Ship du mois

Pseudo

Pseudo

Le forum a ouvert le 23/10/2017
Déconseillé au -16 ans. Peu contenir des sujets crus
Inspiré de la saison 10 de Supernatural. Risque de Spoil
Design créé par Hesa (Dean Winchester) ainsi que le codage des catégories, qeel, panneau latéral + + pa
Codage de la PA créé par Laue (Phaliel) ainsi que Hesa(Dean) pour le background.
Codage de la liste des membres par Crush, ainsi que la navigation.
Les codes et le design sont la propriété de DH. Merci de respecté le travail des admins en ne les recopiant pas.
[HOT +18] C'est pas moi le méchant, c'est eux ! — Balthazar

Supernatural - Darkest Hour

Supernatural - Darkest Hour
 
Ouverture du forum!!! [10-23-2017]
Merci de privilégier les personnages importants de la série ainsi que les postes vacants.
Pensez à voter pour les TOP sites, ça nous aide énormément à faire connaître le forum!
Merci de privilégier les groupes Créatures, Dieux Païens et sorciers
Nous avons ouvert une section rp délires. Ils n'affectent pas vos personnages. C'est ICI

[HOT +18] C'est pas moi le méchant, c'est eux ! — Balthazar

 :: Philadelphie :: Centre Ville :: Les Ruelles Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Co-fondatrice
Démon


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 70
Crédit : 2068
Emploi/loisirs : Musicien dans un bar de la ville
MessageSujet: [HOT +18] C'est pas moi le méchant, c'est eux ! — Balthazar
C'est pas moi le méchant, c'est eux !
Elathan & Balthazar
Je courais, courais et courais. Je m'arrêtais pas de courir. J'étais à la poursuite de démons et ces trouducs m'échappaient tout le temps. Depuis des heures que je les poursuivais et je n'arrivais pas à les capturer. C'était un groupe de trois démons sous les ordres de Crowley. Je ne connaissais pas vraiment leurs noms, mais je savais qu'ils voulais me ramener en enfer pour que j'obéisse à ce démon des croisements qui s'était autoproclamé roi. Ils avaient reçu quelques coups de poing de ma part. Je leur avais également dit que les ordres de Crowley ils pouvaient se les mettre là où je le pensais.

Des meurtres avaient lieu dans la ville et je savais que ces trouducs étaient les auteurs. Il fallait que je les retrouve et les élimine une bonne fois pour toute. Une fois chose fait, ils ne causeront plus de dégâts et ne m'emmerderont plus pour que j'aille rejoindre leur roi adoré. Ce que je le détestais ! Ils ne voyaient pas que j'en avais rien à foutre de la vie de démon ? Je voulais juste vivre tranquillement sans avoir à faire le mal ou posséder des gens qui ne l'avaient pas demandé.

C'est alors qu'au tournant d'un coin de rue j'entendis du bruit. Lentement, je fis quelques pas dans la direction et me collai au mur d'un bâtiment. J'étais assez proche pour voir et entendre ce qui se passait, mais tout de même suffisamment loin pour ne pas me faire remarquer. Il ne le fallait surtout pas sinon ces enflures partiraient et je ne pourrais plus leur régler leur compte une bonne fois pour toute.

« On rentre dans la maison, on vole ce qu'il y a à voler et on tue le propriétaire. C'est pas si compliqué que ça ! » dit un premier démon, levant les bras dans les air, exaspéré.

« On fait quoi si Elathan se pointe pour nous empêcher de le faire ? On le tue ? » demanda un deuxième.

« Non, espèce d'idiot ! On doit le capturer pour que Crowley le remette à sa place. » dit un troisième, frappant le deuxième sur la tête. Ce dernier se frotta le crâne, le regardant d'un air mauvais avant de se retourner vers le premier qui avait parlé.

« Il m'énerve, ce démon. » grogna-t-il. « Toujours dans notre chemin pour nous empêcher d'êtres de bons ptits démons »

Les trois petites merdes de bas niveaux se dirigèrent vers l'entrée du bâtiment qui menait sur une ruelle sombre à cette heure-ci de la nuit. Il devait être proche de minuit et il y avait eu de la pluie, car la chaussée était pleine d'eau. Personne n'était à l'extérieur, sauf peut-être ceux qui faisaient la fête et s'amusaient avec des proches, mais à part ça il n'y avait personne.

Lentement, je décidai de m'approcher et de les surprendre. Je ne voulais pas qu'ils sachent que j'étais là sinon ils s'enfuiraient loin de moi. Ils cherchaient également le meilleur moment pour me capturer et c'était où j'étais le plus faible, où je ne m'y attendais pas. Je sorti mon couteau tueur de démon et le mit sous la gorge du premier qui devait être le chef de la bande.

« On me cherche à ce que je vois ? Je vous avais pas dit de me foutre la paix ? Ou bien vous voulez que je vous en colle une autre ? »

____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice
Ange


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 873
Crédit : 2670
MessageSujet: Re: [HOT +18] C'est pas moi le méchant, c'est eux ! — Balthazar
Elathan & Balthazar
Une glace de perdue, dix de retrouvées, nah ?
Je m’étirais tel un pacha et regardais le désastre autour de moi. Le jeune couple qui m’avait gracieusement invité à un plan à trois n’avait pas épargné leur appartement. Moi non plus d’ailleurs.

Il y avait des vêtements et des bouteilles vides un peu partout et le canapé convertible sur lequel nous étions étalés n’était pas mieux. Les draps étaient froissés dans tous les sens et nos bras et jambes se mêlaient ensemble.
Fier de mes conneries comme d’habitude, je ricanais tout seul et senti la jeune femme gigoter à côté de moi pour finalement se pousser vers le bord.

Mon envie de sexe rassasié pour la soirée, je décidais de quitter le nid douillet dans lequel j’étais en tentant d’enlever mon bras de sous son époux sans le réveiller.

Je le dégageais petit à petit, hyper attentif à ce que je faisais et il se serra davantage contre moi. Tout en souriant bêtement, je repoussais une mèche de ses cheveux qui avait glissé et l’embrassais langoureusement pour le réveiller. Comme réveil y avait pire. Il me rendit mon baiser tout ensommeillé en ouvrant des yeux papillonnants et se demandant probablement ce qu’il se passait.

Je chuchotais alors le mensonge humain le plus crédible

« Faut que j’aille pisser. »

Il me relâcha enfin en souriant légèrement et je m’extirpais du lit en silence. A peine je m’étais levé qu’il c’était déjà rendormis probablement dû à la quantité d’alcool qu’il avait ingéré avant notre partie de jambes en l’air.

Je haussais les épaules et partis à la recherche de mes habits. Je retrouvais rapidement mon slip posé au pied du couchage et l’enfilais avant de récupérer le reste en faisant attention à ne pas shooter dans les cadavres des bouteilles de vin.

Au bout de quelques minutes j’étais enfin prêt à partir et les tourtereaux dormaient toujours, inconscients que leur meilleur plan cul était en train de se faire la malle.

Je traversais le salon en direction de la porte et m’arrêtais sur le pas de la cuisine avant de me décider à entrer. J’atteignis le congélateur sans peine et bingo ! J’en étais sûr, ils avaient de la glace !

Depuis quelque temps j’avais pris l’habitude de manger de la glace dès que je le pouvais. Alors oui ça n’avait goût que de molécule mais j’adorais sentir la texture fraîche sur mes dents et dans ma bouche. Un peu comme mon frère Gabriel mangeait tous le temps des sucreries, c’était devenu un passe-temps.

J’attrapais donc un bâtonnet à la fraise et la déballais avant de jeter l’emballage. Je n’étais pas non plus un gros dégueulasse qui laissait traîner les papiers partout.

Tout en quittant enfin la cuisine ainsi que l’appartement, je goûtais l’esquimau et souriais comme un gamin. Miam !

Je descendais les escaliers en trottinant presque et atteignis la rue plongée dans l’obscurité. Ça devait-être le milieu de la nuit car il n’y avait personne et j’en profitais pour déambuler tranquillement sans que personne n’essaie de m’éliminer pour une fois.

Guilleret, je ne choisis pas de destination précise mais me contentais de passer de ruelle en ruelle en savourant ma glace.

Et c’est sans faire attention que j’atterris en pleins devant trois démons qui semblaient s’engueuler. Je me figeais, la glace à quelques centimètres de ma bouche et tentais de faire marche arrière discrètement sauf que l’un d’eux me remarqua.

Il allait prendre la parole lorsqu’un quatrième démon qui ne m’avait pas vu, entra en scène et braqua le plus proche de son couteau sous la gorge avant de s’exprimer

« On me cherche à ce que je vois ? Je vous avais pas dit de me foutre la paix ? Ou bien vous voulez que je vous en colle une autre ? »

Euh…quoi ????

