Ship du mois

Pseudo

Pseudo

Le forum a ouvert le 23/10/2017
Déconseillé au -16 ans. Peu contenir des sujets crus
Inspiré de la saison 10 de Supernatural. Risque de Spoil
Design créé par Hesa (Dean Winchester) ainsi que le codage des catégories, qeel, panneau latéral + + pa
Codage de la PA créé par Laue (Phaliel) ainsi que Hesa(Dean) pour le background.
Codage de la liste des membres par Crush, ainsi que la navigation.
Les codes et le design sont la propriété de DH. Merci de respecté le travail des admins en ne les recopiant pas.
Like a flower made of iron [Crowley]

Supernatural - Darkest Hour

Supernatural - Darkest Hour
 
Ouverture du forum!!! [10-23-2017]
Merci de privilégier les personnages importants de la série ainsi que les postes vacants.
Nous sommes à la recherche de Rowena, Jody, Bobby et bien d'autres!
Pensez à voter pour les TOP sites, ça nous aide énormément à faire connaître le forum!
Nous avons ouvert une section rp délires. Ils n'affectent pas vos personnages. C'est ICI
Merci de privilégier les groupes Créatures, Dieux Païens et sorciers

Like a flower made of iron [Crowley]

 :: Philadelphie :: Centre Ville :: Bar Raffiné Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sorcière


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 164
Crédit : 442
MessageSujet: Like a flower made of iron [Crowley]
Ven 4 Jan - 16:27
Crowley & Ylianah


like a flower made of iron


Bientôt 23h30. Ylianah, les traits légèrement tirés par la fatigue, était en train de ranger les cartes ainsi que des verres consciencieusement. Très compétente, la barmaid préparait en même temps une boisson pour un client qui venait d'arriver tout en surveillant du coin de l'oeil que Glenn, son collègue, était bien en train de faire ce qu'elle lui avait demandé, à savoir: Pointer les boissons en vue de l'inventaire prochain. Cette idée ne lui avait clairement pas plus et il avait crié à l'injustice. Cependant, les clients préféraient être servis par un charmant minois plutôt que par Glenn qui était beaucoup moins souriant. C'est pour cela qu'elle était souvent au bar plutôt qu'au fond de la salle. Il n'y avait vraiment pas grand monde, une soirée calme comme Ylianah les détestaient.

"Votre commande monsieur."

La jeune femme tendis la boisson au client assis en face d'elle tout en souriant. C'était un homme qu'elle n'avait encore jamais vu...un tout nouveau client. Vêtu élégamment d'un costume probablement plus cher que cinq mois de loyer, peut-être était-il un chef d'entreprise? Il en avait l'allure en tout cas. Néanmoins il y avait quelque chose d'autre chez lui. Ce qu'il dégageait, son aura perturbait la jeune femme bien qu'elle essayait de ne pas y faire trop attention. C'est alors que la petite clochette fixée à la porte tinta, un autre client venait d'arriver. Elle s'éloigna alors en glissant un:

"Si vous avez besoin d'autre chose n'hésitez...."


Grand blanc...Ylianah laissa sa phrase en suspend. C'est alors qu'une voix glaciale et féminine s'éleva, s'exprimant en russe.

"Tsarina. Comme on se retrouve."

La jolie barmaid avait pâlie soudainement, son visage exprimait une surprise sincère mêlée à l'incompréhension.

"Etonnée de me voir ici n'est-ce pas Tsarina. Ca nous a pris du temps mais on a enfin pu te retrouver. Tu sais que tu es très douée pour effacer tes traces? On peut au moins te reconnaître cette qualité."

Reprit-elle en anglais cette fois-ci. Ylianah reprit une certaine contenance. Après tout, cela n'était qu'une question de temps avant de voir débarquer d'autres sorcières du vieux continent. Dressant fièrement la tête, telle une guerrière prête à affronter son destin. C'était fou comme le confort du quotidien pouvait vous faire oublier certaines choses.

" Eh bien...tout un Coven pour retrouver une seule personne, une novice qui plus est. Pitoyable je ne sais pas si je dois rire ou pleurer devant une telle médiocrité."

Répliqua Ylianah d'un ton dédaigneux. La jeune femme ressemblait à une petite poupée de porcelaine à qui on donnerait le bon Dieu sans confession. Mais il ne fallait pas se fier à la mine innocente et boudeuse qu'elle affichait souvent. Elle était acerbe et piquante lorsqu'on la provoquait, titillant les points sensibles, appuyant là où ça faisait mal. Ici, il s'agissait de mettre à mal l'ego d'une sorcière pour la pousser à la faute...obtenir un certain ascendant psychologique à défaut d'avoir un ascendant physique.

