Darkest Hour


 
Ouverture du forum!!! [10-23-2017]
Merci de privilégier les personnages importants de la série ainsi que les postes vacants.
Pensez à voter pour les TOP sites, ça nous aide énormément à faire connaître le forum!
Merci de privilégier les groupes Créatures, Dieux Païens et sorciers
Nous avons ouvert une section rp délires. Ils n'affectent pas vos personnages. C'est ICI

Profiter d'un joli corps appartenant à un néfaste - Elathan

 :: Philadelphie :: Centre Ville :: Hôtel cinq étoiles Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 23 Mai - 5:54
Dieu Païen

Carte d'identité
Karma: Neutre
Emploi ou loisirs ?: Chef d'une bande de cambrioleur & directeur d'un magasin Hermès
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 38
Crédit : 136
Voir le profil de l'utilisateur
Parfois, j’avais besoin d’un peu de plaisir. D’ailleurs à y réfléchir, je me demandais qui n’en avait pas besoin. Être heureux. Ca faisait du bien. Qu’importe la façon d’y parvenir. C’est ce que je pensais, et je n’étais pas prêt de décrocher de cette idée. Et en y songeant un peu, je me disais aussi que pour me faire plaisir j’avais tant de façons d’y arriver.

Mais aujourd’hui le plaisir était sexuel, si je puis je me permettre. J’avais envie d’être avec quelqu’un dans mon lit, de partager une situation charnelle avec cette personne, et pour ça j’avais de quoi faire. Philadelphie regorgeait de personnes capables de satisfaire mes besoins, en toute connaissance de cause et avec la même envie que moi.

Comme cet homme, beau comme disons, une figure grecque, pour l’ironie. Il me plaisait, et on avait bien discuté avant de se mettre d’accord pour aller plus loin. Je ne me méfiais de rien du tout, parce que qu’importe la nature de l’être que je pouvais prendre dans un lit, tant que j’y obtenais mon bonheur recherché, ça m’allait parfaitement.

Je l’avais emmené dans un hotel, à défaut d’avoir un logement permanent. J’étais trop nomade pour me poser dans un appartement, un studio, une maison. Donc je changeais d’hotel comme de chemise, bien que je choisissais souvent des hotels de qualité. Question de goût, vous voyez ? Je suis sûr que vous pouvez comprendre que je préférais dormir dans un lit propre qu’infesté de puces.

Donc je m’étais mis sur mon lit, et je lui souriais :

- Si cela te dit, nous pouvons passer aux choses sérieux là maintenant.

J’espérais juste ne pas tomber sur un chasseur. Il m’était arrivé, une fois, qu’une chasseuse pensant que l’hétérosexualité était ce qui comptait le plus, en plus de charmer les créatures qu’elle tuait, tente de me tuer en me mettant dans son lit.
Mais j’avais déjà repéré son pistolet depuis longtemps.

Et je m’étais enfui, en lui faisant croire que j’allais me mettre à nu dans sa salle de bain.
Question de survie.

Là, je n’étais sûr de rien, mais c’était ça aussi que j’aimais. Me mettre un peu en danger, bien que je n’aimais pas tant les conflits… Mais les challenges, par contre…C’était amusant.

- Sauf si tu veux appeler le room service, avais-je fini par rétorquer, un sourire amusé aux lèvres, en contemplant ce bel homme qui se tenait devant moi.

____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Mai - 16:47
Admin
Démon

Carte d'identité
Karma: Loyal Bon
Emploi ou loisirs ?: Musicien
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 38
Crédit : 186
Voir le profil de l'utilisateur
Profiter d'un joli corps appartenant à un néfaste
Elathan & Hermès
Je venais de terminer une représentation au bar où je bossais. Mes oreilles sifflaient encore dû au bruit des spectateurs dans la salle. Chanter était la seule raison pour laquelle j'étais revenu sur Terre. La musique m'aidait à me rappeler ce que j'étais avant. Elle m'aidait également à contrôler mes soifs de sang et de meurtre. Je n'étais plus humain, mais un putain de démon de bas niveaux aux yeux noirs. Je faisais de mon mieux pour vivre une vie ordinaire. J'avais un job, des amis et un chez moi, tout ce qu'un humain pouvait avoir.

