Ship du mois

Pseudo

Pseudo

Le forum a ouvert le 23/10/2017
Déconseillé au -16 ans. Peu contenir des sujets crus
Inspiré de la saison 10 de Supernatural. Risque de Spoil
Design créé par Hesa (Dean Winchester) ainsi que le codage des catégories, qeel, panneau latéral + + pa
Codage de la PA créé par Laue (Phaliel) ainsi que Hesa(Dean) pour le background.
Codage de la liste des membres par Crush, ainsi que la navigation.
Les codes et le design sont la propriété de DH. Merci de respecté le travail des admins en ne les recopiant pas.
You're...what ? Damn it !

Supernatural - Darkest Hour

Supernatural - Darkest Hour
 
Ouverture du forum!!! [10-23-2017]
Merci de privilégier les personnages importants de la série ainsi que les postes vacants.
Pensez à voter pour les TOP sites, ça nous aide énormément à faire connaître le forum!
Merci de privilégier les groupes Créatures, Dieux Païens et sorciers
Nous avons ouvert une section rp délires. Ils n'affectent pas vos personnages. C'est ICI

You're...what ? Damn it !

 :: Philadelphie :: Quartier Chinois :: Restaurants Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Modératrice
Chasseuse Geek


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 23
Crédit : 657
Emploi/loisirs : Hacker, chasser
Mer 27 Juin - 12:07
Charlie & Dean
You're...what ? Damn it !

L’aventure dans le monde d’Oz avait été plus qu’époustouflante et réaliste. Moi qui était en quête d’aventure depuis plusieurs années, l’expérience avait comblé plus que fortement mon manque. Tout semblait tellement possible dans cet endroit stupéfiant composé de paysages luxuriants, de peuples étonnants et de créatures singulières. La magie était aussi présente que le dioxyde de carbone et elle était presque devenue banale au fil de l’aventure. Accompagnée de Dorothy, nous formions un duo aussi efficace que Harry & Hermione… (J’avais promis d’arrêter ces références…). Enfin, l’important était que nous sommes rentrées saines et sauves dans le monde « réel ».

Après avoir rattrapé l’entière saison de Games of Thrones et répondu aux RPs abandonnés depuis quelques mois, j’étais opérationnelle pour reprendre ma « paisible » vie de chasseuse, en compagnie de ma garde rapprochée qu’était les Winchester et Castiel. Etrange, depuis mon retour, je n’avais pas réussi à contacter Dean ou Sam, mais bon, ce n’était pas ça qui m’inquiétait. Dean devait certainement se goinfrer d’une tarte ou de plusieurs kilos de bacon et Sam devait probablement essayer de réussir la parfaite salade César. J’ai raison…n’est-ce pas… ?

De toute manière, les Winchester sont partout, je finirais bien par les croiser au détour d’une chasse ou d’un bar. Aujourd’hui, nous étions le 4 juillet, et qui dit 4 juillet, dit fête nationale américaine et donc jour férié. J’en avais donc profité pour quitter le Kansas et partir quelques jours à Philadelphie, afin de prendre un peu de « vacances ». En réalité, j’étais venu ici pour exterminer un nid de vampire qui commençait à faire de plus en plus de dégâts. J’allais me servir de ce que Dorothy m’avait appris pour les éliminer…seule. (Fou non ?)

A bord de ma petite Gremlin jaune des années 70, je parcourais les rues de la ville, ma figure Dark Vador solidement accrochée sur mon tableau de bord. Je cherchais un petit restaurant ou bar afin de prendre mon repas du midi pour affronter l’ennemi l’après-midi. Attendant que le feu passe au vert, mon regard se posa sur un parking d’un bar, à ma droite. Immédiatement, je reconnus la célèbre Chevrolet Impala qui venait à l’instant de se garer. Quelle coïncidence ! J’avais bien dit que les Winchester étaient partout. Une fois le feu vert, j'accélérais pour tourner sur le parking, klaxonnant pour avertir mon arrivée. Je me garais bien trop rapidement à côté de l'Impala puisque ma voiture frappa de plein fouet la bordure en béton. Oh, elle a subi d'autres coups, elle va survivre encore un peu !

Je coupais le moteur pour sortir afin de tomber avec un Dean Winchester visiblement troublé par mon arrivée. Un grand sourire aux lèvres, je m'avançais vers lui et le prit chaleureusement dans mes bras, avant de lui donner un petit coup amical à l'épaule.

-Heey bitches ! Je sais que tu n'es pas un pro du portable mais tu pourrais répondre quand je t'appelle !

©️️ Laueee

Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice
Chevalier de l'Enfer


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 992
Crédit : 3214
Emploi/loisirs : Butter des gens, repeindre les murs en rouge, l'affaire de famille quoi.
Sam 30 Juin - 16:57

You're...What ? Damn it !

Charlie ♥️ & Dean Winchester

Les grincements du lit recouvraient à peine les gémissements de la jeune femme qui se trouvait sous le corps du Winchester, qui en était sûrement à son... troisième coup depuis le matin. La joie d'être un démon et de pouvoir récupérer rapidement. Ça évidemment, il évitait de le dire à ses conquêtes. Non pas qu'il était un démon, ça il s'en foutait un peu si elle finissait par le savoir, mais plutôt qu'elles allaient être la troisième à tombé dans son lit. Ça, il le leur disait uniquement à la fin. Et quand vraiment il avait envie de faire son parfait trouduc... il s'arrangeait pour leur donner une note. Sauf ce matin, où il avait juste envie de se défouler un peu et de se satisfaire tranquillement. Il avait même été plutôt sympa avec les deux premières filles, ne leur disant pas qu'en fait il ne les rappellerait jamais et qu'elles étaient pitoyable. M'enfin... la routine habituelle. Bien sûr, il lui arrivait de retourner au même endroit et de ramener la même fille plusieurs fois d'affiler si aucune autre n'était intéressante, mais c'était un cas assez rare pour qu'il ne soit arrivé que quelques fois depuis sa cavale.

Au bout d’un moment, le bruit d’une sonnerie retentit et bien qu’au début, aucun des deux ne réagit, la jeune femme força Dean à s’arrêter, ce qui fit râler ce dernier. Il avait horreur de se faire déranger dans des moments pareil. Avec un soupir qui en disait long, il se redressa et attrapa le téléphone de son coup du matin et le lui tendit, sans pour autant faire quoi que ce soit d’autre. Il dû attendre qu’elle ait terminé et déposer son portable avant de reprendre, se montrant plus brusque pour finir rapidement. Elle l’avait emmerdé et il voulait partir de là au plus vite. Saloperie… Aucun respect! ( l’hôpital qui se fout de la charité Deano )

Finalement, ils terminèrent, se rhabillèrent et il quitta les lieux sans un mot, légèrement sur les nerfs. Sans lui adresser un dernier regard, le Winchester quitta la chambre et retourna à l’Impala qu’il avait garé dehors. Pour une fois, la chambre n’était pas à lui et il n’avait donc aucun remord à quitter les lieux. Non pas qu’il avait des remords en temps normal mais… bref, vous avez comprit. Surtout après ce qui venait de se passer.

