Octobre 2019
For the throne : round 1

Supernatural - Darkest Hour

Supernatural - Darkest Hour
 
Ouverture du forum!!! [10-23-2017]
Merci de privilégier les personnages importants de la série ainsi que les postes vacants.
Nous sommes à la recherche de Jody, Bobby et bien d'autres!
Pensez à voter pour les TOP sites, ça nous aide énormément à faire connaître le forum!
Nous avons ouvert une section rp délires. Ils n'affectent pas vos personnages. C'est ICI
Merci de privilégier les groupes Créatures, sorcier, expérimentations, anges disgracié et ange!

For the throne : round 1

 ::  :: Midtown :: Roanoke Park Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Administrateur
Roi de l'Enfer

Crowley
Crowley
Messages : 213
Crédit : 4323
Emploi/loisirs : Torturer les autres
MessageSujet: For the throne : round 1
Lun 16 Sep - 18:18
NARGAL :

7h. L'heure du rendez-vous avait sonné. L'heure de la "confrontation" entre les deux anciens meilleurs "partenaires" avait sonné. Il était grand temps de s'expliquer et les choses commençaient plutôt mal à cause du SMS de Crowley. Visiblement, le ton semblait d'ores et déjà agressif, cela promettait...Pour l'une des rares fois, Nargal était arrivé à l'heure à un rendez-vous, car mieux valait ne pas faire n'importe quoi lors d'une confrontation aussi importante. Comme annoncé, il était venu seul, même s'il avait prévenu ses démons de réagir s'il n'était pas revenu dans 2h...Crowley avait toujours des plans derrière la tête de toute manière.

Adossé à un lampadaire, les mains dans les poches de son manteau noir, Nargal regardait les environs d'un air quelque peu serein. Il attendait patiemment Crowley, espérant que celui-ci était bel et bien venu seul, car sinon, beh mon coco serait dans la mouise...



CROWLEY :

Auparavent lorsqu'une personne entendait parler de Nargal il était forcément associé à son Roi. Moi. Mais depuis plusieurs mois cela n'était plus du tout la même donne. Nargal était à présent considéré comme le souverain des Enfers et je détestais cela.

La trahison de ce dernier pesait en moi comme une des pires choses possible. Je n'allais sûrement pas le laisser s'en tirer à s'y bon compte alors j'avais accepté son foutu rendez-vous en gage de bonne fois mais m'y rendis dans une colère noir.

L'heure étant arrivé, j'avais enfilé mon costume le plus sombre et mon regard de glace laissait apparaitre mon état mental du moment.

Sans même un salut pour mon sauveur, je me téléportais au lieu de rencontre et après quelques pas déterminé, apperçu Nargal nonchalement appuyé contre un lampadaire.

Il semblait serein mais comme toujours je ne me fiais pas une seule seconde à cette apparence et attaquait plutôt verbalement en m'arrêtant face à lui à quelques mètres.

"L'empereur Commode en personne" sifflais-je, amère


NARGAL :

Nargal détaillait Crowley comme s'il ne l'avait jamais vu auparavant. Cela faisait un sacré bout de temps qu'il n'avait pas vu l'ancien roi, et il aurait sincèrement aimé que leur retrouvaille se passent dans de meilleures conditions. Mais bon, il fallait croire qu'il y avait un petit malentendu entre ces deux-là. Nargal releva légèrement sa tête pour laisser apercevoir ses yeux glacial à la vue de tous, son béret assombrissant son regard. Comme d'habitude, il restait stoïque face à cette insulte cinématographique qu'il comprenait.

"J'entends ton intonation amère, mais c'est moi qui devrais être, amer non ?"

Gardant ses mains dans les poches de son pantalon, Nargal se décolla du lampadaire pour tourner autour de Crowley, regardant encore une fois autour de lui.

"Sais-tu que j'ai failli crever pour sauver tes putains de fesses alors que tu étais en réalité entrain de faire la java avec ce foutu Gabriel?" Une grimace de dégoût apparu sur son visage, qu'il ne put cacher. "Et tu oses m'appeler de traître Crowley?"