Après être descendu de la scène, je me dirigeai au bar pour commander une bière. Je m'installai sur un tabouret et pris le verre que la barmaid me tendait pour le porter à mes lèvres. Alors que je buvais, mon regard se promenait sur la pièce et croisa celui d'un autre homme. Pour une raison que j'ignorais, j'avais envie de lui parler. Je me levai donc de mon tabouret et m'approchai de lui pour prendre place à ses côtés.

Les présentations faites, nous entamâmes une petite conversation agréable. L'homme me plaisait beaucoup. C’était facile lui parler. Il réussissait à me faire rire avec ses phrases bien placées. Comme moi, joueur comme j'étais. Je le détaillais plus longuement que nécessaire. Il était si plaisant à regarder. L'homme qui me faisait face le remarqua, mais ne sembla pas s'en déplaire. J'approchai lentement mon visage du sien et déposai un baiser rempli de passion et de désir sur ses lèvres.

Alors que nous échangions un baiser enflammé, lui et moi avions compris qu'il y avait une chimie entre nous deux. Même que j'avais envie de plus avec lui. Étant un démon, je ne pouvais pas attraper de maladie ni me fatiguer aussi rapidement que les humains. Tous des avantages pour terminer une soirée avec quelqu'un. Je me reculai pour le fixer et lui offris mon plus beau sourire.

Il y avait cet aura étrange qui l'entourait. Était-il une créature ou un être surnaturel ? Si je l'observais un peu plus, je pus sentir son immense pouvoir. Un dieu. Ce mec était un dieu ! Et s'il voulait ma peau ? Ouais, bien sûr qu'il la voulait, mais je voulais dire dans l'autre sens. Il m'aurait déjà tué, non ? Il n'aurait pas pris le temps de me parler s'il avait voulu le faire. J'ignorais s'il savait que j'étais un démon. S'il était au courant, il pouvait être certain que je ne lui voulais aucun mal. Pas tant qu'il ne m'attaquait pas.

« Et si on foutait le camp d'ici pour aller dans un endroit tranquille juste toi et moi ? Qu'en dis-tu ? »

Après avoir reçu la réponse à ma question, je terminai le fond de mon verre et le suivi à l'extérieur du bar. J'avais un logement où nous pouvions être tranquilles, mais nous nous étions mis d'accord pour se retrouver à l'endroit où séjournait. Une chambre d'hôtel. Je n'avais pas peur des gens, mais je savais qu'il fallait toujours être prudent. Ramener des gens chez soi pouvait être dangereux. La chambre d'hôtel était un peu plus publique, mais tout de même privée.

L'homme s'était installé sur son lit et je pris place à ses côtés, un léger sourire sur les lèvres.

« Plutôt impatient à ce que je vois »

Il ajouta quelque chose à propos du room service. Je n'allais certainement pas refuser. Je crevais de faim. En fait, les démons n'avaient pas besoin de manger, mais j'avais envie d'un petit truc à bouffer et de me détendre un peu avant de passer aux choses sérieuses.

« Je dis pas non pour du room service. Après les choses sérieuses pourront commencer » dis-je, m'approchant de lui pour déposer un léger, rapide baiser sur ses lèvres.

Après lui avoir demandé ce qu'il souhaitait commander, je me reculai vers le téléphone sur la table de nuit et commandai nos repas. Je raccrochai et me tournai vers l'homme alors que nous attendions de recevoir notre nourriture.

