Avril 2019
[1865] Let's play the Civil War (FT Thotinou)

Supernatural - Darkest Hour

Supernatural - Darkest Hour
 
Ouverture du forum!!! [10-23-2017]
Merci de privilégier les personnages importants de la série ainsi que les postes vacants.
Nous sommes à la recherche de Jody, Bobby et bien d'autres!
Pensez à voter pour les TOP sites, ça nous aide énormément à faire connaître le forum!
Nous avons ouvert une section rp délires. Ils n'affectent pas vos personnages. C'est ICI
Merci de privilégier les groupes Créatures, sorcier, expérimentations, anges disgracié et ange!

[1865] Let's play the Civil War (FT Thotinou)

 :: Around the world :: Etats-Unis Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Administrateur
Roi de l'Enfer


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 180
Crédit : 3170
Emploi/loisirs : Torturer les autres
MessageSujet: [1865] Let's play the Civil War (FT Thotinou)
Jeu 8 Nov - 16:49
Who's gonna win ? The demon of course !
Un dieu bien connu mais emmerdant...Thot



9 avril 1865.


Voilà déjà quatre merveilleuses années où je sillonnais les rangs Confédérés et ceux de l’Union pour ratifier des âmes humaines à ma cause. Les contrats les plus stupides et juteux de l’histoire à n’en pas douter une seule seconde !

La guerre était tellement une aubaine pour les démons ! Tous étaient prêts à vendre leurs âmes contre un peu de pain ou d’alcool, certains des plus judicieux pariaient même leurs précieuses contre une victoire par-ci par-là de leurs camps. Je ne cessais de me faire appeler, récoltant une véritable mine d’or lumineuse qui me permettrais bientôt de prendre la place qui me revenait de droit.

J’assiérais bientôt mon derrière sur ce trône rugueux et sombre tant convoité. Celui de l’Enfer. Il y allait avoir du changement en bas. Adieu les larves qui faisaient couler notre réputation et bonjour les nouvelles mesures qui nous rapporteraient gros. J’avais déjà tout calculé dans ma petite tête et il ne me manquait plus que le pouvoir pour y accéder.


Alors me voilà comme tous ces derniers jours, à patauger dans la gadoue, un costume de confédéré grisâtre sur le dos pour me fondre dans la masse et un sourire, digne de faire tomber n’importe quel humain dans mon piège, au visage.

J’avançais nonchalamment vers un arbre sous lequel je venais d’être appelé. Mon correspondant ? Un certain Bill Braxton, confédéré et visiblement ennuyé de la tournure de la guerre.

En effet aujourd’hui j’étais venu de ce côté de la barrière car les États Confédérés étaient en train de perdre à cause de tous ces contrats démoniaques contradictoires qui faisaient un peu plus pencher la balance pour les Unionistes.

C’était déjà mon cinquième appel en une vingtaine de minutes, promettant une bonne récolte journalière. De plus, chose non négligeable, j’avais simplifié le processus d’invocation le temps de cette merveilleuse guerre. Au lieu de devoir trouver un croisement et d’enterrer le nécessaire, j’avais opté pour une nouvelle légende : les humains devraient graver dans un arbre leurs initiales et faire brûler un morceau de papier contenant un petit message en latin « Clamo magnanime daemonium Crowley ». À savoir, « Je t’invoque ô grand démon Crowley ».

C’était plus rapide et beaucoup plus rentable que de les laisser récolter les nombreux ingrédients habituels. C’était beaucoup plus vendeur et me rapportait le double voir le triple des rendements habituels en temps de guerre. Et puis ça me faisait marcher un peu pour apprécier les horreurs que les humains s’affligent entre eux.

Et j’avais fait passer le mot bien évidemment, touchant un nouveau public appréciable.

Je me rapprochais donc de monsieur Braxton et lorsqu’il remarqua ma venue, affichait mon regard de démon des croisements, entièrement rouge, avant de prononcer à voix haute.

« Je suis Crowley, que puis-je faire pour soulager ton âme ? »

L’humain déglutit bruyamment avant de m’expliquer son appel.