Le nouvel arrivant semblait en colère et ne m’avait toujours pas calculé tandis que celui qui m’avait remarqué échangeait son regard entre lui et moi.
Levant ma main libre en signe d’apaisement je lançais sans conviction

« Je ne vous veux aucun mal alors vous allez gentiment me laisser partir. »

Je m’apprêtais à faire demi-tour, voir me téléporter lorsque je remarquais un des démons passer en traître derrière celui qui menaçait son ami et je ne pus m’empêcher de crier

« Attention ! »

Tout en lâchant ma glace qui s’écrase au sol dans un splash peu ragoûtant. Et merde tiens.

____________________________________________
I don't care !
© Laueee

Carte de visite:
 

Wouah:
 
Revenir en haut Aller en bas

Co-fondatrice
Démon


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 70
Crédit : 2068
Emploi/loisirs : Musicien dans un bar de la ville
MessageSujet: Re: [HOT +18] C'est pas moi le méchant, c'est eux ! — Balthazar
C'est pas moi le méchant, c'est eux !
Elathan & Balthazar
Je détestais les démons. Oui, j'en étais un et je me détestais. Je n'aimais pas ce que j'étais devenu. Je ne pouvais pas supporter de regarder mon visage dans un miroir. Ce n’était pas le mien, je n'en avais plus. Il n'était plus que fumée noire consumée par l'enfer. C'était le visage de mon pyjama de chair. Ça me donnait envie de gerber et de m'arracher le visage. Quelle créature horrible ! C'était le prix à payer pour avoir essayé de sauver mon frère et de lui redonner une existence normale. J'avais également cette envie de sang, de meurtre, mais je faisais de mon mieux pour la contrôler. Je ne voulais pas faire le mal. Je me souvenais toujours de mon ancienne vie. Celle que j'avais avant de devenir ce que j'étais aujourd'hui.

Ce soir je me retrouvais face à des démons de bas niveau. Des démons aux yeux noirs comme moi. Les petites merdes méritaient de mourir après tout le mal qu'ils causaient. En plus de ça, ils ne me respectaient pas. Ils voulaient absolument que je retourne en enfer. J'avais horreur de ce trou à rat ! Il fallait que je les élimine une bonne fois pour toute pour qu'ils ne m'emmerdent plus. C'est alors que je m'étais approché du chef du groupe pour le menacer de mon couteau tueur de démon.

Je sentais cette aura bizarre tout près. Y avait-il une autre créature dans le coin ? C'était clair, léger, doux, mais puissant. Un ange ? J'aimais pas trop les emplumés, uniquement ceux qui ne voulaient pas ma mort. S'ils me laissaient vivre ça me convenait parfaitement. Je ne les importunais et eux vaquaient à leurs occupations divines. Ce n'était pas parce que j'étais une âme corrompue de l'enfer que je devais mourir comme tous les autres démons. Je vis un des démons lancer un regard ailleurs que sur ses amis. Je levai les yeux et vis une silhouette non loin. Je ne m'étais pas trompé, elle avait cette aura divine. J'espérais seulement qu'il ne me veuille aucun mal.

« C'est pas toi que je veux tuer, c'est eux » dis-je à l'intention de l'ange qui demandait aux démons de le laisser partir.

« Attention ! »

Je me retournai rapidement et vis un des démons qui essayait de s'en prendre à moi par derrière. Je lui donnai un coup de coude dans l'estomac pour le distraire et ensuite le fis passer par dessus moi. Mes yeux devinrent noirs sous le coup de la colère et je m'approchai de lui. Je ne voulais pas tuer, mais s'il avait osé essayer s'en prendre à moi alors à ce moment-là je n'hésiterais pas à le détruire et le faire retourner en enfer là où il était venu. Je m'avançai vers lui et le pris par le cou, approchant mon visage du sien.

« Tu vas le regretter, sale ordure » dis-je, plantant mon couteau dans son ventre.

Une lumière or apparu à l'intérieur du démon. Elle clignota pendant quelques secondes jusqu'à ce que la créature perde la vie. La lumière se dissipa et je laissai tomber le corps au sol. Les autres démons s'avancèrent, tentant de se défendre. Ils avaient vu leur ami se faire tuer après tout.

« Vous voyez, c'est pas moi le méchant » dis-je. Je me tournai vers les démons et plissai les yeux. « Si voulez vivre, vous feriez mieux de foutre le camp d'ici »

____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice
Ange


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 873
Crédit : 2670
MessageSujet: Re: [HOT +18] C'est pas moi le méchant, c'est eux ! — Balthazar
Elathan & Balthazar
Une glace de perdue, dix de retrouvées, nah ?
Foutus démons ! Ils gâchaient toujours mes journées et mes soirées et voilà qu’ils gâchaient aussi mes nuits maintenant ! Il avait fallu, que de par ma malchance, je tombe sur eux parmi toutes les putains de rues de la ville !

Et puis d’ailleurs depuis quand ils s’entretuaient entre eux !?

Remarque c’était un peu comme dans « notre camps » où on jouait à Cassie et moi contre le reste des foutus suiveurs de Métatron. Mais la différence c’est que nous on allait gagner au moins !

J’observais le démon menacer l’autre en me demandant lesquels jouaient un rôle équivalant au nôtre…

C’est alors que le beau gosse du lot –malgré cette tête et cette aura démoniaque- prit la parole avant de se faire attaquer par-derrière. Je lui aurais fait autre chose par-derrière moi mais chacun son choix.

« C'est pas toi que je veux tuer, c'est eux »

En finissant par lâcher ma friandise, je serais les poings, peu importe qui gagnaient, j’avais perdu mon goûter et heureusement pour eux, mon instinct de survie me retenait de les taper…pour le moment en tout cas. Et tout ça parce que je m’étais laissé distraire par le physique du blondinet qui me faisait penser à quelqu’un en y regardant.

Autre raison de ne pas les attaquer, le fameux blondinet était super menaçant tout en étant d’autant plus sexy lorsqu’il fit passer un des autres par-dessus lui et l’élimina juste comme ça.

Je me mis à penser que vu sa force apparente et le fait que ça soit du un contre trois, enfin était du un contre trois, cela prouvait qu’il était une sorte de renégat lui aussi.

Lorsqu’il m’interpella une seconde fois, je fis un pas en arrière, hésitant, puis décidait de me risquer à l’aider lorsque les deux autres se jetèrent sur lui à l’unisson.

Je disparaissais alors pour me rendre dans mon loft et fouillais quelques instants sur mon bureau empli de papier puis mis la main sur ma lame d’ange qui me servait plus souvent de presse papier que d’arme et retournais dans la ruelle juste derrière là où les deux démons étaient avant. Sauf qu’il n’en restait qu’un debout aux prises avec Raiponce et qu’il se fit planter à mon arrivée.

Le dernier était par terre et se releva avec rage, aussi je n’hésitais pas et le plantais aussi lorsqu’il voulut aller frapper l’autre en m’ignorant totalement. Il ne fallait jamais m’ignorer monsieur !
Il clignota comme un vieux lampadaire et s’effondra au sol rejoindre les autres corps.

Je levais alors la tête vers le vainqueur et bien qu’il ait affirmé ne me vouloir aucun mal, je plaçais lentement ma lame entre nous deux, prêt à disparaitre. Après tout, les démons mentent toujours. Je tentais alors

« Qu’est-ce que tu as fait pour te mettre trois des tiens à dos ? »

Aussi peu respectueux que je l’étais habituellement, je ne m’étais pas formalisé pour le tutoyer alors qu’il m’avait vouvoyé avant.



HRP : j'espère que ça te vas qu'il n'y ait plus de méchants xDD

____________________________________________
I don't care !
© Laueee

Carte de visite:
 

Wouah:
 
Revenir en haut Aller en bas

Co-fondatrice
Démon


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 70
Crédit : 2068
Emploi/loisirs : Musicien dans un bar de la ville
MessageSujet: Re: [HOT +18] C'est pas moi le méchant, c'est eux ! — Balthazar
C'est pas moi le méchant, c'est eux !
Elathan & Balthazar
Trois démons voulaient ma peau. Pas que trois. J'étais certain d'avoir presque tout l'Enfer à mes trousses parce que je détestais ce que j'étais. Tout ce bordel juste parce que je n'aimais pas être un démon. Par défaut, les êtres comme moi faisaient le mal autour d'eux et je ne voulais pas de cette vie. Je ne faisais rien de grave, mais il fallait croire qu'aux yeux d'un certain roi de l'Enfer je devais me soumettre à lui et écouter ses ordres. Jamais.

