Ship du mois

Pseudo

Pseudo

Le forum a ouvert le 23/10/2017
Déconseillé au -16 ans. Peu contenir des sujets crus
Inspiré de la saison 10 de Supernatural. Risque de Spoil
Design créé par Hesa (Dean Winchester) ainsi que le codage des catégories, qeel, panneau latéral + + pa
Codage de la PA créé par Laue (Phaliel) ainsi que Hesa(Dean) pour le background.
Codage de la liste des membres par Crush, ainsi que la navigation.
Les codes et le design sont la propriété de DH. Merci de respecté le travail des admins en ne les recopiant pas.
Le corps imbibé de sang - Thot

Supernatural - Darkest Hour

Supernatural - Darkest Hour
 
Ouverture du forum!!! [10-23-2017]
Merci de privilégier les personnages importants de la série ainsi que les postes vacants.
Pensez à voter pour les TOP sites, ça nous aide énormément à faire connaître le forum!
Merci de privilégier les groupes Créatures, Dieux Païens et sorciers
Nous avons ouvert une section rp délires. Ils n'affectent pas vos personnages. C'est ICI

Le corps imbibé de sang - Thot

 :: Philadelphie :: Quartier industriel Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Shapeshifter

Messages : 26
Crédit : 81
Jeu 13 Sep - 14:55

Le corps imbibé de sang


Il y avait cet humain, et il y avait moi. Nous étions deux dans cette rue de Philadelphie. Ce n'était pas une grande rue, quasi une impasse, simplement un raccourci. Elle menait à des minuscules résidences, des immeubles coincés, et qui pour la plupart, sentaient mauvais. Je n'aimais pas passer dans cette rue, mais je l'utilisais comme raccourci pour rentrer.
Il y avait donc cet humain. Ce n'était pas la première fois que je le voyais. Mais j'avais décidé que ça serait la dernière fois. Je savais qu'il était juste humain. Je l'avais assez observé pour ça. Je lui avais même posé des questions de façon énigmatiques. Il n'avait rien de particulier, mais il puait. Il puait, il buvait, et il m'avait déjà crié dessus deux fois. Il ne savait pas ce que j'étais, mais j'allais le libérer de ce monde où il n'avait pas sa place.
Et quitte à faire, je pouvais bien lui faire un peu peur. Alors je l'ai emmené dans un endroit vide, du quartier industriel. Il m'a suivi parce qu'il croyais que j'étais une belle rousse, comme il les aimais. Je le savais parce que j'ai pris son apparence un jour, pour pouvoir savoir. J'étudiais toujours mes proies. Et celle-ci avait des goûts merdiques.

J'étais donc une rousse, grande, quand je l'ai tué. Enfin non, quand je lui ai fais mal, d'abord. Là, dans ce parking désert où personne ne nous voyais, parce que j'avais fais en sorte qu'il n'y ait rien, pas même des caméras. Je n'étais pas stupide. Et même si avant, je ne savais même pas ce que c'était qu'une caméra, maintenant je faisais attention. Parce que si une caméra prenait mon visage, mes yeux allaient luire.
Je ne voulais pas que ça arrive.
J'étais cette rousse, qui bientôt fut couverte de sang. Mais j'aimais ça. J'aimais voir cet homme couiner alors que je lui bloquais la bouche, j'aimais le voir souffrir, me supplier du regard d'arrêter. J'aimais ça, parce que je savais que c'était ce qu'il voulait de moi.
Et ça le punissais. D'être cet alcoolique qui aurait du depuis longtemps finir en prison.

J'étais comme un chasseur d'humain, à y réfléchir. Je me laissais sourire à cette penser, et j'enfonçais la lame de mon couteau un peu plus profondément. La rousse auquel j'avais pris l'apparence serait accusée de mon crime, et je m'en délectais d'avance. J'avais même prévu qu'elle n'ait pas d'alibi. Je prévoyais toujours tout. Ou au moins, j'apprenais de mes erreurs pour ne pas les refaire.
Bientôt, je sentis venir le dernier souffle de cet homme insipide, et comprit que le jeu était terminé.
Je me reculais. J'étais couvert de sang, mais il me suffisait de changer d'apparence pour être propre comme un sou neuf.
Même si je savais ce que cela signifiait, et le moment de nettoyage n'allait pas être de tout repos. Mais j'avais pris l'habitude. Parce que derrière moi je laisserais quand même la trace de mon changement.
Je changeais d'apparence, redevenant Oliver, et me laissais observer mon art. Je n'avais plus qu'à nettoyer ce qui m'arrangeait, à ajuster la scène.