La barmaid regarda alors le client qui était encore là. Elle lui murmura de partir au plus vite avant qu'elle sente ses pieds décoller du sol pour être projeté violemment contre une étagère pleine de verres. Un fracas du diable raisonna, faisant sortir Glenn de la réserve. Ce dernier détala à toutes jambes...le lâche. Un débris de verre transperça les vêtements de la barmaid, la blessant au niveau de l'épaule, lui arrachant un gémissement de douleur. L'autre sorcière en avait profité pour bondir sur elle et la blesser un peu plus.

" Tu sais pourquoi je viens Ylianah. Tu as tué une sorcière et pour ça tu dois mourir! Ce que tu lui a fait...par les Dieux personne ne mérite de finir comme ça!"

Un petit rire s'échappa de la gorge de la barmaid. Du sang coulait en abondance de son épaule blessée. Tandis que les deux femmes discutaient le liquide carmin se répandait à l'intérieur de la main d'Ylianah, lui permettant de tracer une rune sur un pan de tissu appartenant à son adversaire.

" Elle a tué mon père elle a abusé de ma confiance. Elle méritait amplement ce qui lui est arrivé! Et s'il fallait le refaire je n'hésiterai pas une seule seconde! Electrica Rete!"

C'est alors qu'un éclaire jaillit pour traverser la sorcière de part et d'autre de son corps, la paralysant. Mais cela n'allait pas durer très longtemps, car elle était puissante, bien plus que ne l'était Ylianah. Alors sans attendre, elle saisit un haut tabouret et avec toute la force dont elle était encore capable, elle la frappa. Tombant de tout son long et complètement sonnée l'autre femme tomba à la renverse, papillonnant des paupières comme pour rester consciente. La rage au coeur, Ylianah saisit une grosse bouteille de whisky qui n'avait pas éclaté en s'écrasant au sol. Elle s'assied à califourchon sur l'autre sorcière à terre.

"Tu peux me tuer si ça te chante! D'autres de mes soeurs viendront me venger! Ou alors que ton frère s'en chargera, comme il s'est chargé de décimer une bonne partie du coven juste par vengeance. Tic Tac ma soeur...il viendra pour toi."

Le coeur d'Ylianah se mit à battre un peu plus fort dans sa poitrine. Elle avait une seule envie, lui fracasser le crâne à coup de bouteille pour lui faire fermer sa bouche une bonne fois pour toute. Submergée par la haine, comme lorsqu'elle avait tué cette autre sorcière...La belle leva la bouteille au dessus de sa tête prête à l'abattre pour faire de la bouillie avec son crâne. Mais au dernier moment, elle lâcha son arme contondante et baissa le bras. Non. Elle n'était pas une meurtrière. Elle valait mieux que ça, malgré que toute son âme voulait la liquider. Luttant contre elle-même, Ylianah finis par se redresser et s'éloigner de la sorcière qui pouvait bouger à présent.

"Pars! Va-t'en avant que je ne change d'avis!"


La douleur de l'entaille à son bras se réveilla, l'obligeant à appliquer sa main dessus, espérant diminuer la souffrance. Le bar était dans un sale état et elle aussi.


Codage by LaxyDunbar
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur
Roi de l'Enfer


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 171
Crédit : 2680
Emploi/loisirs : Torturer les autres
MessageSujet: Re: Like a flower made of iron [Crowley]
Lun 7 Jan - 15:38

Tristesse...déception...et une blonde bien roulée



feat. Ylianah et Crowley


À journée de merde, soirée de merde comme dit le dicton ! Ou pas en fait, tout est relatif mais quand on se prend sa foutue humanité dans la gueule comme c’était mon cas depuis ma sortie du Voile –nom que j’avais finis par découvrir après quelques recherches- ben on fanfaronne beaucoup moins et on déprime beaucoup plus.

Alors j’évitais de plus en plus mon royaume en espérant sans grande conviction, puisqu’il avait été bloqué avec moi, que Nargal s’en occupe en mon absence. Mais bien sûr rien n’était jamais simple et j’avais dû me rapprocher de mon second dans la journée car il avait besoin de mes conseils et que « ça ne pouvait pas attendre », alors j’avais fait acte de présence sans grande conviction.

Évitant son regard pour fixer mes mains, comme un gamin punis. Ne l’écoutant même pas et finissant par repartir. Ce qui m’énervait royalement puisque ce n’était pas comme ça qu’un Roi agissait ! Jamais en temps normal je n’aurais détourné les yeux ainsi ni même refourgué mon travail à un autre pour avoir le plaisir de fuir aux yeux de tous.