« Moi qui pensais que j'allais terminer ma soirée seul » ris-je doucement, levant la tête vers lui. Nos regards se croisèrent et je soutins le sien.
© Laueee

____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Mai - 9:52
Dieu Païen

Carte d'identité
Karma: Neutre
Emploi ou loisirs ?: Chef d'une bande de cambrioleur & directeur d'un magasin Hermès
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 38
Crédit : 136
Voir le profil de l'utilisateur
A y penser, nous étions tout deux sur la même longueur d’onde, on voulait la même chose, on avait le même besoin, et au fond je doutais que ce fut un chasseur. Déjà parce que même si ma piètre capacité à sentir les natures n’était pas le plus fiable, il n’était pas réellement un humain. Après, je devais bien avouer que j’avais déjà croisé un vampire chasseur. J’avais été très surpris, mais j’avais trouvé ça hyper intéressant. Et après l’avoir stalké quelques jours, j’avais manqué de me faire cramer, et m’étais enfui.
Dommage.

Mais là, je ne savais pas, et je n’étais pas sûr. Et… S’il m’apportait ce que je désirais, je ne pensais pas que ce fut si important, du moment que je prenais mon pied tranquillement dans mon lit douillet actuel.

Donc, je l’avais emmené chez moi, dans l’hotel, bien que j’étais un SDF pur qui changeait un peu trop souvent de piaule.
Je m’amusais de l’entendre me dire que j’étais impatient :

- Aha, désolé j’ai toujours tendance à aller vite.

Et dans tous les sens du terme, vu que c’était le pouvoir que j’utilisais le plus souvent.
Mais s’il voulait prendre son temps, je m’efforcerais d’être sage…

C’est aussi pour ça que j’avais proposé le room service, chose que le beau chatain que j’avais en ma compagnie avait accepté.

- Parfait alors…

Je le laissais m’embrasser avec un petit sourire en coin, et si nous n’en étions pas à cette phase-là, j’aurais certainement dévoré ses lèvres pour découvrir comment elles étaient. Et apparemment, ce fut lui qui décida de faire mumuse avec les gens du room service.

Je l’observais, amusé, et attendis qu’il termine pour l’entendre me dire qu’il aurait pensé finir seul.

- Comme quoi… Tout change.

Je posais ma main sur sa poitrine, bien que celle-ci fût couverte de vêtements – pour le moment -. Je plongeais mon regard dans le sien, je savais y faire, que voulez-vous.

- Mais un si beau garçon que toi, ça ne se refuse pas voyons.

Un instant, je me rappelais qu’avant de faire mumuse avec nos deux corps, nous allions donc pouvoir prendre le temps de faire connaissance. Au fond ça ne me déplaisait pas, j’aimais connaître un peu plus ceux avec qui je partageais le lit. Des fois, je découvrais des histoires extraordinaires. Et plus encore, une fois il m’était arrivé de me rendre compte que la demoiselle à qui je voulais offrir milles plaisir, n’étais absolument pas consentante.

Effarant n’est-ce pas ? C’est fou ce qu’on peut faire pour un pari.

- Nous pouvons parler en attendant, si tu veux. Comme dire…Nos identités, ou nous en inventer.

J’étais très bon pour m’inviter une identité, en vrai. C’était ma spécialité. Mais s’il ne voulait pas parler, je ne le forcerais pas.

Je retirais d’ailleurs ma main, pour rester néanmoins vers lui.

- Par exemple, je peux dire que je m’appelle hm… Ephebus, ça serait plutôt amusant comme nom.

____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Mai - 15:52
Admin
Démon

Carte d'identité
Karma: Loyal Bon
Emploi ou loisirs ?: Musicien
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 38
Crédit : 186
Voir le profil de l'utilisateur
Profiter d'un joli corps appartenant à un néfaste
Elathan & Hermès
Je pouvais me montrer impatient quand je le voulais, mais je savais aussi prendre mon temps. Ce soir, ce serait mentir de dire que je n'étais pas impatient, cependant je voulais faire durer le moment et profiter de notre soirée ensemble. Nous avions tout notre temps devant nous alors pourquoi se presser à terminer ? Ce n'était pas un sprint, mais un marathon. Ce n'était pas la ligne d'arrivée qui comptait, mais la course.