J'étais entrain de faire ça, avec des mains qui n'étaient pas celles d'Oliver, et de quoi retenir mes cheveux, quand l'envie de continuer m'a prise. Juste tuer comme ça ne me suffisait pas.
J'eus un sourire, et décidais de rendre ce corps artistique. Je dessinais avec, sans prendre conscience que j'étais couvert de sang. Pas trop non plus, mais suffisamment pour que je doives encore utiliser mes pouvoirs.

Mais avant de pouvoir le faire, j'entendis un bruit et me retournais. Il y avait quelqu'un, et si c'était le cas, je devais vite me cacher.... Ou bien j'avais un nouveau meurtre à me mettre sous la dent.
Oh...Ça serait avec plaisir.
Je ne bougeais pas, prêt néanmoins à me défendre s'il s'avérait que mon assaillant prenait peur ou quelque chose du genre. En position de défense, j'attendais, comme un félin attend son futur festin.

KoalaVolant

____________________________________________

Enosh

Oliver Cartwright

Je suis gentil et mignon

Je suis méchant et je mords

Revenir en haut Aller en bas

Dieu Païen


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 65
Crédit : 98
Emploi/loisirs : Professeur de bioingénierie
Sam 15 Sep - 13:51

Le corps imbibé de sang

feat Thot & Nosh

Je sais ce que vous vous demandez. Comment le dieu de la connaissance et sagesse, le grand Thot, qui pouvait se téléporter où il voulait, a pu finir ici. La réponse est très très simple! J'en ai aucune idée! Ok. J'ai peut-être une petite idée. Voyez vous, j'aime bien lire. Et quand je lis, je me perds. Bon... Est-ce vraiment la raison pourquoi je me suis retrouvé dans ce coin perdu de la ville avec personne autour sur des kilomètres? Non. Évidemment non. Mais je ne vais quand même pas avouer que je traquais un mort-vivant! Hey! Je suis pas fou!

Vous savez, parfois, la connaissance, c'est plus dans le ventre que dans la tête. Vous savez ce sentiment... quand vous savez sans savoir? Que vous savez que vous devez vous rendre à cet endroit à ce moment, que vous sachez que ce gars est pas si gentil qu'il en a l'air? C'est ce que j'ai ressenti en lisant mon Death Note et je devais voir cet homme mourir. Je devais comprendre comment on pouvait mourir aussi cruellement alors qu'il était dans un endroit désert!

Alors je suis là, dans un stationnement désert, bien caché dans l'ombre alors que j'observais la scène devant moi. Une femme tuer un homme... puis devenir le truc le plus mignon que je n'ai jamais vu. Un jeune homme. Tout petit, tout mignon. Encore plus que deux chatons qui se font des câlins! Je l'observe en silence alors qu'il s'amuse dans le sang de sa victime comme un enfant dans une flaque d'eau. Et je ne peux plus rester cacher.

Je me fais découvrir et souris tendrement en le voyant prendre une position défensive. Oh... le chéri à peur... C'est encore plus mignon! J'avance lentement, levant mes mains en l'air comme signe de non-agression. Je m'arrête à quelques mètres, voulant lui laisser de l'espace pour fuir, si jamais. Ce n'est qu'un petit animal effrayé... je ne veux pas lui faire du mal! Je veux l'adopter...

-Salut, petit. C'est tout un chef-d'oeuvre que tu viens de faire, hm? Mais où sont mes manières. Je suis Thot... Et toi mon cher? Quel est ton nom?

Je lui sourit gentiment avant de faire quelques pas vers lui, lentement, calmement, prenant bien soin de m'arrêter s'il va pour fuir ou m'attaquer.

-Je ne suis pas comme lui... Je suis comme toi. En quelque sorte... Je ne suis pas humain. Tu peux me faire confiance, petit... Je te ferais pas de mal. C'est loin de ce que je désirs faire... Je veux t'aider en fait.