L'ange resta planté là où il était et je compris qu'il n'allait pas m'attaquer. Pas tout de suite en tout cas. Je ne voulais pas avoir un ange à m'occuper en plus de démons. Deux démons. L'un d'eux était mort et c'était bien fait pour lui. Je m'étais tourné vers eux pour les avertir qu'ils feraient mieux de foutre le camp de là avant que je ne les tue, mais ils ne prirent pas mon avertissement au sérieux et se jetèrent sur moi.

C'est alors que cette aura angélique disparut pour me laisser seul. Il était partie ? Les anges étaient connu pour être de bons soldats. S'il voulait partir et sauver sa peau, c'était son choix. Les démons qui m'avaient attaqué semblaient vouloir s'en prendre uniquement à moi et pas à l'ange. J'étais plutôt surpris de voir que l'être céleste ait décidé de partir et me laisser seul. Bon, tant pis. Je vais m'occuper de ces deux merdes sans lui.

« Tu te mêles toujours de tout, petite merde ! »

Le troisième démon étant mort en premier, il ne restait plus que le chef et le deuxième de cette bande.

« Comme si j'allais te laisser tuer des innocents. En plus, tu me fais chier à vouloir me capturer ! Tu vois pas que je veux pas me soumettre à votre roi ? »

Le premier s'approcha de moi et sorti également un couteau tueur de démon.

« C'est ça et tu vas me dire que tu es parfait ! Il va bien falloir que tu acceptes ce que tu es. Que tu le veuilles ou non, tu dois te soumettre à notre roi »

« Garde ta salive pour toi ! Tu perds ton temps avec moi. Dégage d'ici avant que te tue ! »

Voyant qu'ils perdaient vraiment leur temps avec moi, ils se jetèrent tous les deux sur moi et tentèrent de m'attaquer. Je donnai un coup de pied au premier dans l'estomac pour le faire reculer. Le deuxième tenta de m'agripper le cou. Je le fis rouler au sol avec moi. Nous nous retrouvâmes sur le dos, l'un en dessous de l'autre. Je lui donnai un coup de coude pour le distraire et me relevai pour ensuite lui planter mon couteau dans le corps.

Il clignota comme le premier démon que j'avais tué et tomba raide mort. Il ne restait plus que le chef. Je levai les yeux vers lui pour le voir s'approcher de moi. Il fulminait de rage. Je devais admettre que c'était assez comique à regarder. Il n'avait plus de bande et il essayait de s'en prendre à moi. Pourquoi déjà ? Ah oui, parce que je ne voulais pas me soumettre au roi.

« Tu vas me le payer ! »

J'éclatai de rire. Pauvre con. Ce qu'il ne comprenait pas c'était que je laissais les autres tranquilles tant et aussi longtemps qu'ils ne m'emmerdaient pas.

« Tu aurais mieux fait de me foutre la paix ! »

Il s'approcha de moi, mais je le fis reculer et il tomba au sol. Il se releva rapidement, laissant échapper un cri de colère. Avant que je n'aie eu le temps de faire quoi que ce soit, le démon clignota et tomba au sol comme ses autres camarades. Je levai les yeux et vit que cet ange était revenu. J'avais eu le temps de mettre un des démons hors d'état de nuire, mais au moins il était là.

Je rangeai mon couteau pour lui montrer que je ne lui voulais aucun mal. Quant à lui, il plaça lentement sa lame d'ange entre nous deux. Il devait sans aucun doute se dire que je mentais. Je ne pouvais pas lui en vouloir de croire une chose pareille. Les démons mentaient comme ils respiraient.

« Trois des miens ? Je pense que tout l'Enfer serait plus approprié. J'ai rien fait et c'est pour ça qu'ils sont après moi » dis-je, le fixant dans les yeux.

Malgré cette aura angélique, il était plutôt agréable à regarder et je ne pouvais pas m'empêcher de le fixer. D'ailleurs, je ne me gênais pas pour le faire. Je prenais ce que je voulais et j'emmerdais ceux qui me faisaient chier.

« T'es différent des autres anges. Je veux pas te faire du mal » dis-je, lui offrant un sourire. « Ou peut-être que si uniquement si tu en as envie. » S'il ne savait pas qu'il me plaisait, il devait sans doute le savoir à ce moment-là. « Ça te dirais de foutre le camp d'ici ? »

____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice
Ange


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 873
Crédit : 2670
MessageSujet: Re: [HOT +18] C'est pas moi le méchant, c'est eux ! — Balthazar
Elathan & Balthazar
Une glace de perdue, dix de retrouvées, nah ?
J’avais le regard un peu ahuri après avoir sauvé ce démon. C’était une chose de vouloir l’aider et un autre de le faire réellement.

Ça n’était pas mon genre de combattre et encore moins pour sauver quelqu’un d’autre que Cassie ou moi-même mais allez savoir pourquoi ce démon m’inspirait confiance. Enfin juste un peu pour le moment.

Plaçant la lame entre nous au cas où il se déciderait à faire du carpaccio de mon magnifique corps maintenant qu’il n’y avait plus de menace majeure, je constatais néanmoins joyeusement qu’il rangeait son arme.

Avec hésitation, je finis par ranger ma lame après l’avoir essuyé sur le cadavre fumant devant moi. Tirant un pan de ma veste, je la glissais à l’intérieur sans le quitter du regard.

J’aurais pu faire comme mes frères et sœurs et la ranger dans ma manche mais je ne trouvais pas ça pratique pour plier le bras. Parfois je me demandais comment faisait Cassie pour la garder constamment ici même lorsqu’il s’asseyait dans la boîte à roue que les Winchester désignaient comme « voiture ». C’était tout un art de ne pas se couper avec !

Enfin, je n’avais pas trop le temps ni l’esprit tranquille pour me perdre dans mes pensées aussi, me voyant sur mes gardes, le démon me répondis quant à ses méfaits.

Alors comme ça il avait l’Enfer entier à ses fesses ? Et tout ça car il n’avait rien fait ?

Il était vraiment mon équivalent démoniaque, enfin contrairement à lui, je n’étais pas parti les mains vides alors normales que je sois poursuivi. En plus d’aider Cassie considéré comme un renégat etcetera. Mais il n’avait pas à le savoir pour le moment…

Et puis avec sa bouille et sa façon de parler je le voyais mal voler le soi-disant Roi de l’Enfer pour l’avoir ensuite continuellement au cul. Bien qu’il paraîtrait que le Roi ait du cul à revendre.

Le voyant me dévisager comme je l’avais fait quelques minutes avant, je souriais lorsqu’il reprit

« T'es différent des autres anges. Je veux pas te faire du mal »  

Sans prendre de gant je lançais alors

« Tout comme toi des autres démons il semblerait »

Le voyant sourire je fis de même en penchant légèrement la tête, essayant d’ignorer cette aura sombre qui dégoûtait les miens pour me concentrer sur son hôte.

Disait-il ça pour me faire de la lèche parce que je l’avais aidé ou parce que je l’intéressais ?

J’eus ma réponse lorsqu’il reprit, disant qu’il me ferait du mal uniquement si je le lui demandais. A présent sûr qu’il n’allait rien me faire, après tout je voyais mal un démon prétendre ce genre de chose, s’abaisser à dire ce genre de chose à un ange, juste pour s’approcher et le buter. De toute façon, très peu de démons étaient assez intelligent pour monter un plan visant à faire du rentre dedans à un céleste bien que celui-ci semblait plus futé que la normal.

Je lui offris donc un sourire espiègle, jouant le jeu en chuchotant presque langoureusement

« Il se peut qu’on soit amené à s’en faire alors… »

Attendant de voir sa réaction, histoire d’être sûr que je ne me faisais pas de nouvelles idées bien que jusque-là je ne me sois pas trompé, je rangeais ma main droite dans la poche avant de mon pantalon avant d’acquiescer à sa question en ajoutant

« A cette heure-ci, je sais où on peut aller même si c’est un peu loin»

Me dirigeant vers l’autre côté de la ruelle, je ralentissais le pas pour qu’il me rejoigne avant de continuer à marcher normalement.

Pendant quelques minutes, on resta dans le silence et je me décidais à le briser en tournant la tête pour le regarder

« C’est quoi ton petit nom ? Que je sache qui garder en contact »

Faisant exprès de frôler sa main avec la mienne, je me remis à regarder devant moi en souriant. Même si ma libido était calmée pour le moment, elle n’allait pas tarder à venir me faire chier à nouveau si je restais trop longtemps avec lui.