« On m’a dit que vous pouviez exaucer tous les souhaits ? Mon ami James a eut ce qu’il voulait alors c’est à mon tour maintenant. »

Il s’arrêta pour se mettre tout à coup à genoux, me faisant étirer un sourire satisfait aux lèvres, et continua en me suppliant presque

« S’il vous plaît, démon, faites que la guerre cesse et que l’on puisse rentrer auprès de nos familles, mon jeune fils vient de fêter ces 4 ans et je ne l’ai toujours pas vu »

Lui offrant un sourire narquois je proposais mon contrat

« Je ne peux pas vous offrir la fin de cette guerre mais je peux faire en sorte que vous retourniez auprès d’eux pour toujours…cela ne vous coûtera que votre âme et vous laissera un répit de 5ans avant de devoir rejoindre les Enfer. »

Oui j’étais en train de l’arnaquer royalement, mais plus vite j’aurais ces âmes en ma possession, plus vite je pourrais faire mon coup d’état et heureusement pour moi, pour le moment ce n’était pas Lucifer qui régnait mais un idiot du nom de Loxley. Un ridicule petit démon qui était arrivé ici un peu par la chance.

Alors que je m’apprêtais à donner mes derniers termes pour signer le contrat définitivement, je remarquais quelqu’un d’appuyé contre un arbre voisin et qui nous dévisageaient visiblement amusé.

Lui lançant un regard qui se voulait supérieur, je fis un geste de la main pour lui signifier de partir en ajoutant.

« Je n’offre pas un contrat à n’importe qui alors déguerpis vermine »
© Laueee

____________________________________________
Hello, Boys
© Laueee
Revenir en haut Aller en bas

Panthéon Égyptien


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 149
Crédit : 1609
Emploi/loisirs : Professeur de bioingénierie
MessageSujet: Re: [1865] Let's play the Civil War (FT Thotinou)
Dim 11 Nov - 17:25

1865 - Let's play the Civil War

feat Thotto & Crowcrow

La guerre. Vous la connaissez. Elle est horrible et sanglante et laisse le pire de l’humanité ressortir puissance mille. Personne est innocent, personne n’en ressort indemne. Encore moins quand cette guerre est pour l’avenir d’une race. Le Sud contre le Nord. L’esclavagisme contre la liberté. Un pays déchiré en deux depuis des années. Et moi, entre les deux, gardant la balance bien équilibrer, aidant Nord, aidant Sud, aidant les innocents et les meurtriers. L’équilibre parfait… jusqu’à ce que d’autres viennent s’en mêler.

Des démons. Et leurs contrats stupides. Ça n’apporte que des problèmes! D’abord, ce n’était pas grand-chose. Juste deux ou trois soldats ici et là, qui testait les limites du naturel et finissait nez à nez avec un démon. Mais à la guerre, les nouvelles vont vite comme une trainé de poudre, et bientôt, plusieurs humains se sont mis à appeler des démons à droite et à gauche. Nord comme Sud. La balance penche de tous les côtés et sans arrêt vue les demandes contradictoires des humains à leur démon. Pour le moment, c’est pas si pire… C’est encore gérable. Jusqu’à ce que les esclaves se mettent de la partie et commence à faire pencher la balance dangereusement…

C’est à ce moment que j’ai décidé d’intégrer les Unionistes. Juste les aider un peu. Rendre les choses à l’équilibre de nouveau. Mais voilà qu’un soldat décide de s’éloigner du campement un soir d’avril et je décide de le suivre. Je reste en retrait, préférant observer de loin pendant un moment. Je regarde ce qu’il fait, ce qu’il dit, avant qu’un démon pop-up de nulle part pour répondre à son appel. Ce que les humains peuvent être désespéré… C’est tellement triste. Ça donne presque envie de les aider… Mais je ne dois pas. Je suis le gardien de l’équilibre. Je dois pas aider un côté plus que l’autre. …Mais un petit con décide d’ouvrir la bouche un peu trop et c’est ce qui fait déborder l’ibis.

