Ship du mois

Pseudo

Pseudo

Le forum a ouvert le 23/10/2017
Déconseillé au -16 ans. Peu contenir des sujets crus
Inspiré de la saison 10 de Supernatural. Risque de Spoil
Design créé par Hesa (Dean Winchester) ainsi que le codage des catégories, qeel, panneau latéral + + pa
Codage de la PA créé par Laue (Phaliel) ainsi que Hesa(Dean) pour le background.
Codage de la liste des membres par Crush, ainsi que la navigation.
Les codes et le design sont la propriété de DH. Merci de respecté le travail des admins en ne les recopiant pas.
De la volonté d'apprendre à un chasseur à chasser - Thomas

Supernatural - Darkest Hour

Supernatural - Darkest Hour
 
Ouverture du forum!!! [10-23-2017]
Merci de privilégier les personnages importants de la série ainsi que les postes vacants.
Nous sommes à la recherche de Rowena, Jody, Bobby et bien d'autres!
Pensez à voter pour les TOP sites, ça nous aide énormément à faire connaître le forum!
Nous avons ouvert une section rp délires. Ils n'affectent pas vos personnages. C'est ICI
Merci de privilégier les groupes Créatures, Dieux Païens et sorciers

De la volonté d'apprendre à un chasseur à chasser - Thomas

 :: Philadelphie :: Autour de la ville :: Forêt Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Divinité Païenne


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 164
Crédit : 1952
MessageSujet: De la volonté d'apprendre à un chasseur à chasser - Thomas
Mar 18 Sep - 3:52

De la volonté d'apprendre à un chasseur à chasser


Dans ce monde, il y avait les humains, et les créatures. Nous n'étions pas en totale opposition, et je ne me considérais pas moi même comme une créature, du moins, pas au sens péjoratif du mot. J'étais né comme ressemblant à un humain, j'avais toujours vécu avec eux, presque pour eux - bon surtout pour Zeus aussi - et j'avais presque leur sensibilité. Voire même plus de sensibilité qu'eux. Moi, au moins, je savais encore profiter du monde qui m'entourais, m'arrêtant parfois pour continuer de le contempler. Je savais qu'il me manquait des choses qui ferait de moi un véritable humain, mais nous n'étions pas si éloignés, vous et moi - a moins que la personne qui lisait cela n'était pas humain, ne se sentait pas humain, qu'est ce que ça fait d'être otherkin? -.
Cela n'empêchait pas les humains de vouloir me chasser. Seulement, j'étais d'une espèce toute particulière : pour pouvoir se débarrasser de moi, il fallait trouver mon point faible qui n'était pas le même pour tous les dieux. C'était pour dire : j'ignorais même quel étaient les points faibles de certains de mes frères et soeurs, ou même de mon propre père - lui voler son éclair ?-.

Le mien (les miens, d'ailleurs), je le connaissais. Et d'ailleurs, j'avais longtemps soupçonné que c'était un chasseur qui m'avait volé mes sandales ailés, pensant que c'était de là que venait mon point faible. Il n'était pas si loin, puisque sans cela je ne pouvais plus réellement voler. Obligé de juste léviter au moyen de tatouages. Mais il n'avait jamais pensé, ou eut l'occasion de me voler mon caducée et de me transpercer avec.
Oh, bien sûr, je gardais des cicatrices de diverses rencontres avec des chasseurs, montrant que mon immortalité n'était pas tout à fait juste. Mais j'étais un des dieux les plus simples, et les armes humaines me blessaient. Dans certaines conditions. Bien évidemment.

Bref, toujours est-il que si j'étais l'un des dieux les plus humains, si je vivais encore, c'était bien qu'il y avait une raison. Et celle-ci était claire : on ne pouvais pas me tuer n'importe comment non plus.

Là, vous vous demandez de suite, pourquoi toute cette introduction sur les moyens de tuer un dieu, de quoi donc Hermès va-t-il encore nous parler dans son rp, qu'est ce que c'est encore que ce titre? Ou bien vous avez lu le sujet qu'il faut, et comprit de suite où je voulais en venir et ce qui allait se passer. Ou bien même, et c'est là le plus logique, la personne qui lis ces mots sait que derrière elle va me répondre avec le petit chasseur, l'amusant, petit chasseur, que j'observais depuis quelques jours.

C'était la base du lien, voyez vous : j'allais enquiquiner ce garçon pour qu'il apprenne à se défendre.