____________________________________________
I don't care !
© Laueee

Carte de visite:
 

Wouah:
 
Revenir en haut Aller en bas

Co-fondatrice
Démon


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 70
Crédit : 2068
Emploi/loisirs : Musicien dans un bar de la ville
MessageSujet: Re: [HOT +18] C'est pas moi le méchant, c'est eux ! — Balthazar
C'est pas moi le méchant, c'est eux !
Elathan & Balthazar
Nous avions l'air fou à discuter tranquillement en plein milieu d'une ruelle entourés de cadavres gisant à nos pieds. J'avais rangé mon arme, montrant au céleste en fasse de moi que je ne lui voulais aucun mal et avait replacé mon manteau noir sur mes épaules. Il ne m'avait pas emmerdé alors pourquoi est-ce que je m'en prendrais à lui ? J'étais peut-être un démon, mais j'avais encore une conscience dite humaine. Il était bien connu que les êtres comme moi perdaient leur mentalité humaine après avoir été consumé par l'enfer. Il arrivait que certains la gardaient. Étrangement, je faisais partie de l'un d'eux.

« Je suis un de ces trouducs » dis-je, pointant un des cadavres à nos pieds. « On se le cachera pas. L'enfer me déteste parce que j'aime pas ce que je suis et Crowley me fait chier. »

Voilà, c'était dit. Il savait ce que j'étais et pourquoi je ne lui sautais pas tout de suite à la gorge. Au moins, il savait un peu à quoi s'attendre même si je restais un étranger. D'ailleurs, pourquoi est-ce que cet ange ne m'attaquait pas ? Nous étions l'ennemi juré de l'autre, après tout. Un léger sourire se dessina sur mes lèvres en entendant l'ange me retourner le compliment sur le fait que je sois bien différent des autres démons.

« Il y a des exceptions à tout, il faut croire »

L'homme se lança et répondit que nous serions peut-être amené à nous faire du mal. Ouais, j'avais une petite idée et cela me plaisait beaucoup. C'était un ange, bordel ! Un petit emplumé de Dieu ! Il avait un magnifique véhicule et je ne pouvais pas m'empêcher de me demander ce qui se cachait sous ses vêtements. Je voulais détourner les yeux et me dire que je ne devais pas le dévorer du regard, mais je n'y arrivais pas. Comme un aimant. Un léger rire, à peine audible et moqueur, s'échappa de mes lèvres et celles-ci se recourbèrent pour former un faible sourire en coin.

« Les chaînes et les fouets de l'Enfer ne me font plus mal. En plus, c'est tellement cliché ! J'ose espérer que tu saches trouver quelque chose d'original » ajoutai-je en réponse à sa remarque.

Un démon et un ange se faisaient du rentre dedans ! Qui l'aurait cru ? Les êtres démoniaques et célestes bien différents de la création, il fallait croire. L'homme ajouta qu'il connaissait un endroit où aller à cette heure-ci de la nuit. D'ailleurs, il était quelle heure ? Je jetai un rapide coup d'oeil à ma montre et remarquai qu'il était proche de deux heures du matin. Ouais, les seuls endroits ouverts étaient les bars, les clubs, les restos et bien entendu les charmantes boîtes de striptease. Tous des endroits que j'aimais beaucoup. On y trouvait énormément de gens sympas. Certains m'avaient tapés dans l'oeil et je les avais ramenés chez moi pour passer une soirée torride.

Avant de partir nous amuser, il fallait se débarrasser des corps. Nous ne pouvions tout de même pas les laisser là ! Je regardai l'homme se diriger vers l'autre côté de la ruelle et l'interpellai.

« Euh... on fait quoi des corps ? On ne peut quand même pas les laisser là »

Après nous être occupé des cadavres, nous nous mîmes en marche direction l'endroit que l'ange avait en tête. Nous restâmes silencieux pendant un moment à juste marcher et profiter de l'air frais de la nuit. La pluie qui était tombée commençait à sécher. Les rues étaient désertes et tranquilles. Tout ce qu'il y avait de mieux. Le silence entre nous deux était confortable. Je ne sentais pas le besoin de le briser. Ce fut l'ange qui le fit en premier et me demanda mon nom.

« Appelle-moi Elathan » dis-je, lui offrant un sourire. « Et toi ? C'est quoi ton nom pour que je puisse le gémir plus tard ? » demandai-je avec un sourire malicieux et joueur.

Bien vite, je découvris que l'endroit qu'il avait en tête était une boîte de striptease. Une de mes préférées en plus ! Les filles étaient sexy et charmantes ! Un sourire se dessina sur mes lèvres, lançant un regard à l'ange à mes côtés, levant un sourcil d'un air amusé, plutôt satisfait de son choix.

J'ouvris la porte et invitai l'ange à entrer à l'intérieur du club. Les lumières étaient tamisées. Il y avait énormément de monde, surtout des hommes qui venaient regarder les magnifiques femmes nues ou bien en petite tenue se trémousser. Il y avait de la musique plutôt entraînante ainsi qu'un jeu de lumière qui l'accompagnait. Dans la pièce, il y avait une scène à l'avant avec des stripteaseuses autour d'une pole. Un peu partout dans la grande pièce, il y avait des tables avec des chaises. Sur celles-ci, il y avait des poles où certaines femmes venaient danser. Quelques serveuses se promenaient un peu partout dans la pièce pour servir les clients. À l'arrière de la pièce, il y avait également un bar tenu par un barman. On pouvait dire que celui-ci avait une magnifique vue quand il venait bosser !

« Un de mes clubs préférés ! Les femmes ici sont tout simplement magnifiques » dis-je, souriant doucement en voyant l'une d'elle à la poitrine plutôt généreuse et aux jambes parfaites passer devant moi.

Je pris place à une table un peu reculée des autres pour avoir la paix, mais pas trop loin pour manquer le spectacle sur l'estrade. Je demandai à une des serveuses qui passaient par-là de me donner un verre de vodka. Après quelques minutes, elle me le tendit et je le portai à mes lèvres après l'avoir remercié. Elle m'offrit un sourire et je le lui retournai. Il faibli pour ne devenir qu'une fine ligne amusée et elle disparu pour vaquer à ses occupations. Ouais, j'avais cet effet-là sur les autres.

Quoi de mieux pour se détendre après une baston ! J'étais entouré de femmes sexy avec un ange plutôt cool et sexy à mes côtés. J'étais choyé là ! J'essayais de me concentrer sur les femmes qui dansaient. Ce serait mentir de dire que je ne sentais pas une excitation monter. Elles étaient agréables à regarder. Cependant, mon regard déviait toujours vers l'ange à mes côtés. Il me dérangeait. Non, pas dans le sens de il m'emmerdait, mais dans le sens de j'avais envie de le sentir contre moi.

Je vis une des danseuses descendre d'une table et lui demandai de venir à la notre. Elle accepta et je lui donnai un peu d'argent. Elle grimpa sur notre table et commença à danser. Automatiquement, mon regard alla sur elle, appréciant la vue. Là au moins ici les femmes ne criaient pas au viol si les autres les mataient. Les clubs de striptease étaient fait pour ça !

____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice
Ange


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 873
Crédit : 2670
MessageSujet: Re: [HOT +18] C'est pas moi le méchant, c'est eux ! — Balthazar
Elathan & Balthazar
Une glace de perdue, dix de retrouvées, nah ?
En nous voyant discuter ainsi et en faisant abstraction des corps à terre, on pourrait penser que nous étions deux amis de longue date qui venaient de se retrouver. Alors que non et c’était ce qui était prometteur entre nous.

D’ailleurs il m’offrit honnêtement son histoire pour soutenir ma thèse et je levais un sourcil à la fois étonné et surpris qu’il me l’avoue ainsi. Je penchais donc la tête sur le côté pour réfléchir et après une petite hésitation lui expliquait ma situation en le rassurant.

« Tu as dû reconnaitre ma lame et de toute façon je dois te paraître éblouissant mais  sache que c’est un peu pareil de mon côté. J’ai eu l’audace de me rebeller pour rejoindre quelqu’un que j’admire et depuis c’est un peu la même chose pour moi. D’où ma tendance à éviter de provoquer d’autres races. »

Je lui souris amicalement en venant le complimenter et lui fit un clin d’œil lorsqu’il reprit nos sous-entendus. Ça pour être une exception on l’était tous les deux sans aucun doute. Et son corps bordel ! Je n’avais jamais vu un démon aussi bien roulé de toute ma vie et pourtant j’avais des kilomètres au compteur !