Pour un humain, je peux comprendre. Ils sont aveugles et ignorants. Ils ne savent rien du monde qui les entoure. Mais un démon? Me traiter ainsi? C’est honteux! Et je compte pas rester les bras croiser alors que ce nuage noir me traite de la sorte. Non, mais… VERMINE, SE SONT DES INSECTES! Je ne suis rien d’un insecte! À Kephri, j’aurais pu comprendre, mais moi?! NON!

-Moi? Vermine? Je ne suis pas une vermine. Je suis un oiseau. Pour ça, je vais te faire regretter, démon. Hey! Hey! C’est Bill, hein? Ok, écoute Billy. J’ai une super offre pour toi. Je te donne ce que tu as demandé en échange de rien du tout! Bien plus intéressant hein? Je peux même de garantir le paradis! J’ai des supers contacts pour ça. Tant dis quoi, mon petit Billy?

J’ai un large sourire alors que je m’approche lentement du duo, croisant les bras sur ma poitrine alors que je m’arrête à côté de l’humain qui me remercie avant de partir rapidement, voulant probablement pas rester autour d’un démon et d’un fou qui veut voler la proie d’un démon. Mes yeux brillent de malice alors que je regarde le démon un moment avant de lui faire un clin d’œil et prendre une moue faussement triste.

-Oh, désolé… Je pense que j’ai volé une de tes âmes. Oupsies! Haha! C’est tellement stupide. Si seulement tu n’avais pas été aussi rude avec moi, j’aurais rien dit. Rien du tout. Mais… tu as été con. Heureusement, je suis généreux alors je te donne une chance de te rattraper.

Je tends ma main vers lui pour qu’il la serre. Je ne suis pas un monstre. J’ai peut-être volé son client, mais je lui donne une chance d’être moins con. Aller. Tu peux le faire petit démon, j’ai confiance en toi.

____________________________________________

Thot

Fun really isn't something one considers when balancing the Universe. This does put a smile on my face.


Carte d'affaire:
 
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur
Roi de l'Enfer


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 180
Crédit : 3170
Emploi/loisirs : Torturer les autres
MessageSujet: Re: [1865] Let's play the Civil War (FT Thotinou)
Mar 11 Déc - 16:32
Who's gonna win ? The demon of course !
Un dieu bien connu mais emmerdant...Thot



Vous connaissez ce sentiment quand quelqu’un de repoussant par un quelconque fait s’incruste dans la conversation et que vous ne pouvez strictement rien faire pour le faire partir ? Eh bien c’est exactement ce qui venait de se passer sous mes yeux fraîchement acquis de démon des croisements.

Je plissais les dits-yeux lorsque je me décidais à regarder vraiment le nouvel arrivant. Quelque chose avec son aura n’allait pas. Il était différent…plus brillant…mais pas comme une de ces enflures de plumés non, lui il était brillant dans le sens ancien, comme une vieille relique déterrée d’un tombeau.

Je ne comprenais pas trop ce que cela signifiait mais restait sur mes gardes. Je tenais trop à mon cul d’Écossais pour le risquer bêtement.

Alors je me concentrais sur ce que la vermine me répondit, et il en avait des choses à dire celui-là. Un oiseau ? Il était une sorte de loup-garou version plume ? Jamais entendu parler, ça devait être une espèce rare et par conséquent, qui me rapporterait gros en influence auprès de Lucifer. Je pourrais monter les échelons en lui revendant ce spécimen et en me faisant mieux voir de ces yeux incapables de nous voir tel que nous sommes vraiment, des démons utiles.

Mais il continua de parler et me vola mon contrat sous les yeux, faisant grandir une colère sourde dans ma poitrine qui se déversa sur l’humain qui partait en courant. J’en étais bouche bé ! Qui était cet imbécile pour venir voler une âme à un démon des croisements !?

