Darkest Hour


 
Ouverture du forum!!! [10-23-2017]
Merci de privilégier les personnages importants de la série ainsi que les postes vacants.
Pensez à voter pour les TOP sites, ça nous aide énormément à faire connaître le forum!
Merci de privilégier les groupes Créatures, Dieux Païens et sorciers
Nous avons ouvert une section rp délires. Ils n'affectent pas vos personnages. C'est ICI

Dean Winchester ♣ "We are the natural order. It was the way it was set up"

 :: Votre Destin :: Présentation :: Fiches Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 17 Oct - 14:36
Fondatrice
Chevalier de l'Enfer

Carte d'identité
Son petit bardas habituel....:
avatar
Messages : 839
Crédit : 2872
Emploi/loisirs : Butter des gens, repeindre les murs en rouge, l'affaire de famille quoi.
Voir le profil de l'utilisateur http://darkest-hour.forumactif.com
Dean Winchester
Noms : Winchester
Prénoms : Dean
Date de naissance : 24 Janvier 1979
Lieu de naissance : Lawrence au Kansas
Origines : Américaine
Métier : Chasseur
Situation sociale : En couple
Allégeance : Lui-même
Race : Démon
Groupe : Démon
Rang : Chevalier de l'enfer
Orientation sexuelle : Hétéro ( Deanmon est plutôt pansexuel, ceci dit)

Feat. Jensen Ackles
Apparence Physique
Origine ethnique : Caucasienne
Taille : 1m86
Poids : 83 kg
Cicatrice(s) ? : Grâce aux anges, il n'en a pas vraiment.

Couleur de cheveux : Châtain moyen
Type de coiffure :
Deanmon:
 
Dean "Normal":
 

Couleur des yeux : Vert
Pilosité faciale ? : Il laisse sa barbe poussé pour donner un aspect "barbe de quelques jours".
Carrure : Il est bien bâti et les muscles bien répartis. Certains diront même qu'il a une allure de mannequin.
Signes distinctifs:  La marque de Caïn sur son avant bras droit. Il a aussi un tatouage anti-possession sur son torse, côté gauche.
Style vestimentaire : ici
Démarche/Attitude : Il a une démarche assuré. Le Dean démon semble toutefois avoir une certaine démarche "féline" et beaucoup plus confiante et arrogante.
Il est beaucoup plus théâtral aussi.
Description complète:
 