L'homme s'excusa pour avoir voulu aller rapidement et un rire s'échappa de mes lèvres. C'était un comique, lui ! Il n'avait pas à s'excuser, car j'éprouvais la même chose. Les yeux bleus de mon véhicule le fixèrent alors qu'un léger sourire se dessinait sur le coin de mes lèvres. Ensuite, il proposa le room service et je ne pu refuser. Je passai commande et après avoir terminé, je me tournai vers ce bel homme en ma compagnie.

Sa main se posa sur ma poitrine encore couverte par mon t-shirt noir. Une bouffée de chaleur me submergea suite à ce contact. Mon corps souhaitait sauter des étapes, mais ma tête me disait d'attendre. Par réflexe, j'agrippai ses hanches et l'attirai à moi.

« Pourquoi est-ce que j'ai eu l'idée d'appeler le room service déjà ? » dis-je, souriant doucement.

J'avais envie de manger, mais maintenant c'était lui que je voulais bouffer tout cru en un seul morceau. Je le voulais là, tout de suite, mais assouvir mon envie de bouffe nous ferait patienter et ferait monter la tension encore plus. Enfin, c'était ce que j'essayais de me dire avant que je ne me décide de lui sauter dessus et enfin satisfaire notre désir mutuel.

Il retira sa main et je retirai les miennes pour remonter mes jambes sur le lit et lui faire face.

« Ephebus ? » répété-je, un sourire moqueur sur les lèvres, levant un sourcil. « Tu veux vraiment que je gémisse ce nom-là ? » Bah quoi ? J'étais un mec très direct, je n'avais pas peur d'aller droit au but. Et le but ben... c'était que j'allais gémir ce nom dans quelques minutes. Il était plutôt évident que j'avais envie de continuer ce que nous avions commencé au bar. « Ephebus dans ce cas. En effet, c'est amusant à dire »

Je pouffai de rire doucement, secouant légèrement la tête. Je la relevai vers lui et le fixai, devenant un peu plus sérieux.

« Apelle-moi Elathan »

C'était mon véritable nom et pour être honnête, c'était une des seules choses que j'aimais chez moi. La deuxième était le physique du véhicule que j'avais choisi. Il était plutôt beau garçon et ça m'aider à avoir des coups d'un soir assez facilement. Je n'avais pas peur de vieillir. La joie d'être un démon. Si le véhicule ressemblait à un mec dans la trentaine, il allait rester dans cette tranche d'âge-là.

C'est alors qu'on cogna à la porte. Je me levai du lit et allai ouvrir. Une serveuse plutôt âgée se tenait devant moi. Elle avait l'air impatiente et surtout très irritée. Mes sourcils se froncèrent lorsque je la vis. Elle n'avait pas l'air du tout aimable. Ses cheveux étaient bruns virant sur le gris. Ses yeux étaient vert, une super belle couleur, mais ce soir ils étaient froids.

« Vous voulez bien vous bouger le cul ? J'ai pas que ça à faire ! »

« Avec cette attitude, vous me donnez pas envie de vous donner des pourboires » répondis-je du tac au tac, prenant les plateaux et claquant la porte au nez de la femme.

Je me dirigeai ensuite vers l'homme avec qui j'avais envie de partager ma soirée et lui tendis ce qu'il avait commandé. Je pris place à ses côtés avec mon plateau et commençai à manger.

« Dis-moi, ça fait longtemps que tu es dans le coin ? » demandai-je, lui faisant gentiment la conversation alors que je mangeais tranquillement.
© Laueee

____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Ven 1 Juin - 10:23
Dieu Païen

Carte d'identité
Karma: Neutre
Emploi ou loisirs ?: Chef d'une bande de cambrioleur & directeur d'un magasin Hermès
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 38
Crédit : 136
Voir le profil de l'utilisateur
Je le faisais déjà rire. J’imaginais que c’était positif ? Après tout, quelqu’un qui riait se sentait alors plus à l’aise. D’ailleurs je vais vous apprendre une chose : le rire est universel et contagieux. C’est une chose qui se transmet sans difficulté. Et même si les amérindiens ont ri avec ceux qui les ont massacré, ont peut se dire que pendant un instant, ils se sont sentis bien en leur présence.

