crowley.

« M'ouep, t’avais raison au final. J’me sens super bien! »  
Credit Hesa


HRP: C'est pas grave pour la longueur :3 Ça a pas bloqué mon inspi donc ça va : D OWI UN BOB <3 XDD Walà, la transition vers Deanmon s'accélère un peu Cool

____________________________________________





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkest Hour :: Around the world :: Etats-Unis -