Personnalité
Dean ne vit que pour deux choses. La première étant la plus importante : son petit frère, Sam. Il donnerait sa vie autant de fois qu’il le faudrait pour le sauver, sans même se soucier de sa propre vie. Il prendrait tout les coups du monde s’il le fallait pour que son cadet s’en sorte indemne. Cela laisse donc apercevoir à quel point il peut être protecteur envers son frère, mais aussi envers sa famille et ses amis très proche. Par contre, pour en faire partie de cette famille, ce n’est pas une chose aisée. Pour lui, la famille est tout ce qu’il y a de plus précieux. Et on ne trahit pas la famille. Alors pour ce qui est de sa confiance, il faut la mériter et ne pas faire d’erreur, sans quoi, il n’aura qu’une seule envie : botter des culs ou encore butter la personne, selon la gravité de l’acte.
La deuxième étant la chasse. Il sera impitoyable, même s’il s’agit d’un simple humain qui aurait déconné. Les faux culs ? Il aime pas. Même s’il est lui-même obliger de mentir sur son métier, ou encore parfois à ses proches, il se dit que c’est pour leur bien et que tout s’arrangera, ce qui n’est, on va être franc, jamais le cas. Le mensonge n’apporte bien souvent que le malheur autour de lui, mais il reste confiant sur le fait qu’il fait ça pour le bien et que ça en vaut la peine.
Lorsqu’il se trouve dans une situation compliqué voir même assez dangereuse, il aura souvent tendance à plaisanter. Déjà qu’en temps normal, il adore balancer des vannes, qui ne sont pas toujours drôles, mais Dean peu parfois avoir la maturité d’un gamin, niveau blague. Par exemple, mettre du poil à gratter dans les vêtements de son frère, des coussins péteurs, ce genre de chose qui le feront rire et passer pour un mec qui n’a aucun sérieux.
Mais sous ses airs de gamin, il n’en reste pas moins un séducteur invétéré qui adore les femmes et le sexe. Quand il en voit une passé près de lui qu’il trouve intéressante, il ne peut pas s’empêcher de se retourner et de reluquer, tout comme il adore aussi les revues et les mangas érotiques. C’est un peu comme un hobbie ludique pour lui… Ouep, Dean est en fait un grand pervers, mais il s’assume !
Manger et boire, ce sont aussi deux chose qu’il adore. Il ne passera pas une journée sans avoir au moins but une bonne bière ou avoir engloutit des tonnes de nourriture malsaine. Pour lui, la salade ou tout les autres légumes, c’est de la bouffe de rongeur. Pour qu’il soit heureux, il lui faut de la viande et surtout, une bonne tarte ! Sans tarte, c’est le malheur et un regard de chat potté qui vous attend. Rien ne vaut une tarte !
Bien que d’apparence jovial, le chasseur n’en reste pas moins quelqu’un d’assez torturé et dur envers lui-même. Il a toujours cette impression que, peu importe ce qu’il fera de bien autour de lui, s’il y a un malheur, ça sera sa faute. Même si c’est un accident : sa faute. Il tente de le cacher, de ne pas laisser les gens penser qu’il peut avoir de faiblesse car ça serait bien trop facile pour les démons de les exploiter… mais au final, tout le monde sait qu’il n’est pas toujours aussi fort qu’il le laisse paraître. Il pleure comme tout le monde, il lui arrive d’avoir peur, surtout s’il s’agit de la vie de Sam… il a tendance à s’apitoyer lorsqu’un être cher se fait tuer. Il en a longtemps voulu à son père de les avoir laisser et de lui avoir laissé sa mort sur les épaules. Ça aussi c’était de sa faute, il vivait alors que son père n’était plus là. Dean a toujours tout prit sur lui pour qu’il soit fier de lui et tentait de faire le moins d’erreur possible, mais il restait un être humain, après tout. Et lorsqu’il en faisait, il redoublait d’efforts. Une simple petite bévue pouvait être fatale.
Tout cela pour dire que, malgré ses grands airs de chasseur, il n’en reste pas moins sensible, aussi étonnant que ça puisse être. Il sait que son métier n’est pas de tout repos, et il fait toujours ce qui doit être fait, même si certaines de ses décisions peuvent déplaire et lui pèseront ensuite sur la conscience.