Mais penser à ce génocide alors que j’allais enfin pouvoir conclure avec une superbe créature n’avait rien de plaisant. Aussi me re-centrais-je sur le reste.

D’ailleurs, je ne tarda pas, après l’avoir touché, de me trouver contre lui. Un sourire amusé se mit sur mes lèvres, et je l’observais les yeux brillants. Sa question m’amusa, et ce fut à mon tour d’avoir un rire très léger.

- Pour nous faire languir, peut-être ?

Et de toute façon, c’était moi qui lui avait proposé… Mais il avait accepté et nous nous retrouvions, le cul entre deux chaises. Bien que nous fûmes assis sur le lit. Nous devions attendre de quoi nous rassasier, alors que notre faim se dirigeait ailleurs.

Donc répondre « nous faire languir », je trouvais que ça correspondais assez bien à l’idée.

Je m’amusais de l’entendre reprendre le nom que je venais d’improviser, et me demander pour les gémissements. Ca se tranformais en plaisanterie, et ce n’était pas pour me déplaire.
Mais s’il n’avait aucune envie de m’appeler Ephebus, je pouvais bien lui dire le vrai.
J’allais juste me révéler à ses yeux.
Quoique. Je n’étais pas le seul Hermès sur terre. Je veux dire, des parents avaient usés de mon nom pour nommer leurs enfants.

J’ai toujours trouvé ça flatteur d’ailleurs.

- Très bien, Elathan. C’est aussi étrange qu’Ephebus, alors tu vois…

Mais c’était un joli nom.
Je me demandais d’où cela venait. Mais c’était plaisant à entendre. Peut-être parce que même si le monde contemporain me tendait les bras, j’avais trop l’habitude d’entendre des noms tarabiscotés comme Alkemene ou même Eileithyia.
Alors Elathan, ça faisait différent, original.
Et je me demandais soudain si un parent avait vraiment nommé son enfant ainsi, ou si la personne en face de moi avait bel et bien une nature non-humaine.

Bah.
Comme j’avais dit : tant que je me retrouvais pas avec un canon de flingue sur la tempe, je pouvais coucher avec n’importe qui.

Je fus interrompu dans mes pensées par l’arrivée du room-service. On pouvait dire qu’ils étaient indéniablement rapides. J’aimais ça. Qu’on soit rapide. Sûrement que cet hôtel allait rester dans mes préférences.
Mais si le service était rapide, la personne qui le servait ne semblait pas de bien belle humeur.

Ah, pourquoi fallait-il que les gens soient toujours du genre à râler ? C’était une perte de temps.
J’entendis mon compagnon de la nuit répondre, et ne pus m’empêcher de le trouver amusant. Il semblait terriblement sincère.
Et bien que j’étais un menteur, j’adorais les gens qui disaient ce qu’ils pensaient.
C’étaient les plus plaisants à écouter.

Je le remerciais tandis qu’il me tendais ce que j’avais pris. Alors que nous commencions le repas, la discussion se poursuivis.

- Hm. Allez, pour cette question, je serais franc : même si je crèche dans des hôtels, je suis là depuis un an ou deux. Mais je pars parfois de Philadelphie pour aller ailleurs. Je bouge beaucoup.

Forcément, j’étais le dieu des voyageurs. Et pas pour rien. J’avais la bougeotte, je ne pouvais jamais rester très longtemps à un endroit. Toujours l’envie de bouger. D’aller voir le monde.
Enfin, je lui retournais la question :

- Et toi ? Et si tu n’es pas natif d’ici… Tu as un endroit que tu aimes bien à Philadelphie ? En dehors de là où je t’ai croisé. Je dis ça parce que...J’aime bien cette question.