Bon d’accord les trois quarts des démons prenaient possession d’humains bien foutus mais la plupart du temps, quand j’en croisais je ne restais pas assez longtemps pour les observer, préférant fuir sauf s’ils étaient peu nombreux. Je me contentais d’abattre mes frères et sœurs qui étaient contre mon Cassie c’était déjà assez suffisant comme guerre et puis j’avais déjà donné quand j’obéissais encore aux ordres là-haut.

Il y avait une autre raison sinon. Peut-être que je n’étais plus très objectif sur ce démon maintenant que je savais qu’il me ressemblait dans son histoire…

Néanmoins je ne dirais pas non à me taper son joli petit cul sous toutes les positions.

Je le fis rire lorsque je le lui avouais à voix haute et il continua sur notre lancé

« Les chaînes et les fouets de l'Enfer ne me font plus mal. En plus, c'est tellement cliché ! J'ose espérer que tu saches trouver quelque chose d'original »

Affichant un sourire joueur et une mine narquoise je répliquais

« Ne t’en fait pas j’ai bien d’autres joujoux tout aussi intéressants et je sais être très créatif avec les bonnes personnes »

Il voulait jouer et ça tombait bien car moi aussi ! Père si tu nous regardes, amuses-toi bien à te rincer l’œil, je ne suis pas sûr que tu voies ça tous les jours. Et si tu m’écoutes, tu aurais dû faire plus de démon comme lui et moins de ceux qui gisent morts dans cette ruelle. Merci d’avance.

Lorsque j’évoquais que j’avais un lieu en tête, je constatais qu’il regardait l’heure. Un démon qui regarde l’heure ? Il était vraiment spécial celui-là.

J’eus encore une preuve lorsqu’il m’interpella pour ranger les cadavres. Je lui lançais un regard un peu choqué, en voilà une bonne. Même nous les anges on les laissait comme ça. Néanmoins je cédais à son caprice pour partir d’ici et aussi espérer gagner des points à ses yeux. J’en téléportais deux d’un coup dans une benne à ordures, leur vrai place, alors que lui en tirait un directement derrière.

Je me frottais ensuite les mains et nous partîmes vers la petite boîte de danseuses exotiques que j’avais en tête dans un silence paisible.

N’y tenant plus, je lui demandais son nom et découvris avec délice qu’il se nommait Elathan. Comme quoi tous les démons n’avaient pas des noms idiots ! Puis il me retourna la question et cela déclencha un petit rire en moi avant que je n’avance

« Enchanté, moi c’est Balthazar. Ça fera peut-être un peu long à gémir par contre, tu devrais me trouver un surnom, tu en auras besoin »

Et puis comme ça je trouvais une façon de nous rapprocher un peu plus.

Je lui rendis à nouveau son sourire avant de me forcer à regarder devant. Ça serait con que je me casse la gueule, là, juste parce que je ne pouvais pas m’empêcher de le reluquer. Ça serait juste ridicule.

Et puis de toute façon on arrivait enfin. Je m’arrêtais quelques instants pour capter sa réaction et répondis à son sourire sans vraiment faire attention. J’avais la soudaine envie, pour une raison inconnue et obscure, de lui faire plaisir et malgré la stupide enseigne ringarde annonçant « Club Coco » représentant une fille tenant deux noix de coco dans ses mains, je n’avais qu’une impatience, trouver une chambre pour nous deux ou au moins un lieu plus intime.

Le démon s’approcha de l’entrée et m’ouvrit galamment la porte que j’empruntais en lui faisant un clin d’œil complice m’obligeant fortement à ne pas le toucher au passage.

Vu l’heure tardive, c’était le moment où le club était le plus bondé et où normalement on ne trouvait pas de places assises mais je finis par repérer plusieurs tables un peu à l’écart et les indiquais à Elathan pour qu’il passe devant et que je puisse lorgner sur ses fesses bien moulées dans leur prison de tissus.

Je me promis alors de la lui retirer avant la fin de la nuit et de profiter de ce qu’il y avait dessous.

On contourna la scène et une de mes danseuses habituelles, Cherry avec deux « r », me salua du haut de son estrade en pleine danse m’offrant des regards mécontents de ceux qui regardaient. Les ignorants, je lui répondis d’un signe de la main et d’un sourire avant de ricaner à la remarque de mon compagnon.

Prenant la chaise la plus proche juste à côté de lui, je m’asseyais me foutant royalement d’être dans son espace personnel, je VOULAIS y être justement. Je croisais donc les jambes pour frôler ses cuisses et lui répondis encore joueur.

« Si on a les mêmes goût pour les femmes je me demande quels sont tes goût au lit… »

Il arrêta ensuite une serveuse presque nue pour lui commander une vodka et je me demandais si c’était trop cliché de penser qu’il avait été Russe dans son autre vie.

Je commandais un double whisky et on observa les danseuses se déhancher le temps qu’elle revienne avec notre commande. Lorsqu’elle le fit je lui demandais de mettre les boissons sur ma note pendant qu’Elathan lui faisait les yeux doux et elle acquiesça assez incertaine en repartant. Je levais ensuite mon verre vers l’homme à mes côtés et portais un toast en riant

« A nous et à nos différences avec les nôtres qui ont plus que du bon ! »

Je portais ensuite le verre à mes lèvres tout en regardant le sexy démon faire de même et ne pus m’empêcher d’imaginer ses lèvres se refermant sur mon sexe. Je détournais le regard sentant que l’intéressé commençait à se redresser inconfortablement dans mon pantalon tout en continuant de boire pour ne pas qu’il la remarque.

Étrangement, malgré la beauté et la grâce des filles ce soir, je ne pensais qu’à l’être assis à mes côtés comme un gros obsédé. Ce qui n’était pas très bon signe sachant que j’avais satisfait ma faim quelques heures plus tôt et je ne parlais pas de ma glace.

Je me forçais donc à ne pas trop regarder de ce côté et soupirais de soulagement lorsqu’il fit diversion en faisant venir une danseuse sur notre table. Lui souriant, je me concentrais sur le spectacle sans pouvoir m’empêcher de revenir vers lui plusieurs fois. Croisant parfois son regard qui faisait de même.

Elle dansait divinement bien mais pourtant ce soir ce n’était pas d’elle que j’avais envie et la tension sexuelle que je sentais pour Elathan ne cessait de grandir à mesure qu’il s’amusait et souriait. Je n’allais pas pouvoir tenir très longtemps et finirait par l’attraper par la main pour l’emmener dans un lieu plus priver et le baiser jusqu’à épuisement si ça continuait.

D’ailleurs à ces pensées je commençais à gigoter sur ma chaise comme un enfant en bas âge ou un ado en manque de sexe ou de drogue.


____________________________________________
I don't care !
© Laueee

Carte de visite:
 

Wouah:
 
Revenir en haut Aller en bas

Co-fondatrice
Démon


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 70
Crédit : 2068
Emploi/loisirs : Musicien dans un bar de la ville
MessageSujet: Re: [HOT +18] C'est pas moi le méchant, c'est eux ! — Balthazar
C'est pas moi le méchant, c'est eux !
Elathan & Balthazar
L'homme, enfin l'ange, m'avait expliqué sa situation. Elle était similaire à la mienne. Il avait préféré rejoindre une personne qu'il appréciait et ne faisait pas vraiment affaire avec les autres anges. Voyant qu'il ne semblait pas vouloir s'en prendre à moi, je me détendis et repris nos avances de plus belles. Après nous être débarrassés des corps, nous nous rendîmes à l'endroit que Balthazar avait en tête qui se révéla être un club de striptease. Mon préféré en plus !

Nous entrâmes à l'intérieur de la bâtisse et prîmes place à une table un peu reculée du lot. Les femmes ici étaient magnifiques. Je ne pouvais pas m'empêcher de les regarder et je ne me le cachais pas ! Cependant, il y avait l'ange à mes côtés qui me perturbait. Je voulais le sentir contre moi, le toucher, lui faire plaisir. Je le voulais, tout simplement.

« Si on a les mêmes goût pour les femmes je me demande quels sont tes goûts au lit... »

Un sourire se dessina sur mes lèvres alors que je buvais une gorgée de ma boisson. Je la déposai sur la table devant nous et me tournai vers lui, affichant toujours le même léger sourire charmeur et aguicheur.

« Mes goûts au lit sont diversifiés, ça je peux te le dire »

Disons que je n'avais pas besoin d'un grand spectacle. Je désirais uniquement que la personne avec laquelle je passais une nuit y mette du sien et qu'elle soit attirante. Dans le cas de Balthazar, il semblait être tout aussi attiré vers moi que je l'étais envers lui. Toutefois, il ne fallait pas se fier aux apparences. Une personne pouvait sembler être un bon coup, mais se révéler être nul à chier. Bon, je ne pensais pas vraiment que Balthazar soit un mauvais coup, au contraire, mais je ne me faisais pas de faux espoirs.