Surprenant qu'un dieu, capable ainsi de se faire tuer un jour par ce même chasseur, lui apprenne quelques trucs. Mais je trouvais le défi amusant. Et je n'avais pas peur pour ma vie. C'était presque une...Comment vous appelez ça de nos jours ? Mais si, vous savez dans les vidéos abrutissantes que vous observez ? Il faut dire que la plupart qui sont sur cette expression que je retrouve ne volent pas bien haut... Ah, je ne retrouve pas. Ah si ! Expérience sociale.

Lâchez pôces bleus, car nous allions faire une expérience sociale.

C'était en pensant à cela, que j'étais apparu non loin de ce garçon. Pour le moment j'ignorais son nom. Simplement, je l'observais de loin, comme je le faisais souvent. Je le voyais vivre sa vie, et m'amusais bien. Et je savais surtout qu'il était la personne idéale pour mon expérience. Qu'il n'était pas un fou furieux aimant tuer parce que c'est drôle de tuer.
Seulement, je gardais toujours mes distances, avant cela. Préparant le terrain.
Mais aujourd'hui, et comme je le faisais parfois, je décidais d'agir, d'intervenir, arrêtant de vagabonder, de le stalker.

Remettant mes cheveux bouclés en arrière, resserrant la cravate que je portais ce jour là, comme pour me faire beau devant lui, je l'observais faire son activité de chasseur, que je laissais le soin à la personne qui le jouait de décrire, et tapotait son épaule :

- Heeeey ! Comment ça va, gamin ?

Gamin. En apparence, je faisais quasi son âge, peut-être un peu plus vieux. Mais je savais qu'en terme d'âge réel,  il n'était qu'une poussière comparé à moi. Au fond, il aurait eut la cinquantaine, que je l'aurais probablement appelé gamin également.

- J'ai un truc à te proposer ça te dit ?

Et bien sûr je n'étais pas choqué par ce que je voyais, je n'allais pas hurler au scandale, l'arrêter, courir partout. En fait, je popais comme si ça n'avait aucun rapport, comme si tout était logique.
Et je devais bien avouer que j'adorais quand je faisais cela.

____________________________________________

Dieu ne joue pas aux dés, mais peut-être qu'il joue au bilboquet.


Parce que moi madame j'ai un nouveau travail:
 
Revenir en haut Aller en bas

Chasseur


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 164
Crédit : 2020
Emploi/loisirs : Apprenti Chasseur, ça compte ?
MessageSujet: Re: De la volonté d'apprendre à un chasseur à chasser - Thomas
Dim 28 Oct - 5:37


De la volonté d'apprendre à un chasseur à chasser
Feat. Hermès

J'essayais d'en apprendre un maximum sur tout ce qui concerne le surnaturel, sur le monde et les créatures qui le peuplent. Dieu sait que j'avais sérieusement besoin d'entraînement et d'apprendre. Parce que j'avais vécu une très grande partie de ma vie sans jamais rien savoir de tout ça et j'étais perdu. Je savais que ma nouvelle famille n'avait pas vraiment le temps de m'apprendre tout ce que je voulais savoir -tout, je voulais tout savoir-. Je décidais de me débrouiller tout seul et d'éviter cette fois d'avoir à entrer chez un parfait inconnu pour fouiller dans ses livres. Je me contenterais désormais des livres présents dans la bibliothèque du Bunker, ce qui est déjà beaucoup. Vraiment beaucoup. Beaucoup trop même. Pour réussir à tout lire il allait me falloir plusieurs vies !

Je m'entraînais à chasser aussi mais ce n'était vraiment pas très glorieux. A vrai dire pour l'instant je me suis toujours trompé. Imaginant qu'une personne était telle ou telle créature terrible laissant des pauvres victimes derrière elle pour finalement me rendre compte que non, c'était des humains, rien de plus. Ce qui créait parfois des situations un peu embarrassantes où je devais sérieusement passer pour un dingue, je vous épargne les détails. Seulement vous voyez ce film de super-héro où le héro arrête un homme en train de voler une voiture qui s'est révélé être la sienne ? C'est un peu le même genre. J'étais loin d'arrêter des méchantes créatures qui tuent des innocents et j'étais presque sûr que le jour où je ne me tromperais pas, c'est moi qui allais finir six pieds sous terre !

Et voilà qu'aujourd'hui je terminais au beau milieu de la forêt, ayant appris des histoires de disparition et de corps retrouvés mutilés. Tout le monde pensait à un animal mais quoi de plus normal ? J'aurais cru ça moi aussi, encore quelques mois plus tôt. Sauf que maintenant je connaissais l'horrible vérité qui me faisait presque regretter la bulle dans laquelle j'ai grandi. Alors là je ne pensais pas à un simple animal sauvage qui sème la panique, non dans ma petite tête d'apprenti chasseur c'était forcément une créature ! Et donc une chance d'enfin pouvoir faire une bonne action, sauver des innocents, tout ça. Probablement un loup-garou, d'après les informations que j'ai eues. Bien que je pouvais me tromper, c'était même probable en fait.