Regardant l’heure, il se demanda où il pourrait bien allé ensuite et prit tout simplement la route, sans savoir où ses… pneus pourraient le conduire. Au final, il arriva près d’un petit bar et s’engagea dans le stationnement et quitta ensuite le véhicule… pour ensuite entendre un bruit sourd derrière lui et il se retourna à temps pour voir la voiture jaune foncé près de lui et voir un Charlie – Elle était pas à Oz celle-là?! - déboulé et venir se serrer dans ses bras comme si de rien était. Intrigué, Dean ouvrit la bouche et la referma presque immédiatement. Q… quoi?

« Heey bitches ! Je sais que tu n'es pas un pro du portable mais tu pourrais répondre quand je t'appelle ! »

D’accord… donc elle n’était pas au courant. Maintenant, le dilemme dans la tête de l’ex-chasseur était simple. En fait non il n’était pas simple, mais il était bien présent. Révéler directement à Charlie qu’il n’était pas le Dean qu’elle connaissait et appréciait ou… faire semblant? Et surtout, comment aurait réagit l’ancien Dean…? Et merde…

« Euh… salut Charlie. » Il s’arrêta un moment et fronça les sourcils, réfléchissant à toute vitesse. « Tu as dû composé le numéro du portable que je n’utilise plus. »

Qu’est-ce que l’ancien lui aurait dit ou fait après ça? Ah, oui!

« Depuis quand tu es rentré d'Oz? »

Ça passait? Oui? Non…? Peut-être qu’il l’aurait prit à son tour dans ses bras ou… ou lui aurait dit qu’il était heureux de la revoir? … Oh… cette situation allait rapidement finir par l’emmerder, il le sentait…
Code Hesa

____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas

Modératrice
Chasseuse Geek


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 23
Crédit : 657
Emploi/loisirs : Hacker, chasser
Mar 3 Juil - 17:19
Charlie & Dean
You're...what ? Damn it !

Dean n'avait pas changé d'un poil. Il avait toujours cette veste délavée avec le temps, ses gros bras qui lui donnait un air de Bruce Willis (oui, j'exagère un petit peu, je l'admets.) et ses cheveux secoués de part et d'autre dû au faible vent du mois de juillet. Je n'avais vraiment pas l'impression qu'un an était passé tellement il était identique. Enfin...Son regard paraissait un brin plus vicieux et moins convivial qu'avant, mais je déduisais qu'il devait être sur une affaire compliquée à résoudre.

Physiquement, il était toujours le même, peu être même un brin plus musclé qu'avant, mais psychologiquement, j'avais l'impression qu'il n'était pas au plus haut de sa forme. Il était comme perturbé, chamboulé, et cherchait souvent ses mots, chose qu'il ne faisait pas tellement avant mon départ pour Oz. Enfin, ce n'est pas pour cette raison que je m'inquiétais. Il avait certainement dû passer une nuit blanche dans un bar à essayer de battre son regard personnel de filles, pendant que Sam était resté à leur motel du coin, et par conséquent, il était très fatigué. Ouais, je pense que cette théorie fonctionne bien n'est-ce pas...?

-Tu as encore changé de portable ?! Demandais-je en mettant mes mains sur mes hanches. Même Castiel arrive à le garder plus longtemps alors qu'il a mis trois mois pour comprendre comment on allumait un portable. Finissais-je, en laissant paraître un léger rire.

D'ailleurs, je n'avais pas eu des nouvelles de cet ange à l'air déprimé, mais ayant un gros cœur au fond de lui, depuis mon retour d'Oz. Décidément, tout le monde s'amusait à jouer à cache-cache et personne ne répondait sur leur portable. Quelque chose d'important devait sans doute se passer, mais je n'avais aucune idée de ce que cela pouvait être. (Si tu savais Charlie, que cette chose importante était juste en face de toi... Ouvre les yeux !)

-Je suis rentré depuis une semaine. Cette aventure était extraordinaire Dean, sans doute la plus belle expédition de ma vie.
Je me rapprochais de lui, pour poser ma main sur son avant-bras, en regardant autour de moi pour voir si personne n'écoutait. Tu sais que j'ai ressorti ma phrase fétiche ? "Viens avec moi si tu veux vivre ?" à Dorothy ? Je me reculais légèrement, affichant un sourire extrêmement fier sur mon visage, avant de reprendre. Elle était poursuivie par une fourmi géante transformée par un magicien. Fou, n'est-ce pas ? Si tu avais été là, tu aurais été fier de moi.

Du moins, j'espère qu'il aurait été fier de moi. Moi qui avait longuement appréhendé une simple chasse, je prenais à présent moi-même des décisions ainsi que des initiatives. Mettant mes mains dans les poches arrières de mon jean, je me penchai légèrement pour observer l'Impala, avant de regarder autour de moi, les sourcils quelque peu froncés.

-Hey, dis-moi, où es Sam par hasard ? Ne me dis pas qu'il a aussi changé de portable, car je n'arrive pas à le joindre.  

©️️ Laueee

Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice
Chevalier de l'Enfer


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 992
Crédit : 3214
Emploi/loisirs : Butter des gens, repeindre les murs en rouge, l'affaire de famille quoi.
Mer 4 Juil - 23:16

You're...What ? Damn it !

Charlie ♥️ & Dean Winchester

Oh bon sang de bordel de merde de nom d’un enfer sans dessous dessus… Pourquoi il avait prit la décision de ne pas se révéler au grand jour déjà? Pour avoir la paix? La paix sur quoi? Sur les questions ou les raisonnement de merde que tout le monde pouvait lui balancer à chaque fois? … Ouais, sauf qu’au final ça aurait été dix fois moins chiant que ces boniments joviales et ces blabla incessant! Putain, ce qu’elle pouvait causer! Elle lui en donnait mal à la tête à force! Dean avait envie de lui dire qu’il n’en avait rien à foutre de ce qui s’était passé à Oz, de sa fourmis géante, de Dorothy, des magiciens, du chemin de brique jaune et des éléphants roses à pois vert ou il ne savait quoi encore. Il voulait seulement rentrer dans ce fichu bar et avoir la paix! C’était trop demandé? Et… et Sam… encore là, qu’est-ce qu’il en avait à foutre! Ça faisait des mois qu’il ne l’avait pas croisé. La dernière fois étant quand il avait tenté de le guérir et que ça avait échoué. Depuis son frère tentait encore de le retrouver, mais à chaque fois l’aîné parvenait à l’esquiver. Même si au fond son cadet se tripotait la nouille plus qu’autre chose, de l’avis du plus vieux.