CROWLEY :

J'avais toujours connu un Nargal discret mais efficace aussi sa façon de me répondre directement comme il l'avait toujours fait avec tous le monde excepté moi me laissais encore plus en colère. Qui était-il pour me parler ainsi !? Il me devait tout ! Et pourtant cela ne l'empêcha pas de me parler comme un psy à son patient.

"Parce que tu crois que j'en ai quelque chose à faire de ce que tu ressents Nargal ?"

Le voyant se rapprocher je m'arrêtais, interdit. Il était vraiment en train de me juger là ? Alors j'attaquais à mon tour alors qu'il continuait à me parler comme à son chien.

"Oh je suis désolé si cela touche tes sentiments chéri ! Mais je n'ai pas à me justifier auprès de toi. Maintenant encore plus que jamais. Tu crois vraiment que je n'avais aucune raison de disparaitre et que j'ai fais ça uniquement pour ses beaux yeux ? Mais qu'est ce que ça peut te foutre d'abord ? Tu ne m'as pas attendu là bas"

Je fis une pause pour marquer la suite de ma tirade

"Tu n'es qu'un foutu usurpateur et il ne t'as fallut que quoi ? 5 minutes pour retourner ta veste ? Alors arrête avec tes sermons à la con et ouvre les yeux. Le problème ce n'est pas moi"


NARGAL :

Il était en effet important de remarquer que le roi, le véritable roi, était passé du vouvoiement au tutoiement, traitant ainsi Crowley comme égal à lui. Il n'avait alors jamais à ce point "manquer de respect" à son patron. Ce dernier déversait d'ailleurs son flot de colère, et la discussion atteignait déjà des niveaux de violence verbale extrême. Nice talk guys!

"Retourner ma veste ?" Il plissa les yeux, incrédule. "J'ai été à tes côtés durant des siècles et je ne t'ai jamais, pas une seule fois trahi Crowley. J'ai fait mon job sans l'ouvrir même si je n'étais pas forcément d'accord avec toi."

Son intonation était froide, mais tout comme Crowley, il était possible d'entendre une amertume forte dans son grain de voix irlandais. Toute cette histoire se basait sur le fait que Crowley n'avait pas prévenu Nargal de son retour sur Terre. Après tout, un rien énervait le nouveau roi, surtout lorsqu'il s'agissait de son ancien chef. Agrippant  son interlocuteur par sa veste, Nargal continua de déverser son petit flot de colère.

"Tu crois que j'ai pris ce foutu trône par plaisir ? J'aurais pu te le piquer des siècles auparavant Crowley. Je l'ai pris pour éviter que des putains de démons merdiques le prennent et fassent n'importe quoi avec le royaume, avec notre royaume." Il fit exprès d'accentuer le "notre". Je l'ai pris pour te le redonner une fois ton retour.
Il lâcha brutalement Crowley, secouant sa tête.

"Lorsque tu as disparu, j'ai failli mourir des mains de ce Jack car je lui ai demandé d'ouvrir une faille pour aller te chercher dans l'autre monde, celui dans lequel tu étais coincé." Il hochait la tête, croisant ses mains dans son dos. "Ouais, j'étais prêt à faire ça. J'étais prêt à me battre avec n'importe qui pour te ramener en Enfer. J'aurais pu crever pour toi s'il le faut."

Il pinçait à présent ses lèvres.

"Alors tu m'excuseras sincèrement de ma grosse colère quand j'ai appris que tu étais sur Terre et que tu ne m'as même pas envoyé un mot, un SMS, pour me dire que tu revenais bientôt. Ca t'aurais pris 5 PUTAIN DE SECONDES CROWLEY! Tu en as vraiment rien à foutre de moi eh? "



CROWLEY :

Nargal aimait la diplomatie, il avait toujours juré par ce procédé tout à mon contraire et c'est pour cela qu'on faisait une si bonne paire auparavent.