Je la posais parfois à quelques coups d’un soir, à d’autres, même à des gens dans la rue. Pour découvrir la ville.
C’est à ça que servent les voyages : découvrir.

- Au fait, tu aimes plutôt être au dessus, en dessous, les deux, on échange ?

Oh ça, ça n’avait rien à voir avec les voyages. Sinon ceux du lit.
C’était pour prévoir pour tout à l’heure.
Je me tût et mangeais ma part, avec un petit sourire en coin, légèrement amusé.

____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Juin - 1:09
Admin
Démon

Carte d'identité
Karma: Loyal Bon
Emploi ou loisirs ?: Musicien
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 38
Crédit : 186
Voir le profil de l'utilisateur
Profiter d'un joli corps appartenant à un néfaste
Elathan & Hermès
Si cela n'en tenait qu'à moi, j'aurais envoyé balader le room service, mais la commande était déjà passé. L'homme avait répondu par une plaisanterie suite à ma remarque. Je ne pus m'empêcher de sourire doucement et me pencher pour lui voler un baiser. Il n'avait pas tort. J'aimais bien m'amuser avec les gens. Ma nature plutôt joueuse et joyeuse y était pour quelque chose.

Je me demandais s'il s'appelait vraiment Ephebus, si un parent avait décidé de le nommer de cette façon ou bien c'était un nom improvisé. Peu importait. Il m'avait donné un nom et je le prononcerais plus tard. Quant au mien, mes parents m'avaient bel et bien appelé de cette façon et il était resté même après ma transformation en démon.

Le room service arriva et la personne qui le servait n'était pas de bonne humeur. Ces gens-là me faisaient chier. Oui, on pouvait être de mauvaise humeur de temps en temps. La vie n'était pas rose, mais ils pouvaient au moins faire attention sur leur lieu de travail. Les clients venaient dans les hotels pour se divertir et se détendre. Au moins s'assurer qu'ils aient envie de revenir. Leur visite et les pourboires étaient leur gagne pain. S'il n'y en avait pas, il n'y avait plus de travail pour eux.

Bien vite, la porte se ferma sur la personne sans que je lui donne un pourboire et nous nous installâmes pour manger. Je dégustais mon plat alors que l'homme en face de moi répondait à ma question. Il voyageait beaucoup ? Je pouvais aller en Chine, en Europe, en Afrique, partout où je le voulais, mais bizarrement je restais à Philadelphie. J'étais confortable dans le véhicule que j'avais choisi et j'aimais bien la ville. Elle était tranquille et agréable, même s'il y avait des créatures à chaque coin de rue. De toute façon, elles peupleront toujours la Terre. Surtout les démons. Ces enflures ! Ils me retrouveront et essayeront de faire de moi un gentil petit démon obéissant. Pas question que je le devienne !

« Tu dois sans aucun doute avoir visité plusieurs endroits chouettes » dis-je avec un sourire tout en prenant une bouchée de mon plat.

Il me retourna la question, histoire de faire durer la conversation. Et par politesse. Peut-être par curiosité aussi. Pourquoi se prendre la tête avec ça ? On discutait tranquille. C'était ce que c'était : une discussion agréable sans prise de tête avant de coucher ensemble.

« En effet, je suis pas d'ici. Je viens de New York. J'ai emménagé ici, car mon père a obtenu un contrat important. Depuis je suis tombé sous le charme de cette ville » répondis-je, mâchant une bouchée avant d'ajouter : « Un endroit préféré ici ? J'en ai pleins ! Des tonnes même ! » m'exclamai-je, le sourire toujours sur les lèvres. « J'adore les bars et resto de la ville. Y a aussi les clubs de striptease. On se demande pourquoi » ris-je doucement. « Les musées sont cool. J'aime bien aussi les bibliothèques et les abords de la ville. La forêt, les montagnes. Ce genre de chose. Tu as des endroits préférés ? »

Je n'étais pas très difficile. J'adorais sortir m'amuser, découvrir de nouvelles choses et me détendre. Emmenez-moi dans un endroit où je pouvais relaxer et je serais heureux. Disons que j'essayais d'échapper aux démons. J'y arrivais quelques fois, mais pas tout le temps.