Essayant de garder son sang froid – ce qui était pas facile avec cette pipelette rousse – le démon releva un sourcil et appuya son dos contre l’impala, essayant de rester décontracté alors qu’en fait il était tendu de partout – une nouveauté pour lui qui n’avait rien à faire d’absolument rien depuis sa démonisation.

« Aucune idée pour Sam. On s’est séparé depuis un moment. Il voulait avoir de "l’espace." »

Premier mensonge que le Winchester avait trouvé et qui pourrait très bien être véridique.

« Ça se trouve, cette fois-ci il a frappé un chat et a rencontré une autre nana. »

Il haussa les épaules, regardant l’enseigne du bar qui clignotait. Il tourna ensuite la tête vers Charlie, se disant que l’ancien lui l’aurait sans doute félicité de s’en être sorti à Oz… ou qu’en fait il l’aurait sermonné d’avoir été aussi imprudente. À nouveau ce dilemme s’imposer à son esprit et il plongea son regard dans le sien, tentant de se montrer aussi convainquant que possible.

« Je suis heureux que tu t’en sois sorti saine et sauf Charlie. Mais tu ne crois pas que… tu as prit des risques inconsidérés? La chasse, les monstres et la magie, ce n’est pas un jeu tu sais. »

Dean se rappelait qu’entre eux ça avait toujours été un peu un relation frère et sœur, mais il n’arrivait plus à savoir s’il aurait été autant protecteur avec elle. Ses souvenirs se mélangeaient dans sa tête, certain était même trop flou pour qu’il parvienne à les distinguer. Il avait le même problème avec tout le monde, mais avec les autres il n’avait pas besoin de faire semblant puisqu’ils savaient tous ce qu’il était devenu. Mais Charlie… cette boule d’énergie à la recherche d’aventure ne savait rien. Rien du tout…

Tiens… ça pouvait être amusant ça. Elle ne le savait pas, alors il pouvait jouer un peu avec elle. Elle n’en serait que plus surprise lorsque la vérité éclaterait au grand jour et, la connaissant, elle pourrait avoir des réactions amusante et divertissante pour le démon. Autant donc continuer à mordre son frein un tant soit peu…

« On entre dans le bar? Tu pourras me raconter le reste de tes aventures comme ça. »

Pourquoi il avait dit ça? … bonne question. Maintenant elle allait parler, parler et parler et… wokjeriowjer. Merde.
Code Hesa

____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas

Modératrice
Chasseuse Geek


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 23
Crédit : 657
Emploi/loisirs : Hacker, chasser
Sam 7 Juil - 11:09
Charlie & Dean
You're...what ? Damn it !

Ma relation avec Dean ? Oh, il était comme un grand frère, très grognon parfois, qui ferait n’importe quoi pour me protéger ou pour me sauver. J’avais toujours voulu avoir un frère qui veillait sur moi, en qui je pouvais compter, avec qui je pouvais rire sans avoir cette peur constante d’être jugée. Pourtant, Dean n’était pas le plus agréable lorsqu’on le rencontrait pour la première fois. Il pouvait être (très) intimidant pour certains. Sam l’était moins. Il était plus convivial et doux au premier abord, contrairement à son frère. Sam aussi était comme mon (très) grand frère, avec qui je pouvais partager beaucoup plus de références à Harry Potter !

-Vous vous êtes….séparés ? Demandais-je, perdant mon sourire en écarquillant les yeux. Et ce ne t’inquiètes pas qu’il ne réponde pas à son portable depuis une semaine ? Je viens poser une main sur son front, avant de froncer les sourcils. Tu as de la fièvre ? Je soupirais en grattant légèrement ma chevelure, réfléchissant au problème. Même s’il veut de l’espace, je suis étonné que tu n’ailles pas le chercher.

La relation entre Sam et Dean était l’une des plus belles au monde, j’en étais convaincue. Ils se protégeaient mutuellement, se criaient dessus quand l’un d’entre eux dérapait, se privaient de leur propre bonheur pour aider l’autre, riaient ensemble lors des moments de détentes. Ils étaient formidables, et j’étais fière d’être leur petite sœur favorite ! C’était pourquoi j’étais très surprise de voir cette attitude désinvolte de Dean.

-Tu ne serais pas un peu jaloux s’il retrouvait une femme ?
Dis-je en retrouvant mon fidèle sourire. Tu vas en trouver une aussi tu sais, il faut juste qu’une femme accepte ton côté ourse grognon. Finis-je en lui adressant un clin d’œil.

Je n’étais pas inquiète pour les futures relations de Dean. Il fallait qu’il se laisse aller et qu’il ne dépose pas l’excuse de la chasse pour éviter toute rencontre amoureuse. Il méritait d’avoir une femme qu’il aime. Entre nous, c’était un homme bourré de qualité bien qu’il soit trop protecteur et contrôlant. Mais bon, personne n’est parfait ! Je pinçais doucement mes lèvres en inclinant ma tête sur le côté.

-Je te rappelle que je suis aventurière et que je n’ai pas peur de jouer les héroïnes. Je sais que ce n’est pas un jeu, les blessures sont bien réelles, mais, j’haussais les épaules, ça fait partie du métier non ? Et puis j’ai envie de faire partie de cette fameuse Team Free Will, repris-je, un grand sourire aux lèvres, alors je dois faire mes preuves.

Cette fameuse team, composée de Dean, Sam et Castiel pouvait en faire rêver plus d’un. J’étais certes, la « petite sœur » de Sam et Dean mais j’étais encore bien loin d’atteindre leur niveau en matière de chasse. J’apprenais petit à petit et j’avais encore beaucoup à apprendre.

-Oui, mais attends, j’ai un cadeau pour toi, spécialement venu d’Oz !
Sur ce, j’ouvris le coffre de ma petite titine et sortit le fameux chapeau de la sorcière d’Oz, avant de le mettre sur la tête de Dean.

Il avait plus l’air d’un parent qui accompagnait son enfant le soir d’Halloween pour récupérer des bonbons qu’un véritable sorcier mais le déguisement valait le détour. Je n’avais pas ramené ce chapeau, synonyme de victoire, pour qu’il reste dans le coffre de ma voiture tout de même ! Je rentrais dans le bar avant de me retourner vers lui, pointant le chapeau du doigt.