C'était aussi la raison pour laquelle on ne pouvait absolument pas avoir de conversation normale et civilisé. Lui pensant que me prendre de haut lui déservirait et moi bien trop énervé contre ce traitre pour avoir ne serait-ce que l'envie de le comprendre.

Alors quand je lui avançais qu'il m'avait tourné le dos aussi simplement il tenta de se défendre en parlant du passé et je lâchais un rire forcé en lui répondant froidement.

"C'est bien là le problème ! Toi qui te prétendais le plus fidèle de tous tu m'as trahi comme toute les autres vermines"

Mais alors que je m'attendais à le voir rester dans son légendaire jet d'oeillades assassines, il se permis de me toucher et me prendre au col pour me cracher sa vérité à la gueule.

Serrant les poings pour me retenir de l'envoyer valser contre son foutu lampadaire j'écoutais ses jérémiades sans vraiment savoir si je pouvais le croire. Après tout ça ressemblait à la vérité mais alors pourquoi maintenant que j'étais de retour il continuait à me voler ma place ?

Ignorant totalement sa tirade, je me refusais à répondre à son discours larmoyant, je le repoussais par la pensée avec un geste brusque de la main pour le remettre à sa place. Cet effort me coûtais en énergie mon repos provenant de cette foutu blessure au ventre étant encore proche mais je ne voulais pas, ne devait pas paraitre faible en cet instant.

Nargal ajouta qu'il avait tout fait pour me ramener. Même faire un pacte avec le fils de Lucifer. Et pourtant je n'avais rien vu de cela. Ou peut être que si ? Après tout je ne savais toujours pas comment j'étais revenu dans ce monde...

Reniflant de déni je lui offrais une réponse honnête

"Parce que tu crois que je n'avais pas de bonne raison pour faire profil bas peut être ? Toi plus que quiconque devrait comprendre pourquoi j'ai disparu."
Je laissais en suspens la conversation, oubliant délibérément de parler de ma blessure.

"Je savais que tu arriverais à tenir les rênes en mon absence sinon jamais je n'aurais accepté de t'avoir comme bras droit. Mais pourtant ta confiance a disparu en quelques secondes. Tu ne crois qu'il y a un problème avec toi ?"

J'essayais d'être gentil, ce qui ne me ressemblais pas mais il le fallait pour calmer le jeu. D'autant plus qu'un détail me revenais en mémoire. Lorsque j'avais découvert la supercherie de Nargal j'avais emprunté un de ses démons pour le faire passer à table et il m'avais parlé de Michael. À l'époque je pensais que Nargal m'avais déjà tourné le dos à la visite de l'archange mais et si je me trompais ? Ne sachant pas si je devenais paranoïaque je lançais encore amer

"Tu as semblait vraiment dérangé par mon absence monsieur je me rallie à Michael le seul responsable de la disparition de ton Roi"


NARGAL :


"Traître". La pilule avait du mal à passer. Il avait certes pris le trône, mais il n'avait pas vu ce geste comme de la trahison. Gosh, Crowley pouvait être dramatique de temps à autre.

"Tu penses vraiment qu'après avoir passé chaque seconde de chaque jour à te protéger et à te conseiller, je t'aurais trahi ? Encore une fois je le redis, je n'ai pas pris le trône par plaisir."

Encore une fois, il se sentait blessé au plus profond de lui mais son visage n'exprimait qu'une haine amère. Nargal fut contraint à reculer, et préféra allumer une cigarette pour se calmer afin d'éviter une escalade de tension. D'ailleurs, Crowley tenta de faire la même chose en complimentant son ancien bras droit. Bah voyons, voilà qu'il se mettait aussi à la diplomatie.