« Tu connais la danseuse sur l'estrade ? Tu viens souvent ici ? » demandai-je.

J'avais remarqué le salut qu'il avait fait à une des femmes sur l'estrade. C'était le salut d'un habitué qui connaissait bien la danseuse. S'il venait souvent ici et que c'était mon club préféré, comment se fait-il que je ne l'avais jamais rencontré avant ? Je secouai doucement la tête et pris mon breuvage, le terminant d'un trait pour en redemander un autre à une des serveuses qui passait par là. Je tournai ensuite vers l'ange, soulevant un sourcil.

« Comment se fait-il qu'on ne se soit jamais rencontré avant ? »

Mes yeux se promenait sur lui. Disons qu'être entouré de femmes à moitié nues et être assis à côté d'un ange à tomber n'aidait pas. Je détournai le regard et invitai une des danseuses sur notre table. C'est alors que je sentis une compression au niveau de mon entrejambe. Mon regard alla automatiquement sur la femme, appréciant la vue, mais je n'avais d'yeux que pour l'ange à mes côtés. La chanson à moitié terminée, mon attention était détournée de la danseuse. Disons que la grâce éblouissante d'un ange aidait pas.

La femme attendit que la chanson termine avant de descendre de la table et je ne lui accordai aucune attention, bien trop concentré sur Balthazar. Nos visages étaient tous près. Je pouvais m'approcher de lui et caresser ses lèvres des miennes. C'est alors qu'une odeur de souffre empli mon nez et je me reculai, levant la tête pour voir d'où provenait cette odeur. Des démons ?

« On ne peut jamais être tranquille ! Faut toujours qu'il y ait des petites merdes pour nous emmerder ! »

« Tu sais ce qu'on fait aux démons qui tuent mes potes ? » demanda un homme, entouré de deux autres démons qui devaient faire parties de sa bande.

« On les emmerde ? » demandai-je, levant un sourcil, lui indiquant que je n'avais aucune envie de me battre avec lui.

« Ne fait pas ton malin ! On les tue, pauvre con ! » répondit un deuxième démon tout aussi large que le premier.

Ces cons croyaient sincèrement que leurs gros bras réussiraient à me mettre hors d'état de nuire ? Ils se trompaient royalement ! Je n'étais peut-être pas aussi large qu'eux, mais je savais être malin quand il le fallait.

« Ah ! Fallait le dire plus tôt ! J'ai pas envie qu'on se bagarre ! Pourquoi vous venez me faire chier au juste ? Je profitais d'une bonne soirée avec mon ami juste ici » ajoutai-je, montrant l'ange à mes côtés d'une main.

« Cet ami est un ange ! Un A-N-G-E ! Tu devrais même pas traîner avec lui ! » dit un troisième démon, bâti de la même manière que les deux autres.

« Mais j'en ai rien à foutre qu'il soit un ange ! T'écoute pas quand on parle ? » demandai-je, me levant de ma chaise. Je me tins bien droit devant lui, le fixant dans les yeux.

« Qu'est-ce que tu comptes faire ? » demanda un premier, le sourire en coin sur les lèvres.

« T'éclater la tête ! »

« Je croyais que tu voulais pas qu'on se bagarre ! »

« J'en ai marre de vous trois ! » dis-je, leur collant une baffe au nez.

Les danseuses s'écrièrent, surprises de voir une bagarre dans le club. Elles prirent leurs vêtements. Certaines les avaient laissé tomber au sol en dansant pour les clients du club. Elles se ruèrent dans leurs loges à l'arrière pour se protéger. J'étais sûr que certaines d'entre elles savaient se battre. Et si elle rentraient chez elles et des cons souhaitaient s'essayer sur elles ? Je ne fis pas attention à elles, bien trop concentré sur les trois démons qui étaient venus gâcher notre soirée à moi et Balthazar.

____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice
Ange


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 873
Crédit : 2670
MessageSujet: Re: [HOT +18] C'est pas moi le méchant, c'est eux ! — Balthazar
Elathan & Balthazar
Une glace de perdue, dix de retrouvées, nah ?
Joueur, je m’étais amusé à lui demander ses goûts au lit et une chose était sûre, sa réponse m’étonna fortement autant qu’elle m’excita davantage.

Tout autant que son regard et le sourire qui lui vient au même moment.

J’avalais rapidement deux grosses gorgées de mon verre sans voir que je le vidais quasiment en entier en faisant cela. Il se vidait un peu trop vite en tout cas.

Heureusement qu’il fallait une quantité énorme d’alcool pour que j’en ressente les effets, je ne voulais pas passer  pour quelqu’un de lourd auprès de mon nouvel ami…et plus si affinités, ce qui était déjà le cas.

En tout cas, à cause de lui, je n’avais qu’une envie, là, tout de suite, fuir les regards de tous ces humains et aller nous trouver un endroit éloigné de tout pour que je puisse le faire gémir contre moi.

Il fallait absolument que je découvre toutes ces petites choses qui le ferait crier de bonheur et que je puisse me perdre avec lui, en lui. J’avais à présent encore plus envie de lui faire plaisir à ce petit démon rejeté des siens et qui ne semblait pas avoir d’ancre à qui se raccrocher comme moi j’avais mon Cassie. Je voulais être cette attache.

Je reviens à la réalité en voyant Cherry et lorsque je lui fis signe, Elathan me demanda si je la connaissais et si je venais souvent.

Repoussant élégamment mon verre sur la table, je me penchais vers lui et les coudes appuyés sur le rebord en bois, je lui murmurais avec malice pour que personne ne nous entendent.

« Une habituée. Mais ne t’en fais pas, ce soir ce n’est pas pour elle que je suis venue. Je suis tout à toi. »

Et je comptais bien tenir cette promesse chuchotée dans son oreille. Et au plus vite car je sentais ma virilité me démanger encore plus, maintenant que j’étais aussi proche de lui. J’aurais pu lui voler un baiser mais je ne saurais pas si j’aurais assez de retenue pour ne pas l’allonger sur le sol et le prendre ici.

Alors je m’abstiens pour le moment.

Se commandant un autre verre, il reprit.

« Comment se fait-il qu'on ne se soit jamais rencontré avant ? »

Je haussais les épaules en guise de réponse. C’était une bonne question.

En vrai, je pensais avoir la réponse mais ne voulais pas la lui avouer.

Quand je sentais des démons à l’intérieur, en général je faisais demi-tour et en vitesse pour me trouver un autre endroit où trouver du plaisir et des poulettes dénudées.

Mais si j’avais su que cela venait de lui depuis le début ! Je soupirais un peu déçu tout en me forçant à ne pas poser ma main sur sa jambe.

Il y avait ça et aussi le fait que je  préférais venir aux heures où les humains ne viennent pas encore en nombres suffisants pour me faire chier quand je m’accapare plusieurs danseuses. Et puis comme ça je pouvais profiter plus longtemps de les avoirs rien que pour moi.

Je laissais donc sa question sans réponse car de toute façon ça ne changerait pas le fait qu’on s’était trouvé ce soir et que j’étais un abruti non fini à la Winchester quand je pensais que j’allais affronter quelque chose.

Faut dire que j’étais un stratège, pas un vulgaire gros bras ! Je préférais la douceur des danseuses au choc de mes points sur les gens.

En parlant de danseuse, la nôtre n’était pas autant appréciée qu’elle aurait dû l’être et je maudis mes spermatozoïdes angéliques qui voulaient juste sauter avec ceux de l’homme assis à mes côtés.

Pour nous faire un peu pardonner, je lui tendis quelques gros billets que j’avais empruntés pour ce genre d’occasion lorsqu’elle descendit.

Elle nous remercia probablement mais mon regard s’était perdu dans celui d’Elathan car j’avais eu le malheur de le croiser.

Comme deux aimants, on se rapprocha sans vraiment se contrôler et je trépignais d’avoir un avant-goût de son corps. Il n’était plus qu’à quelques millimètres…encore un peu…et il fit éclater notre bulle sans que je ne sache pourquoi tellement j’étais concentré sur sa bouche.

Je soupirais tristement lorsqu’il se mit à parler avec un démon que je n’avais pas senti arriver. Ça ne devait jamais se reproduire sinon j’allais finir en carpaccio pour stupide Roi de l’Enfer avant d’avoir pu m’envoyer en l’air avec son rejeton tant détesté par les siens.

Saisissant mon verre pour cacher mon énervement face à ces têtes de rats et à mon aveuglement temporaire, je le terminais enfin en suivant l’échange verbal, m’amusant de la répartit de mon démon.