Cette transition du moi normal au moi pathétique et renfermé ne me plaisait guère mais bien que je lutte intérieurement de toutes mes forces je n’arrivais plus à m’intéresser à mon royaume et l’idée même de gueuler sur mes ouailles me rebutait comme tout. En bref, je n’étais plus moi-même et n’arrivait pas à remonter la piste.

Puis alors que je marchais les mains dans les poches et la tête basse dans les rues désertes de Philadelphie en cette heure qui commençait à être tardive.

J’eus une révélation des plus intéressantes.

Qu’est-ce  que je faisais 24h/24 et qui faisait ma renommée ? Un peu comme un symbole qu’ont ces anciens dieux et qui les identifiaient pour qui ils étaient. La boisson ! Et plus précisément, les cocktails exotiques.

Rentrant dans le premier bouge à alcool que je rencontrais, j’atterris finalement dans un des bars raffinés de la ville. Là où on ne manquait pas d’idées farfelues pour les cocktails et où les serveuses étaient bien roulées et mises en avant. Mais sur le moment je n’en avais rien à faire des serveuses, je voulais juste me retrouver moi.

Étant le seul client visible –et c’était tant mieux-, je m’installais comme d’habitude au plus près des boissons à savoir directement au comptoir. Laissant les pans de mon manteau retomber sur les côtés, j’interpellais la barmaid d’un geste de la main.

« Servez-moi votre cocktail le plus exotique. Et le plus rouge. »

Gardant les yeux dans le vague pendant qu’elle préparait ma commande, je finis tout de même par reluquer ses fesses sans le vouloir, les trouvant à mon goût mais sans plus. Foutue envie de tout qui avait disparu avec le Voile !

Elle finit par me servir tout en restant très poli et je la remerciais d’un signe vague de la tête sans même l’écouter ni remarquer qu’elle c’était arrêté, avant de plonger mon regard dans ma boisson alors que la cloche retentissait et que la blonde se mette à discuter avec quelqu’un.

Parfais. Goûtons ce breuvage en croisant les doigts pour que ça me réveille de ma torpeur. J’approchais donc le verre de mes lèvres et reniflais un peu le contenu avant d’hausser les épaules et d’en avaler une gorgée. Sucré, tonic et quelque chose de pétillant mais indéfinissable. J’affichais lentement un sourire sur mon visage alors que je fus interrompu par des voix pas vraiment amicales.

Je levais la tête de ma contemplation et me tournais légèrement sur le côté pour voir ma serveuse en tête à queue avec une autre femme. Les deux totalement à tomber et visiblement sous tension. Me tournant pour observer le spectacle, je buvais quelques fois pour pimenter le tout. Oui c’était ça ! Du piment ! Il y avait du piment dans mon verre. Il faudrait que je remercie la barmaid plus tard…enfin si elle survivait.

Pour le moment je me contentais de regarder le tout avec attention, comptant les points respectifs. 1 point pour la pique de la blonde qui visiblement était une sorcière tout comme sa camarade.

Finalement 0 point puisqu’elle m’incita à quitter les lieux probablement pour ne pas faire de victime. Je secouais la tête de dépit, dommage elle semblait intéressante et avait eu l’audace de me faire quitter mon petit monde pendant quelques instants.

Alors que je m’apprêtais à y retourner, je fus surpris de voir me serveuse se faire placarder sur le bar, renversant les étagères les plus proches et déversant leur contenu au sol, me tirant une plainte de tristesse pour cet alcool gâché. L’autre avait attaqué sans attendre de permission et je lui octroyais 1 point pour effronterie.

C’est alors qu’un garçon sortit de la réserve pour fuir et probablement prévenir les secours alors d’un mouvement de la main je lui envoyais la porte dans la tête, l’assommant au sol et m’arrachant un demi-sourire au bruit sec du choc. Marrant cet humain !

Finalement j’avais bien choisi mon échappatoire.

Elles continuèrent à se rejeter la faute sur des morts et de mon point d’observation, je remarquais que c’était une diversion pour la blondinette puisqu’elle était en train de tracer un symbole sur bout de vêtements.

Deux nouveaux point pour la serveuse, un pour la rune diversion et un pour avoir tué une des siennes visiblement avec imagination. On en était donc à 2 / 1 pour la serveuse du nom d’Ylianah.