-Tu sais qu'il a subi de la poudre de cristal, une brûlure d'un dragon, et le piétinement d'un cheval à vive allure. Je l'ai nettoyé et réparé pour toi. Finis-je en m'installant à une table. Tu pourras le mettre dans l'Impala, tu penseras à moi.

©️️ Laueee

Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice
Chevalier de l'Enfer


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 992
Crédit : 3214
Emploi/loisirs : Butter des gens, repeindre les murs en rouge, l'affaire de famille quoi.
Ven 13 Juil - 0:32

You're...What ? Damn it !

Charlie ♥️ & Dean Winchester

Ce n’est que lorsque Charlie posa la question sur le fait qu’il ne s’inquiétait pas de ce qui avait pu arriver à Sam que Dean comprit qu’il avait merdé. Il cacha du mieux qu’il pu le début d’énervement que son propre comportement lui apportait, respirant mentalement pour ne pas secouer Charlie comme un prunier pour qu’elle arrête de poser des questions et surtout d’évoquer Sam. Ça allait être franchement plus difficile qu’il ne l’avait d’abord cru bon sang… tellement difficile. Un petit froncement de sourcil vint ternir les traits du Winchester lorsqu’elle lui dit qu’il était peut-être jaloux si Sam rencontrait une femme, et à ces dire, il ne pu s’empêcher d’échapper un petit rire. Si seulement elle savait…

« J’ai rencontré une femme. Qui se trouvait en fait à être un ange. Sauf que ça n’a pas marché entre nous. »

Il avait faillit continuer en disant que c’était parce qu’elle était ennuyeuse et parce qu’il ne voulait plus avoir d’attache avec sa vie d’avant, mais s’il souhaitait jouer le jeu jusqu’au bout, il devait faire attention. Sans doute que c’était aussi pour ça qu’il ne fit aucun commentaire sur Anaphiel, qui était pourtant la seule personne au monde qui parvenait encore à le rendre assez ‘humain’. Mais s’il l’évoquait, la rousse lui poserait des questions, à savoir avec qui elle avait eu la petite justement et pourquoi il était parti… et surtout, si elle savait qu’Ana était une Nephilim, elle comprendrait immédiatement que ça serait avec l’ange qu’il avait évoqué… oh le bordel. Une chance qu’il n’avait rien dit!

« Et non, je fais pas de fièvre. Je vais très bien! »

Dean avait répondu un peu sèchement sans trop le vouloir, regardant ensuite la jeune femme retourner à sa voiture pour… en sortir un chapeau de sorcière qu’elle lui mit sur la tête. Si la vie avait été un manga ou un cartoon, la veine palpitante sur le côté du front du démon aurait été clairement visible. Il se força au calme, relevant les yeux pour regarder le chapeau – du moins le rebord de celui-ci – en secouant la tête avec agacement. Charlie s’était déjà dirigé dans le bar et avait même prit une table, forçant Dean à le garder sur sa tête un moment puisqu’il préférait ne pas la perdre de vu. Il retira toutefois ce machin moche et le garda dans ses mains, avant de le déposer sur la chaise à côté de lui. Il héla la serveuse qui passait près d’eux pour qu’elle leur apporte à boire et reporta son attention sur Charlie, se doutant que cette dernière devait encore penser au fait que Sam et lui ne s’était pas revenu depuis un moment.

« Concernant Sammy… Ce n’est pas que je ne veux pas.» Il s’arrêta un moment, son esprit cherchant une excuse bidon à la vitesse de l’éclair. « J’ai tout fait pour le retrouver. Sauf que cette fois-ci, apparemment, il ne veut plus rien savoir de moi. »

Ah bah elle était belle celle-là Dean… depuis quand ça t’arrêtais du con? Même en ne sachant pas où il était il aurait fini par le retrouver. Bon après, les États-Unis étaient grand. Et pour preuve, Sam galérait à le retrouver, alors que lui-même croisait plein de personne qui elles ne le cherchaient pas. L’ironie de la vie des fois.

« Et toi Charlie? Tu n’as rencontré personne de ton goût à Oz? Pas même une bonne femme fait de paille? »

Autant essayer de changer de sujet… tiens parlant de ça, sa bière arrivait. La saisissant, il en cala une bonne moitié, avant de se rappeler qu’il était devant Charlie et qu’elle pourrait trouver bizarre de le voir descendre sa boisson aussi rapidement sans en ressentir d’effet. Il avait certes une excellente tolérance à l’alcool, mais s’il buvait trop rapidement – du moins son lui humain – il en ressentirait les effets quand même.
Code Hesa

____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas

Modératrice
Chasseuse Geek


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 23
Crédit : 657
Emploi/loisirs : Hacker, chasser
Lun 16 Juil - 8:16
Charlie & Dean
You're...what ? Damn it !

Ais-je dit quelque chose de mal ? Ais-je offensé Dean ? Pourtant je n’ai pas insulté ses tartes caloriques ou ses chansons démodées que plus personne n’écoutait. Alors je ne savais vraiment pas pourquoi il avait soudainement élevé la voix, paraissant agacé et énervé. D’autant plus étrange que je ne l’avais jamais vu comme ceci auparavant. Il m’avait de temps en temps réprimandé sur mon côté trop imprudent par moment, mais il n’avait jamais paru si froid et si embêté de ma présence…Pas étonnant que Sam a voulu prendre ses distances…

-Tu as rencontré un ange ? Toi ? Demandais-je en riant quelque peu. Votre relation était comme ange et démon étant donné que tu es souvent de mauvaise humeur. Je marquais une légère pause pour lever mes mains en l’air, en signe d’innocence. Tu n’as peut-être pas de la fièvre, mais tu dois avoir certainement une grippe alors. Finis-je en rentrant dans le bar.

Quoi ? J’avais dit ceci pour rire enfin. Dean était le mélange parfait entre un petit diable et un gros nounours qui aimait les moments des repas comme Winnie l’Ourson (et, ça reste entre nous ça !). Cependant, depuis quelques minutes j’avais pu voir que ce côté protecteur et un brin attendrissant n’existait plus ou s’effaçait au fil des minutes. Je pouvais le comprendre, cette rupture avec l’ange l’avait peut-être changé, perturbé, et il ne s’en était toujours pas remis. Tout en m’asseyant à la table, je réfléchis à ses paroles quelques minutes plus tôt sur Sam. Je n’arrivais toujours pas à comprendre comment il avait pu laisser son frère partir aussi facilement, sans chercher à le retrouver ou au moins, à s’expliquer avec lui. Non, au contraire, j’avais l’impression qu’il était beaucoup plus soulagé de ne pas avoir Sam à ses côtés…(Que quelqu’un me ramène le véritable Dean, la blague n’est plus drôle).

