Darkest Hour


 
Ouverture du forum!!! [10-23-2017]
Merci de privilégier les personnages importants de la série ainsi que les postes vacants.
Pensez à voter pour les TOP sites, ça nous aide énormément à faire connaître le forum!
Merci de privilégier les groupes Créatures, Dieux Païens et sorciers
Nous avons ouvert une section rp délires. Ils n'affectent pas vos personnages. C'est ICI

Et pourquoi pas ? - Balthazar

 :: Philadelphie :: Centre Ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 19 Mai - 16:31
Dieu Païen

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 42
Crédit : 136
Voir le profil de l'utilisateur
[Je suis pas sûr de mon début avec ce qu'on avait dit, mais si quelque chose te perturbe, ma boite à mp est ouverte Smile]

Ne pas perdre contact avec un être comme Balthazar, était un privilège que j’avouais ne pas pouvoir me passer. Lui et moi, on était deux êtres surnaturels, sans nom de famille, mais à la famille immensément grande. Mais ce n’était pas ça qui nous reliait, c’était plus ce qu’on était mentalement. Quoique physiquement, je devais avouer que Balthazar avait toujours su à mon souvenir, choisir des vaisseaux dignes de ce nom, et beaux comme jamais. Bref, je m’égare, n’est-ce pas ? Je bavarde, je bavarde mais je ne fais que tourner autour du pot !
Donc, Balthazar et moi, ce qui nous reliait c’était notre liberté. Du moins, je pense que c’est ce qui faisait de nous deux alliés malgré tous nos principes.
Et plus encore…Nos vols. J’étais le dieu des voleurs et lui un ange dérobeur, on s’entendait bien sur ce point depuis bien des siècles. Et même encore maintenant. D’ailleurs je viens de recevoir un message sur mon application préférée pour discuter avec lui.

Savoir que le monde use toujours de message, et encore plus à l’époque des réseaux sociaux et tout ce qui va avec, ne peux que me rendre heureux, soyons honnêtes.
Bien que ce fut Zeus qui décida que j’irais poster des messages, j’ai été le représentant de ceux-ci pendant bien des années, et encore maintenant.
J’esquisse alors un large sourire, à l’idée de pouvoir voir cet allié, cet ami, ce proche, cet ange.

Je ne tarde pas à me diriger vers là où il m’a donné rendez-vous, et j’imagine que ce n’est pas pour rien. Peut-être un vol, mais je penche plus pour un projet farfelu qu’il a dû avoir en tête et qu’il a élaboré en peu de temps.
J’ai hâte de voir ça, honnêtement.

J’arrive donc, tout sourire à l’idée de pouvoir assister à ça, et le rejoint sans problème avant de me rendre compte que nous sommes face à un bâtiment, ma foi bien entretenu, mais pourtant à l’abandon.
Je lui souris :

- Il n’y a rien à voler ici, qu’est-ce que tu fais là ?

Le connaissant, autant dire que ma présence ici peut servir à tout et n’importe quoi, mais l’excitation de le revoir et de savoir ce qu’il a à me proposer me titille réellement et je suis tout ouïe.

____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Mar 22 Mai - 11:23
Administratrice
Ange

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 708
Crédit : 731
Voir le profil de l'utilisateur
La boîte de nuit la plus super méga géniale du siècle !
Les deux plus beaux voleurs  
La façade:
 


Je déambulais entre les rayons, appréciant les articles présentés ici et pensant à ce que je pourrais en faire lorsque je me mis à sourire. Les anges qui me connaissent doivent en avoir marre de moi et de la réputation que j’ai. Celle du fêtard obsédé de sexe et d’alcool. Je ricanais en imaginant ces coincés du cul venir dans une boutique pareille.

En passant à côté du rayon des tenues sexy pour les femmes j’eus l’idée du siècle ! Enfin, surtout une idée pour m’amuser avec un ancien ami en faisant chier les anges.

Ouvrir une boîte de nuit !

Je sélectionnais quelques tenues en cuir et quelques accessoires dont je vais taire le nom et passais à la caisse. Ouais j’avais envie de payer pour une fois. Bon ça et aussi parce que je venais souvent dans ce Sexe Shop qui présentait énormément d’articles et que je voulais pouvoir y revenir sans me faire engueuler.

