Avril 2019
Something to Talk About [Feat. Barry Howlett]

Supernatural - Darkest Hour

Supernatural - Darkest Hour
 
Ouverture du forum!!! [10-23-2017]
Merci de privilégier les personnages importants de la série ainsi que les postes vacants.
Nous sommes à la recherche de Jody, Bobby et bien d'autres!
Pensez à voter pour les TOP sites, ça nous aide énormément à faire connaître le forum!
Nous avons ouvert une section rp délires. Ils n'affectent pas vos personnages. C'est ICI
Merci de privilégier les groupes Créatures, sorcier, expérimentations, anges disgracié et ange!

Something to Talk About [Feat. Barry Howlett]

 :: Around the world :: Philadelphie :: Centre ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nephilim


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 107
Crédit : 3225
Emploi/loisirs : Barmaid ♫
MessageSujet: Something to Talk About [Feat. Barry Howlett]
Ven 13 Juil - 17:04


Something to Talk About
Feat. Barry Howlett

J'ai passé les derniers jours enfermée, ou du moins je ne sortais que pour aller travailler. Je n'avais pas vraiment eu envie de sortir, ni de discuter, j'avais passé mon temps libre devant la télé ou devant l'ordinateur dans ma chambre. Disons que je n'avais pas été de bonne compagnie ni pour moi-même, ni pour les autres ces derniers temps. Depuis que mon oncle Sam avait ramené mon père au bunker dans l'espoir de le guérir. Et bien sûr la situation avait mal tournée, puisque bien sûr rien n'est jamais simple !

Je ne savais plus vraiment quoi penser, quoi espérer. Ce qu'il s'était passé au Bunker contrastait avec notre rencontre dans le bar où je travaille. Pourtant je savais à quoi m'attendre, j'avais pas mal entendu parler de ce qu'il avait pu faire. Et c'était le genre de choses pas très jolies-jolies. Seulement entre le savoir et le voir de ses propres yeux, c'est là toute la différence. Au moins, tout le monde s'en était sorti. C'était un bon point, je suppose que les choses auraient pu finir plus mal encore.

Alors il m'avait fallu quelques jours pour digérer ce qu'il s'était passé. Le temps de laisser s'apaiser les tensions. Et je n'avais aucune envie de me montrer désagréable parce que j'étais de mauvaise humeur. Sauf que je ne pouvais pas continuer éternellement, la colère était passée et toute la mauvaise humeur qui l'accompagnait s'était dissipée.

Comme aujourd'hui je ne travaillais pas j'en ai profité pour aller me balader dans le centre-ville de Philadelphie. Histoire de changer d'air et essayer de passer une après-midi normale pour une fois ! Je marchais dans les rues, visitant parfois quelques magasins, sans rien acheter. Enfin, du moins jusqu'à tomber sur un marchand de glaces, là je n'avais pas pu résister ! J'avais cédé à la tentation et j'avais repris ma balade en mangeant une glace italienne chocolat-vanille. Glace qui n'a, malheureusement, pas durer assez longtemps à mon goût et je résistais à l'envie de faire demi-tour pour en prendre une deuxième.

Je me suis arrêtée un instant devant le cinéma, regardant les différents films à l'affiche en ce moment. Il n'y avait pas grand-chose qui m'attirait. J'allais continuer mon chemin lorsque j'ai entendu une voix familière m'appeler.
©️ By Halloween sur Never-Utopia


____________________________________________
But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Revenir en haut Aller en bas

Co-fondatrice
Chasseur


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 37
Crédit : 1903
Emploi/loisirs : Études en médecine vétérinaire
MessageSujet: Re: Something to Talk About [Feat. Barry Howlett]
Dim 19 Aoû - 14:41
« Something To Talk About »
Anaphiel Winchester & Barry Howlett
C'était une belle journée. Le soleil brillait à l'extérieur, les oiseaux chantaient, les gens se baladaient et moi je n'avais pas de cours aujourd'hui. J'étais libre de faire ce que bon me semblait. Je décidai donc d'aller me chercher un livre à la librairie au centre ville. Ce n'était pas un livre pour les études, mais bien un livre à lire durant mon temps libre. Quand j'avais une minute à moi, je passais mon temps avec Anaphiel, une bonne amie à moi. Enfin, si on pouvait dire amie.