Heureusement ou malheureusement pour lui, la plupart de ce qui faisait de lui un homme bon et méritant c’est à peu près évanouie lorsque la marque a eu raison de lui. Il devint de plus en plus violent et impulsif et bien qu’il tenta de résister à sa colère, elle prit le dessus. Lorsqu’il devint un démon, la plupart de ses principes volèrent en éclat. Il n’hésitait pas à taper des gens, qu’ils soient innocent ou non, humain, créature ou démon, tant que la marque était contenté cela lui importait peu. Blesser les gens ne lui donnaient plus de cas de conscience. Tout le poids qu’il portait sur ses épaules s’était envolé. Il fait ce qu’il veut, quand il veut et même si ça déplaît aux autres, à ceux qu’il a connu dans sa vie ou même les personnes qu’il a aimé, il n’en a plus grand-chose à faire. Il est honnête, parfois un peu trop, surtout s’il sait que la vérité peu blessé et il joue avec les sentiments d’autrui. Il pourrait faire du mal à son propre frère si ce dernier se trouvait devant lui. Il n’a plus la même passion pour la nourriture ou même son Impala.
Histoire
Dean est né de John et Mary Winchester, un 24 Janvier 1979, au Kansas. Jusqu’à l’âge de quatre ans, il vécu normalement, comme tout les enfants de son âge, jusqu’au jour où sa mère fut tuée, cette terrible nuit qui bouscula sa vie ainsi que celle de son plus jeune frère. Sa mère morte, leur maison brûlé, son père les emmena sur les routes, à la recherche de la chose qui avait tué Mary et ainsi se venger. L’aîné des deux fils apprit rapidement à se servir d’armes à feu et se battre, ainsi qu’à protéger Sam qu’importe le prix. Il ne se rappel même plus le nombre d’écoles dans lesquels il est allé, seulement qu’il n’était pas comme les autres. Lui, au contraire des jeunes de son âge, savait ce qui se cachait dans le noir. Il savait que les monstres existaient, mais il lui était impossible d’en parler. On le prendrait pour un fou, ou encore pour un gamin. Et il n’en avait jamais été vraiment un. Obligé de vieillir trop rapidement, il avait de grande responsabilité. Surtout celle de veiller sur son cadet qui ne comprenait pas pourquoi leur père partait aussi souvent et les laissaient dans des motels minables pendant des jours, voir des semaines entières. À dire vrai, il avait même été plus un père que son propre père pour Sammy. Il l’avait presque élevé lui-même…
Dean n’apprit pas seulement à se servir d’armes, mais aussi à analyser des pistes, à reconnaître les traces importantes. Un cœur arraché ? Un loup-garou, certainement. Des pièces froides, des apparitions étranges, sûrement un fantôme. Il apprenait tout ce qu’il devait savoir sur les créatures que son père avait déjà chassé, et s’il n’en connaissait pas une, il cherchait autrement, que ce soit des livres, des journaux ou autre.
Plus les années avançaient, plus il remarquait que son petit frère ne voulait pas chasser comme eux. Pourtant, c’était leur mode de vie. C’était la famille. Il ne comprenait pas son besoin de partir et s’intégrer… qu’allait-il donc bien pouvoir faire sans son cadet ? Il était censé le protéger, mais s’il partait au loin, il n’y pourrait pas grand-chose… Et si un démon l’attaquait ? Et si une saloperie de loup-garou, ou une connerie dans ce genre s’en prenait à lui, qui couvrirait ses arrières ?
C’est pour cela qu’il ne cessa de s’inquiéter le jour où ils furent séparés, lorsque le plus jeune décida d’aller à l’université. Dean lui, continuait de suivre son père sur des boulots, où en faisait de petits à côté lorsque le paternel décidait qu’il pouvait s’en sortir seul. Le plus vieux des frères avaient aussi rapidement apprit à conduire et son père lui avait donné sa propre voiture, que le chasseur prend soin comme la prunelle de ses yeux. S’il devait mettre une priorité dans sa vie, c’était Sam le premier, et ensuite son bébé, son Impala noir. Et il y a une chose qu’on ne doit pas oublié… on ne met pas bébé dans un coin ! Jamais !
Quand finalement leur père disparut pendant plusieurs jours, Dean alla chercher Sam à l’université, l’embarquant avec lui dans une chasse au fantôme qui ne dura pas longtemps. Quand l’aîné sût que son cadet ne voulait pas le suivre après ça, il le ramena à Stanford, mais le désastre qui suivit ramena son frère vers lui. C’est à la mort de Jessica que Dean pu enfin retrouver son frère, et c’est aussi à ce moment-là qu’ils recommencèrent à chasser ensemble.  
Pendant cette année, ils chassèrent bon nombre de monstres en cherchant la piste de leur père et du démon qui avait tué leur mère. Dean finit par s’apercevoir que Sam ne lui disait pas tout concernant les cauchemars qu’il faisait à répétition, et ce n’est qu’un peu plus tard qu’il sût que son frère pouvait aussi avoir des visions. En un sens, ça lui faisait peur. Non pas Sammy en lui-même, mais ce que cela pouvait impliquer. Pourquoi avait-il des visions ? Est-ce que ça avait un lien avec cette nuit où leur mère avait été tué ? Ou est-ce que ça avait un lien autre, dont ils ignoraient encore tout ? C’était bien trop de questions sans réponse, et leur père ne décrochait pas son téléphone, les laissant dans le noir le plus total.
Pourtant, l’aîné des deux frères ne remettaient jamais en question les souhaits de son père. Ce dernier voulait qu’ils continuent la chasse sans le chercher lui, et c’est ce que Dean s’employa à faire, en tentant de faire comprendre à Sam que leur père avait une bonne raison de vouloir ça. Ce fut d’ailleurs le sujet de plusieurs prises de tête qui les fit même se séparer pendant seulement un voir deux jours, mais qui s’arrangea finalement.