Une fois mes achats payés -avec le portefeuille d’un humain que j’avais emprunté- et bien emballé dans leur sac en papier kraft à l’effigie d’une danseuse de western, je saluais ma vendeuse habituelle d’un clin d’œil et sortit avant de faire le tour du bâtiment.

J’avais déjà en tête le lieu parfait pour mon petit projet, plus qu’à prévenir mon camarade de jeu.

Comme bien souvent depuis que la « révolution technologique » avait eu lieu, j’attrapais mon portable et ouvrit l’application qui m’intéressait. Une appli’ un peu hors du commun puisque réservé aux êtres surnaturels, le gars ou plutôt la chose qui l’avait inventé devait se faire chier et était en recherche d’ami, il n’avait pas trouvé mieux que cette application de rencontre. Ou alors il voulait connaitre les déplacements des chasseurs ?

Au moins on pouvait « chatter » tranquillement comme disent les adolescents de cette époque et je m’amusais donc à garder le contact avec un très cher ami à moi, tapotant les touches d’une main, je lui envoyais l’adresse tout en restant mystérieux et m’y téléportais directement.

En général je le prévenais ainsi pour qu’on s’amuse à dérober quelque chose mais pas cette fois !

Je ne patientais pas trop et le voyais arriver tout sourire avant d’inspecter le bâtiment du regard et de se reporter à nouveau vers moi. Je lui envoyais donc un immense sourire en l’entendant poser sa question.

« Pas pour le moment en tout cas. »

Je lui envoyais un clin d’œil et me postais à côté de lui, face à la façade et posais mon bras libre sur ses épaules. Puis tout en parlant je désignais le bâtiment.

« Imagine ! Ici, notre propre lieu de débauche et de luxe et on pourrait même y planquer nos objets volés »

Tout excité par mon idée je ne le quittais pas du regard pour voir sa réaction et patientais. Bon j’avais pas encore d’idée de nom mais ça viendrait après la visite que j’allais lui faire si ça l’intéressait, ce qui ne m’étonnerait pas trop.

© Laueee

____________________________________________





I don't care !
© Laueee

Balthazar traumatise le monde en #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Mai - 9:13
Dieu Païen

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 42
Crédit : 136
Voir le profil de l'utilisateur
Je savais comment était Balthazar. Du moins j’en avais l’impression au bout de toutes ses années à le cotoyer. Je savais qu’il avait quelque chose en tête, et je savais que s’il m’avait appelé ici, c’était pour quelque chose qui allait me plaire d’une façon ou d’une autre. L’observant avec un fin sourire, je fus amusé de l’entendre me dire que cette fois il n’y aurait point de vol. Mais alors quoi ? J’étais curieux, je voulais savoir. J’étais comme un enfant impatient, et j’observais le bâtiment avec intérêt. Je savais que ma présence ici avait un rapport avec celui-ci. Il était immense. Et je devais bien avouer que j’appréciais du regard son architecture. Ce genre de sortes de rappel à l’art espagnol, et presque comme de l’art nouveau, avait toujours quelque chose de plaisant.
Bien que juste de l’art nouveau savait faire des folies à mon regard.

J’écoutais l’ange me parler, en désignant ce fameux bâtiment, et l’écoutait me décrire ce qu’il imaginait. Je me laissais à sourire. De ce que je comprenais, il semblait évident qu’il voulait se procurer cet endroit pour y faire quelque chose d’amusant. J’avais déjà mon magasin, plus ma bande à occuper, mais un autre endroit à gérer ne serait pas de trop, quand on allait aussi vite que moi.

Avec un regard pétillant, je ne pus m’empêcher d’avoir un sourire en coin :

- Un lieu de débauche de luxe ? Tu es sûr de ne pas t’être trompé de dieu, Balthazar ? Si tu veux je t’appelles mon frère. Lui, il s’y connaîtra.

Dionysos était réputé pour ça après tout. Dieu de la fête, du vin et de l’acte sexuel. Il aurait eut de quoi faire.
Mais comme j’avais hérité du charme de mon père et de l’amour de l’art – du moins certains arts – de mon frère préféré, je pouvais bien avoir hérité un peu du côté fêtard de Dionysos, non ?