Depuis quelques temps, j'éprouvais des sentiments envers elle bien plus profonds que de la simple amitié. J'ignorais si elle éprouvait la même chose que moi et je n'osais pas lui avouer mon amour pour me retrouver le coeur brisé. Il fallait bien que je le lui dise un jour. Cependant, ce jour n'était pas encore arrivé. Je ne l'avais pas vu depuis longtemps. Je savais que les choses n'allaient pas bien pour elle à la maison alors je ne l'avais pas embêté. Je lui avais tout de même montré que j'étais là pour elle pour ne pas qu'elle se sente seule. Elle savait où me trouver.

Les magasins étaient bondés. Pleins de gens faisaient leurs courses. Je voyais surtout des filles sortir avec plusieurs sacs dans les mains. Fallait croire qu'elles aimaient magasiner. Je ne les comprendrais jamais. Je n'aimais pas les magasins. C'était long, chiant et j'avais mal aux pieds à la fin de la journée. Choisir les articles, les essayer, les enlever et recommencer le même manège. Une horreur !

Je finis par trouver la librairie de la ville. Elle n'était pas si bondée que les autres magasins. Je me demandais pourquoi. Les gens n'aimaient pas lire ? Pourtant c'était diversifiant et ça détendait. Enfin, c'était leur choix. Je savais déjà quel livre j'étais venu chercher. Il suffisait juste d'aller chercher dans la bonne allée. Je m'y rendis et trouvai l'auteur. C'était un livre scientifique sur l'univers. Sa création pour être plus précis. J'avais toujours aimé les sciences. Je pris le livre, allai à la caisse et le payai puis sorti de la librairie.

Alors que je marchais, je vis au loin une chevelure brune familière. Est-ce que c'était Ana ? Je plissai les yeux de sorte de voir un peu plus clairement. Ils s'écarquillèrent lorsque je la reconnu. Mais oui, c'était bien elle ! Avait-elle décidé de sortir de chez elle ? Un sourire se dessina sur mes lèvres et je couru dans sa direction.

« Ana ! Hé, attends ! »

J'arrivai à sa hauteur et plaçai mes mains sur mes genoux, tentant de reprendre mon souffle. Je levai les yeux vers elle et mes lèvres s'étirèrent pour lui offrir un large sourire.

« Salut, Ana. Comment tu vas ? Qu'est-ce qui t'amène ici ? »
Revenir en haut Aller en bas

Nephilim


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 107
Crédit : 3225
Emploi/loisirs : Barmaid ♫
MessageSujet: Re: Something to Talk About [Feat. Barry Howlett]
Jeu 13 Sep - 16:02


Something to Talk About
Feat. Barry Howlett

Il y a des jours où je me demande ce que ça fait d'avoir une vie normale. Le genre de vie ordinaire, sans aucunes connaissances sur le surnaturel. Si on était une famille ordinaire, vivant dans une belle maison dans un quartier résidentiel, une maison avec un grand jardin et une balançoire. Et un chien, un gros chien, comme un labrador ou un berger australien. Loin des démons et des autres créatures plus effrayantes les unes que les autres. Avoir une enfance normale, grandir normalement, aller à l'école, se faire des amis et des ennemis, inviter des amis dormir à la maison ou aller dormir chez des amis. Je me plains de ma vie trop mouvementée en ce moment mais peut-être que dans un univers parallèle je vis une vie normale et je me plains du calme de celle-ci ?

A défaut d'avoir une vie normale je pouvais au moins essayer de passer une après-midi normale. Et puisque je ne travaillais pas aujourd'hui je n'allais pas m'en priver. J'aurais bien invité quelqu'un, Barry peut-être, pour m'accompagner mais je trouvais que ce n'était pas très poli de prévenir à la dernière minute. Je me suis donc rendue au centre-ville seule, je visitais les magasins par curiosité sans rien acheter, enfin si, une glace, bien trop vite engloutie. Il y avait pas mal de monde, ce qui était assez surprenant un jour de semaine. Il faut croire que tout le monde a eu la même envie que moi. J'ai continué à marcher un moment et j'ai fini par m'arrêter devant le cinéma, pour regarder les films à l'affiche. Il n'y avait pas l'air d'avoir grand-chose en ce moment. Pourtant aller voir un film de super-héro cela aurait été bien. Une bonne façon de se changer les idées, mais il n'y en a pas en ce moment, c'est bien dommage. Je devrais peut-être aller m'acheter un film en DVD pour regarder ce soir.