Je me retrouvais donc au beau milieu de la forêt avec une machette à la main. J'avais bien lu que les balles en argent tuaient les loups mais je ne sais pas me servir d'une arme. Et je n'étais pas sûr que d'en utiliser une en pleine chasse soit une bonne technique pour apprendre à tirer. C'était surtout une bonne technique pour finir à la morgue oui. Alors une machette, j'imagine que c'est tout aussi efficace non ? Et probablement moins compliqué à manier ? J'espère, sinon je demanderais au loup de repasser plus tard. Je me suis retourné d'un bond quand tu m'as tapé sur l'épaule. Non mais d'où est-ce que tu sortais ? Et tu es qui ? Pas le temps de poser de questions que tu me parles déjà, me demandant comment ça va. Maintenant je te reconnaissais, ou pense te reconnaitre, on s'est déjà croisé plusieurs fois non ?

"Qu'est ce que vous faite là ?"

Je me demandais bien comment tu étais arrivé derrière moi aussi silencieusement. Parce qu'on est dans une forêt et que j'aurais dû t'entendre venir, de loin même ! Je me retenais de poser la question. Et je tâchais d'agir normalement, même si j'avais cette machette dans les mains. Je cherchais une excuse quand tu m'as dit avoir un truc à me proposer. Je fronçais les sourcils.

"Un truc à me proposer ? Quoi donc ?"
©️ By Halloween sur Never-Utopia


____________________________________________
When the ground gives way and your world collapses, maybe you just need to have faith. And trust that you can survive this. Maybe you just need to hold on tight. And no matter what, don't let go.
Revenir en haut Aller en bas

Divinité Païenne


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 164
Crédit : 1952
MessageSujet: Re: De la volonté d'apprendre à un chasseur à chasser - Thomas
Mer 31 Oct - 3:18

De la volonté d'apprendre à un chasseur à chasser


[J'ai vu la référence à Spiderman Homecoming pour la voiture. Et j'approuve] 

Oh je savais que ma présence ici était aléatoire, que ce gamin ne m'avait jamais vraiment parlé, sûrement juste entrapercu, et que de toute évidence, je passais plus pour le fou du coin, que pour un être humain normal. Mais bon, je n'étais pas un être humain normal, alors ça expliquait peut être la petite différence. Je fis un grand sourire à ce gamin qui semblait tout déboussolé, lui et sa machette. 
Ah, c'est vrai que je l'interrompais en plein milieu de la chasse. J'espérais qu'il n'essaie de pas de me donner un coup, parce que bon, je n'en mourrais probablement pas, mais ça faisait mal de se prendre un coup de machette, vous ne pensez pas ? 

- Je me promène, avais-je répondu comme si c'était la réponse la plus logique. 

Et de toute évidence, ça allait être amusant s'il démarrait par me donner un coup de machette en fait ? Parce qu'il échouerait. 
Mais vous vous demandez de quoi je parle et pourquoi je suis hors contexte de ce que je dis niveau dialogue. Mais c'est très simple mes petits, j'allais y venir. Je vous rappèle : expérience sociale, tout ça. 
J'attends toujours vos pouces bleus. 

- Tu vas me chasser. 

Oh, ainsi j'admettais savoir qui il était, qu'est ce qu'il était, mais ça, je m'en fichais bien. C'était disons....Mon premier indice ? 

- Parce que vois-tu, jeune homme, je ne suis pas humain. Oh, je vois bien que tu aies déjà pris pour une affaire de chasse, et pour ça en échange, je peux t'aider. Mais je veux que tu me chasses moi. 

J'avais un grand sourire, et à y réfléchir... Ca faisait un peu ridicule, parce qu'en gros je lui demandais de trouver le moyen de me tuer, ce qui n'était pas forcément ce qu'il y avait de plus positif sur Terre. 

- Après, je te demandes juste de ne pas me tuer quand tu auras trouvé comment me chasser. Parce que tu te rendras compte que je peux t'être utile. 

Je lui tendis ma main, que je comptais bien retirer à toute vitesse si jamais ce jeune chasseur pensait me doubler et essayait de me donner un coup de machette : 

- Est ce que ça te dit ? Et promis, je ne mens pas : ce que tu saches là, je peux t'aider à le chasser. 

Même si je ferais sûrement en sorte de l'épargner. Question de soutien entre créatures, vous voyez ? 