____________________________________________

Thot

Fun really isn't something one considers when balancing the Universe. This does put a smile on my face.


Carte d'affaire:
 
Revenir en haut Aller en bas

Shapeshifter

Messages : 26
Crédit : 81
Dim 16 Sep - 14:45

Le corps imbibé de sang


Je suis prêt à tuer, parce que tuer m'amuse, et que je n'ai pas envie d'avoir des témoins. Je sais ce que c'est que d'être un monstre, pourchassé. J'observe ma nouvelle proie avec presque un peu de faim, de sang, de meurtre. C'est un vieux, ça devrait être possible, bien qu'il semble dans la force de l'âge. Mais ça ne veux rien dire.
Mais il n'a pas peur. Il ne semble pas reculer, il a une drôle de réaction, et je fronce les sourcils, dans l'incompréhension. Est-il stupide ? Je suis prêt à attaquer, approche encore.

Mais à la place de continuer d'avancer vers moi, il se met à me parler, il me salue en disant que je suis petit, mais il n'a aucune conscience de ce que je suis vraiment. Sauf s'il m'a vu. Et le voilà qui parle de mon meurtre comme un chef d'oeuvre. Je songe au fait que certaines fois, quand je tuais quelqu'un, personne n'était surpris, personne ne disais rien, et que la personne témoin était en vérité aussi un meurtrier. C'est arrivé une ou deux fois. C'était étrange, mais c'était des humains, je les avais tués quand même.

Il se présente parce qu'il est fou et idiot, et moi je ne compte pas lui répondre. Ou plutôt si : je vais pour lui répondre en le coupant plus vite qu'il n'aurait le temps de s'en rendre compte. Mon sourire s'élargit un peu, à cette idée.
Je le vois qui approche encore, je me tiens prêt, et au moment où je vais pour l'attaquer, il me donne une information qui me fait m'arrêter. Ce n'est pas un humain.

Je l'observe, hésitant. Il m'est arrivé une fois que quelqu'un me dise ne pas être humain alors qu'il l'était parfaitement, alors maintenant je me méfiais, tout simplement. Mais il veux m'aider, je peux lui faire confiance et il n'est pas humain.
J'ai encore un instant d'hésitation, avant de détendre ma position.

- Je suis Oliver.

Ce n'est pas mon vrai nom, mais j'ai encore ce doute, et jamais je ne donnerais mon essence même, mon véritable nom - qui n'était pas celui qu'on m'avait probablement donné à la naissance en vérité -, à quelqu'un sans le connaître. Donc Oliver. C'était ce nom que je portais pour les doutes et les humains.

- Si tu n'es pas humain, qu'est ce que tu es ?

J'attendais la réponse pour vérifier, et pour le reste, d'autres questions me venais. Je restais vers mon cadavre encore frais, qui sûrement commençait lentement à se désintégrer déjà.

- Pourquoi tu veux m'aider ? Il est déjà mort.

Mon regard se fait neutre, parce que ça ne me semble pas logique, je montre le corps, et son sang dégoulinant. Il était tellement minable, c'en est presque dégoûtant.
Et je me demande si je dois être moi avec ce "Thot" ou si je dois encore hésiter. J'attendais ses réponses, et je savais, qu'après, j'y réfléchirais.

KoalaVolant

____________________________________________

Enosh

Oliver Cartwright

Je suis gentil et mignon

Je suis méchant et je mords

Revenir en haut Aller en bas

Dieu Païen


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 65
Crédit : 98
Emploi/loisirs : Professeur de bioingénierie
Mar 18 Sep - 20:41

Le corps imbibé de sang

feat Thot & Nosh

Il semble plutôt hésitant, le petit meurtrier. Il reste silencieux tout le long de mon monologue jusqu’à ce qu’il me dise enfin son nom. Olivier donc… un petit Olivier. C’est encore plus mignon. J’adore ce prénom. Olivier. C’est un nom magnifique. Je souris doucement, essayant de rester ouvert et non-menaçant. Je ne veux pas effrayer. Surtout qu’il semble tellement sur ses gardes, tellement hésitant quant à ma condition. Je peux le comprendre après tout. Les humains ont pris l’habitude de tuer tout ce qui bouge sans poser de questions avant. Moi aussi, si je n’étais pas un puissant dieu, mais plus un… faible… ché pas… loup-garou, je ferais attention aux étrangers… ou pas. Je me connais, je ferais le con malgré tout.