Je m'éloignais du cinéma, me dirigeant vers une rue piétonne avec plusieurs magasins lorsque j'ai entendu mon nom, une voix familière. Je me suis arrêtée net, regardant de tous les côtés pour te trouver, tu courrais vers moi. Je me suis mise à sourire alors que tu arrivais à ma hauteur, visiblement un peu épuisé par cette petite course. Tu me saluais en me demandant comment je vais et ce qui m'amène par ici. Je réalisais alors que ça faisait un moment qu'on ne s'est pas vus. Il s'est passé tellement de choses ces derniers temps, je m'étais un peu coupée du monde.

"Salut ! Eh bien, ça va plutôt bien, merci, et toi alors, comment tu vas ?" Je marquais une pause avant de répondre à ta dernière question. "J'avais envie de prendre l'air. C'est drôle, j'avais voulu t'inviter à venir avec moi justement." Je souriais.  
©️ By Halloween sur Never-Utopia


____________________________________________
But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Revenir en haut Aller en bas

Co-fondatrice
Chasseur


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 37
Crédit : 1903
Emploi/loisirs : Études en médecine vétérinaire
MessageSujet: Re: Something to Talk About [Feat. Barry Howlett]
Dim 28 Oct - 14:36
« Something To Talk About »
Anaphiel Winchester & Barry Howlett
Elle s'était arrêtée et retournée vers moi. Cela faisait longtemps qu'elle et moi nous nous connaissions, mais à chaque fois que mes yeux se posaient sur elle, mon estomac se nouait, mon coeur montait dans les 1000 à l'heure, mes mains devenaient moites et mes mots... oh bon sang, les mots ! C'était une horreur ! Je ne savais jamais ce que je pouvais lui dire. D'habitude, ça sortait tout seul, mais maintenant, depuis que j'avais compris que mes sentiments envers elle avaient changés, lui parler était devenu difficile.

Elle répondit qu'elle allait bien et je voulais la croire, mais je savais que ce n'était pas la belle vie chez elle. Je m'étais redressé après avoir repris mon souffle, les yeux rivés sur les siens.

« Je sais que ces derniers temps, ce n'est pas facile pour toi. Tu m'en as parlé un peu... » dis-je, me massant la nuque, incertain sur la façon de formuler le reste de ma phrase. « Je voulais pas trop t'embêter... Je veux que tu saches que s'il y a quoi que ce soit, je suis là. Tu m'appelles et je cours venir te rejoindre, okay ? » ajoutai-je, lui offrant un sourire.

Elle ajouta qu'elle avait justement envie de m'inviter à venir la rejoindre. Peut-être qu'en effet elle avait envie de me voir ou bien était-ce uniquement par politesse qu'elle disait ce genre de truc. Cela faisait longtemps que l'on ne s'était pas vu et elle me manquait. J'avais laissé des messages vocaux et des textos. Des fois elle répondait et d'autres fois non. Je n'allais quand même pas la harceler juste parce qu'elle ne me parlait pas. Je lui offris un léger sourire et me plaçai à ses côtés, reprenant la marche.

« Tu avais prévu quoi pour ta journée ? » demandai-je, curieux de savoir si elle avait un peu de temps pour moi. « Ça te dirait qu'on regarde un film ensemble ? Ou bien tu aimerais qu'on fasse autre chose ? »

Et merde, c'était mal sorti. La phrase pouvait être interprétée de bien des façons. Genre faire autre chose que se matter un film ou bien... ouep. Mais j'ignorais si elle retournait mes sentiments alors je ne savais pas trop comment elle pourrait l'interpréter. Si ça se trouvait, c'était peut-être moi qui trouvais un double sens à tout ce que je disais. Fallait croire que j'analysais tout ce que je disais quand j'étais avec elle.
Revenir en haut Aller en bas

Nephilim


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 107
Crédit : 3225
Emploi/loisirs : Barmaid ♫
MessageSujet: Re: Something to Talk About [Feat. Barry Howlett]
Jeu 8 Nov - 7:16


Something to Talk About
Feat. Barry Howlett

Je me sentais un peu mal, de ne pas avoir été très présente ces derniers jours. Je savais que je n'étais à ce moment pas de bonne compagnie, déjà pour moi-même, alors pour les autres... Je préfère bien souvent être seule dans ces moments-là, le temps que ça passe. Je devrais peut-être faire des efforts et éviter de m'isoler ainsi. Surtout avec toi. Parce que je te connais depuis longtemps, depuis plus de la moitié de ma vie à vrai dire ! Et parce que je t'appréciais beaucoup, sans doute même un peu trop. Ce dernier point, ça m'effraie parfois.