MON démon. Voilà que je le considérais déjà comme mien ! Et de ce fait je ne laisserais pas ces brutes sans cervelles l’abîmer devant moi.

Malheureusement au vu de leur carrure, c’était plus du 6 contre 2 et Dieu seul savait que je n’aimais pas les affrontements directs sans y être préparé. Au moins pour une fois je l’étais un peu puisque j’avais ma lame sur moi. Son métal froid contre mon corps me rassurait légèrement.

Ils en vinrent à parler de moi et je fis coucou de la main au trio débile avant de voir Elathan se mettre devant moi face à ce que sous-entendaient les autres. Il voulait me défendre ? Quoi ?

C’était la première fois que quelqu’un faisait ça pour moi !

Trop obnubilé par cet acte héroïque qui serait remercié convenablement si on ne mourrait pas, je loupais une partie de la conversation et n’entendit que mon démon crier qu’il en avait marre d’eux avant de gifler les deux devant.

J’aurais voulu applaudir mais je tenais toujours mon verre dans une main, alors je sifflais pour me foutre de leur gueule de dégénéré.

Bien sûr le coup de mon ami/futur amant fit paniquer les danseuses et faire se retourner les gens présents.

Et bien sûr, certains ne semblaient pas contents de perdre les filles de vues alors qu’elles ne leurs appartenaient pas. Alors qu’Elathan se battait vaillamment,  je remarquais que certains hommes, des humains, se rapprochaient aussi pour participer et nous virer d’ici. Un peu paniqué –et distrait par la silhouette du démon en colère- je balançais mon verre droit dans la tête d’un des démons et me concentrais pour effrayer les autres.

Après quelques grésillements voulut, je coupais toutes les lumières uniquement par la pensée. Il ne restait plus rien pour éclairer les lieux. S’ensuivit bien sûr un bruit de panique et de surprise provenant des humains.

Je me dirigeais alors avec mes mains vers le dernier endroit où j’avais vu Elathan, tâtonnant, je finis par me saisir de ce que je devinais être un cul et murmurais

« Elathan ? C’est toi ? Viens, je vais nous emmener vers la sortie ! »


____________________________________________
I don't care !
© Laueee

Carte de visite:
 

Wouah:
 
Revenir en haut Aller en bas

Co-fondatrice
Démon


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 70
Crédit : 2068
Emploi/loisirs : Musicien dans un bar de la ville
MessageSujet: Re: [HOT +18] C'est pas moi le méchant, c'est eux ! — Balthazar
C'est pas moi le méchant, c'est eux !
Elathan & Balthazar
Les trois démons me cognèrent à leur tour, en rogne que je les ai frappé. Bah quoi, il fallait pas me faire chier. J'étais bien là, tranquille loin de démon et avec mon ange. Mon ange. Voilà que je disais qu'il était mien. Non, il fallu que ces brutes viennent nous faire chier. D'autres gens s'étaient regroupés autour de nous. Quelques uns m'encourageaient et d'autres se demandaient qui allaient s'en sortir. Je remarquai aussi deux mecs en uniforme. La sécurité, sans aucun doute. Ils venaient nous foutre dehors. Je devais admettre que je m'en foutais de ces gens. Tout ce qui comptait était Balthazar et foutre une raclée à ces démons.

« Je t'éclate la tête si je te surprends encore une fois à me faire chier » dis-je à un des démons, le prenant le collet et le plaquant au mur. « Tu vas ordonner à tes deux autres potes de me foutre la paix à moi et à Balthazar sinon je n'hésiterai pas à te tuer »

Le mec me cracha au visage et je m'essuyai les yeux. C'était dégouttant ! Je levai le poing et le lui envoyai au visage. Du sang coula de son nez, mais il semblait encore debout. Un sourire se dessina sur mes lèvres alors que je levai le poing une fois de plus pour le cogner à nouveau. Je n'allais pas le tuer. Pas tout de suite en tout cas. J'allais juste lui montrer que je n'hésitais pas à me défendre si je n'aimais pas un truc.

Je me tournai et vis les autres démons autour du mec que j'avais cogné. Il devait être le boss de cette bande de rapace. C'est alors que les lumières s'éteignirent et nous fûmes plongés dans le noir total. Mais qui avait bien pu faire ça ? Balthazar peut-être ? Les anges pouvaient manipuler l'électronique, comme les démons ? Pourquoi est-ce que je n'y avais pas pensé plus tôt ? Bon, tant pis.

C'est alors qu'une main agrippa mon cul et je sursautai de surprise, ne m'attendant pas à ce genre de contact. Ce n'était pas déplaisant, mais disons que je voulais juste savoir qui avait posé un tel geste. Au même moment, j'entendis la voix de Balthazar tout près me demander si c'était moi. Un sourire se dessina sur mes lèvres et je pris sa main, appréciant le contact. Un premier contact d'établi.

« Je te suis » dis-je, doucement contre son oreille en retour.

Comme promis, il nous emmena vers la sortie. Une fois à l'extérieur et éclairé par les lampadaires, je m'esclaffai de rire. Je ne pouvais plus m'arrêter de rire. La tête qu'avaient fait les démons quand on les avait cogné et la tête de Balthazar qui n'arrêtait pas de me regarder. Je savais ce qu'il désirait, car c'était ce que je voulais également. Mes côtes me faisaient mal tellement je ne pouvais pas m'arrêter. Je levai les yeux vers l'ange à mes côtés, m'approchai de lui et lui agrippai les hanches.

« Trouvons nous un endroit tranquille où il n'y aura pas de démon » chuchotai-je à son oreille et l'entraînant avec moi dans la rue vide à cette heure-ci de la nuit. Alors que nous marchâmes, j'enroulai mon bras autour de ses hanches et déposai ma main tout près de son derrière. Pas directement dessus pour l'emmerder, mais tout près pour qu'il sache que j'avais envie de lui.

Je vis au loin une bâtisse qui semblait abandonnée. Elle était un peu sale, tombait en ruine, mais elle tenait encore debout. Peut-être y avait-il une pièce où l'on pouvait s'y installer. Bon, c'était peut-être pas le meilleur endroit pour traîner avec un ange. Il pouvait y avoir des démons, mais je n'en sentais aucun grâce à mes pouvoirs démoniaques. Et s'il y en avait, Balthazar savait ce que j'allais leur faire s'ils décidaient de venir nous emmerder.

« Tu entres ? » demandai-je, tout près de l'entrée, l'invitant à y entrer en premier.

____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice
Ange


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 873
Crédit : 2670
MessageSujet: Re: [HOT +18] C'est pas moi le méchant, c'est eux ! — Balthazar
Elathan & Balthazar
Une glace de perdue, dix de retrouvées, nah ?
Mon cher Elathan devait être tellement classe dans tout ce bazar, même si j’avais l’impression d’être soit dans un saloon soit dans un club de boxe de rue là… Je l’entendais par moments, gueuler sur ces immondices et frapper tout ce qui bouge et moi pendant ce temps je jouais les anges gardiens, -oui oui c’est possible- et finit par trouver une solution. Enfin, surtout un moyen pour quitter cette folie et faire enfin ce que j’avais envie depuis le début de la soirée : me taper ce joli petit cul tout musclé et tant pis pour la boîte qui ne voudrait certainement pas qu’on revienne !

Enfin bref, je m’égare un peu trop là.

Je coupais donc les lumières et partie à la recherche d’un certain démon aux beaux yeux avant de toucher un cul qui sursauta. Je me crispais légèrement, si je m’étais trompé de derrière ça allait être ma fête et je n’aurais pas d’autre choix que de me défendre.

Posant alors ma question je retiens ensuite ma respiration, prêt à me jeter au sol au moindre mouvement suspect. Mais heureusement pour moi, mes sens angéliques m’avaient guidé vers le bon derrière et je me retrouvais vite avec la main toute douce de mon démon qui me murmura qu’il me suivait.

Retenant des frissons de plaisir qui m’avait parcouru la nuque lorsque son souffle m’avait caressé, je m’empêchais de vouloir le sauter ici et nous frayait plutôt un chemin vers la porte, connaissant assez bien les lieux et suivant quelques âmes qui disparaissaient plus loin.

Je finis par trouver le bloc porte de sécurité et l’enclenchait d’une main, ne voulant pas lâcher mon partenaire, avant de refermer précipitamment derrière lui pour ne pas être suivi.

Elathan se mit alors à rire, d’un rire si doux pour un être comme lui que je ne pus m’empêcher de le suivre. On dit que le rire des anges est cristallin et lumière mais celui des démons est pas mal aussi. D’ailleurs je me rendis compte que c’était la première fois que je l’entendais ! Et j’étais heureux que ça provienne de ce démon en particulier.