Alors je ne lui en veux pas de rester sur ses gardes et limiter les données qu’il me donne, me posant même des questions pour s’assurer de qui… qu’est-ce que je suis. Certains disent que seuls les plus forts survivent, mais c’est faux. Les plus forts, les plus intelligents et les plus chanceux survivent. Et ce gamin est intelligent. Du moins, il m’en donne l’impression et c’est déjà un bon début.

-Je t’ai dis. Je suis Thot. Tu ne connais pas Thot? Je me sens vieux là…

Je souris un peu plus et lui fait un léger clin d’œil avant de m’approcher un peu plus, lui laissant quand même de l’espace privé. Je ne suis pas une brute quand même.

-Je suis un ancien dieu. …Je le suis encore, juste… pas aussi… remarqué qu’avant. Je ne te veux pas de mal, Olivier. Vraiment. Je trouve ton travail fabuleux. Les humains sont trop nombreux de toute manière alors un ou deux de moins par jour… ça change rien. Surtout si ça te fait du bien à toi.

Je m’assoie à même le sol et l’invite à faire pareil avant de lever les yeux vers le ciel, cherchant pour les étoiles cachées par la pollution lumineuse. Je sais très bien où sont chaque petit point lumineux dans le ciel même sans les voir, mais… observer les étoiles m’a toujours calmé et donné de l’énergie.

-Je veux t’aider parce que tu es tout sale. Si tu gardes sont sang sur toi, ils vont te trouver. Le pire, c’est sous les ongles et les cheveux. On voit pas toujours et ça sèche et après ils grattent et trouvent et… La merde quoi. Et… je sais pas. J’ai pas envie que tu sois dans la merde.

Je tourne la tête vers lui et souris gentiment avant de faire apparaître mon livre de magie dans ma main. Je l’ouvre et fouille un moment avant de trouver une formule pour nettoyer. Voilà. C’est ça qu’il me faut, ça devrait aider pour nettoyer. Je crois… …Ou alors c’est la formule pour faire exploser des trucs? Je confonds toujours les deux! Hahaha!

-Alors… tu veux mon aide ou non, petit? Je pourrais même faire plus que juste te nettoyer. Tu as faim peut-être? Je peux te faire de la nourriture. Ou bien un chocolat chaud! Hm? Qu’ent dis-tu? Je fais les meilleurs chocolats chauds. Satisfaction garantie!

____________________________________________

Thot

Fun really isn't something one considers when balancing the Universe. This does put a smile on my face.


Carte d'affaire:
 
Revenir en haut Aller en bas

Shapeshifter

Messages : 26
Crédit : 81
Hier à 10:22

Le corps imbibé de sang


Je fronçais les sourcils, parce que je savais que quelque chose m'échappais. Il disait être Thot, comme si j'étais censé savoir ce que ça voulait dire, mais je n'avais jamais entendu parler d'aucun Thot. Je le vis approcher, sans savoir ce que je devais comprendre par le fait d'être Thot, mais il me donna la réponse dont j'avais besoin : il était un dieu. Je savais que Lui avait parlé des dieux dans son journal, rapidement, pour en avoir rencontré un. Mais je ne connaissais pas grand chose aux mythologies. Je connaissais simplement un ou deux comme Zeus, par exemple. Il me semblait que c'était un des plus connus. Thot disait donc être un dieu. C'était le premier que je rencontrais. J'avais compris, il y avait quelques temps, qu'être un dieu ça devait être quelque chose d'important. Que ce n'était pas n'importe quoi. Qu'ils étaient des êtres multiples aux points faibles divers, quand moi il suffisait d'avoir un objet en argent pour m'effrayer.
Etait-il vraiment un dieu ? Je doutais déjà un peu moins, maintenant qu'il m'avait donné sa nature. Et puis, il ne reculait pas, et même s'il approchait il ne tentait pas de me faire mal. Je baissais lentement ma lame, mais j'étais prêt à attaquer s'il s'avérait qu'il ne faisait que me mentir. Je me savais assez rapide pour me défendre

Mais il poursuivait, précisant qu'il trouvait que tuer des humains c'était utile. Je me détendis doucement. Je commençais à le croire. S'il était une créature, et qu'il ne m'arrêtait pas je n'avais aucune raison de rester encore méfiant. Je lui fis un petit sourire, content qu'on puisse me comprendre. Content qu'on puisse m'encourager. Alors je me détendis, et redevint naturel.
Mon sourire se laissa élargir, et je le vis s'asseoir, me mettant devant lui, me rapprochant un peu, avant de m'asseoir à mon tour, doucement, posant ma lame au sol.