Tu m'as demandé comment je vais, ce que je suis venue faire ici. Je t'ai répondus que je vais bien, c'était plus facile à dire que de devoir trouver une explication si je disais le contraire. Tu me répondais que tu sais que ce n'est pas facile pour moi ces derniers temps, que je t'en avais déjà parlé un peu. C'est vrai. J'avais expliqué dans les grandes lignes ce qu'il se passait, que mon père était parti et qu'on avait pas de nouvelles, par conséquent que ce n'est pas la joie à la maison. J'avais juste oublié de mentionner certains détails, tout le côté surnaturel en somme. Tu me disais que tu ne voulais pas m'embêter et que tu veux que je sache que tu es là en cas de besoin. Ajoutant que si je t'appelle tu cours pour venir me rejoindre. Je sais que tu es sincère en me disant tout ça et ça me touche beaucoup.

Mes mains commencent à s'élever vers toi pour te prendre dans mes bras mais je me retiens. Ce n'est sûrement pas très approprier. Et ça pourrait peut-être paraître bizarre ? Je me contente alors de simplement poser une main sur ton bras et de te sourire. Un sourire un peu triste mais qui n'en ai pas moins sincère. C'est drôle, comment j'arrive à me sentir bien et en sécurité lorsque je suis avec toi.

"Je sais et.. Je te remercie. Seulement, les choses n'ont pas vraiment changé depuis la dernière fois alors, il n'y a rien de plus à dire, ou à faire."

On commençait à marcher alors que tu me demandais si j'avais quelque chose de prévu aujourd'hui. Puisque je ne travaille pas aujourd'hui, non je n'ai rien de prévu, si ce n'était de finir de lire le dernier Twilight mais ça, c'était loin d'être important ou urgent. Mon coeur bondissait dans ma poitrine, comme un petit oiseau. Parce que tu voulais sûrement passer du temps avec moi.

"Non, je n'ai rien de prévu, pourquoi ?"

Je me doutais que si tu m'avais posé la question c'est parce que tu avais quelque chose en tête. Je ne me suis pas trompée puisque tu me demandais ensuite si je voulais qu'on regarde un film, ou qu'on fasse autre chose. ça sonnait un peu étrange et un peu vague aussi. Je hoche la tête, pour accepter.

"Oui, regarder un film ce serait très bien." Je te souriais, un peu amusée par le fait que tu semblais gêné.
©️ By Halloween sur Never-Utopia


____________________________________________
But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Revenir en haut Aller en bas

Co-fondatrice
Chasseur


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 37
Crédit : 1903
Emploi/loisirs : Études en médecine vétérinaire
MessageSujet: Re: Something to Talk About [Feat. Barry Howlett]
Sam 24 Nov - 13:34
« Something To Talk About »
Anaphiel Winchester & Barry Howlett
Ana répondit qu'elle appréciait, mais que les choses n'avaient pas vraiment changé chez elle. Si elle voulait me parler, je l'écouterais. Je ne la jugerais jamais. Parfois, juste faire évacuer ce que l'on ressentait aidait un peu. C'était toujours mieux quand c'était avec quelqu'un qui nous écoutait et ferait tout pour nous. Elle s'était rapproché de moi, levant les bras, mais se ressaisissant et plaça une main sur mon bras à la place. Il venait de se passer quoi au juste ? Avant, je n'avais aucune difficulté à la prendre dans mes bras et lui donner des câlins, mais là... je sais plus du tout ce que je dois faire.

À la place, je lui offris un sourire qui se voulait doux et réconfortant et lui pris la main.

« En parler peut aider. Hésite pas si tu en as besoin. »

Nous avions reprit notre marche et je lui avais demandé si elle avait quelque chose de prévu aujourd'hui. Elle répondit que non. Mon coeur voulu sortir de ma poitrine en l'entendant prononcer ces mots. Alors elle avait un peu de temps pour moi. Je secouai doucement la tête tout en haussant des épaules, tentant de faire passer la gêne.