-Il ne veut plus rien savoir de toi ?
Repris-je après l’explication de Dean. Comment ça ? Je secouais ma tête, passant une main sur ma frange, n’arrivant pas à réaliser que les Winchester s’étaient officiellement séparés. Dis-moi honnêtement ce qu’il s’est passé pour que tu abandonnes les recherches et pour que Sam te laisse tomber.

Une vague d’inquiétude s’empara de moi à l’idée que Sam soit gravement blessé ou pire…Cela expliquerait qu’il ne réponde pas à ses SMS et ses appels.

-Tu n’as pas peur que quelque chose de grave lui soit arrivé ? Il a peut-être eu un accident de voiture, il s’est pris un mauvais coup, il est peut-être…
Je fermais les yeux en éprouvant du mal à dire le dernier mot. Mort, et tu vas continuer à boire tes bières Dean ?

Sérieusement, ce n’était pas le Dean que je connaissais, et je n’avais presque aucune explication pour ce changement. Je sentais mon cœur battre à une allure inquiétante en pensant à Sam et sorti mon portable pour l’appeler une centième fois, alors que Dean changeait de sujet. Pour ça, il n’avait pas changé. Il n’aimait pas parler de sujets qui le mettaient mal à l’aise. Composant le numéro de Sam, j’attendis qu’il réponde, tout en répondant tout de même à Dean.

-Une tulipe rouge parlante m’a proposé un rencard, j’ai refusé évidemment. Tu me vois vraiment sortir avec une fleur ? Par contre, les tartes parlent aussi à Oz, tu devrais y aller un jour.

Je m'excusais auprès de Dean, lui disant que j'avais un appel important à passer, et je me dirigeais vers les toilettes, pour laisser un message vocal à Sam.

-"Heey, Sam, c'est Charlie, encore. Dis-moi que tu n'es pas mort s'il te plaît...quoi que..si tu l'es vraiment tu pourras pas me le dire. Enfin, si tu entends ça, je suis avec Dean et...il est bizarre n'est-ce pas ? En tout cas ce n'est pas le Dean que j'ai connu..."

©️️ Laueee

Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice
Chevalier de l'Enfer


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 992
Crédit : 3214
Emploi/loisirs : Butter des gens, repeindre les murs en rouge, l'affaire de famille quoi.
Lun 16 Juil - 19:02

You're...What ? Damn it !

Charlie ♥️ & Dean Winchester

La remarque de Charlie sur le fait que sa relation avec Phaliel devait être comme ange et démon au vu de son humeur, avait fait rire intérieurement Dean qui avait failli lui dire un ‘ tu as tout compris’ mais il s’était abstenu, essayant de garder son rôle. Même si plus les secondes avançaient et plus ça devenait dur. De base, il avait toujours été assez sur les nerfs, mais pas avec Charlie. Elle était comme une petite sœur pour lui et il la traitait avec respect et considération. Certes il lui arrivait d’être en colère même en sa présence, mais jamais il n’avait été froid envers elle.

« Il ne veut plus rien savoir de toi ? Comment ça ? Dis-moi honnêtement ce qu’il s’est passé pour que tu abandonnes les recherches et pour que Sam te laisse tomber. »

La main de l’ex-chasseur s’était resserrer sur sa bouteille, contrôlant son exaspération et son envie de lui rentrer la tête dans la table car elle lui parlait encore de Sam. Venant d’elle ce n’était pas étonnant, mais il ne pouvait s’empêcher d’en avoir marre. À chaque fois… chaque fois qu’il rencontrait quelqu’un qu’il avait connu et qui connaissait sa relation avec son frère, il avait droit au même boniment et à ces leçons de moral. C’est pas que ça commençait à le faire chier… mais oui ça le faisait chier.

« T’iras lui demander, je suis pas dans sa tête. Pas envie d’en parler. »

Dean lâcha un soupir, espérant vraiment qu’elle arrêterait de l’emmerder avec Sam. Il en avait plus rien à foutre de son frère. S’il avait voulu le revoir, il ne serait pas parti et il ne lui aurait pas flanqué une  raclé après que son cadet ait tenté de le guérir. Si ça n’avait pas été d’Ana, sans doute que Sammy serait mort à l’heure qu’il est et ça ne lui faisait n’y chaud n’y froid de penser qu’il aurait pu le tuer. Au moins il aurait eu la paix. Face aux autres paroles de la rouquine, le Winchester s’était contenté de soulever les épaules, désinvolte, tout en continuant de boire sa boisson, un léger sourire aux lèvres. Il commençait à en avoir marre de jouer et surtout, il voyait que son petit jeu ne fonctionnait pas exactement comme il le souhaitait. Autant s’amuser autrement alors.

« Une tulipe qui parle? Ils doivent vraiment en fumé du bon à Oz!»

Il avait relevé un sourcil, à moitié intrigué et amusé tout en la voyant composé ce qui devait être le numéro de portable de Sam. Évidemment, il ne répondrait pas… quoi qu’on pouvait toujours être surpris, mais apparemment, Dean ne s’était pas trompé. Il n’avait d’ailleurs pas relevé ce qu’elle avait dit sur les tartes, s’en foutant un peu. Jadis les tartes avaient été sacré. Maintenant, c’était une pâtisserie comme une autre. Tout comme sa voiture était autrefois son bien le plus précieux, presque autant que son propre frère et qui maintenant, était relayé au rang de simple voiture.

Quand Charlie se leva pour aller à la salle de bain, Dean la suivit du regard, avant de reporter son attention sur sa bière qu’il avait déjà toute sifflé. Lâchant un soupir, il en redemanda une autre, se calant dans son siège. Plus les minutes passèrent et plus il se dit que… elle en prenait du temps au toilette! Il savait bien que les filles pouvaient être lente si elle se repoudrait le nez ou il ne savait quoi encore, mais venant de Charlie s’était étonnant. Décident d’en avoir le cœur net, il se leva après avoir but au moins deux autres bières et alla devant la porte des toilettes, frappant trois fois.

« Charlie!? Qu’est-ce que tu fous? T’es tombé sur une chiotte qui parle ou quoi? »

N’attendant pas de réponse, le démon poussa la porte, se foutant complètement qu’on ait pu le voir et la referma derrière lui, se plaçant devant avant de verrouillé la serrure de l’intérieur par la pensée.