Et encore d’autres points pour l’éclaire électrique qui me fit rire lorsqu’il atteint sa cible, puis un autre pour le coup de tabouret, ce qui faisait 4 / 1 pour Ylianah. Elle avait du cran mais irait-elle jusqu’au bout ?

Elle saisit alors une bouteille et je restais en retrait, espérant la voir massacrer l’autre imbécile. Gardant mon verre au bord de mes lèvres. Impatient. Elle leva la bouteille…ouiiii…et suspendit son geste me faisant lâcher un juron de déception avant de la relâcher ainsi que la bouteille, me faisant me lever.

« Pars! Va-t'en avant que je ne change d'avis ! »

Je m’approchais d’elle simplement, mon verre à la main et scrutant ses gestes en espérant qu’elle change à nouveau d’avis mais elle ne semblait pas vouloir le faire, préférant poser sa main sur son bras blessé. Alors je touchais sa blessure qui pissait le sang, arrêtant l’hémorragie et désignait la femme au sol de mon verre

« Si tu veux mon avis, vaut mieux l’éliminer ça te fera gagner du temps. »

Je m’approchais ensuite de la larve au sol et soupirais en repensant aux démons qui me servaient et était aussi incapable qu’elle. Puis j’allumais une petite flamme au bout de mes doigts, faisant écarquiller les yeux de la Russe-cove.

« Un peu de flamme et hop plus de preuves tu ne penses pas ? »

Je me retournais vers la sorcière encore debout gardant ma flamme allumer et attendant son aval pour le faire, la tentant tout de même pour qu’elle le fasse de son propre chef.

« Je suis sûr que tu peux le faire aussi »

Sans que je m’en rende compte elle avait réussi à me faire sortir de mon antre intérieur et avait commencé à me redonner goût à la vie en se battant bien que tout n’étais pas encore gagné pour moi.

Elle me gâcherait la soirée si elle refusait. M’ayant promis du sang avec ce combat.


KoalaVolant

____________________________________________
Hello, Boys
© Laueee
Revenir en haut Aller en bas

Sorcière


Carte d'identité
Inventaire:
Messages : 164
Crédit : 442
MessageSujet: Re: Like a flower made of iron [Crowley]
Mar 8 Jan - 10:55
Crowley & Ylianah


like a flower made of iron


Ylianah venait de salement amocher l'autre sorcière qui gisait sur le dos. Sa joue auparavant blanche était violette presque noire au niveau de la pompette et du sang coulait de sa bouche ainsi que de son nez. Probablement qu'elle lui avait cassé l'os à cet endroit et probablement aussi le nez. La belle n'y avait pas été de main morte avec son tabouret. La jeune femme avait été élevé par un chasseur et même si ce dernier ne lui avait aucunement appris à être un chasseur, il lui avait appris à se battre pour ne jamais être sans défense.

De ce fait, Ylianah cognait. Elle cognait même dur. L'autre sorcière au tapis, crachait quelques gerbes de sang pour essayer de vider sa bouche, souillant le sol en parquet qui était de très bonne facture. La jeune femme essaya de se calmer, elle ne devait absolument, car elle savait pertinemment ce qu'il risquerait de se passer si elle n'arrivait pas à faire taire sa colère. Cependant, ses grandes prunelles bleues n'arrivaient pas à quitter l'autre par terre. Elle avait osé venir la trouver dans son nouveau pays...là où elle avait réussi à se construire une nouvelle vie. Ne pouvait-on pas la laisser en paix?

Elle trouvait cette situation injuste. Certes Ylianah avait tué une sorcière, mais cela n'avait-il pas été un acte justifié? Elles avaient fait assassiner son père pour un prétexte franchement douteux. Qui avait été la plus vile dans cette histoire??? Certainement pas elle. C'est alors qu'une voix plaintive attira son attention. Arquant un sourcil lorsqu'elle remarqua qu'il s'agissait du client auquel elle avait crié de partir, Ylianah avait bien senti que ce dernier dégageait quelque chose de...spécial. Son intuition la trompait rarement. La belle contracta légèrement le bras lorsque l'homme posa sa main sur sa blessure, cela lui fit mal quelques secondes seulement avant que la plaie ne cesse de saigner. Incroyable.

Ylianah examina la plaie qui effectivement, était refermée! Il n'y avait plus de douleur. L'homme au costume noir plus cher que trois mois de son salaire  donna son avis sur la situation, comme s'il semblait avoir l'habitude de vivre ce genre de choses. Qui était-il? Pourquoi était-il encore là? Ce n'était pas un humain ça, c'était une certitude. Fixant de nouveau l'autre sorcière, Ylianah secouait négativement la tête. L'éliminer? Non, la belle n'en avait pas envie...enfin si! Mais c'était mal. Et...elle était tout sauf quelqu'un qui achevait une victime déjà au sol, vaincue.