« Juste comme ça. Je me suis dit que ça faisait longtemps qu'on s'est pas vu. »

J'avais ensuite enchaîné en lui demandant ce qu'elle voulait faire, sauf que là, la gêne était revenue de plus belle. Ma question était tellement mal sortie ! Je lui offris un faible sourire gêné, heureux qu'elle accepte la proposition. Je n'avais aucune idée derrière la tête, hein ! Je voulais juste passer un peu de temps avec elle. Mon... amie m'avait manqué. Enfin, si on pouvait dire amie.

« Ça te dit qu'on arrête au club vidéo et qu'on se loue un ou deux films ? Je sais pas pour toi, mais il n'y a presque rien d'intéressant au ciné » dis-je, levant une main et pointant du pouce par-dessus mon épaule. « Tu préfères le regarder chez toi ou chez moi ? »

Je disais ça parce qu'il n'y avait presque rien d'intéressant au ciné. Rien qui n'avait piqué ma curiosité. J'aimais bien les films de super héro, mais là... Il n'y en avait pas du tout. Il y avait presque pas avec de l'action et pleins pour filles. Bon, je ne dirais pas non si elle voulait en regarder un, mais j'étais certain que je ne passerais pas un bon moment. Il y avait bien plus de choix de film au club vidéo.
Revenir en haut Aller en bas

Nephilim


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 107
Crédit : 3225
Emploi/loisirs : Barmaid ♫
MessageSujet: Re: Something to Talk About [Feat. Barry Howlett]
Mar 4 Déc - 17:11


Something to Talk About
Feat. Barry Howlett

C'était vraiment adorable de ta part de me demander comment les choses se passent à la maison, j'avais déjà raconté dans les grandes lignes ce qui n'allait pas. Oubliant simplement de mentionner quelques détails. Enfin quelques détails, disons toute la partie surnaturelle de l'histoire. Et c'était malheureusement une très grande partie. Cela aurait été difficile d'expliquer que je ne suis pas humaine, ma mère non plus et mon père ne l'est plus non plus et que je suis née il y a bien moins longtemps que mon apparence le laisse croire ! Sans compter le fait que je vis dans un immense bunker et que tout le monde dans ma famille joue les chasseurs. Et il y avait aussi mon nom de famille, Winchester, qui était connu d'une grande partie des chasseurs. Je devrais plutôt faire un listing de toutes les choses dites normales dans ma vie, plutôt que l'inverse, parce que je pourrais sans doute y passer des heures.

J'ai alors répondu que la situation n'avait pas vraiment changé depuis la dernière fois. Ce qui n'était pas totalement faux en soit. Si on oublie une tentative ratée de soigner mon père et de le ramener à la raison. Encore une chose que je ne pouvais pas vraiment dire, sans avoir l'air d'être complètement folle du moins. J'avais alors voulu te prendre dans mes bras, mais j'avais étrangement hésité et changer d'avis sans réellement comprendre pourquoi. Tu me répondais qu'en parler pouvait aider, de ne pas hésiter si besoin. Je t'ai souri et je t'ai remercié. Seulement je n'avais pas envie d'en parler, ou plus précisément je n'avais pas envie de devoir mentir.

On avait repris notre marche lorsque tu me demandais si j'avais quelque chose de prévu aujourd'hui, j'avais répondu que non. Parce que c'était le cas et que de toute façon j'aurais annulé mes projets dans le cas contraire. Je te demandais pourquoi cette question et tu m'expliquais que c'était juste comme ça, parce que l'on ne s'était pas vu depuis un longtemps.

"Oui, c'est vrai." Puis j'ai ajouté, sans trop savoir à qui je m'adressais, toi ou moi-même. "Peut-être un peu trop longtemps."

J'acceptais ensuite ta proposition de regarder un film ensemble. C'était une très bonne idée. Tu me demandais si ça me disais que l'on aille louer un ou deux films au club vidéo, ajoutant que tu trouvais qu'il n'y avait rien d'intéressant au cinéma. C'est vrai qu'en ce moment on ne peut pas dire que ce soit la folie, aucun film à l'affiche n'a attiré mon attention. J'allais répondre quand mon attention a été attirée par un homme devant nous. Son visage. Je saurais bien incapable de le décrire, le seul mot qu'il me venait à l'esprit c'était démoniaque. Je me suis raidie, tendue comme un arc, serrant les mâchoires, alors qu'il passait à côté, on se dévisageait mutuellement. Il m'a fait un sourire qui n'augure rien de bon avant de continuer sa route, ou faire croire qu'il continuait sa route. J'avais un mauvais pressentiment, il devait m'avoir reconnue, ou du moins savoir ce que je suis. J'ai reporté mon attention sur toi, essayant d'agir comme si de rien était en cachant mon inquiétude.