Maintenant j'étais curieux. Qu'est ce que c'était être un dieu ? Qu'est ce qu'il pouvait faire ? De quoi était-il le dieu ? De quelle mythologie ? Est ce que tous les dieux existaient ? Est ce qu'il avait connu Lui ? Je doutais que la réponse à cette dernière question fut positive, et ne connaissant pas vraiment le réel nom de Toi, je ne pouvais pas lui demander.
Je rougis un peu quand il parla du fait que j'étais sale. C'est vrai qu'à vouloir encore profiter, j'avais sali mon actuelle apparence. Je faisais un meurtrier bien piteux. Bien que je pouvais me laver facilement, j'avais pris des risques un peu inutile. Mais je fus heureux de voir que Thot savait pleins de choses. Il savait où allait le sang, et j'appris pour les ongles. Je savais que ça m'arrivait d'en retrouver, mais je ne savais pas si ça arrivait à chaque fois.

Et il était gentil, ce dieu. Il voulait pas que j'aie de problème. Ca me fit un peu plus sourire et fut soudain surpris de le voir faire de la magie, en faisant apparaître un livre.
Pour le moment je n'avais encore rien dit, mais j'étais presque un peu timide, de rencontrer une créature qu'on m'avait souvent décrite comme "extraordinaire".

- Merci monsieur Thot. C'est gentil de vouloir m'aider. Je suis désolé de ne pas vous connaître, mais je n'ai jamais vu de dieu, et... Je n'ai jamais pu les apprendre.

J'avais changé de façon de parler, j'usais plus de politesse, parce que je supposais qu'un dieu devait mériter un pareil respect. Je ne voulais pas qu'il se fâche parce que j'aurais manqué de respect. Je n'étais qu'un polymorphe, après tout...
Je ne donnais pas des détails sur la façon dont j'avais pu vivre pendant de nombreuses années. Enfin je supposais de nombreuses années. Je n'avais pas vraiment cette notion de temps qui semblait cher aux humains. Ne gardant jamais la même apparence, j'ignorais jusqu'à mon âge. Et je n'aimais pas dire que j'avais vécu dans une cave. Un jour je l'avais dit à une créature, et je n'avais pas aimé sa réaction.

- Je veux bien votre aide. Je pensais me laver tout seul, mais c'est aimable à vous de vouloir m'aider. Ce qui me pose aussi problème c'est...Ma nature. Ça laisse des résidus, qui sont parfois difficile à enlever.

Je montrais la flaque de ce qui restait de mon ancienne apparence.
Le dieu me demanda si je voulais manger aussi, et j'eus un petit sourire alors qu'il me proposait un chocolat chaud. Je me rappelais d'une apparence où j'avais pu profiter pour en boire régulièrement.

- Je veux bien un chocolat chaud. J'aime bien ça. Vous êtes vraiment gentil, monsieur Thot. Est ce que tous les dieux sont comme vous ? Je voudrais bien en savoir plus...

Je jouais avec ma lame, content de pouvoir parler avec quelqu'un d'aussi bon avec moi. Je regrettais un peu d'avoir pu essayer de l'attaquer. J'espérais qu'il ne m'en voulais pas. Jamais je ne m'en prendrais aux créatures. Nous étions similaires. Et même si certaines ne m'appréciaient pas, moi je m'efforçais de toutes les aimer. Surtout celles qui avaient le plus de mal avec leur apparence.
Cela faisait longtemps que j'avais décidé que ce n'était pas aux humains de décider d'à quoi on pouvait ressembler.

KoalaVolant

____________________________________________

Enosh

Oliver Cartwright

Je suis gentil et mignon

Je suis méchant et je mords

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernatural - Darkest Hour :: Philadelphie :: Quartier industriel -