« Tu veux goûter ? C'est délicieux ! » demandai-je, pointant mon assiette.

Même si nous mangions tranquillement, je ne pouvais pas m'empêcher de penser aux choses que j'avais envie de faire avec ce mec. La tension grandissait à mesure que les minutes s'écoulaient. Cela en était presque douloureux. Attendre. Pas beaucoup de gens aimaient attendre. Moi non plus, mais je faisais avec et puis cela nous permettait de faire connaissance un peu plus.

Je manquai de m'étouffer lorsqu'il me posa une question qui n'avait aucun rapport avec les voyages. Je m'attendais à cette question, mais pas tout de suite. J'aimais bien discuter un peu avec mes conquêtes d'un soir. Même si nous passions du temps ensemble pour assouvir un besoin, j'aimais bien discuter avec elles pour les mettre plus à l'aise et m'assurer qu'elles étaient consentantes. Les êtres de mon espèce prenaient ce qu'ils voulaient et bonsoir tout le monde, mais moi je préférais faire autrement.

Les deux positions me plaisaient. Du moment que je prenais mon pied et que je passais un bon moment avec la personne. Je préférais m'adapter à elle et m'assurer qu'elle prenne son pied également. Pourtant, je m'amusais légèrement plus quand je me retrouvais en dessous. C'était sans aucun doute l'idée d'être à la merci d'une personne qui me plaisait.

« Les deux, même si j'aime bien être en dessous. On peut échanger. Ce sera plus fun. Tu préfères quoi ? » demandai-je, soulevant un sourcil, plutôt curieux de découvrir ses préférences. « Pourquoi est-ce qu'on se prend la tête avec ça ? On a juste à profiter et on verra à ce moment-là » ris-je.

Lorsque nous terminâmes nos plats, je pris le sien et le plaçai en dessous du mien. Je les déposai sur une table de chevet derrière moi puis me retournai ensuite vers cette magnifique créature à mes côtés, la dévorant du regard.

« Assez de blabla, passons aux choses sérieuses, veux-tu ? » dis-je à peine plus haut qu'un murmure.
© Laueee

[HRP: Le pavé, omg x) J'ai eu un peu de misère à écrire, mais une fois partie, pouvait pas m'arrêter Razz Le démon entreprenant mdr J'espère que la réponse va te plaire. ]

____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Juin - 3:18
Dieu Païen

Carte d'identité
Karma: Neutre
Emploi ou loisirs ?: Chef d'une bande de cambrioleur & directeur d'un magasin Hermès
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 38
Crédit : 136
Voir le profil de l'utilisateur
A sa remarque sur les lieux que j’aurais pu visiter, j’hochais lentement la tête. Je ne pouvais pas le nier, dans ma vie j’avais vu des endroits fabuleux et vraiment intéressants… Dont des endroits pas forcément très confortables pour des humains. Comme par exemple, l’enfer.
Bien que ce ne fut pas mon endroit préféré dans le monde, il en restait un endroit où j’aimais parfois passer du temps, au moins pour dire « regardez il y a un dieu paien en enfer, c’est pas logique ».
Enfin, je n’y étais allé qu’une ou deux fois. Ce n’est pas un endroit confortable pour autre chose que des démons.
Mais au moins, il reste dans la tête.

- Tu devrais voir certains endroits de Russie… Moins sombres qu’ils n’y paraissent.

Mais parmi tous les lieux que je préférais, restait mon pays natal. La Grèce.