« Oh, désolé… Je pense que j’ai volé une de tes âmes. Oupsies! Haha! C’est tellement stupide. Si seulement tu n’avais pas été aussi rude avec moi, j’aurais rien dit. Rien du tout. Mais… tu as été con. Heureusement, je suis généreux alors je te donne une chance de te rattraper. »

Je lui lançais un regard mauvais mais tout de même intrigué et me téléportais devant le fuyard avant de lui tordre le cou et de revenir tranquillement auprès du piou piou. Prenant sur moi-même pour en apprendre plus sur ma future offrande au Diable, je lâchais un soupir avant d’afficher un sourire en lui tendant la main en retour.

« Voilà, comme ça personne ne l’aura cette âme et puis tu es quoi d’abord ? Tu brilles comme un vieux télescope rouillé passé sous un régiment de cavalier. »

Oui, je le provoquais encore, après tout il avait commencé et de toute façon c’était ma raison d’être d’emmerder les autres.

Je m’appuyais contre l’arbre et rangeais mes mains dans mes poches avant de continuer

« Je suis Crowley, démon des croisements au service de Lucifer et tu es…..? »

Je me retiens de rajouter démon « temporaire » au service de Lucifer, ayant des vues sur le trône mais ne sachant pas si monsieur le génie devant moi était lié ou non à l’Enfer. J’espérais réussir à lui soustraire l’information en apprenant déjà son nom. Il était peut-être connu en bas !

En y regardant de plus près il avait une allure banale et un uniforme Unioniste, il n’était peut-être pas si connu que ça pour un piaf.

Souhaitant poursuivre la conversation tout en vérifiant s’il était aussi intéressé que moi à le faire, je me redressais de mon appui et commençais à m’éloigner des lieux pour aller voir un autre humain qui m’appelait à quelques pas de là.

« Business is business. J’ai des âmes à récolter moi mais si tu ne sais pas quoi faire tu peux toujours rentrer chez toi et laisser tes groupies jouer avec tes parties génitales »

D’ailleurs chose que je n’avais pas relevé plus tôt, comment se faisait-il qu’il ait pu passer un contrat avec Billy sans être un démon ou quelque chose qui s’en rapprochait ? Il y avait bien d’autres espèces qui pourraient exploiter ce trait de leur race mais aucune qui ne me venait à l’esprit ne ressemblait à cet Hawaïen mal bronzé…
© Laueee

____________________________________________
Hello, Boys
© Laueee
Revenir en haut Aller en bas

Panthéon Égyptien


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 149
Crédit : 1609
Emploi/loisirs : Professeur de bioingénierie
MessageSujet: Re: [1865] Let's play the Civil War (FT Thotinou)
Sam 19 Jan - 15:30

1865 - Let's play the Civil War

feat Thotto & Crowcrow

Vous savez quand quelqu’un fait le con? Ouais. Les humains sont supers bons pour être con. Mais on dirait qu’ils viennent de perdre avec la face avec un démon. C’est décidément… stupide. Très stupide. C’est une perte de vie pour absolument rien. Je veux dire. Il n’avait rien fait ce pauvre petit humain. Pourquoi le tuer de la sorte? Pourquoi être aussi insensible? C’est pas parce que tu es un démon que tu dois agir comme un trou du cul.

Je fronce les sourcils, décidément pas content de ça. Non. Vraiment. Vraiment pas content. Je serre les poings fort et retiens un grondement qui monte au fond de ma gorge. C’est simplement… un mixte d’arrogance et de fausse supériorité… Il devrait y avoir un terme pour ça. Un… douchebag! Je devrais rendre cette expression populaire. Douchebag. Je ferais ça plus tard. Là, je dois gérer ce démon qui se prend pour le maître du monde. Et il se présente comme s’il était quelqu’un de connu. Comme s’il était exceptionnel et unique. Comme si un démon des croisements n’était pas un truc qu’on croise tous les jours dans un endroit comme ici.

-Oh, moi, juste Wolfram. Lokison. Pas aussi impressionnant que le grand Crowley, démon des croisements au service de Lucifer, l’ange déchu et roi de l’enfer.

Je finis à peine ma réponse et voilà qu’il part! Comme ça. Oh, décidément, il se pense plus fort et cool que tout. Pff… Il pense peut-être que je vais le poursuivre comme un de ces colons français face aux filles du Roy? Il me pense désespérer ou quoi? C’est ridicule. Pathétique. Clairement, ce petit démon à un problème d’estime de soi.