- Mais ça me plait… Surtout pour l’aspect « planquer les objets volés ». Si je comprends bien, tu veux ouvrir un lieu public ? Une maison close ? Une boite de nuit ? Une boite de striptease ? Dis moi tout, grand fou, je suis attentif.

Je m’amusais de mon dernier surnom employé, et l’observais avec attrait. Et ce, avant de me rendre compte qu’il tenait en ces mains un sac d’une enseigne qui me semblait familière :

- On dirait que tu as déjà tout prévu en plus…

____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Juin - 11:39
Administratrice
Ange

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 708
Crédit : 731
Voir le profil de l'utilisateur
La boîte de nuit la plus super méga géniale du siècle !
Les deux plus beaux voleurs  
Peu à peu, son visage s’éclaira d’un sourire en entendant ma proposition et je su que c’était déjà dans la poche. On était tellement similaire sur certains points et que je savais comment me plaire qu’au final je savais aussi comment l’intéresser. Faut dire qu’après plusieurs siècles à se côtoyer on apprenait forcément des choses sur les autres.

Comme je savais par exemple, que pour appâter ce dieu en particulier, il fallait parler d’objets volés. Ceux qui n’ont pas vu Percy Jackson et le Voleur de foudre ne peuvent pas comprendre.

Quoi qu’il en soit, avec la bénédiction que j’avais lue dans ses yeux, cet immeuble allait rapidement être le lieu le plus couru de Philadelphie à n’en pas douter avec notre « management » comme disent les humains.

C’est alors qu’il me titilla en me proposant d’appeler son frère et j’écartais cette option de la main en le réprimandant au passage

« Nah ! Il est pas drôle ton frère, il boit plus qu’autre chose et puis je sais que tu aimes ces petits plaisirs autant que moi »

Je lui fis un clin d’œil et patientais le temps qu’il se décide.

Bon d’accord, moi aussi je buvais pas mal mais l’alcool ne me faisait rien, c’était surtout pour le style que je m’enfilais tout ça. Et puis en tant que dieu, Dionysos devait pouvoir décider si les boissons avaient un effet sur lui non ?

Alors pourquoi décider de rester ivre tout le temps ? Je ne saisissais pas vraiment, il devait avoir des trucs à se reprocher et oubliait ainsi…
Après une attente d’une demi-seconde, il reprit

« Mais ça me plait… Surtout pour l’aspect « planquer les objets volés ». Si je comprends bien, tu veux ouvrir un lieu public ? Une maison close ? Une boite de nuit ? Une boite de striptease ? Dis moi tout, grand fou, je suis attentif. »

Je riais alors à sa tirade sans être vexé du tout, j’étais amusé surtout. On avait l’habitude de se trouver des petits surnoms comme ça et on essayait toujours de trouver mieux. Je commençais donc à lui expliquer mon point de vue d’une façon assez exclamative.

« Je le savais ! Faut bien qu’on se trouve un petit chez nous pour exposer nos « emprunts » et puis, on se verrait plus souvent pour mettre au point nos casses ! »

Faisant une pause, je le relâchais et me plaçais face à lui avant d’ouvrir les bras et de déclarer

« Laisse-moi te présenter la prochaine boîte de nuit qui va faire pâlir tous ces cabarets de bas étages !...Bon je n’ai pas encore de nom mais ça va venir Herimou »

Je m’amusais toujours à lui trouver de nouveaux surnoms et en plusieurs siècles il y avait eu de tout, passant  de « Hermessou » à « Herni » en passant par « Herminou », et avec le temps j’arrivais toujours à faire preuve de nouveauté. Et puis c’était pratique pour trouver des noms de code quand on voulait s’amuser à voler comme les humains.

En tout cas, il semblait amusé de mon petit plan et il fallait avouer que je m’amusais comme un fou moi aussi.