____________________________________________

Dieu ne joue pas aux dés, mais peut-être qu'il joue au bilboquet.


Parce que moi madame j'ai un nouveau travail:
 
Revenir en haut Aller en bas

Chasseur


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 164
Crédit : 2020
Emploi/loisirs : Apprenti Chasseur, ça compte ?
MessageSujet: Re: De la volonté d'apprendre à un chasseur à chasser - Thomas
Jeu 6 Déc - 15:54


De la volonté d'apprendre à un chasseur à chasser
Feat. Hermès

D'abord, non, je n'ai pas sursauté quand tu m'as tapoté l'épaule parce que j'ai eu peur, c'était juste de la surprise ! C'est normal non ? Quand on se promène seul en forêt, ou qu'on chasse dans mon cas, on ne s'attend pas forcément à voir quelqu'un débarquer de nulle part, surtout par derrière. C'est drôle comme ton visage me semblait familier, on s'était déjà croisés non ? Croisés mais jamais parlés, du moins je crois. Je te demande alors ce que tu fais ici. Et je garde pour moi le commentaire que j'ai envie de faire, comme quoi on ne fait pas sursauter quelqu'un avec une machette, au risque de se prendre un coup. Je doute en plus qu'un coup de machette tranchante ce soit super agréable. Tu me répondais que tu te promènes. Je fronce les sourcils.

"Tout seul en pleine forêt alors que le soleil va pas tarder à se coucher ?"

Une balade en forêt d'accord, c'est agréable c'est vrai et ça permet de se vider la tête. En pleine journée du moins. De nuit, c'était tout de suite moins sympathique de traîner en forêt, c'était plutôt un bon plan pour se faire une grosse frayeur. Ou pour finir mort si une créature mal intentionnée passe par là au mauvais moment. Et puis tu m'expliquais que tu avais quelque chose à me proposer et je te demandais quoi. Au moins ça confirmait que tu n'étais pas ici par hasard, je suppose. Tu me disais alors que j'allais te chasser. J'écarquillais les yeux de surprise, me demandant aussi de quoi tu parlais. Tu savais donc que je chassais ? Et si tu me proposais ça c'était sûrement que tu n'étais pas humain. Quel genre de créature demanderait à un chasseur de le chasser ? C'est pas carrément suicidaire ? Mouais, c'était peut-être un piège même si tu n'avais pas l'air bien méchant. Vu que tu es visiblement une créature qui sait que je suis un chasseur et malgré tout je respire encore.

Tu confirmais rapidement ce que je pensais en disant que tu n'es pas humain, que tu vois que j'ai déjà une affaire de chasse en cours et tu me proposais de m'aider en échange. Puis tu ajoutais que tu voulais que je te chasse toi.

"Donc vous êtes une créature qui demande à un chasseur de vous chasser en échange de l'aider dans sa chasse ?" ça semblait ridicule, j'avais envie de rire mais je me retenais. "Vous êtes bizarre ou suicidaire ?"

Je m'étonnais d'avoir réussi à dire cette étrange phrase correctement, ça fait très répétitif. On va mettre ça sur le compte de la surprise. Il faut bien trouver une excuse pour justifier cette belle phrase très compréhensible. Tu avais visiblement compris que tu me demandais littéralement de trouver le moyen de te tuer, puisque tu me disais qu'après tu me demandes juste de ne pas te tuer, parce que je me rendrais compte que tu peux m'être utile. Cette situation est tellement improbable. Est-ce que je me serais endormi en chemin ? Parce que c'est tellement délirant que ça semblait être un rêve loufoque pondu par mon cerveau, il était doué pour ça. Je suppose que de vivre enfermer une grande partie de sa vie ça développe l'imagination.

"D'accord mais comment vous pourrez être sûr que je vous tuerais pas ? Je peux très bien mentir, vu que je suis un chasseur et vous visiblement une créature."

Je disais ça uniquement pour voir ta réaction et par curiosité aussi, pour savoir ce que tu ferais dans ce cas là. Admettons que je te chasse et que je trouve le moyen de te tuer, tu pouvais pas être certains à cent pour cent que je ne l'utiliserais pas contre toi. Après peut-être que tu savais que je n'avais aucune raison de m'en prendre à toi, réellement, parce que je ne chasse que les créatures qui posent problème. Celles qui vivent leur petite vie tranquillement sans laisser de cadavres d'innocents derrières elles.... Je m'en fichais, elles pouvaient continuer leur vie. C'était logique. Sauf que toi, je ne sais pas si t'es le genre à semer des cadavres ? Tu me tendais la main, pour me faire accepter ton défi ou quelque soit cette étrange proposition. Je t'ai serré la main, acceptant le marché. Parce que tu n'avais pas l'air méchant, parce que dans le pire des cas de toute façon tu me ferais la peau et ce serait plus mon problème et parce que j'avais grand besoin d'aide pour apprendre à chasser. Personne n'a pensé à écrire un livre "la chasse pour les nuls" c'est bien dommage !