-"Tu sais très bien que ma confiance disparaît rapidement, ne prétends pas ne pas me connaître Crowley. Son intonation était redevenue plus calme, comme s'il avait une discussion basique. Puis, si je peux préciser, la grande majorité des démons ne te font plus confiance non plus." Il arqua un sourcil, reportant son regard vers Crowley."Bonne chance pour régner avec ça".
Implicitement, il démontrait qu'à présent, les démons suivaient Nargal et non Crowley. Ils étaient influençable, mais Nargal les menaient d'une main de maître pour qu'ils ne retournent pas leur veste, du moins, pas aussi facilement. Un rire amer, jaune émana des lèvres du démon. Michael. Evidemment qu'il ferait son apparition dans la discussion. Si seulement Nargal était au courant de ce que Michael lui avait fait...Les choses auraient été simplifiées entre les deux démons !

-"Ferme là et écoute moi". C'était très irrespectueux, mais qu'importe. Il se rapprocha de nouveau de son ancien roi, sans le toucher cette fois-ci. "Hormis toi, qui voudrais-tu voir sur le trône ? Moi, ou Michael ? Car crois moi, si je ne l'avais pas pris, il m'aurait très certainement tué et aurait pris le trône à ma place." Il haussa les épaules. "Je n'ai pas eu le choix, et il a réussi à me faire comprendre que si je te redonnais les clés de l'Enfer, je ne vivrais plus longtemps."

____________________________________________
Hello, Boys
© Laueee
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur
Roi de l'Enfer

Crowley
Crowley
Messages : 213
Crédit : 4323
Emploi/loisirs : Torturer les autres
MessageSujet: Re: For the throne : round 1
Jeu 19 Sep - 16:56
Nargal & Crowley
For the Throne !
La bonne chose au fait de se retrouver face à Nargal en ce soir étoilé était que j’allais enfin pouvoir comprendre ce qu’il lui était arrivé. Bien sûr j’avais appris dès le début que sa prise de pouvoir à mon encontre était due à Michael, mais je ne l’avais pas encore confronté pour savoir de quoi il en retournait vraiment.

Le fait de l’avoir seul devant moi, nous ramenait à l’époque pas si lointaine –même si cela me paraissait des années- où il me servait comme bras droit et où nous pouvions nous parler honnêtement du bien du royaume. Il y avait cette atmosphère nostalgique autour de nous.

Mais il la brisa presque sur le coup en me parlant comme il l’aurait fait avec n’importe quel démon. Je n’étais pas n’importe quel démon. J’étais son foutu Roi bordel de merde !

« Tu dis n’avoir jamais pris le trône pour me trahir et pourtant te voilà, face à moi, en tant que pseudo « roi » et tu ne me rends pas mon bien. Comment appelles-tu cela ? Ne cherche pas loin, je crois que le mot que tu cherches commence par « trahi » et finis par « son ». »

Cependant, Nargal voyait toujours rouge et je n’avais pas besoin d’un dessin pour le voir sur son visage. Je calmais donc le jeu et cela fonctionna puisqu’il s’arrêta pour allumer une de ses célèbres cigarettes.

Alors, lorsqu’il reprit la parole en annonçant que la plupart des démons ne me faisaient plus confiance de toutes manières, je perdis patience et me mis à crier comme j’aimais à le faire.

« EH POURQUOI DONC CROIS-TU QU’ILS NE ME FONT PLUS CONFIANCE ! HEIN ?? TOUTES SES ANNÉES À FAIRE RENTRER DANS LEUR TÊTE QUI EST LEUR ROI ET TOI TU ARRIVES AVEC TES GRANDS AIRS ET TU DÉFONCES TOUT NOTRE TRAVAIL ! »

Je m’étais rapproché pour poser un doigt accusateur sur sa poitrine et y apposer une légère pression. Puis après quelques secondes, je me détournais de lui pour reprendre mon calme tout en évoquant le véritable problème, Michael. Ayant le dos tourné, j’en profitais pour sortir mon téléphone et appuyer sur une touche d’un message préenregistré.

« Message envoyé »

Mais Nargal se mit à rire presque immédiatement.

À

FOUTUS

RIRE !

Et il tenta de se justifier en se rapprochant à nouveau me forçant plus ou moins à me retourner pour être face à lui.