Mon petit dieu remarqua alors mon paquet surprise que je secouais dans tous les sens –et je parle bien de la poche n’ayez pas l’esprit tordu pour le moment- et me le fis remarquer. Je levais donc mon butin d’un air malicieux et lui répondis

« Oh ça ? C’est pour m’amuser un peu. D’ailleurs on pourra les utiliser en charmante compagnie après que je t’ai fait visiter Herry. »

Je le laissais me donner son aval puis le ferais rentrer par la suite.
© Laueee

____________________________________________





I don't care !
© Laueee

Balthazar traumatise le monde en #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Mar 12 Juin - 7:59
Dieu Païen

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 42
Crédit : 136
Voir le profil de l'utilisateur
Je pouffais légèrement, en entendant Balthazar parler de Dionysos. Oh, le pauvre, s’il savait, il n’apprécierait pas tant être dénigré par un ange. Même s’il approuverait sûrement son alcoolisme, ou quelque chose du genre.
Je ne peux pas savoir, il n’existe même pas vraiment, n’est ce pas ?
Bref. Trève de quatrième mur.

Je n’appelerais pas mon frère, et de toute évidence, l’idée me plaisait tout de même. Sûrement parce que j’adorais partager des choses avec Balthazar, ou même le fait que ça pouvait être clairement amusant.
Et je ne disais jamais non à une fête.
Simplement, contrairement à mon frère, je savais me retenir sur la bouteille. Je ne me rappelle pas avoir été un jour totalement bourré.
Sauf peut-être ce jour là….
Hm. Mauvais souvenir.

J’observais Balthazar, en attendant de sa part plus d’explications. De toute évidence, il poursuivit sur le fait qu’il nous fallait un chez nous.
Je manquais de lui demander si ça officialisait notre mariage. J’était sûr qu’il n’allait guère en être vexé ou outré, vu comment nous étions volages. Et qu’on avait tout deux un sens du sarcasme bien développé.
Bien évidemment.

Donc c’était une boite de nuit.
Eh bien, eh bien. Nous aurions de quoi nous amuser. Je m’amusais d’ailleurs de son surnom, habitué. Moi-même j’avais parfois cette tendance à surnommer les gens, et ça ne volait pas plus haut non plus.

- Il faut un nom décadent, qui claque et donne envie et qui nous représente bien. Je t’aurais bien dit « Voleur de coeur » mais malheureusement je crains que dans cette boite nous volions d’autres choses….

Comme des culs. Si je puis me permettre l’expression. Et des objets aussi, naturellement.

- Enfin, je connais un très bon communiquant, je lui demanderais s’il a des idées pour le nom.

Pour le reste, j’avais demandé à Balthazar ce qu’il pouvait bien cacher dans son sac. Il ne me répondit pas réellement, mais cela ne fit qu’attiser ma curiosité. Et de toute évidence, j’avais hâte de voir ce qu’il avait en tête.
Cet ange était parfait.
C’était dommage que tous ne fussent pas comme lui.

- Parfait Balthie, je sens qu’on va bien s’amuser, toi et moi. Comme toujours. C’est fou comme tu es d’excellente compagnie.

J’attrapais son épaule et l’entrainait vers l’entrée, bien que je le laissais me faire rentrer, et que je savais que j’allais surtout le suivre pour voir comment était l’endroit .

- Alors, vas y, fait moi une visite d’enfer.

____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Mer 4 Juil - 9:57
Administratrice
Ange

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 708
Crédit : 731
Voir le profil de l'utilisateur
La boîte de nuit la plus super méga géniale du siècle !
Les deux plus beaux voleurs  
Je le remarquais en train de rire lorsque je dénigrais son frère et cela ajouta à mon propre sourire lorsque je lui présentais un peu mieux le projet.

Aussi intéressé que lorsque nous dérobions un truc, je voyais presque les rouages de son cerveau se mettre en marche à la recherche d’un nom de boîte et il proposa d’ailleurs presque immédiatement quelque chose

« Il faut un nom décadent, qui claque et donne envie et qui nous représente bien. Je t’aurais bien dit « Voleur de coeur » mais malheureusement je crains que dans cette boite nous volions d’autres choses…. »

Aaaaah évidemment qu’on allait voler autre chose ! J’éclatais donc de rire et ajoutais avec un air joueur

« Mais je compte bien voler plus aussi ! »

Je me mis alors à réfléchir aussi au nom, après tout il fallait travailler ensemble même pour trouver un nom sympa !

Mais bon ce n’était pas gagné avec moi, je n’y connaissais pas grand-chose je devais l’avouer et son communicant allait nous servir c’était sûr. Bon oui j’étais hyper fort pour trouver des surnoms aux gens mais pour nommer des objets ou des lieux, fallait pas trop m’en demander.