« Qu’est-ce que tu fous? »
Code Hesa #9a2d2d

____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas

Modératrice
Chasseuse Geek


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 23
Crédit : 657
Emploi/loisirs : Hacker, chasser
Mer 18 Juil - 12:11
Charlie & Dean
You're...what ? Damn it !

Pouvez-vous m’expliquer pourquoi je me retrouve toujours dans des situations compliquées et anecdotiques ? Honnêtement, il a fallu que je tombe sur une version remasterisée de Dean malgré l’immensité du territoire américain. J’avais vraiment un sérieux problème avec mon destin. Que devais-je faire à présent ? Courir ? Etant donné que ce n’était pas mon jour de chance j’avais un risque élevé de m’effondrer sur le sol en toute beauté, devant Dean pour couronner le tout bien sûr. Non, je devais trouver une meilleure solution. Et je n’avais rien trouvé de mieux que de m’enfermer dans les toilettes, un espace pratiquement clos, où une seule porte permettait de sortir de la pièce. Hm…Peut-être que courir aurait été une meilleure idée à vrai dire…

Enfin, pour l’instant je me contentais d’envoyer un SMS à Sam, étant donné qu’il n’avait pas répondu à mon appel. J’espérais qu’il puisse m’éclairer sur son frère qui semblait être n’importe qui, sauf Dean Winchester. Je me surprise à dire que le monde d’Oz était peut-être moins suspicieux et incertain que la réalité. Enfin, ce n’est pas maintenant que j’allais le plaindre. Je rêvais d’aventure, eh bien, j’en avais ! J’étais en proie à un…sosie monstrueux de Dean. Je ne serais pas étonné de voir Castiel en humain avec tout ça…

Après avoir envoyé un SMS à Sam, je reposais mon portable sur le bord de l’évier et posais mes mains sur l’évier, soupirant, en me regardant dans le miroir. Je restais dans cette même position pendant plusieurs minutes, me demandant si je n’étais pas en plein milieu d’un rêve farfelu. Je n’avais pas vu les minutes passer et sentis mon cœur s’accélérer en entendant la voix de Dean derrière la porte, qui toquait.

-Ton ex-ange ne mettait pas plusieurs minutes aux toilettes Dean ?
Répondis-je en voyant mon portable s’illuminer, signe d’un nouveau message. Juste, j’arrive, sois patient ! Finis-je en prenant précipitamment mon portable pour lire le SMS de…SAM ?! Oh, merci, il n’était pas mort !

« Salut Charlie ! On aurait préféré. Dean n'est plus vraiment lui-même ces derniers temps. C'est une longue histoire, juste méfie-toi et fait attention à toi ! » Était-ce rassurant ? Loin de là, mais cela confirmait mes doutes concernant Dean. Je devais partir au plus vite à présent…

« Qu’est-ce que tu fous ? »[/i] Bordel, il m’avait fait peur. Tellement peur que je lâchais instinctivement mon portable qui s’effondra lamentablement dans l’évier.

Je me retournais vers lui, alors adossé à la porte d’entrée, ma seule échappatoire. Reste calme Charlie, tu as déjà connu pire comme situation après tout. Je repris mon portable pour le ranger dans ma poche arrière de mon pantalon avant de pointer la porte du doigt.

-Tu sais que le symbole de femme accroché à la porte signifie que c’est les toilettes pour femmes Dean ?
Je jouais nerveusement avec mes doigts, cherchant une excuse de dernière minute. Eh bien comme je te disais, j'ai appelé quelqu'un, et, j'en ai profité pour...me remettre du rouge à lèvres ! M'exclamais-je en sortant l'objet inutilisé depuis des mois de mon sac.

Oui, je ne maquillais pas, mais...j'ai paniqué quoi...Avec un peu de chance ça passera !

©️️ Laueee

Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice
Chevalier de l'Enfer


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 992
Crédit : 3214
Emploi/loisirs : Butter des gens, repeindre les murs en rouge, l'affaire de famille quoi.
Lun 23 Juil - 17:27

You're...What ? Damn it !

Charlie ♥️ & Dean Winchester

Appuyé contre la porte, le démon observait avec amusement Charlie qui venait de sursauter à en faire tomber son portable dans l’évier, paniquant comme elle seule savait le faire. Un sourire mi-amusé et mi-moqueur étira les lèvres de Dean, qui suivait le moindre de ses fait et geste, prêt à rebondir sur n’importe quoi qui lui permettrait de la faire paniquer encore un peu plus. C’est bon. Il en avait eu marre de jouer les gentils Dean. Il avait été ce Dean pendant des années et ça n’avait fait que lui apporter des ennuies. À toujours tout encaisser, se sacrifier pour les autres et accepter n’importe quoi pour sauver son frère et essayer de faire en sorte qu’il ne lui arrive rien. Maintenant qu’il n’avait plus le poids de sa conscience sur les épaules, il se sentait bien. Et le simple fait d’avoir essayer de jouer son propre rôle avec Charlie lui avait montrer à quel point il était autrefois ennuyeux. Il ne voulait plus jamais être cet homme faible et pitoyable.

« Ah bon, c’est les toilettes des femmes? J’aurais pas cru pourtant. »
lâcha-t-il, sarcastique en souriant narquoisement.

Sourire qui se transformait petit à petit en celui d’un prédateur, au fur et à mesure qu’il délaissait sa couverture de faux lui-même pour redevenir le nouveau lui – oui cette phrase était tiré par les cheveux.

« Tu as rien trouvé de mieux que l'excuse du rouge à lèvre. »

Il s’approcha d’elle en quelques enjambé, reprenant cette démarche si différente de son lui humain et attrapa le menton de la rousse pour lui faire lever la tête, la toisant un moment avant de la relâcher.

« Comme je pensais… excuse bidon. Tu ne portes jamais de rouge à lèvre, mais mieux encore… tu n’en as aucune trace sur tes lèvres en cet instant. »

Il se recula, se retournant et leva une main théâtrale avant de se retourner à nouveau vers elle.

« Charlie… Charlie… Tu sais… j’ai vraiment essayé de faire des efforts. Mais… la vérité c’est que, tu es tellement insupportable qu’essayer de garder mon rôle a tout simplement été impossible. »

Le Winchester lui lança un petit coup d’œil et s’avança vers l’évier, saisissant le téléphone et le regardant avec agacement. Il reporta ensuite un regard sur la jeune femme, lui lançant l’appareil par la suite.