"Non. Elle a eu sa leçon. Je ne suis pas du genre à achever un adversaire déjà vaincu."


Assura t-elle. Mais le ton de sa voix avait trahi l'espace d'un instant, une hésitation. Comme si la jolie barmaid n'était pas vraiment certaine de ses propos. C'est alors qu'une flamme naquit sur le bout du doigt de l'individu. Ses soupçons étaient donc bel et bien fondés...il s'agissait d'un démon. Ce dernier l'invitait à ne pas laisser vivre la sorcière à terre.

"Ylianah ne l'écoute pas! C'est...un...dmon...un démon."

Articulait avec peine l'autre jeune femme qui essayait à présent de se relever. Elle était tellement pathétique là, par terre, le visage à présent tuméfié. Le démon l'encouragea encore une fois et cette fois-ci Ylianah leva les yeux vers ceux de ce dernier et le fixa longuement...avant de regarder de nouveau l'autre sorcière...puis encore une fois le démon...et une nouvelle fois son adversaire. Le pouls d'Ylianah accéléra petit à petit à mesure que sa réflexion se construisait et la menait vers une inéluctable conclusion: Cela ne s'arrêtera jamais. Ylianah serait pourchassée par les autres sorcières de son clan jusqu'à ce qu'elle soit exécutée. Elle avait tué une sorcière et c'était un crime puni de mort. C'était la loi des sorcières. C'était ainsi.

Même si elle laissait partir la sorcière, cette dernière rejoindrait ses soeurs et elles reviendraient en nombre. Et malheureusement, elle aurait probablement moins de chance que maintenant. Pourtant la belle avait accepté de la laisser partir...mais cela ne rachèterait pas ce qu'elle avait fait. Ylianah, perdue, mesurait le pour et le contre, luttant contre sa morale et son désir profond qui réclamait la tête de cette sorcière. Elle ne voulait pas encore tuer quelqu'un elle ne voulait pas être une meurtrière!

"Il ne faut pas...ça ne serait pas bien."

Murmurait-elle à elle-même.

" Ne l'écoute pas...pitié Tsarina!"

Bredouillait-elle en crachant de nouveau une gerbe de sang. Ylianah claqua de façon perceptible sa langue contre son palais. Elle faisait ça à chaque fois qu'elle était agacée, contrariée ou embêtée. Avait-elle eu la moindre pitié lorsqu'elles avaient fomenté le meurtre de son père bien aimé? Une vague de haine la submergea de nouveau. Son regard était à présent décidé...la sorcière avait creusé elle-même sa propre tombe.

"Tu es pathétique. Tu n'es même pas capable d'être digne face à la mort."

Un sourire dédaigneux étira ses jolies lèvres tandis qu'elle se tourna vers le démon qui attendait toujours son feu vert. Ylianah était fière, il n'était pas question que quelqu'un se salisse les mains à sa place.

"C'est à moi de le faire."

Elle redressa la tête, une lueur de détermination brillait au fond de ses yeux. Alors la belle saisit la bouteille de whisky qu'elle avait laissé lâché il y a quelques minutes. Ouvrant le bouchon, elle porta le goulot à ses lèvres pour en boire une gorgée...avant d'asperger le corps de la sorcière qui se mit à hurler et tenter de reculer, étant encore paralysée. Puis, elle saisit le paquet d'allumettes avec lequel elle allumait les bougies sur les tables du bar. A ce moment précis, elle regretta de ne pas connaître de sort utilisant le feu.

"Mes soeurs te retrouveront comme je t'ai retrouvé! Et tu verras! Elles te feront bien pire!!! Tu iras en enfer pour ça!!! Salope!!! "

Un petit sourire satisfait se peignait sur son jolie visage poupin tandis qu'elle gratta les petits bâtonnets de souffre qu'elle jeta sur son corps.

"Toi d'abord."

L'autre sorcière s'embrasa et des hurlements inhumains, de terreur et de souffrance à l'état pure envahirent la pièce...tout comme une odeur de chair brûlée. Ylianah regardait le spectacle sans en perdre une miette, du feu cloquant la chair de la sorcière avant de la noircir. Et puis les hurlements se turent enfin.


Codage by LaxyDunbar
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Like a flower made of iron [Crowley]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernatural - Darkest Hour :: Philadelphie :: Centre Ville :: Bar Raffiné -