J’avais gardé mon téléphone dans la main en faisant exprès. Attendant quelques minutes que mes ordres soient appliqués. Attendant qu’il le remarque et se pose des questions.

Minutes pendant lesquels j’éclatais d’un rire jaune à mon tour avant de répliquer.

« Parce que tu penses que de te voir TOI sur le trône me ravi mieux ? Je vais devoir te punir pour trahison maintenant et ne fait pas cette tête s’en est bien une. Au moins avec Michael sur le trône tu n’aurais pas été de ce monde pour déshonorer l’Enfer ! Et ne crois pas que je n’aurais pas pu me défaire du Cupidon. J’ai combattu bien pire en 400 ans d’existence et tu le sais ! »

Je marquais une pause avant de reprendre.

« Mais puisque tu as déshonoré mon royaume en usurpant ma place, autant le faire à fond ! »

J’ouvris grand les bras en un geste théâtral au moment même où nos téléphones se mirent à sonner à quelques secondes d’intervalles. Je stoppais le miens et repris avec un rictus mauvais aux lèvres.

« Maintenant ils ont vu la vraie apparence de leur « Roi » et ses vraies motivations dans la vie. Ne soit pas trop triste je n’ai fait que révéler la vérité grâce à ton propre bras droit. Comme ça tu sais ce que ça fait de se faire planté dans le dos par un proche en qui ont a confiance. »

Sachant qu’avec ma rencontre en tête à tête avec Nargal, mes espions en Enfer auraient beaucoup moins de mal à exécuter mon plan, j’avais mis en place ma petite stratégie pour déstabiliser l’Enfer assez rapidement. Alors que nous parlions une petite dizaine de soldats s’étaient infiltrés pour semer le trouble. Disposant des affiches dans tout le royaume. Des affiches montrant qui était vraiment Nargal.

Et bien qu’il ait une chance sur deux que cela lui fasse honte, au moins, ses démons se poseraient des questions sur la loyauté de Vahia et sur le lien de confiance entre elle et son Roi. Ils troubleraient de par leurs questions tout le royaume en quelques instants. Car si même Vahia se détournait de Nargal, pourquoi eux, démons lambda, devaient le suivre ?

Bien entendu, mes informations ne venaient pas de la goujat mais de quelques informateurs anonyme qui se réjouissait de pouvoir faire des recherches bien poussé sur le net.

Désignant son portable j’ajoutais

«  Alors Nargal ? Tu ne réponds pas ? »

Laissant un rictus calculateur flotter sur mes lèvres



Les petites affiches:
 

:copyright:️️ Laueee


____________________________________________
Hello, Boys
© Laueee
Revenir en haut Aller en bas

Administratrice
Démon des croisements

Nargal
Nargal
Messages : 440
Crédit : 4318
Emploi/loisirs : VRAI ROI de l'Enfer
MessageSujet: Re: For the throne : round 1
Dim 22 Sep - 16:03


For the Throne : Round 1.
-Nargal & Crowley


"Qu'est-ce que tu fous avec ton portable ?"

Sa question avait été posé dans un murmure ennuyé, comme si la réponse à sa propre interrogation ne lui importait guère. Crowley avait toujours réussi à mettre en place des plans discrets mais théâtraux dans l'exécution. Il était donc évident que l'ancien roi ne répondait pas à l'une de ses conquêtes qui l'attendait impatiemment pour lui montrer sa plus belle libido. Néanmoins, Nargal avait une confiance quasi aveugle en son armée, ainsi qu'en son bras droit, et ne s'inquiétait donc pas du quelconque plan de son ancien patron.

-Déshonorer l'Enfer ? Soupirant fortement, il fuma une partie de sa cigarette avant de l'écraser au sol. Il n'était vraiment pas d'humeur à fumer ces derniers temps...Je vais laisser Michael prendre le trône dans ce cas, pour te montrer à quel point ce mec est dix fois pire que moi, et à quel point il va t'écraser et être beaucoup moins clément que moi. Il haussa les sourcils d'un air joueur, comme si cette bataille n'était qu'un stupide jeu de rôle. Tu puniras également Cupidon si tu arrives à le faire descendre du trône ? Sans scrupule, il tapota la tête de Crowley, assez fortement. J'ai bien peur que tu sous-estime la situation.