"D'accord. Si j'ai des cours de chasse en échange. Et si t-vous n'êtes pas le genre de créature qui tue de pauvres petits innocents. Ou qui tue tout court d'ailleurs."

©️ By Halloween sur Never-Utopia


____________________________________________
When the ground gives way and your world collapses, maybe you just need to have faith. And trust that you can survive this. Maybe you just need to hold on tight. And no matter what, don't let go.
Revenir en haut Aller en bas

Divinité Païenne


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 164
Crédit : 1952
MessageSujet: Re: De la volonté d'apprendre à un chasseur à chasser - Thomas
Mar 11 Déc - 12:02

De la volonté d'apprendre à un chasseur à chasser


[C'est que ce gamin n'était pas naïf. Après, c'était purement bénéfique pour lui. qu'il se doute que se promener en forêt à un moment pareil, c'était relativement étrange. Je pouvais presque lui offrir un bon point. Mais je ne le ferais pas, bien sûr. 
Pour le moment il devait apprendre à comprendre ce que je lui demandais. De me chasser, et que je puisse l'aider derrière. Il m'amusa quand il répéta ce que je lui demandais, mais j'hochais lentement la tête, avec l'air le plus calme et posé de la Terre. 
Quant à sa question, si j'étais bizarre ou suicidaire, je manquais de rire, et décidais de lui répondre : 

- Juste bizarre. 

Après tout, on ne pouvait pas dire que j'étais un dieu des plus communs. Je n'avais rien d'une créature mauvaise, et des dieux hautains et cruels que je savais qu'on pouvais croiser. A vrai dire, je pouvais parfaitement être hautain et cruel, mais pas de la façon dont on pourrait s'attendre voilà tout. 

Je l'écoutais me dire qu'il était d'accord, ce qui me plu. Après, il aurait dit non, qu'il m'aurait probablement plu aussi, mais que je me serais désintéressé un peu de lui. 
Pour le reste, il montrait combien il n'était réellement pas insouciant malgré sa tête qui donnait l'impression qu'il était. 

- Hm, c'est vrai, tu pourrais mentir. Mais j'en sais assez sur toi pour savoir que tu ne vas pas mentir. 

Je ne donnais pas plus de détails, aimant toujours garder ce côté mystérieux, comme je le pouvais. 
Il était vrai que si le garçon comprenait qu'est ce que j'étais et comment me chasser, ça serait relativement un risque pour moi. Mais j'avais bien envie de le prendre, et au pire des cas, je savais courir assez vite pour m'enfuir. Et de ce que je savais, peu de gens avaient réussi à me coincer.... 

J'avais donc tendu ma main, attendant que le garçon la prenne, ce qu'il fit. 

- "Qui tue tout court" je ne te promets rien, mais disons que ça m'arrive suffisamment rarement pour que je ne puisse même pas compter le nombre de fois où j'ai dépassé le stade de l'agression physique. Et puis, les conflits, ce n'est pas tant mon trip, je préfère observer et m'amuser, tu vois ? 

J'eus un petit sourire. Je comptais bien sûr ne lui donner absolument aucun détail sur qui j'étais, simplement libérer de temps en temps des indices. 

- Quant aux innocents, je les laisse tranquille, rassure toi. 

A mon souvenir, les seules choses que j'avais tué me déplaisaient fortement, et étaient loin d'être purs. Et à y réfléchir, avais-je déjà tué un humain ? Peut-être un. Mais quand ? Impossible de savoir. Je n'étais pas le dieu de la mémoire, et j'avais vécu trop longtemps pour me rappeler d'absolument tout. 

- Très bien, donc, laisse moi deviner ce que tu chasses. 

Je commençais ce que j'avais promis. J'étais un marchand honnête. Parfois roublard, de temps en temps - trop souvent - menteur, mais pour le reste, là, je tiendrais ma parole. 

- Tu as une machette. Elle n'est pas en fer. Donc, ce n'est pas un fantôme. Alors, qu'est ce que c'est ? 

____________________________________________

Dieu ne joue pas aux dés, mais peut-être qu'il joue au bilboquet.


Parce que moi madame j'ai un nouveau travail:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: De la volonté d'apprendre à un chasseur à chasser - Thomas
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernatural - Darkest Hour :: Philadelphie :: Autour de la ville :: Forêt -