Plusieurs semaines après cet incident, le chasseur rencontra la fille que Sam avait rencontré pendant leur « séparation » et ne comprit pas immédiatement pourquoi son frère faisait une fixation dessus. Certes, les coïncidences étaient rares dans leur métier, mais ce n’était pas impossible… jusqu’à ce que son cadet lui dise qu’il l’avait suivit et vu parler devant un autel de magie noir. Ils tentèrent donc de la piéger, mais c’est l’inverse qui arriva. Tout ça pour faire venir leur père, ce qui aurait fonctionné s’ils n’avaient pas été plus malin à ce moment-là. Croyant la fille morte, ils étaient retournés au motel et avaient revu leur père pour la première fois depuis longtemps. Dean avaient immédiatement sentit le malaise entre son père et son frère, mais il fut content de voir que sur le coup, ils ne s’étaient pas engueulé comme à leur habitude.
Toutefois, les retrouvailles ne durèrent pas longtemps. Les Daevas les avaient retrouvé et ne les laisseraient certainement pas s’en sortir cette fois-ci. C’est son frère qui trouva la solution et qui leur permit de sortir sans trop de blessures.
À nouveau, leur père les laissa. Il était meilleur lorsqu’il était seul et n’avait pas à s’inquiéter pour ses enfants. Bien que comprenant sa décision, l’aîné n’était pas confiant à cette idée, mais il n’en dit rien, sachant très bien ce qu’il en était. Ce n’est que bien plus tard qu’ils le croisèrent à nouveau, sur la piste d’un nid de vampire qu’ils traquèrent. Et encore plus tard que cela, qu’ils parvinrent à trouver la trace du démon qui avait tué leur mère et que Dean manqua d’y rester si ça n’avait pas été du sacrifice de leur paternel. Sa vie échangé pour la sienne en passant un marché avez Azazel.
« Sauve Sam. »
Ce furent les dernières paroles que Dean entendit prononcer de la bouche de John. Et aussi qu’il devrait le tuer si vraiment la situation empirait… chose qu’il ne comprit pas. Il ne tuerait jamais son frère, jamais. Même s’il se transformait en monstre pour une quelconque raison, il préférait trouver une autre solution que de devoir l’abattre. C’était son petit frère… c’était son rôle de le protéger.
Au cours de l’année qui suivit, il comprit enfin que le démon qui avait tué leur mère n’avait rien en commun avec celui qui était en lien avec les visions de Sam. Il s’agissait d’un démon bien plus puissant et encore plus impitoyable du nom d’Azazel, qui avait sélectionner plusieurs enfants dans la même génération et leur avait fait boire de son sang pour qu’un jour ils puissent servir ses plans. Quels plans ? Ça, le plus vieux des frères ne le savaient pas. Il savait seulement que ce n’était rien de louable et qu’il devait surveiller son cadet pour qu’il ne lui arrive rien.
Et pourtant… même ça il échoua. Il avait pourtant fait tout ce qu’il pouvait pour que son frère ne tombe pas entre les griffes de ce trou duc. Il avait pourtant trouvé le moyen de le dérober sous son nez pour le traîner il ne savait où. Dean s’était donc mit en tête de le chercher, même s’il ne savait pas par où commencer. Qu’importe s’il devait retourner chaque État dans tout les sens !
C’est grâce à une étrange vision dont il ignorait la provenance qu’il parvint à savoir où était Sam et qu’il fonça jusqu’à cette ville abandonné avec Bobby à ses côtés… mais lorsqu’il arriva, ce fut la pire des scènes qu’il n’avait jamais vu jusque là. Un homme qu’il ne connaissait pas venait de poignarder son frère dans le dos, pour s’enfuir par la suite sans même qu’il ait eu le temps de voir son visage. Sauf que c’était le dernier de ses soucis à ce moment-là. Le chasseur était allé rejoindre son frère, qui perdait non seulement beaucoup de sang, mais qui était vraiment mal en point. Il n’était pas médecin, mais il savait que ce genre de blessure, même avec leur connaissance, ne pouvait être soigné aussi aisément… voir même pas du tout. Et cela se confirma lorsqu’il sentit le corps de Sam devenir aussi inarticulé qu’un pantin et que la vie le quittait.
Il avait échoué. Encore. Il n’avait qu’une seule véritable mission. Une seule pauvre petite mission. Protéger Sammy. Et le voilà qui le tenait, inanimé, au milieu de cette place lugubre, tout ça simplement parce qu’un démon de merde avait décidé d’en faire son jouet.
Dean emmena donc le corps de son frère dans une vieille maison abandonnée où on ne viendrait pas le déranger, suivit de Bobby qui avait essayé tant bien que mal de le réconforter et de le remettre sur le droit chemin. Le plus âgé des chasseurs étaient finalement reparti sur la demande très explicite du plus jeune, qui s’était montré agressif. Pour tout dire, le châtain ne contrôlait plus rien. Que ce soit ses émotions, sa raison et tout le reste. Il était perdu, ne savait plus que faire. Dans ces moment-là, quand il hésitait, il demandait à Sam. Quand une chose lui semblait trop compliqué, il demandait à Sam. Quand il avait besoin de se confier, même s’il fallait lui tirer les verres du nez… il demandait à Sam. Mais Sam était mort. Alors… que devait-il faire ?
Il fit la seule chose qui lui paraissait logique en cet instant. Il alla dans l’impala et roula jusqu’au croisement le plus proche et convoqua un démon. Qu’importe ce qu’il lui en coûterait, il ramènerait son frère. C’était sa seule raison de vivre… s’il n’était plus là pour surveiller ses arrières, que deviendrait-il ? Il avait besoin de son petit frère, qui lui cassait les pieds, qui lui faisait la morale, qui essayait tant bien que mal de mettre du plomb dans la cervelle de son aîné… sans ça, il savait qu’il allait faire des conneries. Et il était d’ailleurs déjà entrain d’en faire une.
Le jeune homme passa un pacte avec un démon. Il lui resterait un an à vivre et son frère lui serait rendu, en échange de son âme. Après cette année-là, il mourrait et son âme irait en enfer. Tenter de briser le pacte ? Sammy mourrait à nouveau… Alors Dean n’avait pas l’intention de laisser cela se produire.
Il était retourné à la maison et avait retrouvé son frère fraîchement ramené du royaume des morts, sans lui dire immédiatement pour son pacte. Ce n’est qu’après que la porte de l’enfer fut ouverte qu’il le lui avoua réellement, même s’il se doutait que Sam n’était pas aussi dupe et se doutait de quelque chose. Il lui dit tout, les termes de l’accord en particulier, lui disant de ne pas chercher à l’en délivrer parce qu’il ne voulait pas tout mettre en l’air.