Mais alors qu'il pensait maîtriser cette entrevue de A à Z, son téléphone vibra dans la poche de son manteau, tout comme celui de Crowley. Il préférait l'ignorer pour le moment, afin de reporter son attention sur son interlocuteur qui semblait bien amusé de son petit tour. Pour l'une des rares fois, il était possible de lire une surprise dans le regard de Nargal. Vahia l'avait-elle réellement trahi ou était-ce un subterfuge de la part de l'autre démon ? Quoi qu'il en soit, un pincement au cœur et une amertume se manifestèrent chez le roi. Il n'avait pour le moment pas les moyens de comprendre la situation, ni même les ressources pour répondre à Crowley.

Prenant son portable, Nargal put s'apercevoir des différents messages de ses démons, demandant des explications sur cette possible trahison de Vahia. D'autres lui envoyèrent les photos des affiches, ce qui fit rouler des yeux le roi en voyant ce que Photoshop pouvait réellement faire. Il préféra mettre en muet son portable pour le ranger dans sa poche et parti s'asseoir sur un banc. Même si Crowley pouvait constater chacun de ses faits et gestes, Nargal ne s'empêcha pas de se frotter les yeux pour montrer sa "faiblesse". Son adversaire avait pris les devants, et il devait bien avouer qu'il avait été malin.

-Ce n'est pas en semant le doute dans mon armée, ou en me ridiculisant que je vais poser un genou à terre, Crowley. Je te rendrais le trône quand je serais mort. Relevant sa tête, il reprit. Alors soit tu me tues maintenant, soit tu me fiches la paix. Il sortit son portable pour le montrer à Crowley. Tu as juste diverti mes démons, tu le sais ça ?

"Sometimes I dream, and in my dreams, somebody wants my crown."


 

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Administrateur
Roi de l'Enfer

Crowley
Crowley
Messages : 213
Crédit : 4323
Emploi/loisirs : Torturer les autres
MessageSujet: Re: For the throne : round 1
Lun 30 Sep - 15:37
Nargal & Crowley
For the Throne !
La meilleure chose qui me soit arrivé depuis que Nargal m’avait lâchement trahi avec l’aide de Michael était ce moment très précis où il avait compris ce que je ressentais vis-à-vis de lui. Ce moment où il avait marqué l’hésitation sur son visage ne sachant pas ce qu’il en était de Vahia.

Ma petite mise en scène avait fonctionné parfaitement et j’allais fêter ça en rentrant au chalet.

Mais comment faire pour qu’une stratégie fonctionne. Voici quelques petites explications et conseils.

Toujours commencer par faire semblant de laisser un indice à vue d’œil pour que la victime se pose des questions. C’est ce que j’avais fait en commençant par laisser à sa vue mon portable. Mais il n’y avait fait attention qu’avec un soupire et je savais qu’il savait –vous suivez ?- que j’avais prévu quelque chose.

C’était en quelque sorte l’appât et il avait mordu à l’hameçon.

Ensuite, prônez l’ignorance en parlant d’autres choses pour faire croire que l’on n’a pas remarqué l’indice découvert.

Je me contentais donc d’ignorer sa question en expliquant que Michael sur le trône m’aurais fait moins mal que de l’y voir lui et bien sûr il agit comme un gamin. M’expliquant qu’il allait le laisser à Michael puisque c’était ainsi et que de toute manière je n’arriverais pas à le faire descendre de là.

Détournement d’attention pendant l’exécution du délit.

Prenant une moue énervée, je lui répondis alors qu’il retirait sa main de ma tête.