-Wow… Clairement, tu es un ignorant. C’est très dangereux d’être un ignorant, tu sais ça? Les gens ignorants finissent toujours par se mordre les doigts. J’espère que tu t’amuses bien ce soir. Je lève les yeux au ciel, observant les étoiles brillées au-dessus de nos têtes. Tu le sens? Le vent qui se tourne? Et bientôt, cette guerre sera fini.


____________________________________________

Thot

Fun really isn't something one considers when balancing the Universe. This does put a smile on my face.


Carte d'affaire:
 
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur
Roi de l'Enfer


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 180
Crédit : 3170
Emploi/loisirs : Torturer les autres
MessageSujet: Re: [1865] Let's play the Civil War (FT Thotinou)
Lun 28 Jan - 13:06
Who's gonna win ? The demon of course !
Un dieu bien connu mais emmerdant...Thot



Lorsque j’avais décidé d’éliminer cet humain uniquement car j’avais été tapé dans mon ego -qui il fallait l’avouer était plutôt imposant- je n’aurais pas pensé que ça touche autant ce gars devant moi mais cela me réjouissais. Après tout c’était entièrement de sa faute, mais il semblait vraiment choqué de mon acte. J’étais un démon il l’avait dit lui-même, alors à quoi il s’attendait en me volant cette âme ?

Une chose était sûre, je ne l’aimais pas. Enfin je n’aimais surtout pas sa façon de me prendre de haut comme si je n’étais qu’un insecte bien que visiblement j’en étais un par rapport à lui.

Donc j’avais continué mon petit manège en me présentant à lui tout en remarquant qu’il était maintenant en colère. Enfin en apparence. Ce qui me permit de garder mon sang-froid lorsqu’il se présenta en se moquant de moi.

Affichant un sourire joueur je lui répondis.

« Tu me traites comme un chien au service de Lucifer alors que tu t’appelles « loup » ? Chien…loup…Tu ne trouves pas ça ridicule ? Moi si. »

Je m’arrêtais pour le jauger avec une expression un peu plus sérieuse

« Ou alors tu me mens mais dans tous les cas je crois que je m’en fous en fait. Je te donne un avertissement : ne viens plus sur mes plates-bandes Lincoln. »

Alors j’avais décidé de partir tout en parlant et en le boudant en espérant qu’il lâcherait l’affaire et que je ne le revois jamais. Comme s’il n’avait jamais existé quoi.


(oui oui j’ai bien dit ça en hommage à Balthie qui aime bien t’oublier Thot)


Mais bien sûr il revient à la charge en me traitant d’ignorant et j’aurais pu laisser passer s’il n’avait pas ajouté juste pour me faire chier que le vent tournait sur cette guerre.

Je me stoppais donc, immobile, sans me retourner et me laissais réfléchir quelques secondes.

Qui était-il pour proférer de tels propos ? Était-il vraiment un emmerdeur avec des couilles à la hauteur de ses pouvoirs ou alors il se faisait chier et j’étais là ? En tout cas plus je pensais à lui plus je me demandais s’il n’était pas la clé que je recherchais pour me rapprocher du trône.

Car oui comme tout démon qui se respecte j’ai vraiment de l’ambition pour obtenir ce morceau de pierre. Alors oui pour le moment ça serait compliqué vu son possesseur -vivement qu’un chasseur fasse quelque chose pour lui mais chut- mais qu’est-ce qui me disait que l’occasion ne se montrerait pas de sitôt et que le renfort de cette grande gueule ne serait pas la bienvenue ?