"Oui on peut faire ça, tu as raison il n'y a rien d'intéressant au cinéma en ce moment." Je marquais une pause puis j'ajoutais, affichant un sourire un peu forcé. "Un film de super-héro ça pourrait être bien."

Puis tu me demandais où je préférais aller. Vu ce qu'il venait de se passer à l'instant avec ce démon, j'aurais eu tendance à dire chez moi, mais vu l'endroit où je vivais ce n'était pas une option. En tout cas il valait mieux partir d'ici rapidement. Trouver une excuse, vite. Du monde à la maison ? Oui, j'imagine que ça peut le faire. Même si je me sentais coupable.

"Oh, il y a du monde chez moi ce serait sans doute trop bruyant."
©️ By Halloween sur Never-Utopia


____________________________________________
But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Revenir en haut Aller en bas

Co-fondatrice
Chasseur


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 37
Crédit : 1903
Emploi/loisirs : Études en médecine vétérinaire
MessageSujet: Re: Something to Talk About [Feat. Barry Howlett]
Mer 23 Jan - 0:40
« Something To Talk About »
Anaphiel Winchester & Barry Howlett
C'est alors que je vis un homme passer à côté de nous. Ana se tendit et les deux se dévisagèrent. Fronçant doucement les sourcils, je ne dis rien, me demandant ce qu'il venait de se passer et reportai mon attention sur Ana. Qui était cette personne ? J'avais un énorme présentement dans le creux de mon estomac et je voulais partir d'ici au plus vite.

Une chose que je n'avais jamais dit à la fille que j'aimais était que je chassais le surnaturel. Et si elle me prenait pour un fou ou ne voulait plus jamais me parler ? Je ne le supporterais pas. Elle était ma meilleure amie et les sentiments que j'éprouvais envers elle étaient forts. Il faudrait bien que je le lui dise un jour, mais je préférais le cacher le plus longtemps possible. Cela expliquerait mes disparitions soudaines, les blessures un peu partout sur mon corps, mes longues heures de sommeil entre la chasse, les études et le boulot. Elle obtiendrait des réponses à ses questions, mais serait-elle capable de l'accepter ?

« Allons-y » dis-je avec un sourire, me mettant en marche direction le club, souhaitant partir de cette section du centre commercial le plus rapidement possible.

Je regardais souvent derrière moi pour m'assurer que le mec ne nous suivait pas. Je ne l'avais pas revu, mais j'avais cette étrange impression qu'il se cachait. Je n'avais pas peur. Enfin, si. J'avais peur pour Ana. Je ne voulais pas qu'elle soit blessée. Nous arrivâmes enfin au club vidéo. J'ouvris la porte afin de laisser Ana entrer en premier et la suivit.

Devant nous, il y avait une caisse où un mec en uniforme tapant à l'ordinateur, entrant des codes de film dans leur système. Un peu plus loin, il y avait des rangées de DVD de toutes sortes. Dans une autre section, il y avait des jeux vidéos à louer ou bien à acheter. Près de la caisse, il y avait des films à acheter, des friandises et même des petites peluches. Non, mais pourquoi la peluche ? Au cas où les filles avaient peur en regardant un film d'épouvante ? Au bien pour permettre à un enfant de rester tranquille ? Ce n'était que du marketing pour faire de l'argent. Qu'importe. Elles étaient adorables.

Nous marchions dans les allées, à la recherche de film de super-héros comme Ana l'avait suggéré. Une des raisons pour laquelle je l'aimais. Elle était comme moi avec les super-héros. Il y avait des nouveautés et largement plus de choix. Du coin de l'oeil, je remarquai mon super-héros préféré. Non, mais il l'on sorti le film la Ligue des Justiciers ? Trop cool !