« Avoue. Tu as essayer de contacter Sam, mais il ne t’a pas répondu. Pas étonnant d’ailleurs… ce crétin arrive même pas à me retrouver, ça doit lui foutre une sacré honte. »

Dean échappa un petit rire et lâcha ensuite un soupir.

« Et là dans ta petite tête de linotte, j’imagine que tu dois te demander ce qui se passe? Pourquoi j’agis comme ça? Et tout une multitude de question encore plus idiote les une que les autres, parce que… il faut se le dire. Tu es peut-être un génie mais… eeeeh, quand il s’agit d’improvisé ou de comprendre certaine chose, tu es pas la plus futé, je dois dire. »  
Code Hesa #9a2d2d

____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas

Modératrice
Chasseuse Geek


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 23
Crédit : 657
Emploi/loisirs : Hacker, chasser
Sam 28 Juil - 14:35
Charlie & Dean
You're...what ? Damn it !

« Tu n’as rien trouvé de mieux que l'excuse du rouge à lèvre. » Honnêtement Dean ? Non. Si seulement je pouvais être aussi intelligente et douée en improvisation qu’en informatique, je pense que cela me servirait à éviter ce genre de situation très embarrassante. En temps normal, j’étais convaincue que cette réplique aurait amusé Dean, mais aujourd’hui, il était bien plus mesquin et moqueur que d’habitude. Puis, j’avais également cette désagréable impression qu’il était bien plus dangereux qu’avant…Honnêtement, pourquoi un tel changement de comportement a eu lieu pendant mon escapade à Oz ? J’ai loupé tous les détails de l’histoire pour comprendre ce « nouveau » Dean.

Je ne vais pas vous mentir, mon corps eut une soudaine vague de frissons anxiogènes lorsque Dean posa ses doigts sur mon menton pour le relever. Ses gestes étaient…brusques, presque sans âme et sans délicatesse. En revanche, son regard au préalable rassurant, n’était qu’en réalité que le reflet de la nouvelle personnalité sombre du chasseur…de l’homme qui était pour moi mon grand frère. Je n’arrivais même pas à trouver une réplique pour lui répondre…Il avait raison, je ne me maquille jamais, et mes lèvres sont vierges. Bon sang, il va vraiment falloir que j’aille prendre des cours d’improvisation un jour…

Moi…Insupportable ? Il osait vraiment me dire ça sans scrupule, sans humour et sans politesse ? D’accord, donc il y avait bien quelque chose qui clochait chez lui, et c’était d’une ampleur conséquente. Même s’il n’était pas lui-même ; enfin, je pense qu’il n’était pas lui-même, ses paroles me touchèrent. Jamais auparavant, il n’avait osé dire ce genre de critiques devant moi. Au contraire, Dean avait toujours exprimé des propos protecteurs, rassurants et souvent drôle. Mais aujourd’hui, absolument rien de ce qu’il racontait était amusant.

-Insupportable ? Je dirais plutôt que tu es insupportable Dean, commençais-je très timidement. Je n’ai franchement pas l’impression de parler à une personne que je considère comme un grand frère. Je fronçais mes sourcils, secouant ma tête en signe d’incompréhension. Comment ça garder ton rôle ? Je regardais autour de moi, cherchant une caméra. Tu interprètes un personnage pour une série ? Car je ne vois aucune caméra.

On m’avait toujours dit qu’une petite note d’humour était toujours la bienvenue dans des situations tendues comme celle-ci. Mais très honnêtement, je pense que ma petite allusion au casting va agacer davantage Dean qu’autre chose…La porte Charlie…Dirige toi vers cette porte, et cours. Néanmoins, comme Dean était imprévisible...il me lança mon portable, ce qui stoppa net ma marche. J’eus bien du mal à rattraper élégamment mon portable, le laissant presque glisser de ma main.

-J’ai contacté Sam, et figure toi qu’il m’a répondu. Déclarais-je en mettant mon portable dans la poche arrière de mon jean. Qu’est-ce que tu as avec ton frère pour que tu le critiques comme ça ? Et puis, qu’est-ce qui ne va pas chez toi en général ? Tu dis que je ne comprends pas, alors explique moi Dean. Explique-moi ce que je dois comprendre pour que tu arrêtes de parler mal de tout le monde.

Peut-être qu’avec une explication, je pourrais plus facilement comprendre pourquoi Sam et Dean s’étaient séparés, et pourquoi Dean était si froid avec moi…En attendant, je souhaitais du plus profond de mon être quitter cette pièce lugubre, qui était habitée par Dean…Je posais alors ma main sur la poignée pour ouvrir la porte…Avec effroi, je réalisais qu’elle était fermée à clé et un frisson de peur et d’anxiété parcourut ma colonne vertébrale à une vitesse folle. Rassurez-moi…ce n’était pas Dean qui…

-Dean… ?! Tu peux m’expliquer…ce…bordel ? Demandais-je en me retournant vers lui, les mains presque tremblantes.


©️️ Laueee

Revenir en haut Aller en bas

Fondatrice
Chevalier de l'Enfer


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 992
Crédit : 3214
Emploi/loisirs : Butter des gens, repeindre les murs en rouge, l'affaire de famille quoi.
Dim 5 Aoû - 21:34

You're...What ? Damn it !

Charlie ♥️ & Dean Winchester

Voilà enfin que la situation devenait amusante. Interpréter son lui passer était d’un ennuie mortel, mais pouvoir être celui qu’il était désormais, il n’y avait rien de plus satisfaisant. Un sourire moqueur avait étiré les lèvres de Dean quand elle lui avait renvoyé son insulte, et il lâcha même un petit rire lorsqu’elle dit qu’elle n’avait pas l’impression d’avoir un frère devant elle. Car oui jadis ça avait été son rôle, en quelque sorte. Lui et Sam était devenu un peu comme les grands frères de la rouquine, et ils la protégeaient, la rassurait et lui avait même montrer les ficelles du métier – en même temps, s’ils n’avait pas été là elle se serait fait bouffer par un léviathan alors…

« Toi et Sam vous ne comprendrez donc jamais? Vous n’avez jamais eu de frère! C’était qu’une minable comédie. »

Ensuite, elle fit allusion aux caméras et le Winchester se surpris à rouler des yeux, exaspérés. Adorable mais idiote de Charlie… toujours à chercher des explications improbable dans les moments les moins propices.

« Arrête de croire que la vie est une saloperie de jeu vidéo ou canulars de télévision, grandit un peu! »

Mais est-ce que les gens étaient vraiment tous aussi con? D’accord elle l’avait dit pour rigoler, mais c’était dans la nature de la plus jeune de dire des références de ce genre pour tout et pour rien. Ça n’aurait pas dû le surprendre, et pourtant, là ça l’énervait plus qu’autre chose.