Mais comme son petit frère était borné, Dean le regarda s’acharner pendant des mois pour trouver une solution, mais il ne trouvait jamais rien. Malgré ses airs de «  je m’en tape de crever », l’aîné des deux frères avaient la frousse. Il savait que ce qui l’attendait en bas n’était rien de rose avec des paillettes et il n’avait pas plus envie de mourir et de laisser une des seules personnes qui lui restait... seule. Il tenta donc lui aussi de chercher les informations qu’il pouvait, mais plus les mois avançaient, et plus il désespérait. Non seulement il ne savait pas qui était le démon qui avait son pacte, mais il savait aussi ce qui arriverait s’il était rompu.
Dans les deux cas, c’était un cercle vicieux.
L’année arriva finalement à son terme, sans qu’une solution ne soit trouvé. Les chiens de l’enfer vinrent réclamer leur dû et c’est dans une souffrance qui n’était même pas descriptible que Dean agonisa. Le corps en lambeau, le sang qui giclait d’absolument chaque partie de son corps là où les chiens avaient déchiqueté, tandis que son âme partait en direction des fausses, dans en enfer.
Pendant plus de trente années, il fut torturé sans relâche. Des douleurs qu’aucun humain ne pouvait s’imaginer. Ces trente ans de calvaire prirent fin quand il décida de dire oui à la proposition que lui proposait son bourreau. S’il décidait de torturer à son tour, il descendait de sa potence. Cela dura dix ans, pendant lesquels il découpait sans relâche les âmes qui se trouvaient devant lui. Qu’elle soit innocente ou fautive, il n’en avait rien à faire, il le faisait quand même… et le pire dans tout ça, c’est qu’il commençait à s’y faire et à y prendre goût. Ses principes s’étaient effacé l’un après l’autre, le faisant effectué sa besogne sans même se questionner. Cette partie de lui était celle qui cachait son humanité, qui elle, était bien planqué derrière un solide mur. S’il devait passé le reste de son existence ici, autant ne plus se torturer l’esprit avec le reste de sa moralité…
La quarantième année, quelque chose changea… Il fut brusquement ramené dans le monde des vivants  sans savoir pour quoi et qui avait pu faire ça. Son corps ayant été enterré, il s’était retrouvé coincé dans une boite, sous terre, à devoir essayer de sortir. La personne qui l’avait ramené aurait au moins pu faire l’effort de le sortir de là !
Il était peut-être sorti de l’enfer, mais il se rappelait de tout. Lorsqu’il alla voir Bobby et que ce dernier lui demanda s’il se souvenait, il mentit. Il ne voulait pas qu’on lui pose de questions qui aurait ravivé ce qu’il préférait oublier. Ce qu’il avait fait, jamais il ne se le pardonnerait… Lui qui préférait souffrir plutôt que de voir les autres prendre à sa place, là bas, il s’était retrouvé dans la position inverse. Ça avait été un choix égoïste pour arrêter d’avoir mal et il avait apprécier les sensations que ça lui procurait… et cette simple pensée le répugnait de lui-même. Il ne comprenait pas pourquoi il avait été sauvé. Qu’avait-il de si spécial pour qu’une créature inconnu le sorte de là ? Et surtout, qui était assez puissant pour ça…
Une fois Sam retrouvé, Dean lui demanda s’il se servait toujours de ses dons et il eut droit à une réponse négative. Rassuré, l’aîné n’avait pas cherché à en savoir plus, faisant confiance à son cadet. Ils commencèrent donc à chercher qui l’avait ramené de l’enfer et découvrirent qu’en fait, c’était un ange, Castiel qui en était le responsable. Et c’est d’ailleurs grâce à lui que le plus vieux des deux frères sût enfin la vérité sur les pouvoirs de Sam et ainsi que leur origine. Et lorsqu’il vit que son frère utilisait encore ses dons psychiques, autant dire que Dean ne le prit pas vraiment. Voir pas du tout. Son petit frère s’était associé à un putain de démon qui le manipulait, et Sam ne semblait pas le voir. C’était pourtant évident.
Au fil des mois qui passèrent, leur relation se dégrada. Dean ne parvenait plus à faire confiance à Sam comme auparavant. Il doutait de lui et ses pouvoirs le mettait mal à l’aise. Il avait peur de là où ça pourrait les mener et surtout, tout les ravages que ça pourraient causer. Et comme quoi il avait raison… Rien de bien n’en ressortit. C’est son frère qui provoqua le début de l’apocalypse, parce qu’il avait décidé de suivre un foutu démon plutôt que son propre frère. Et ça, Dean n’arrivait pas à l’avaler. Il l’avait encore plus mauvaise que les fois précédentes, et pourtant, il avait bien essayé de ramener son cadet sur le droit chemin. Tout cela en vain.
L’apocalypse étant déclenché, ils se firent harceler par les démons et les anges pour qu’ils acceptent leur rôle dans cette bataille. Tous deux refusèrent. Plutôt crever que d’accepter de laisser un ange se balader dans son slip et ses chaussettes et causer plus de dégâts à cette planète. Il avait bien failli craquer quelque fois, mais il avait résisté comme il le pouvait. Peut-être faisait-il le mauvais choix, peut-être le bon, il n’en savait rien. Il savait seulement qu’il en avait plus qu’assez de se faire répéter que son destin était d’être le véhicule de cet archange pourrit.
Ils arrivèrent à arrêter l’apocalypse, enfermant Lucifer dans la cage à nouveau et tout sembla reprendre son cours normal. Dean rencontra un ange pour qui il se prit d’affection et qui évolua même en un amour qu’il ne parvenait pas lui-même à s’expliquer. Lui qui avait toujours eu les célestes en horreur, il ressentait ce sentiment de bien être lorsqu’il était à ses côtés. Comme si, avec elle, il pouvait enfin être lui-même, sans avoir à se montrer fort en permanence. Il pouvait se laisser aller. Au cours des années qui suivirent, il se fréquentèrent de plus en plus, entre ses nombreuses chasses et enquête et leur relation évolua. L’aîné des Winchester n’avaient jamais été connu pour sa fidélité envers les femmes, mais cette fois-ci faisait exception à la règle. Il était prêt à tenter l’expérience jusqu’au bout.