Sortant de mon mutisme je me retournais en montrant un regard intéressé avant de le questionner gentiment tout en revenant vers lui

« Alors comme ça tu te penses assez puissant pour mettre fin à la guerre ? Mais tu n’es même pas assez connu pour que je sache qui tu es. Tu ne crois pas que tu te surestimes un peu là ? »

Je le provoquais légèrement mais je croisais les doigts pour qu’il fanfaronne seulement. La fin de cette guerre serait mauvaise pour les affaires mais je saurais à quoi m’en tenir avec cet énergumène. Encore une fois c’était à double tranchant, comme toujours avec moi.
© Laueee

____________________________________________
Hello, Boys
© Laueee
Revenir en haut Aller en bas

Panthéon Égyptien


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 149
Crédit : 1609
Emploi/loisirs : Professeur de bioingénierie
MessageSujet: Re: [1865] Let's play the Civil War (FT Thotinou)
Dim 10 Fév - 17:57

1865 - Let's play the Civil War

feat Thotto & Crowcrow

Vous savez, toutes ces petites histoires pour enfant? Celle où une princesse ou un roi ou une super puissante fée est en déguisement et va parler au héros? Et le héros montre ses vraies couleurs sans aucune crainte? Et bien, c’était ma situation. J’étais la princesse déguisé en petit peuple qui rencontrait un chevalier qui pète plus haut que son cul. Et parlez-en au prince Adam qui a été transformé en une bête chimérique.

Et pour le moment, j’aimerais éclater. J’aimerais tellement éclater et lui montrer toute ma puissance, lui montrer que se moquer de moi entraîne de grave conséquence, mais ce n’est pas le moment. Pour le moment, je préfère l’observer, l’analyser et le faire chier à plus grande échelle. La vengeance, c’est bien, mais troller c’est mieux. En tout cas, ça marche pour le moment parce que ça permet de le faire revenir vers moi.

Je lui souris, restant silencieux, mais je le regarde avec ce regard qui dit mille et une chose. Je lui boop le nez du bout de mon index avant de partir en chantonnant. C’est pas tout, mais si je veux arriver à mettre fin à cette guerre ce soir, il faut bien que je me mette à la tâche. J’y travaille une bonne partie de la nuit, mais j’y arrive enfin. Après quelques formules magiques, le Sud est dans une situation trop précaire pour pouvoir continuer la guerre. Ils signent leur reddition.

Je me demande où est passé ce démon dans tout ça. Il est peut-être rentré chez lui pour bouder. Il à l’air de ce genre d’enfant. Du genre qui va dans son coin, énervé, quand son jouet préféré brise. Peu importe où il est. Je lui ai tout prouvé et c’est ça l’important. Je marche à l’endroit où on s’est rencontré sans le croiser. Jusqu’à ce que je sente qu’on me saisie par le collet et on me plaque contre l’arbre le plus près. Oh. Il est donc rendu au stade de la colère le petit démon. C’est trop chou.

-Oh! Bonjour Crowley le chien. Comment ça va aujourd’hui? C’est une magnifique journée non? La guerre est enfin fini! Tu devrais être content, tu vas pouvoir retourner en enfer et attendre qu’une personne soit assez désespérée pour t’appeler. N’est-ce pas merveilleux! Non, non, ne me remercie pas. C’est un plaisir, vraiment!


____________________________________________

Thot

Fun really isn't something one considers when balancing the Universe. This does put a smile on my face.


Carte d'affaire:
 
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur
Roi de l'Enfer


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 180
Crédit : 3170
Emploi/loisirs : Torturer les autres
MessageSujet: Re: [1865] Let's play the Civil War (FT Thotinou)
Mer 13 Fév - 12:15
Who's gonna win ? The demon of course !
Un dieu bien connu mais emmerdant...Thot



Si on continuait sur cette lancée, l’un d’entre nous allait finir en un petit tas de cendres fumantes. Et comme il ne voulait toujours pas me montrer réellement ses pouvoirs, il y avait de forte chance pour que ce petit tas et bien ça soit moi.

Alors au lieu de m’écraser, comme il aurait été sage de le faire, je sortis encore plus mon culot pour tenter de le forcer à agir. Oui ça n’était pas très malin mais il me  chauffait et moi aussi alors je n’allais pas baisser les yeux en premier.