« Pas pu m'en empêcher ! » rigolai-je. « Tu veux le regarder avec moi ? Ça fait un moment je voulais le voir »

Nous trouvâmes un film qu'elle voulait voir et fit un dernier tour pour nous assurer qu'il n'y en avait pas un troisième qui nous intéressait. Nope. Direction la caisse.
Revenir en haut Aller en bas

Nephilim


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 107
Crédit : 3225
Emploi/loisirs : Barmaid ♫
MessageSujet: Re: Something to Talk About [Feat. Barry Howlett]
Mar 5 Fév - 13:22


Something to Talk About
Feat. Barry Howlett

Je n'ai pas pu m'empêcher de dévisager également ce démon qui nous dépassait. On s'est dévisagés mutuellement jusqu'à ce qu'on ne puisse plus suffisamment tourner la tête pour continuer à le faire. Son expression ne me disait rien qui vaille. Il savait ce que j'étais, comme je savais pour lui. J'étais presque certaine qu'il allait revenir. J'espérais qu'on allait partir assez rapidement pour qu'il n'aie pas le temps de voir où l'on allait. J'ai reporté mon attention sur toi. Je devais faire bonne figure, cacher mon inquiétude, j'étais tendue comme un arc, ça n'aidait pas. J'espérais que tu n'avais pas remarqué cet échange. Tu ne m'as pas demandé si je le connaissais, j'en déduisais donc que tu n'avais pas fait attention. Heureusement.

Ce n'était pas plus mal, que tu n'aies rien demandé. Je n'aurais pas aimé devoir mentir un inventant je ne sais quelle excuse. J'étais bien lassée de tous ces secrets, toutes ces cachotteries. Je ne pouvais parler de moi, ou parler de ma vie, librement. Je ne pouvais pas dire ou faire ce que je voulais. Je devais toujours tout surveiller, la moindre parole, le moindre geste. A la longue, c'est particulièrement épuisant. Pendant un instant je me disais que si tout le monde était au courant pour le surnaturel, ça rendrait les choses beaucoup plus simples. Beaucoup plus angoissantes également... Non, la vérité c'est que cela aurait été bien mieux si j'avais été une fille normale, humaine, ignorant tout du surnaturel.

Je t'ai suivi jusqu'au videoclub, me montrant peut-être un peu trop silencieuse sur le trajet. J'avais l'esprit préoccupé par se démon et la gorge nouée par l'angoisse qu'il puisse attaquer maintenant. On était dans un lieu public, mais un démon se souciait-il de ça ? Tuer des innocents, qui étaient simplement au mauvais endroit au mauvais moment. Il verrait sans doute ça comme des dommages collatéraux... Je me méfiais tellement que j'avais l'impression que des yeux avaient poussés dans mon dos ! Je me retenais pour ne pas regarder derrière nous.

Lorsque nous sommes arrivés tu m'as laissée entrer la première, je t'ai remercié et je t'ai souri. Instinctivement je regardais les personnes présentes. Un homme à la caisse, en train d'utiliser l'ordinateur, un autre dans le rayon des jeux-vidéos et deux adolescentes devant le stand des nouveautés. On s'est retrouvé devant les films de super-héros. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il y avait l'embarras du choix. Tu as rapidement trouvé ton bonheur, tu as pris le DVD en disant que tu n'as pas pu t'en empêcher. Ta blague me détends un peu. Tu me demandes ensuite si je veux le regarder.

"ça ne m'étonnes pas, étrangement." Je ris aussi. "Va pour Justice League."

Et puis je ne tarde pas à trouver rapidement un film qui attire mon regard. Ant-man, j'en avais entendu parlé. Alors c'est décidé, moi je choisissais celui-là. On verra si nous avons le temps de regarder les deux, sinon ce sera toujours une excuse pour se revoir et regarder le deuxième. Mon petit doigt me dit qu'on allait regarder la ligue des justicier en premier ! Je pensais alors qu'on serait tranquille, il ne restait qu'à payer et partir. Pourtant c'est justement à ce moment-là que le démon est entré, cette fois il n'était plus seul. Oh non, non. Deux de ses congénères l'accompagnait. Je doutais qu'ils soient simplement venus pour une visite de courtoisie. Cette fois l'affrontement semblait inévitable.
©️ By Halloween sur Never-Utopia


____________________________________________
But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Something to Talk About [Feat. Barry Howlett]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernatural - Darkest Hour :: Around the world :: Philadelphie :: Centre ville -