Outre celà, il continua la chasse avec son frère et passa même un an à chasser avec David, un jeune sorcier qu'il avait rencontré quelque temps plus tôt. Leur chemain se séparèrent toutefois lorsque les frères entendirent parler d'un dangereux démon qui faisait de plus en plus de carnage. Ils découvrirent qu'il s'agissait d'un chevalier de l'enfer, connu pour être quasi intuable si on avait pas la bonne arme. Crowley les contacta pour leur parler de la première lame qui pouvait les anéantir, et Dean alla avec le roi de l'enfer chercher cette dites lame. Sam n'étant pas vraiment d'accord avec son choix d'écouter un démon, alla de son côté pour tenter de retrouver la piste de la rouquine. L'aîné des deux frères rencontra donc Cain, qui possèdait la marque du même nom, et pu l'acquérir après avoir prouvé qu'il la méritait. Il se mit donc à la recherche de la première lame, qu'il ne trouva que plusieurs mois plus tard avec Sam qui était finalement revenu avec lui. Ils localisèrent ensuite Abaddon, que Dean tua, et c'est à ce moment-là que la marque commença à avoir de l'emprise sur lui. S'il ne se défoulait pas ou ne tuait pas, il finissait par le ressentir dans tout son être. Il avait un besoin vital de tuer.