J’avais bien appelé ma cachette secrète « La Tanière » alors oui ça correspondait bien à l’utilité du lieu mais c’était tout. C’était un peu le même genre que d’appeler un chien « chien ».

Et puis merde, j’avais pensé à des tonnes de trucs en rapport avec tous ces films –de cul ou de boule en général même si j’étais très fan de la culture cinéma des humains- que je regardais mais ça aurait été con à annoncer à Râ : « Au fait Râ chéri, laisse-moi te présenter ma demeure la seule et unique ‘Da Vinci Gode’, tiens tu veux visiter ? »

Un peu trop vulgaire en plus, je l’aurais fait fuir le pauvre ! J’avais préféré opter pour la simplicité et puis à la base ça devait être mon chez moi personnel et pas un musée porte ouverte alors on s’en foutait du nom.

Quoi qu’il en soit, sa première idée était déjà plus que pas mal et le jeu de mots me plaisait bien aussi, alors je le lui annonçais

« Je suis nul pour trouver des noms de choses Hermi’ mais je suis sûr qu’on peut trouver quelque chose dans ce style ! Ton idée est pas mal en plus, tout dans la finesse comparée à mes idées »

Je ricanais légèrement gêné et ajoutais avec le premier truc qui me passait par la tête et qui n’était pas vulgaire même si je savais que ça ne le choquerait pas de parler crûment

« Pourquoi pas ‘L’Aphrodite’ ? Ça reste dans le thème et dans tes origines et ça annonce poétiquement la couleur ? »

Ou pas en fait c’était une idée de merde. Je repris donc sans trop lui laisser le temps de répondre

« En fait non, ton idée est bien mieux ! Et puis je ne suis pas sûr que ta sœur accepte qu’on se serve de son nom pour attirer des proies. Elle est un peu coincée celle-là pour la déesse de l’Amour, crois moi j’ai essayé. »

Et ouais j’avais tenté de me la faire, je lui ai même fait la « cour » comme disent les humains, enfin disaient au siècle dernier, et elle m’a rejeté comme ça, prétextant que je ne l’aimais pas. Bon d’accord j’aimais surtout son corps et les rumeurs la vénérant au lit mais bon qui ne tente rien n’a rien !

On évoqua ensuite mon sac mystère –oui toujours la poche- et son impatience à rentrer me fis sourire lorsqu’il m’entraîna devant.

« Alors, vas y, fait moi une visite d’enfer. »

Cette fois j’éclatais de rire et répondis

« D’abord la visite et ensuite l’enfer Herette ! »

Je désignais à nouveau le sac en lui faisant un clin d’œil pour titiller sa curiosité.

Posté devant la double porte en verre, je passais mon bras libre dans le bas de son dos et susurrais dans son oreille

« Attention à tes fesses le voyageur »

Puis nous téléportais dans le hall juste de l’autre côté de la porte. Je posais ma poche à nos pieds et relâchant mon ami commençait l’explication

« La partie le moins glamour mais nécessaire, on va transformer le hall en vestiaire de luxe avec douches et tout le tralala »

Je désignais un petit espace à deux pas de nous et continuais

« Et là l’accueil avec un joli comptoir et un chippendale…ou un garde bien musclé à voir ou une hôtesse tout en forme et qui séparera les mâles et les femelles dans les bonnes loges »

Je patientais pour voir ses premières impressions et désignais ensuite un petit panneau plus loin sur le mur avant d’ajouter

« Il y a une dizaine d’étages et je sais déjà comment organiser les 4 premiers juste au-dessus de nos têtes. »

Je lui envoyais un clin d’œil en espérant ne pas lui avoir fait peur à trop parler. Bon il avait l’habitude et savait que j’avais toujours des tonnes de choses à dire surtout quand quelque chose m’intéressait ou que je voulais obtenir un truc ou une personne.

Il n’en restait pas moins que j’avais vraiment tout pleins d’idées qui fusaient et que j’étais prêt à les dégainer dès qu’il me les demanderait.
© Laueee


HRP : désolé pour le pavé de malade j'étais inspirée x'DD

____________________________________________





I don't care !
© Laueee

Balthazar traumatise le monde en #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkest Hour :: Philadelphie :: Centre Ville -