« Étonnant. Je l’aurais cru rouler en boule à pleurer toutes les larmes de son corps comme l’enfant pitoyable qu’il est. »
Dean souleva les épaules, comme si ce qu’il venait de dire était le truc le plus naturel du monde. « Comme quoi on peut encore être surpris. »

Le démon fit quelques pas dans la pièce, détaillant les lieux un moment avant de retourner son attention sur la chasseuse, l’observant tenter de contrôler sa panique, ce qui ne faisait qu’augmenter le plaisir de Dean à la torturer ‘gentiment’. Il ne répondit pourtant pas immédiatement, la laissant s’acharner vainement sur la porte pour tenter de l’ouvrir et attendit qu’elle se retourne vers lui pour planter son regard dans le sien et laisser ses lèvres s’étirer en un nouveau sourire narquois.

« Disons que… tu as manqué beaucoup, beaucoup de chose, pendant que tu étais à Oz. » Il lui lança un petit clin d’œil et leva la main pour déverrouillé la porte. Le cliquetis du mécanisme se fit entendre et au même moment, il cligna des yeux, les rouvrant ensuite pour lui montrer son regard noir.

« La réponse est simple chérie. J’suis un démon. »

Il remit ensuite ses yeux de leur couleur naturel et attendit de voir la réaction de Charlie. Cette dernière avait toujours été un peu maladroite, mauvaise menteuse et un peu empoté, mais elle n’était pas une trouillarde. Mais n’importe qui n’étant pas dans une position de force réagirait sûrement de la même façon. Sans eau bénite, les gens avaient peu de chance de pouvoir lui causé du tord. Et qu’il sache… elle n’en avait pas sur elle. Et il comptait bien l’ennuyer encore un peu… la journée ne faisait que commencer après tout!
Code Hesa #9a2d2d

____________________________________________




Revenir en haut Aller en bas

Modératrice
Chasseuse Geek


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 23
Crédit : 657
Emploi/loisirs : Hacker, chasser
Lun 13 Aoû - 15:21
Charlie & Dean
You're...what ? Damn it !

Pour être honnête, je ne m’étais jamais retrouvé enfermée dans des toilettes d’un bar avec une quelconque personne. Ce n’était pas le genre de chose qui arrivaient quotidiennement, nous sommes bien d’accord. Mais je ne m’étais jamais retrouvée bloquée avec un Dean Winchester complètement « modernisé » et beaucoup plus sauvage. Franchement, qu’est-ce que j’avais fait pour mériter un tel châtiment ? Car oui, j’avais de plus en plus l’impression que Dean voulait me dévorer, tant son regard mêlait l’amusement et la méchanceté. Si seulement j’étais assez intelligente pour comprendre ce que Dean voulait me faire comprendre…Ce que je comprenais, actuellement, c’était que Dean devait certainement être bien drogué pour agir comme ça.

-Dean arrête de dire de telles absurdités !
Répondis-je en fronçant les sourcils, sentant mon pauvre petit cœur se serrer face à des remarques aussi hautaines et pas du tout « Made by Dean ». Sam est ton frère, ton véritable frère, celui que tu as protégé depuis son enfance. Je haussais les épaules et laissait retomber mes bras le long de mon corps. Tu sais que Sam serait malheureux d’entendre ces paroles, comme je suis malheureuse de voir à quel point tu es…Je fermais mes yeux, n’aimant pas ce mot, un con actuellement.

Ce n’était pas une provocation, car j’étais bien la dernière personne qui aurait envie de provoquer un Dean Winchester, mais simplement une remarque qu’il n’allait sans doute pas apprécier, comme je n’ai pas apprécié son « grandit un peu ». Pour oser dire ce genre de chose, il était définitivement bizarre, et je commençais à me demander s’il n’était pas possédé par un démon, ou un ange ou une tout autre créature qui lui ferait dire ce genre d’atrocités. Sam m’avait prévenue, mais je n’avais plus la chance de le recontacter de nouveau pour qu’il m’explique plus en détail. Je préférais ne pas répondre à ses diverses répliques, je pense que je l’avais assez remis en place pour le moment. Je me contentais alors de garder ma main sur la poignée de porte, priant du plus profond de mon être qu’elle s’ouvre. Cependant, comme je n’avais aucune chance, elle restait bel et bien verrouillée par…Attendez…Qui a fait ça ?.......Non…Dean, vraiment ? Bloody fucking hell, donnez-moi un billet pour retourner à Oz !

« La réponse est simple chérie. J’suis un démon. ». Ah…Etais-je dans un remake du Diable ne s’habille plus en Prada ou quelque chose comme ça ? Dean démon, je, non…si…Ses yeux…Je n’avais pas rêvé, et j’étais absolument convaincue d’avoir vu ses pupilles entièrement noires…littéralement. Donc, pour résumer. Je n’étais pas enfermée dans la pièce avec Dean Winchester, mais avec Dean..mon ? Sympa le jeu de mot, devrais-je lui dire ? Probablement pas !

Ayant entendu la porte se déverrouiller, je pensais que j’allais prendre les jambes à mon cou pour quitter le plus vite possible ce bar qui me faisait froid dans le dos, mais bizarrement, je restais là où j’étais, à calmer mes mains et mes jambes tremblantes. Dean m’intimidait, mais il m’intriguait par la même occasion. Je voulais en apprendre plus sur sa « nouvelle » personnalité, malgré le fait que je ne l’appréciais pas vraiment.

-Ah oui, effectivement, j’ai loupé plusieurs épisodes depuis mon retour du monde d’Oz. Mais, je fronçais les sourcils, me décollant enfin de cette porte maudite pour avoir le courage de m’avancer vers Dean. Comment ça, tu es un démon ? Tu veux dire…tu es Dean…mais en démon ? Je plissais les yeux, me détendant un petit peu, voyant bien que le Winchester n’était pas agressif, puis me grattait le cuir chevelu. C’est l’espèce de tatouage que tu as sur ton bras qui t’as fait devenir comme ça ? Demandais-je en regardant sa marque sur son bras.

Dean avait l’air étrangement calme et j’avais même l’impression qu’il adorait sa nouvelle personnalité et sa nouvelle nature. Etrange pour un chasseur, mais soit. J’avais l’impression qu’il n’avait jamais connu son côté humain tant il était différent de celui-ci. Alors, après avoir posé mes mains sur mes hanches, j’effectuais une moue perplexe.

-Tu aimes ce que tu es ?




©️️ Laueee

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernatural - Darkest Hour :: Philadelphie :: Quartier Chinois :: Restaurants -