Dean se mit à la recherche de Cain, espérant que ce dernier puisse lui donner le remède contre la marque, mais cela ne se déroula pas comme prévu. Il fut forcé de tuer Cain, le laissant pourir avec la marque sur son bras sans savoir comment s'en défaire. Il n'y avait apparemment aucune façon de s'en débarasser...

Quelques temps plus tard, le chasseur apprit que Phaliel, l'ange avec qui il partageait sa vie – d'une certaine façon vu qu'il n'a pas une vie ordinaire et bouge d'un endroit à un autre – portait en elle l'interdiction ultime des anges. Un Nephilim. Désireux de protéger cet enfant, il se promit de faire tout ce qui était en son pouvoir pour être là pour lui ou elle.

Sauf qu'encore une fois... ça ne se passa pas comme prévu. Il savait que la naissance de l'enfant approchait, mais il avait aussi eu la confirmation que le scribe était sur terre, dans un camp de sans abri. Sachant que c'était peut-être sa seule chance, il quitta le chevet de son ange, à son grand désespoir. Dean se retrouva confronté à Métatron alors que l'aîné des Winchester venaient d'assommé son frère pour qu'il ne se mette pas en danger en le suivant et était donc allé affronté le scribe de Dieu. Ce dernier étant trop puissant avec la tablette des anges, Dean se retrouva acculé au pied du mur, en mauvais état. La première lame loin de lui, il ne pouvait pas se défendre aisément et l'ange le poignarda près du coeur, ne lui laissant aucune chance de survit. Métatron partit au moment où Sam arriva et  le cadet tenta de le maintenir éveillé pour qu'il puisse le soigner par la suite. Au final, Dean succomba à ses blessures, disant qu'il préférait mourir plutôt que devenir comme la marque le souhaitait: un meurtrier. Il lui dit aussi qu'il était fier d'eux et il s'éteint en prononçant ces mots.

Sam le ramena au bunker, accompagné de Castiel, même s'il n'en avait pas conscience à ce moment là puisqu'il était bel et bien "mort". Phaliel aussi était venu à son chevet, avant qu'elle ne parte, peu de temps avant que Crowley ne vienne à son tour et que ce dernier ne lui passe la première lame, la mettant dans sa main pour réveiller le créature qui sommeillait au plus profond de lui, grâce à la marque.

Il se réveilla donc dans son lit, avec une sensation étrange qu'il n'avait jamais ressentit auparavant. C'était comme si la plupart du poids qu'il portait sur ses épaules avaient disparut. La première chose qu'il remarqua, c'était sa main qui serrait la première lame... et la deuxième chose fut qu'il était dans sa chambre du bunker. Devant lui se tenait Crowley qui avait un air satisfait au visage pour il ne savait quelle raison. Lorsque le démon lui avoua ce qui s'était passé et ce qu'il était devenu, il n'en cru pas un mot. Il ne voulait pas le croire. Son humanité, ses principes étaient encore assez présent en ce début de nouvelle vie qu'il refusait de le croire. Il ne pouvait pas être devenu ce monstre qu'il avait toujours chassé et détesté.

Une chose était sûre... il ne pouvait pas rester là avec Sammy dans les parages. Il avait encore assez de conscience pour prendre un morceau de papier et écrire à son petit frère de le laisser partir. Lui faisant ainsi comprendre de ne pas le chercher. Il ramassa ensuite quelques affaires seulement et demanda à Crowley de l'emmener à sa voiture et quitta le bunker pour ne plus y revenir.