C’est alors que j’eus le déclic ! Ce rire et cette façon de le faire ! Il était une star, un musicien il me semble et pas mal doué d’ailleurs. Je le reconnaissais car parfois j'avais atterri dans le bar où il chantait, bon il n'était pas vraiment célèbre mais ça commençait gentiment.

D'ailleurs s'il le devenait, je n'hésiterais pas à utiliser ses chansons romantiques pour conclure en avouant que je le connaissais personnellement.

J'avais même voulu me renseigner sur le net, sur ce truc que les jeunes appellent YouPorn, euh non YouTube je crois, à regarder ses clips mais malheureusement je ne l'avais pas trouvé et puis je ne connaissais même pas son nom à l'époque.

Si un jour on m’avait dit que je rencontrerais une future star en personne et tomberais sous le charme, je vous aurais ri au nez ! Moi qui devenais groupie d’un mec à groupie, sans rire !

Puis sans prévenir, il s’approcha de moi et posa ses deux mains sur mes hanches avant de me murmurer à l’oreille qu’il voulait trouver un endroit tranquille.

Sur le coup, je me retiens de bouger, ayant une monstrueuse érection qui commençait réellement à me surpasser et me faire de plus en plus mal, puis je me laissais entraîner sans broncher.

Si je ne m’étais pas retenu de l’embrasser sur le champ, je crois qu’on se serait pris mutuellement dans cette ruelle…mais je ne voulais pas être une fois de plus dérangé par ces raclures de démon surtout quand je voulais profiter de notre rapprochement pour faire connaissance.

Le froid était tombé petit à petit sur la ville et des nuages de bués commençaient à se former sur nos bouches. Heureusement qu’on ne craignait pas le froid comme les humains, sinon ça aurait été beaucoup moins romantique de le sentir passer une main dans le bas de mon dos.

Si près et pourtant si loin de l’objectif que j’avais pour elle ! Je serais les dents pour résister à ses assauts et me promis qu’au premier bâtiment décent je le dévorerais de toutes parts.

On finit par se rapprocher d’un bâtiment aussi délabré que ses congénères mais un peu plus isolé et je me notais l’endroit mentalement. Ça serait ici ! J’aimais bien retenir les lieux de mes premières fois. Il y avait eu cette fille à l’arrière de sa fourgonnette et qui était morte asphyxiée sous mes baiser et cet humain qui m’avait fait tourner la tête dans ce fameux placard même s’il c’était avéré que c’était Dean au final et tous les autres. Je retenais tout les lieux et les échanges qui avaient suivit. Emmagasinant le tout pour ma retraite et mes meilleurs amis qui aimaient m’écouter parler.

Elathan serait donc embrassé là-dedans pour la première fois par un ange et moi par un démon même si techniquement Dean en était un dans ce placard ça ne comptait pas, bref.

« Tu entres ? »

Sans attendre plus, je déverrouillais une porte tenue par un cadenas et l’invitais à me suivre avant de refermer rapidement et de me retourner pour le plaquer contre le mur en murmurant tout près de sa bouche.

« Méchant démon impatient, on va enfin s’amuser. »

Je plaquais alors ma bouche férocement contre la sienne et l’embrassais comme j’avais rêvé de le faire depuis plusieurs heures. Il avait goût de fumé et d’alcool et j’en raffolais de plus en plus. Je laissais mes mains passer dans ses cheveux et derrière sa nuque à mesure que je défoulais un peu de ma frustration sexuelle sur sa bouche.

Me collant encore plus près de lui, je passais une jambe entre les siennes et frottais contre le renflement de son jean pour l’exciter et l’énerver autant que je l’étais.

Au bout de quelques secondes merveilleuses, je rompis le baiser, le regard fiévreux et brillant, et d’un sourire ajoutais

« Maintenant on peut trouver un endroit pour passer à l’étape supérieure. »

M’éloignant un peu à regret de lui, je promenais ma main sur sa fesse avant de la lui tapoter pour qu’il passe devant tout en me mordillant la lèvre inférieure, habitude que j’empruntais parfois aux humains.

Je ne savais vraiment pas si j’allais pouvoir tenir le temps de trouver un semblant de lit. Au pire les murs et le sol feraient l’affaire si ce n’était pas trop sale. Pas que je craigne les bactéries ni lui d’ailleurs mais bon ça serait beaucoup moins romantique.


____________________________________________
I don't care !
© Laueee

Carte de visite:
 

Wouah:
 
Revenir en haut Aller en bas

Co-fondatrice
Démon


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 70
Crédit : 2068
Emploi/loisirs : Musicien dans un bar de la ville
MessageSujet: Re: [HOT +18] C'est pas moi le méchant, c'est eux ! — Balthazar
C'est pas moi le méchant, c'est eux !
Elathan & Balthazar
Balthazar ne se le fit pas dire deux fois et entra à l'intérieur de la bâtisse abandonnée. Ce n'était pas la meilleure place pour s'amuser avec quelqu'un, mais disons que la patience n'était pas mon truc. J'aimais bien obtenir ce que je désirais tout de suite. Une fois à l'intérieur du bâtiment, je sentis un mur froid contre mon dos et levai les yeux pour voir que Balthazar était tout près. Il murmura un truc contre ma bouche qui me fit rire légèrement. Il m'embrassa et je fondis sur place, lui retournant son baiser et enroulant mes bras autour de lui. Une main agrippa ses cheveux et l'autre caressa son corps. Quelques fois, il m'arrivait de l'entourer de mes deux bras pour le presser un peu plus contre moi.

L'ange déversa sa frustration sexuelle sur moi et je fis de même avec lui. J'avais attendu tellement longtemps. À la minute où je l'avais rencontré, j'avais éprouvé une forte attirance physique envers lui, mais disons que je m'étais retenu un peu pour ne pas avoir l'air d'un gros chien en chaleur. Je savais que Balthazar éprouvait la même chose que moi. Je pouvais le sentir. Maintenant nous pouvions nous amuser ! Mes mains griffaient, caressaient et agrippaient son corps. Mes lèvres écrasaient les siennes. J'étais certain que nous avions l'air de deux personnes qui ne souhaitaient pas laisser l'autre respirer, mais heureusement nous pouvions nous le permettre.

L'ange enroula sa jambe autour de la mienne et un gémissement s'échappa de mes lèvres lorsque je le sentis frotter contre cet endroit sensible. Il m'énervait. Je voulais le pousser contre le mur et fuck perdre du temps à trouver un lit ou quelque chose de décent. Je mordis une des lèvres de Balthazar, ricanant doucement et l'embrassant une fois de plus. Au bout d'un moment, il se décolla et me fixa.

Je lui souris et l'embrassai doucement puis passai devant, allant à la recherche d'un endroit où nous pourrions passer la nuit ensemble. La place était abandonné, il n'y avait pas de chance de trouver quelque chose de décent. Nous n'avions même pas pris le temps d'explorer la grande pièce. Voulant sentir Balthazar contre moi, je m'étais rapproché de lui pour glisser ma main contre la sienne et la lui prendre.

La pièce était grande. Il y avait une table ronde avec des chaises tout près d'un canapé. Dessus, il y avait des canettes de soda et des bières à moitié vides, des cartes et des jetons. Fallait croire que des gens avaient laissé un jeu de poker ici. Tout près du canapé, il y avait des bouteilles de bière et canettes de soda à moitié vides au sol. Dans un coin de la pièce, il y avait un lit. Un plastique avait été placé dessus ainsi que des couvertures à moitié défaites.

Je me tournai vers Balthazar, le sourire aux lèvres, agrippai ses hanches et l'attirai à moi. J'approchai mon visage du sien et déposai mes lèvres sur les siennes.

« Je te laisse choisir ce que tu préfères : la table, le canapé ou le lit. Je dois t'avouer qu'une table peut être hyper excitant » dis-je entre plusieurs baisers.

Je fis courir une main dans ses cheveux et tirai légèrement dessus pour remonter et parsemer son cou de baisers, mordillant doucement sa peau. Une de mes mains glissa vers le bas de son corps et agrippa son derrière. Je me reculai légèrement pour nous débarrasser de mon blouson. Je commençais à avoir extrêmement chaud. Je le laissai tomber au sol et me concentrai sur Balthazar pour lui retirer son haut. Par la suite, je l'entourai de mes bras pour le presser contre moi et retourner l'embrasser, faisant courir mes mains sur sa peau.

____________________________________________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [HOT +18] C'est pas moi le méchant, c'est eux ! — Balthazar
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernatural - Darkest Hour :: Philadelphie :: Centre Ville :: Les Ruelles -