Il me faisait un peu penser à un Samouraï celui-là. À dire à tort et à travers qu’il était puissant et avait une grosse épée tranchante sans toutefois vouloir dénier la sortir. J’avais presque envie de l’attaquer uniquement pour voir s’il allait se défendre et surtout comment, mais comme j’avais toujours en tête de possiblement le rallier et me servir de lui pour prendre le trône, je me retenais.

C’était réellement frustrant pour une fois de ne pas pouvoir sortir mes couilles sur la table et lui dire « voilà les miennes et toi tu as quoi entre les jambes ? ».

Alors, alors que je lançais une pique bien placée pour le quitter, il joua une fois de plus, me faisant rebrousser chemin en me promettant de mettre fin à la guerre juste pour me faire chier. Visiblement.

Donc j’attendis, j’attendis de voir la suite tout en ajoutant légèrement impatient et en levant les bras.

« Eh bien vas-y puisque tu y tiens, va dire au revoir à la campagne !»

Je le fixais donc, provocateur, avant de me faire rembarrer comme un gamin lorsqu’il me boopa le nez en tournant les talons. J’étais tellement ahuri que je ne réagis pas sur le moment. Figé, les bras en l’air, alors qu’il disparaissait.

Il venait de se dégonfler ? Nah, pas avec cet air satisfait dans ses yeux. Mais alors…il y était vraiment partie là ? Arrêter la guerre juste pour me montrer ce qu’il cache dans son pantalon ?

Quoi qu’il en soit, cette rencontre avait été bizarre. Même dérangeante. Un peu comme quand des amis amènes leurs gosses car ils n’ont pas trouvé de baby-sitter alors que vous aviez prévu une partouze.

C’était à la fois frustrant et franchement pas cool. Bien que je n’ai rien contre utiliser des enfants.

Au moins, il y avait un bon côté des choses. Puisqu’il n’avait pas voulu m’en apprendre plus sur lui, maintenant qu’il avait disparu de mes pattes, je pouvais retourner à mon business tout en retenant son nom –probablement inventé sinon il pouvait faire un procès à ses parents- pour faire des recherches plus tard.

Je finis par hausser les épaules et m’en retourne chercher des âmes, interrompu par un autre démon qui croit pouvoir jouer sur mon territoire. Je le rabaisse quelques secondes, relâchant ma colère sur lui et il finit par retourner sur ses plates-bandes. Me permettant de conclure deux autres contrats avant que l’apocalypse ne survienne.

Je me promenais entre deux camps lorsqu’une immense clameur se fait entendre de partout. Des humains hurlent de joie et diverses musiques se lancent dans tous les camps.  Fronçant les sourcils je finis par glaner des informations.

La guerre est terminée.

Comme ça.

Brusquement.

Et ça me revient dans la gueule quand je repense à l’autre.

Et vous savez ce qui m’énerve encore plus que de savoir qui a fait ça ? Le fait qu’il ait fait gagner le Nord et non le Sud. Adieu l’esclavage et bonjour la « parité », quel gâchis ! Car oui les esclaves ces cools, on peut les maltraiter sans qu’ils ne se défendent et en bonus ils aiment beaucoup passer des contrats pour sortir de leurs conditions misérable.

Alors c’est bien plus que les contrats que je conclu en parcourant les champs de batailles qu’il vient de me retirer. C’est aussi tous ces étrangers qui vont trouver d’autres personnes à aduler.

C’est donc d’un pas rageur et déterminé que je pars à la recherche du mouton qui, finalement, en a dans le pantalon. Je me dirige donc vers là où il m’est tombé dessus plus tôt et je le remarque. Nonchalant. Qui cherche quelque chose du regard.

Sans même réfléchir plus –là j’ai vraiment envie de l’étriper pour lui faire manger ses entrailles- je le saisis par le col et le plaque contre un arbre. Je remarque d’ailleurs que c’est le même que là où je m’étais appuyé pour me foutre de lui. Ironique non ?

Et il ouvre la bouche. Déversant des idioties plus grosses que lui et je me rends compte que la seule façon de le faire taire une bonne fois pour toutes –au-delà de le tuer ou même de le blesser maintenant que je sais qu’il sera utile ce qui m’empêche de m’amuser- c’est aussi la seule façon de me venger pour m’avoir pris pour un enfant.