Cela fait maintenant un an qu'il est sur la route, à fuir son ancienne vie et les personnes qui voudraient le retrouver. Il a prit goût au fait d'être un démon, plus précisément un chevalier de l'enfer et ne s'empêche pas de faire ce qu'il veut quand il veut. Il sait que même s'il a aimé une personne autrefois, il serait très bien capable de lui faire du mal, la marque le poussant à vouloir du sang, toujours et encore même si ce sont des personnages qu'il a porté dans son coeur. Il se doute aussi que son enfant a vu le jour, mais il ne souhaite pas faire parti de sa vie et reste éloigné d'elle. Dean a profité de Crowley qui s'y connaissait un peu en sorcellerie pour se créer des amulettes pour éviter de se faire localiser et espère que cela suffira.
Pouvoir

Pouvoir de démon basique: Bien qu'il ne sache pas vraiment les utiliser pour l'instant, il possède les même pouvoir de base que les démons. Donc télékinésie, faire clignoter les lumières etc... S'il se retrouve coincé dans un piège à démon, son niveau de pouvoir n'est pas assez grand encore pour l'utiliser à l'intérieur, comme le faisait Cain.
Immortalité:Grâce à la marque sur son bras il ne peut pas mourir, autre que par la première lame qui doit elle aussi être manié par une personne portant elle aussi la marque. Elle ne sert donc à rien utilisé par qui que ce soit d'autre. La première lame peut aussi presque tout tué, peut-être à l'exception des Archanges et de Dieu lui-même. L'eau bénite et le feu sacré peuvent le ralentir un moment mais le feu sacré ne le tuera pas, comparativement aux autres démons. Une lame d'ange peut le blesser mais pas le tuer. Le couteau à démon n'a aucune influence sur lui. Les pièces à démon on encore le même emprise sur lui que les démons basiques, il n'est pas au même niveau de pouvoir que Cain.
Force "Berserk" : La marque de Cain a pour effet de rendre son porteur fou furieux lorsqu'il la porte. Non seulement il a la force, la vitesse et les réflexes d'un démon, mais il entre aussi dans une rage où il est difficile à arrêter à moins d'être un ange et de l'endormir.
Exorcisme :Tout les chevaliers de l'enfer pouvait le faire, mais Dean ne l'a encore jamais fait et ne sait pas comment. En posant sa main sur un démon, il peut exorciser celui-ci et le renvoyer en enfer. 
Biokinésie : Cela lui permet de contrôler par sa seule force mentale l'essence cellulaire des humains ou des créatures. Son pouvoir est encore faible et inexpérimenté, il ne le contrôle que sous le coup de la contrôle pendant un court instant.
( Exemple dans la série : lorsqu'Abaddon fait saigner les yeux du fils de Crowley ou maintient Dean contre le mur pour le repousser )
Téléportation: Pour l'instant il ne l'a que très rarement utilisé et préfère se déplacer dans l'Impala.
Il ne l'utilise qu'en dernier recours et il ne le contrôle pas comme il le souhaiterait. Il lui arrive de ne pas attérir aux endroits souhaité.
Super-force: Un peu comme sa rage "berserk" mais il est tout simplement plus fort qu'un être humain. Il peut repoussé les démons beaucoup plus facilement qu'un démon normal et même tué un être humain en lui brisant la nuque ou en traversant son corps de sa main.
Pouvoir Mnémonique: Il peut accédé au souvenir des autres momentanément en envoyant un nuage de fumée qui lui permet de voir à travers leur yeux ce qu'il s'est passé quelques instants plus tôt.
Extermination: Semblable à ce que font les anges, il peut exterminer les démons qu'il croise.
Contrôle de la météo: Comme tout les autres chevaliers, il peut causer des dommages avec la météo, que ce soit volontaire ou non, tel que des orages, des éclairs ou des refroidissements et réchauffement.
Terrakinésie: Il peut provoquer de léger tremblement de terre permettant de la fissuré sur une certaine distance.
Derrière l'écran
Bonjour ! Je m'appelle Vanessa ( Vava ou Hesa) et j'ai 23 ans. J'ai trouvé Darkest Hour grâce à J'en suis la fonda Very Happy . J'aimerais vous dire un secret : Je vous aime <3 Le code du règlement : Je l'ai exorcisé!
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkest Hour :: Votre Destin :: Présentation :: Fiches Validées -