J’écoutais sa réponse, et souriais. Bien que je fus nomade – même si maintenant je ne l’étais qu’à demi – j’aimais voir les gens sédentaires définitivement, apprécier des lieux et vouloir y rester sans jamais bouger. Et je le laissais s’extasier sur Philadelphie, sur les lieux de fête ou de beuverie, vu ce qu’il me citait.
Je me laissais sourire, amusé.
Et fut surpris de l’entendre parler des musées. Ce n’était pas tant ce que les gens citaient après avoir parlé de bars, restaurants et boite de striptease.
Donc ça me plu.
A sa propre question je réfléchis :

- ...Hm… Quitte à passer pour un égocentrique, j’aime le magasin Hermès que je dirige, et sinon…. Les parcs. Ou même les musées, aussi. Les montagnes sont sympathiques, je dois avouer…. Et bien sûr, tous les endroits où on peut passer du bon temps en compagnie de charmantes personnes.

Au fond, je ne me différenciais pas tant de lui. Sinon que j’adorais mon magasin.

A sa proposition de goûter son assiette, je hochais la tête, et me servis pour goûter, trouvant en effet que si la dame qui les servait n’était pas si bonnes… Les plats eux, restaient à mon goût.

Et bien sûr, je m’amusais à totalement changer de sujet.
Mais nous avancions bien dans nos assiettes, et je me disais que je pouvais me le permettre. Et puis, c’était aussi pour plaisanter. Je ne pensais pas sérieusement à cette question.
Je n’étais pas forcément du genre à penser uniquement au sexe et à ce qui l’entourait, à vrai dire. J’aimais profiter d’abord.
Mais j’étais du genre taquin, et ça… Ca c’était quelque chose qu’on ne pouvait pas me retirer.

- Oh, je disais ça comme ça, tu sais ? Je ne me prend jamais la tête avec ça, en vérité. Je voulais juste….Hm. Plaisanter un peu. Mais échanger est souvent ce qui me conviens le plus, surtout si la personne en face de moi aime ça aussi.

A vrai dire, je n’aurais même pas su dire s’il y avait une position que je préférais à une autre. Quoique…. Mais ça demandait d’être un peu plus que deux.
Je le laissais nous débarrasser, alors que je savais mon estomac rempli. Bien que je ne fus pas sûr qu’un dieu avait forcément la nécessité de manger. C’était un mystère que je n’avais pas tant envie de résoudre.
J’aimais trop profiter de la vie et donc me nourrir, pour y penser.

Je vis son regard, et le laissait me contempler. De toute façon, de mon côté, je n’étais pas mieux. Mais quand il y avait quelque chose de sympathique à voir, je n’allais pas dire non.

- Hm… Je ne suis pas sûr d’aimer être sérieux. Mais allons y.

Pouffant doucement à ma phrase, et je me rapprochais à nouveau d’Elathan. Je capturais son visage, et commençais par un long baiser, histoire de savourer ses lèvres qui savaient certainement ce qu’elles faisaient tout comme les miennes.

Enfin, je me décrochais, les yeux lumineux, pour ne pas perdre de temps, bien que je savais que je profiterais d’abord de son corps avant d’aller plus loin. J’entrepris de lui enlever son haut, tandis que mes doigts dévoraient déjà d’envie d’aller voyager sur son corps.
Il fallait croire que mes doigts étaient aussi voyageurs que moi.

- Tu m’as l’air bien formé…. Comme une statue grecque.

Et moi qui venais de ce pays, savait que parfois j’avais ces gouts dignes de statues antiques. Bien que je n’avais pas de préférences strictes… Qu’importe le corps, tant qu’il était à mon goût, et que ce goût là était parfois divers.

Alors que j’eus fini de lui enlever ce qui bloquais le chemin vers sa peau, je commençais à aller la découvrir, l’embrassant dans la nuque.

[Pareil pour moi xD]

____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkest Hour :: Philadelphie :: Centre Ville :: Hôtel cinq étoiles -