Je me jette rageusement sur sa bouche et le force à m’embrasser, forçant le passage vers sa langue pour la lui mordre afin de le punir avant de brusquement m’éloigner de lui en lui mettant une forte tape sur la tête

« Bouhou monsieur était vexé de ne pas pouvoir me faire taire alors il a cru casser mes jouets préférés ! Raté Scrooge ! »

Je tendis un doigt accusateur à quelques centimètres de son visage et ajoutais toujours en colère

« Ne refait jamais ça Wouffi ! Je ne veux pas avoir à te tuer, on peut faire de grandes choses ensemble. »

Le réprimandant comme un chiot, ce qu’il vient après tout de me traiter.
© Laueee

____________________________________________
Hello, Boys
© Laueee
Revenir en haut Aller en bas

Panthéon Égyptien


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 149
Crédit : 1609
Emploi/loisirs : Professeur de bioingénierie
MessageSujet: Re: [1865] Let's play the Civil War (FT Thotinou)
Sam 23 Mar - 11:37

1865 - Let's play the Civil War

feat Thotto & Crowcrow

Vous savez, quand vous avez gagner et que vous le savez? Et que votre adversaire continue d’espérer. Continue de penser qu’il a une chance. Qu’il peut revenir à la charge et gagner. Vous le savez. Vous avez déjà eu ce sentiment. Quand un parent vous lance un ultimatum et que vous choisissez la réponse qu’ils ne veulent pas que vous preniez, mais c’était le choix. Et vous avez choisis. Et gagné.

C’était le cas avec ce démon. Se débattre encore et encore alors qu’il ne faisait que plus en plus s’enfoncer. C’était presque triste à voir. Presque. J’ai un humour cruel et le voir ainsi, je dois l’avouer, était bien amusant à assister.

Et donc nous voilà là, un démon et un dieu. Un enragé et un bien calme et sûr de lui. Et voilà que sous la… colère? Il m’embrasse? Genre, c’est bien la première fois qu’une personne m’embrasse sous la colère. C’est… excitant, je dois l’avouer. J’aime bien ce qu’il me fait. J’aimerais qu’il continue, mais il préfère reculer et me taper la tête. Ça, c’est bien moins plaisant.

Et il commence à me parler comme si j’étais un enfant. Je ne peux pas m’empêcher de sourire largement, me léchant les lèvres lentement alors qu’il continue sa petite crisette. Il est presque mignon comme ça, le démon. S’agitant encore et encore et espérant y ressortir gagnant.  

-Monsieur est vexé, oui. Personne ne c’est jamais trompé sur mon âge au point de me réprimander comme un enfant de cinq ans. Même mon papa ne m’a jamais fait un coup pareil! J’ai l’air si jeune que ça avec ce corps?

Je ris un peu et m’approche légèrement, voulant bien m’amuser de la situation. Il veut faire le con? Je peux faire plus con que lui. Je prends son doigt dans ma bouche, le léchant de manière exagérément sexy avant de reculer contre mon arbre, me frotter un peu la tête.

-C’est ce genre de grande chose que tu parles? Parce que, j’avoue, tu me fais de l’effet, champion. C’est plutôt rare que les gens m’embrassent comme ça. Ça… fait du bien. On pourrait bien s’amuser toi et moi si tu n’étais pas aussi crétin. Tu n’as qu’à t’excuser! C’est tout ce que je demandais! Je lui souris largement et fais un clin d’œil. Mais je peux accepter une nouvelle forme de paiement si tu es plus enclin à ça. Je suis très ouvert à tout moi! C’est ce qui arrive quand on est vieux… on s’ouvre à de nouvelles possibilités


____________________________________________

Thot

Fun really isn't something one considers when balancing the Universe. This does put a smile on my face.


Carte d'affaire:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [1865] Let's play the Civil War (FT Thotinou)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernatural - Darkest Hour :: Around the world :: Etats-Unis -