« Comment si ça allait changer quelque chose, marionnette. Mais vas-y fait donc cela puisque de toute manière tu ne sembles pas faire grand cas du trône. Au moins avec cupidon sur le trône je n’aurais pas un adversaire qui fait semblant de l’occuper. Il assumera. Lui.»

J’effectuais un petit geste de la main pour briser son poignet avant de reprendre très sérieusement.

« Je sais que tu es en manque affectif mais arrête de me toucher ou ça va mal finir. Je ne suis pas ta pute, tu as Vahia pour écarter les cuisses. »

Dernière phase, exécuter le plan pleinement sous les yeux de la victime.

M’éloignant ensuite légèrement, je mettais en action mon plan pour déstabiliser l’Enfer et faire chier le démon qui se croyait tout permis. Faisant entrer en scène mes démons et leurs affiches dans tout le royaume infernal. Propageant la rumeur de la trahison de son propre bras droit. Comme si les bras droits étaient fidèles de nos jours de toute manière.

Je souriais à présent alors que son téléphone sonnait encore et encore, lui offrant les exclamations et questions de ses sujets. Propageant la rumeur comme on propagerait la peste et le collera. Insinuant dans les esprits simplets que son Roi n’était pas ce qu’il semblait être. Offrant une mutinerie si les démons de bas étages étaient assez malins pour la lancer.

Mais la cerise sur le gâteau était cette petite touche de doute et de surprise dans le regard de Nargal. Doute qui lui fit finalement regarder son téléphone de plus près.  Mais au lieu de s’énerver ou de rougir de honte –j’étais certain qu’un démon en était capable- il leva les yeux au ciel et le rangea dans sa poche.

Cependant je n’avais pas besoin de plus lorsque je le vis aller s’asseoir et se frotter les yeux. Un immense sourire victorieux s’afficha sur mon visage et je rangeais à mon tour mon portable qui avait fait son office.

Et voilà comment on fait chier quelqu’un avec un petit plan tout simple. Comme une recette de cuisine bien préparée.

Je lui laissais les premiers mots et ricanais en l’entendant tenir encore tête.

« Je ne m’attendais pas à ce que tu rendes le trône Nargal. Je voulais te montrer comment il est simple de semer le trouble et le doute dans l’esprit des plus faibles. Et si tu crois que je les aie seulement divertis, retient ceci. Il n’y a rien de plus destructeur qu’une rumeur. Tu auras beau tenter de savoir la vérité, eux ne te croiront pas. Si tu dénis ils te verront comme un menteur et ne seront plus aussi sûrs que te suivre et la bonne solution. Et dans l’autre cas. Well, tu n’es pas si stupide. »

Je m’arrêtais pour remettre mon manteau à sa place puis rangea mes mains dans mes poches et m’approchais de lui avant de conclure.

« Amuse-toi bien avec une rébellion interne. On s’est tout dit. Tu connais mon numéro si tu veux revenir à la raison et te confondre en excuse autrement sache que si tu ne fais rien la guerre approche. Et tu n’en sortiras probablement pas vivant. »

Sur ces paroles, je fis signe à Jameson toujours caché dans la forêt qu’il pouvait partir et me téléportait ailleurs. Un rictus sanguinaire aux lèvres et une pointe sur le cœur.

Je me doutais que cette rencontre ne servirait à rien, mais j’avais espéré pouvoir ouvrir les yeux à l’imbécile qui avait pris la grosse tête depuis qu’il avait volé ma couronne. Au moins j’étais fixé maintenant. Je ne récupérerais mon royaume qu’en provoquant la guerre. Un duel avec Nargal ne servirait à rien car on devait être de force égale maintenant, enfin en théorie, quand j’aurais repris des forces.

Quoi qu’il en soit j’avais déjà entamé les recherches pour un artefact bien précis et commencé à mettre sur pied un plan de bataille.

The game is on and it will be focking bloody, lad.

:copyright:️️ Laueee


____________________________________________
Hello, Boys
© Laueee
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: For the throne : round 1
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Supernatural - Darkest Hour ::  :: Midtown :: Roanoke Park -